Archives par étiquette : potage

Papy c’est l’heure du Maggi… Euh non de la magie


BLOC NOTE de Papy Cook

 

” PAROLES  D’HOMMES ”

De la cuisine simple comme un bonjour

 

HISTOIRE DE LA SOUPE ET DU MAGGI ……
DE LA VRAIE MAGIE…!


Plusieurs millénaires séparent le premier bouillon primitif du sachet de soupe lyophilisé Maggi.
Ancestrale et universelle, d’origine terrestre, la soupe est dotée d’un fort pouvoir symbolique et énergétique.

LE BOUILLON ANCÊTRE DE LA SOUPE

Depuis la nuit des temps, l’Homme n’a cesse d’améliorer son alimentation notamment lorsqu’il a su domestiquer le feu pour cuire des aliments.
L’homme devient civilisé !
Fini pour lui le temps de l’insouciance où seules la pêche, la chasse et la cueillette pourvoient au nécessaire journalier. Maintenir le feu en vie devient une obsession. Il stocke la nourriture, la sale, la sèche, la fume pour la conserver.

Depuis qu’il a trouvé un moyen de faire chauffer de l’eau dans un trou, sur des pierres ardentes, dans un pot, et qu’il a pensé à faire bouillir des herbes, des graines, des os, de la viande, du poisson…, le bouillon est apparu comme une évidence qui s’inscrit dans les mœurs de l’humanité.

Dès l’âge néolithique, on retrouve des vestiges, des traces d’utilisation de récipient ayant servi à la préparation de breuvages chauds consommés en été comme en hiver
L’histoire de la soupe commence avec les prémisses de l’agriculture. La culture des céréales (épeautre, blé, orge…) permet par broyage d’obtenir la farine qui mélangée avec de l’eau avant cuisson donne une sorte de pain primitif qui évolue dans le temps.

La maitrise de la poterie à permis d’élaborer de nombreux pots, récipients permettant une cuisson plus aisée des aliments liquides. Cette activité de poterie se développe au cours de l’antiquité avec l’avènement des civilisations méditerranéennes (égyptienne, grecque et romaine).

Le mot “potager” désigne la pierre creusée en son centre en forme de cône posé sur des braises. C’est sur cette pierre, que  repose le pot à cuire.
Dans l’eau, on y ajoute des herbes, racines pour obtenir un bouillon que l’on mélange avec des céréales broyées pour obtenir une bouillie semi liquide : le Brouet.

XII eme SIECLE …. DU BROUET A LA SOUPE

Le pain domine l’alimentation et révolutionne notamment la manière de consommer le bouillon.  Le mot soupe apparu au XIIIème siècle est d’origine discutée. on pense que le mot vient du bas latin suppa qui signifie “tremper”
La soupe désigne donc la tranche de pain que l’on trempe dans un liquide chaud: bouillon, lait, sauces et jus de viande.

XV ème SIÈCLE ….DE LA SOUPE AU POTAGE
Le potage indique des légumes “cuits au pot”. On considère le potage comme plus noble que la soupe parce tous les aliments sont passés et que sa texture est veloutée.
C’est à partir du milieu du XVème siècle que la soupe désigne le plat que l’on connaît aujourd’hui (bouillon épaissi par des aliments solides non passés, généralement à base de légumes). 

Les cuisiniers de Catherine de Médicis au milieu du XVIème siècle introduisent, en particulier, les pâtes d’Italie à cuire dans un bouillon.

Henri IV proclamera en 1594
Si Dieu me prête vie, je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon royaume qui n’ait les moyens d’avoir le dimanche une poule dans son pot”.

La profusion de nombreux ouvrages de cuisine du XVIIè et XVIIIème siècle reflète déjà la suprématie de la cuisine française avec une surenchère et une impressionnante diversité des préparations culinaires salées ou sucrées. Les soupes, potages, consommés sont très présents dans les ouvrages ou recueils de recettes.

A Paris, au milieu du XVIIIème siècle des vendeurs ambulants proposent du bouillon de viande aux qualités réparatrices sic : “Bon bouillon qui restaur, bon bouillon qui revigore” qui devient “Bon restaurant“.

Vers 1765, les établissements qui en assurent la vente sont appelés des “maisons de santé” ou ” restaurants”

Le confiseur français Nicolas Appert (1749-1841) invente en 1795, la stérilisation “appertisation” conservation par stérilisation à chaud des récipients en verre hermétiquement clos.
En 1802 : création de la première conserverie Appert. Sur le même principe, l’Anglais Peter Durand fit breveter en 1810, les boîtes en fer-blanc, un acier laminé et étamé, c’est le début des boîtes de conserve.

CA SENT DÉJÀ PRESQUE LE MAGGI
Les effets de l’industrialisation et la rationalisation du temps de travail entrainent la malnutrition qui frappe en premier les foyers les plus modestes puisque les femmes consacrent moins de temps à “cuisiner”.
.Cette situation créée “un marché” pour produire une alimentation reconstituante. Des industriels se penchent sur le problème et tout naturellement, font appel au bouillon.

Ils se lancent dans cette recherche qui aboutit à des préparations à base d’eau bouillante, des repas tout prêts que l’on peut mélanger et manger rapidement sur le lieu du travail.
C’est en 1883 que voit le jour  le premier potage minute élaboré avec des farines de légumineuses à base de lentilles, de pois par le suisse Julius Michaël Johannes Maggi.

Toutefois, la soupe reprendra toute sa signification lors des crises économiques, des conflits, des dernières grandes guerres du XXème Siècle.

Le XXème Siècle est une vraie rupture par rapport aux modes de consommation des siècles passés. La transformation industrielle des produits alimentaires est dictée par des intérêts économiques liés au marketing.

On nous vente les vertus prétendues, les qualités nutritionnelles de la soupe sous toutes ses formes avec des innovations pour
“Libérer la femme des corvées de la cuisine pour choyer un peu plus ceux qu’elle aime”
– Ah oui sans blague…!
– GERMAAAINNNNNNNNNNEEEEEEE….Vient lire un peu là ce qu’ils disent dans  la Chouette sur les femmes qui utilisent le Maggi COMME TOI…

barre bleue

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs– ” IL Y A  DONC 200 ANS DÉJÀ QUE LES  SUISSES NOUS INVENTAIENT LE MAGGI….

1811 : Fabrication de farineux et de produits diététiques à base de céréales tels que blé, avoine et tapiocas sous la marque Bloch Potalux en Alsace
1870 : Bloc Potalux installe une usine de production à Tomblaine, dans l’agglomération nancéenne.
1883 : Premier Potage Minute élaboré avec des farines de légumineuses à base de lentilles, de pois par le suisse Julius Michaël Johannes Maggi.
1886 : Les premiers potages prêts à consommer et à cuire sous forme de rouleaux
1887 : Arôme Maggi
1889 : Bouillon concentré
1891 : Première publicité écrite sur le bouillon concentré
1898 : Premier bouillon en cube puis en tablette
1906 : Première technique de lyophilisation (déshydrations par le froid) inventée par les Français Arsène d’Arsonvel et F Bordas à Paris
1907 : Le Viandox né d’un accident culinaire du pasteur Jules Viandox
1908 : Le célèbre Bouillon Kub

et le reste suivra jusqu’aux sachets lyophilisés que nous consommons aujourd’hui 

barre bleue

–  PAPY VIDÉO –
–  “je veux pas apparaitre comme rabat joie mais quand on m’a demandé d’illustrer le bouillon Maggi par un numéro de magie, je me suis dit :
c’est un peu tiré par les cheveux…!
j’espère qu’il n’y en aura pas un dans la soupe pour vous gâcher les jambonneaux des gazelles qui assistent le magicien”…..
– Regardez bien chaud devant…… je me demande si ce ne sont pas les jambonneaux qui s’agitent qui nous mettent les pieds dans le plat .. et nous dans le potage

barre bleue
PAPY COOK

929

Share Button