Archives par étiquette : polychromie

PRADES : Notre dame de la Volta

banniere 468px 60px ruyedesplantes
VETEMENTS ET ACCESSOIRES      SANTÉ ET SOINS DU CORPS     VOYAGES VALISES

LOGO choulestropic CARNET
DE VOYAGES

de
Aubin CHOULESTROPIC

.
Parmi les potes âgés du potager municipal
Aubin CHOULESTROPIC a la passion des voyages …
Cette fois encore, nous lui arroserons ses salades et ses tomates pour qu’il parte assouvir sa passion….
Mais cette année, nous avons, en contrepartie, exigé qu’il alimente la rubrique voyages de l’été dans la Chouette…. Ambiance Ambiance…..

PRADES :
Notre dame de la Volta (XIVème)

Prades est la Capitale du Conflent, localisée au pied du massif du Canigou dans les Pyrénées Orientales
– j’ en étais sûr… Allons y pour la commune de M Jean Castex Premier Ministre…
LA CHOUETTE doit vouloir monter sur son clocher…
!!!

Le monument principal de la ville de Prades est l’église paroissiale Saint-Pierre, sise au cœur du centre ancien.

Dépendant de l’abbaye de Lagrasse, les parties les plus anciennes de l’édifice remontent vraisemblablement au XIIe siècle, bien que son origine remonte au moins au XIe siècle.

Nous avons délaissé le retable  du Maître Autel, réalisé en 3 ans (1696-1699) par Joseph Sunyer, réputé comme étant le plus grand retable baroque de France car l’église Saint-Pierre abrite également la Salle du Trésor qui rassemble une riche collection d’objets religieux dont plusieurs vierges romanes.
Parmi celles -ci, nous avons choisis de vous faire découvrir :

Notre dame de la Volta

Notre-Dame de la Volta est une statue en bois polychrome datant du XIVe siècle.
Elle représente une Vierge à l’enfant.
La première mention de la statue date de 1398.

 

Dés 1417, elle prend le nom de ‘Notre-Dame de la Volta’. (volta = vuelta = tour )

Ce vocable provient du circuit que faisaient les processions où elle était portée
“soit autour de l’église”
“soit autour de la cité”
On pourrait traduire par “notre dame du tour de ville”

Voici quelques photos réalisée par Aubin lui même….!!!
et vous pouvez les agrandir….

Faisant  partie du trésor de l’église, elle est conservée dans une vitrine située dans le clocher.


Cette statue particulièrement vénérée ( voir les ex-votos nombreux ) par les habitants de Prades et des paroisses environnantes était cachée “en lieu sûr” et exposée à la vénération des fidèles qu’aux jours de fête de la vierge, habillée d’un manteau rouge comme en témoignent les trois ex-votos qui l’accompagnent.

L’habillage de la vierge lors des processions par une robe et le fait qu’elle en fut pas exposée en permanence pourraient expliquer le bon état de conservation de la polychromie des vêtements dont le premier repeint est tardif puisqu’il date de la seconde moitié du XIXème siècle.
SOURCES : site – https://books.openedition.org/pupvd/7284
https://www.journees-du-patrimoine.com/SITE/eglise-saint-pierre-prades-son-tre-194048.htm
http://www.vernet-les-bains.fr/sites/otvernet/files/15_balade_en_conflent_1.pdf

AUBIN CHOULESTROPIC1EN SAVOIR PLUS

Capitale du Conflent, localisée au pied du massif du Canigou, à la confluence de plusieurs rivières, l’accueillante petite ville de Prades recèle un merveilleux patrimoine artistique.
Incontournable, son église Saint-Pierre, datée des XIIe et XVIIe siècles, mérite absolument la visite. Son chœur abrite en effet un splendide retable baroque dédié à saint Pierre. Classée Monument Historique, cette œuvre remarquable du sculpteur catalan Joseph Sunyer est le plus grand retable baroque de France ! Admirez également la salle du trésor de l’église dont la collection regroupe des reliquaires, des pièces d’orfèvrerie, ainsi qu’une statue de Notre-Dame de la Volta datant du XIVe siècle.

L’église Saint Pierre possède de nombreux retables baroques dont le plus grand de France.
Passez la porte qui mène au trésor de l’église pour découvrir, parmi d’autres objets de valeur, des statues de vierges en bois peint des 14ème et 15ème siècle.

Une statue de Vierge à l’Enfant, dite Notre-Dame-de-la-Volta, du XIVe siècle (Logo monument historique Classé MH)

Prière pour le Conflent

LE CHOURISTE

   Mon Dieu !
Toi qui fis cette terre du Conflent
étendue au pied de la majesté du Canigou,
cette symphonie de pêchers roses de fleurs sur le violet
des collines, la neige des cimes, et ce ciel infiniment bleu…
comme une invitation à l’émerveillement et à la louange.
Toi pour qui nos ancêtres ont bâti nos deux grandes abbayes
de Saint-Michel et de Saint-Martin,
et tant d’émouvantes
chapelles romanes,
comme une invitation au silence et au recueillement.
Permets que nous nous arrêtions un peu aujourd’hui,
pauvres pèlerins pressés de ce XXIe siècle,
vivant à la surface des êtres et des choses,
pour découvrir, tout au fond de nous-mêmes,
cet autre ciel et ce silence intérieur,Ta demeure enfin,
où sans bruit de paroles
Tu veux engager le dialogue avec
Ta créature,
si petite et si grande à la fois,
parce qu’éternellement attendue et aimée.

Une carmélite de Vinça,

AUBIN CHOULESTROPIC1

Aubin CHOULESTROPIC


Share Button