Archives par étiquette : psy

Journée des infirmières : Quand tu es infirmière aux urgences ! Tu te la « pètes »

Print pagePDF pageEmail page

– Je sais c’était hier la journée internationale des infirmières …..
On le sait tous …! Mais relisez le titre….
ICI c’est le blog des potes âgés…!
Alors la mémoire on se la pète pas…..
Elle se pète toute seule…..!!!!

INSOLITE – Éprouvant, exigeant, pas toujours considéré… le métier d’infirmière est aussi passionnant que difficile. Pour en parler, qui de mieux placés que celles et ceux qui l’exercent au quotidien?

C’est justement ce qu’a décidé de faire avec humour Caroline Estremo en publiant sur Facebook , une vidéo intitulée « Quand tu es infirmière aux urgences! »    
CLIQUEZ elle  est super

 

En moins de 24 heures, cette vidéo a été vue plus de 16.000 fois et partagée plus de 500 fois. Une performance remarquable pour cette jeune infirmière toulousaine, qui n’est pas une célébrité disposant de milliers de fans. Mais cela se comprend lorsqu’on regarde la vidéo en question.
Caroline Estremo y raconte avec beaucoup d’humour les difficultés de sa profession, mais aussi pourquoi elle l’aime.

 

« Etre infirmière, c’est aider les autres »

Tout au long de cette vidéo de 10 minutes, elle imite tour à tour ses parents – un brin sceptiques lorsqu’elle a décidé de devenir infirmière -, ses proches et bien sûr ses patients. Elle décrit ainsi des anecdotes qui sentent le vécu, avec des patients aux problèmes plus ou moins sérieux – et qui ont parfois des demandes plus ou moins impossibles à contenter.

Elle raconte aussi les avantages de travailler aux urgences: être prise pour un médecin, se la « péter », même si ce n’est quand même pas comme le Dr. House, George Clooney ou « Grey’s Anatomy ».
« Te péter le dos, te faire insulter par les gens, nager dans la merde toute la journée pour
1600 euros »,
comme elle le résume… voilà qui ne fait pas forcément envie.

Mais Caroline Estremo le répète, elle « aime les gens« , veut « aider les autres ». « C’est ça être infirmière, c’est aider les autres », conclut-elle.

Nous les potes âgés, on te dit chapeau et …. Merci Caroline
ON T’AIME…!

SOURCE :
http://www.huffingtonpost.fr

Boule de suif

Share Button

MEMOIRE : Souvenir des victimes de la déportation

Print pagePDF pageEmail page

Le dernier dimanche d’avril est chaque année dédié à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors la Seconde Guerre mondiale.


– Une journée pour se souvenir de toi mon Pépé Pierre qui n’en est pas revenu et que je n’ai donc jamais connu….

Le morceau de chocolat

« Francine Christophe qui est née en 1933 a été déportée avec sa mère au camp de concentration de Bergen-Belsen en 1944.
Libérée l’année suivante, elle n’a eu de cesse depuis de partager son expérience et ses souvenirs, notamment auprès des générations suivantes. .
Elle dit que , nous avons tous un devoir de mémoire pour ne jamais oublier les horreurs des guerres »

– BEN ma Francine t’as du boulot parce qu’en ce moment, il y en a qui ont la mémoire courte …
Je dirais même qu’ils sont devenus amnésiques …!!!!

– c’est dingue comme c’est émouvant ce qu’elle raconte la dame…
Souvenez vous de cette histoire et disons tous ensemble en cœur
 » Plus jamais de guerres »…..

Nous voudrions remercier ici tous ceux qui aujourd’hui prennent enfin en charge la détresse des autres et leurs traumatismes d’où qu’ils viennent…..
Peu importe le nom qu’on leur donne pour qualifier leur métier…!

SOURCE :
Partagez vos émotions sur les réseaux sociaux #WhatMakesUsHUMAN
Site officiel HUMAN : www.human-themovie.org
Musique composée par Armand Amar.
WIKI
retour sur la rubrique du même tabac

 

Share Button

Réguler vos émotions avec la méthode Tipi

Print pagePDF pageEmail page

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE de Choucaline
– « Les capacités de notre cerveau:

La technique d’identification des peurs inconscientes (TIPI), est une approche pratique, simple, rapide et durablement efficace pour « déraciner » les peurs qui sont à l’origine de nombreux troubles persistants tels que : l’angoisse, l’irritabilité, les phobies, les inhibitions, et les états
dépressifs.

Comment procède TIPI ?

La méthode est très simple : il s’agit de permettre à la personne de revivre sensoriellement ce qui, à un moment donné de sa vie, souvent très lointain, a engendré la peur.

Je dis bien sensoriellement, et non pas émotionnellement, ni dans une analyse intellectuelle des causes, ni dans une savante manipulation pour remplacer ce qui vous fait souffrir par une forme de bien-être.

C’est cela qui différencie TIPI des autres approches que j’ai pratiquées ou rencontrées depuis plus de trente ans.
Ici, nul besoin de comprendre ce qui est revécu sensoriellement (du point de vu de celui qui le vit, cela n’a souvent ni queue ni tête), nul besoin non plus de plonger dans la sphère émotionnelle dont j’ai pourtant longtemps cru qu’elle était la voie d’accès à la guérison.

chouette-profUne technique radicale

Une autre différence, c’est que TIPI n’apporte pas une amélioration, elle supprime définitivement (avec le recul que nous avons) les manifestations des peurs inconscientes, non pas en les masquant et encore moins en les contrôlant mais en agissant à la source corporelle de ces peurs.

Finalement, l’hypothèse à faire est de supposer que ce qui est « revécu » n’avait en fait jamais été vécu, du moins sans peur. La peur s’est toujours interposée comme pour mettre une distance entre le vécu corporel et l’être. Ainsi le fait de revivre, mais surtout de vivre consciemment ce que le corps cherche à vivre depuis le début, depuis que la peur s’est présentée, permet de ne pas avoir à y revenir.

Une fois « l’événement traumatique* » vécu, il n’y a plus aucune manifestation symptomatique de la peur qui provoquait angoisse, colère, inhibition ou qui maintenait dans un état dépressif. La peur n’est définitivement plus active.

En une, deux ou trois séances
La plupart du temps, une seule séance suffira.

C’est vraiment impressionnant, mais vous n’avez pas besoin d’y croire pour le vivre.
Que les troubles soient anciens ou récents, handicapants ou juste gênants n’a aucune importance.

TEMOIGNAGE :
Marik Cassard, médecin à Paris, propose à ses patients une approche globale comprenant un bilan physique, psychique et émotionnel
.

Elle pratique une médecine intégrative et l’un de ses outils thérapeutiques essentiels est cette régulation des émotions.
« Cela foit trente-cinq ans que je suis médecin et dix ans que j’utilise cette capacité naturelle pour une
vingtaine de patients par semaine environ. On me consulte pour un problème de santé x ou y et je propose ce procédé lorsque je l’estime nécessaire. Les personnes vont mieux et elles en parlent autour d’elles. Le bouche- à-oreille fonctionne très bien. Récemment, j’ai donné une formation Tipi à quatre-vingts thérapeutes et l’un d’entre eux s’est trouvé mal. Il avait compris le rituel,
il a régulé son émotion par lui-même et tout est rentré dans l’ordre.»
Comme pour d’autres techniques psychocorporelles révolutionnaires, on ignore encore quels mécanismes sont à l’œuvre mais on constate les résultats durables .

 

barre vertgris

RITUEL TIPI POUR UNE SITUATION VÉCUE A CHAUD

  • Je ferme les yeux.
  • Qu’est-ce que ça fait dans mon corps?
    Je prête attention à mes sensations physiques:
    des muscles sont-ils tendus?
    Des parties du corps sont elles serrées, nouées, vrillées,
    durcies?
    Mon cœur bat-il plus vite? Etc.
  • J’observe mes sensations, comment eUes
    se transforment, et je les laisse évoluer:
    est-ce que ça se desserre? Est-ce que ça va
    moins vite? Etc.
  • Quand je ne ressens plus rien, j’ouvre les yeux .
  • Puis je repense à ce qui m’a mis dans cet état.
  • Quelquefois, il se peut que j’aie à nouveau
    une émotion mais ce n’est pas la même
    et les sensations physiques sont différentes.

Alors je refais exactement la même chose.

  • Je ferme les yeux.
  • Qu’est-ce que ça fait dans mon corps?
  • Je laisse évoluer et j’observe comment
    mes sensations se transforment.
  • Quand je ne ressens plus rien, j’ouvre les yeux.
  • C’est terminé.

SOURCE. http://www.le-corps-memoire.fr/tipi/tipi.htm
inexploré N34 –
:

Choucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE Lire mes derniers articles
cliquez pour accéder - Oh mon Dieu il gèle en enfer
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO C’EST DU MÊME TABAC

Share Button