Archives par étiquette : pour des prunes

LADY LADINDE : Elle ne vient pas pour des prunes..!

dindeBLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique ” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture...” Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

barre grenat

AUJOURD’HUI: POURQUOI DIT-ON “POUR DES PRUNES ”
“POUR RIEN DU TOUT”

.

– LADY LADINDE … Elle prend de temps en temps une prune sur le nez car tout le monde ne l’apprécie pas dans la basse cour
– il vaut mieux des prunes que des marrons car pour elle ça sentirais noël à plein nez……

dindePrécisez…médisants !
Si c’est pas malheureux d’entendre ces deux cocos là …!
Me faire passer d’entrée pour une mégère qui se crêperait le chignon avec la première cocotte du coin……!!
– Même si aujourd’hui, je suis en jambes avec les pilons au beau fixe …!
J’espère que vous ne m’avez pas fait venir pour de prunes…..
Sinon
vieilles ruines je vous mets à l’amende …..!! Je vous mets une prune…!
Ne nous embrouillons pas … et expliquez moi….!
MES PRUNES SUR LE NEZ …. VOS PRUNES DE STATIONNEMENT….
C’EST DIFFÉRENT DE L’EXPRESSION….. POUR DES PRUNES
N’EST CE PAS…?

– EH OUI MA COCOTTE…. c’est pas la même chose
ON T’EXPLIQUE :

Il y a déjà longtemps que la prune ne désigne pas que le fruit.
En moyen français, depuis le XIIIe siècle, une ‘prune’ pouvait aussi être :

  • Un coup (“il s’est pris une prune, un pruneau”) ;
  • De la chance (une bonne aubaine) ou de la malchance (un coup du sort), selon le cas ; et donc l’amende du policier est vraiment un manque de chance de se faire verbaliser ….
  • L’expression “pour des prunes”, qui signifie pour rien ou presque rien, a pour origine l’échec de la seconde croisade.

– NON….. MAIS… J’HALLUCINE ..! Ces deux toquards, ils seraient capables de dire que les croisés c’est pas des purs….qui se feraient retoqués chez le père DODU….!
Dieu soit LOUÉ… Pour leur “foi “…. dans le poulailler de DOUCE FRANCE… ils auraient leur chance de faire du bon foie de volaille !

C’est bien évidemment de cette dernière signification que notre expression est née au XIIe siècle.

Mais pourquoi une prune ne valait-elle déjà rien ?

Eh bien nous allons devoir remonter jusqu’aux premières croisades, au XIIe siècle.
En effet, une histoire raconte que, de la seconde qui fut un échec, les Croisés, vers 1150, ramenèrent des pieds de pruniers de la ville de Damas en Syrie, réputée pour ses prunes violettes dont ils avaient pu se régaler des fruits sur place.
On peut alors parfaitement imaginer que, alors qu’ils faisaient au roi le compte-rendu de leur piètre expédition, celui-ci très en colère se serait écrié :
Ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes !”, sous-entendant “pour rien”.
L’entourage du roi puis le peuple aurait alors diffusé dans le pays ce sens très particulier de la ‘prune’.

– Alors quand mon dindon me tabassera à nouveau, à coups de tartes aux prunes…
Je pourrai demander qu’on le mette à l’amende en lui filant une prune…..
et s’il me gueule dessus je lui dirai ….
c’est rien …. c’est pas cher puisque …. ça compte pour de prunes…!

Tu m’appelles mon petit canard…?

– NON …. DINDON ON NE PARLE PAS DE CETTE FARCE SI DOUCE QUE TU M’AS RACONTÉ UN JOUR…..

LE CHOURISTE– Sachez jeunes gens qu’aux États-Unis on connait pas les prunes et on dit :

For peanuts : Pour des cacahuètes

barre grenat.

dindeLADY LADINDE retour sur la rubrique du même tabac
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button