Archives par étiquette : Prosper Mérimée

LIVRES : La vénus d’Ille – Prosper Mérimée

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc

Paroles d’hommes

La venus d’ille

Prosper Mérimée
LIVRE DE POCHE
2€49 FNAC

 


VOIR LES FORMATS SONORES ET PDF EN FIN DE RUBRIQUE

LE CHOURISTEBiographie de l’auteur

Prosper Mérimée, 1803 -1870 , est un écrivain, historien et archéologue français.

Issu d’un milieu bourgeois et artiste, Prosper Mérimée fait des études de droit avant de s’intéresser à la littérature et de publier dès 1825 des textes, en particulier des nouvelles, qui le font connaître et lui vaudront d’être élu à l’Académie française en 1844.

inspecteur général des Monuments historiques.

En 1831, il entre dans les bureaux ministériels et devient en 1834 inspecteur général des Monuments historiques. Il effectue alors de nombreux voyages d’inspection à travers la France et confie à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc la restauration d’édifices en péril comme la basilique de Vézelay en 1840, la Cathédrale Notre-Dame de Paris en 1843 ou la Cité de Carcassonne, à partir de 1853.

L’œuvre littéraire de Prosper Mérimée relève d’« une esthétique du peu » et son écriture se caractérise par la rapidité et l’absence de développements qui créent une narration efficace et un réalisme fonctionnel adaptés au genre de la nouvelle, mais ce style a parfois disqualifié les œuvres de Mérimée auxquelles on a reproché leur manque de relief, ainsi Victor Hugo écrit : « Le paysage était plat comme Mérimée ». 

il est connu pour ses nouvelles qui jouent:

Sur l’exotisme  La Corse dans Mateo Falcone et Colomba
ou l’Andalousie dans Carmen, que popularisera l’opéra de Georges Bizet en 1875,
– Sur le fantastique  Vision de Charles XI   –   La Vénus d’Ille     –   Lokis
– Sur la reconstitution historique
L’Histoire est d’ailleurs au centre de son seul roman :
L’Enlèvement de la redoute     –   Tamango. Chronique du règne de Charles IX (1829).

 

RÉSUMÉ: De la  Nouvelle fantastique de Posper Mérimée
LA VENUS D’ILLE
A Ille (66), un  passionné d’antiquité découvre une très belle Vénus de bronze. Mais, le matin des noces de son fils, la Vénus referme sa main sur l’anneau qu’on lui a passé au doigt…La rumeur enfle alors que de curieux phénomènes se produisent…
Cette étrange statue antique de Vénus au regard féroce est déterrée dans le jardin d’un notable de province, M.
de Peyrehorade.
Est-ce une bienveillante représentation de la déesse de l’Amour, ou bien est-elle maléfique comme le prétendent les habitants du village ?
Et que signifient les inquiétantes inscriptions gravées sur son socle ?
  
«Rien de plus suave, de plus voluptueux que ses contours» :
c’est ainsi qu’un Parisien passionné d’archéologie, venu recenser les merveilles du Roussillon, jauge la statue romaine déterrée par son hôte, M. de Peyrehorade.
Mais la beauté de cette Vénus est aussi prodigieuse que son sourire est cruel. «Prends garde à toi si elle t’aime», peut-on lire sur son socle.
L’avertissement n’a rien de rassurant. Pourtant, M. de Peyrehorade place le mariage de son fils sous le patronage de cette étrange idole…
Une décision qu’il pourrait amèrement regretter : les événements troublants qui se produisent sont-ils le fait de cette statue maléfique ?
Dans cette nouvelle, la figure de bronze est prétexte à une rêverie fantastique, véritable chef-d’œuvre du genre.

Le livre sonore pour nos potes malvoyants

LA VENUS D’ILLE – CLIQUEZ
livre sonore venus d'ille

Nouvelle fantastique de
Prosper Mérimée lue par R. Depasse (1h 15min).

 

 Le e-book en PDF gratuit pour nos potes sans bibliothèque municipale et sans biblio bus

  LA VENUS D’ILLE DE PROSPER MERIMEE EN PDF 


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button