Archives par étiquette : plantes

LES VERTUS DE PLANTES: L’ acérola

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

 

 

– LE BLOC NOTE
CHOULAGER
par CHOU BLANC

barre bleue

apothicaireMa grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus de l’ACEROLA
.

Acerola :
Qu’est ce que c’est?

L’acérola est un petit fruit rouge, proche de la cerise, qui contient 1600 milligrammes de vitamine C pour 100 grammes alors que l’orange n’en contient que 60. Il ne pousse qu’en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Pour le consommer en France, nous devons nous contenter de comprimés à croquer vendues ou en pharmacie ou dans les magasins bios.

L’acérola pousse dans les forêts sèches d’Amérique du Sud et peut atteindre 5 mètres. Il produit des fruits rouges qui s’apparentent à la cerise européenne. Le jus d’acérola obtenu à partir des fruits est très populaire en Amérique du Sud.
Les fruits sont également consommés en cas de fièvre et de dysenterie (maladie infectieuse du côlon). La très forte teneur en vitamine C de l’acérola en fait un aliment exceptionnel pour stimuler le système immunitaire et pour prévenir ou traiter le scorbut.
Elle est également consommée comme complément alimentaire en cas d’anémie ou à l’inverse chez les personnes souffrant de diabète ou d’hypercholestérolémie.

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

Principes actifs

L’acérola est une source très importante de vitamine C naturelle, avec une teneur de 10 à 40 fois plus importante que l’orange.
La quantité moyenne de vitamine C est de 1,8 g par 100g de pulpe d’acerola, avec des niveaux oscillant entre 1 et 2,3 g par 100 g de pulpe
Les niveaux en vitamine C dépendent de la maturité du fruit (un fruit trop mûr contient moins de vitamine C), de la saison de récolte ainsi que du climat.
L’acérola contient également deux fois plus de magnésium, de vitamine B5 et de potassium que l’orange.
Elle contient aussi de la vitamine A, de la thiamine, de la riboflavine et de la vitamine B3 (niacine) à des concentrations comparables à celles d’autres fruits.

On y trouve également du fer, du phosphore et des protéines, ainsi que du béta-carotène et des polyphénols qui sont de puissants anti-oxydants (Leme, 1973, Hanamura, 2005).

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéPropriétés
Activité anti-inflammatoire. Une étude in vitro a montré que l’acérola diminue l’inflammation sur des macrophages (cellules du système immunitaire) mis en culture.Activité anti-bactérienne et anti-fongique. Une activité anti-bactérienne a été rapportée par des chercheurs japonais sur la souche Staphylococcus epidermidis .

D’autre part, une équipe guatémaltaise a analysé l’activité de plusieurs plantes sudaméricaines sur des champignons pathogènes. Il apparaît que l’acérola est une des plus efficaces pour combattre ces champignons .

Activité anti-cancéreuse. L’étude de Motohashi en 2004 a également montré que des extraits d’acérola présentent une action toxique sur des lignées de cellules tumorales, suggérant que ce fruit pourrait avoir des propriétés anti-cancéreuses.

Une autre étude indique qu’un extrait d’acérola (700 mg/kg) bloque la croissance de cellules cancéreuses sur un modèle de souris (Nagamine, 2002).

Obésité et Hypercholestérolémie. Une étude réalisée sur des cellules endothéliales a montré que l’acérola, combinée à des extraits d’alfalfa et de soja, bloque l’oxydation des lipoprotéines de petite densité (LDL en abrégé), considérées comme le mauvais cholestérol .
Cet effet protecteur serait dû en partie à sa forte teneur en vitamine C .

Une autre étude indique que l’acérola peut lutter contre les effets néfastes de obésité sur l’organisme :
Des souris ont été soumises à un régime alimentaire riche en graisse et en sucre puis exposées ou non avec de l’acérola pendant 13 semaines.
Les résultats indiquent que la plante protège les cellules sanguines et de celles de certains organes (reins, foie) des effets toxiques de ce régime alimentaire.

Cet effet protecteur est vraisemblablement dû aux antioxydants (vitamine C, polyphénols) présents dans l’acérola .

barre bleue

Chou Blanc est   effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son siteChou Blanc

Share Button

L’HOMME DES BOIS : Nos plantes sont intelligentes, sensorielles et solidaires

L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

barre verte

Nos plantes sont intelligentes, sensorielles et solidaires
Sans les plantes nous ne serions pas là :
Elles nous permettent de respirer et de nous nourrir.

  Considérées par beaucoup comme des figurantes dans nos paysages , elles constituent 99.7% de la biomasse de la terre, et restent pourtant de grandes énigmes.
L’homme des bois vient donc de temps en temps vous rappeler que dans le grand tout, les plantes…. nos plantes nous  sont essentielles..!

On savions déjà depuis les tests, que physicien indien Jagadish Chandra Bose a effectué que les plantes ressentent la douleur…
Le professeur Stefano Mancuso nous  avait démontré qu’en cas de compétition – s’il n’y a qu’un seul tuteur pour deux plantes grimpantes – on voit « la perdante  » changer de direction, et éventuellement, se laisser mourir

AuJourd’hui Dr Bédat  riche d’une trentaine d’expériences nous renseigne, pour sa part, sur les liens étonnants qui relient le vivant, à l’échelle d’une plante comme l’échelle de micro-organismes

il fait part d’une expérience menée avec des tomates fut tout aussi épatante. Les étudiants ont sélectionné deux tomates issues de la même grappe, et relié celle de gauche à un électroencéphalogramme (EEG) , puisque les plantes utilisent les mêmes fréquences électriques que notre cerveau.
Une personne devait ensuite entrer dans la pièce, pleine de mauvaises intentions à l’égard de la tomate de droite puis la découper sauvagement.

tomateL’appareil indiqua une réaction chez la tomate de gauche dès que les yeux de la personne s’étaient posés sur sa jumelle.
Le tracé s’est emballé lorsque l’expérimentateur a commencé à la découper.
Et puis, de manière extraordinaire, le tracé a chuté radicalement de moitié de son niveau habituel, comme si la tomate était était « tombée dans les pommes » !
Il a fallut le lendemain matin pour que son rythme électrique redevienne normal.


Mais quand le tueur de tomates » passa dans la pièce pour se renseigner sur les résultats de l’expérience, le tracé de la tomate s’emballa à nouveau, comme si elle l’avait reconnu …

barre verte

Les éléments vivants de notre entourage se connectent à nous et nous à eux

Dans d’autres expériences de Denis Bédat, il a été démontré que les plantes enregistrent l’appréhension, la peur, le plaisir et le soulagement, et que pour obtenir d’elles une réaction, il faut qu’ elles soient connectées à leur propriétaire: qu’il les arrose et leur porte de l’attention.
Il explique aussi que les plantes réagissent lorsque qu’elles sont en danger de mort.
C’est aussi le cas pour les fruits et les légumes, qui vont réagir si l’on s’apprête à les manger, mais cela ne fonctionne pas si l’on fait seulement semblant.

Durant un test, le scientifique a connecté une plante à un électroencéphalogramme (EEG)
et l’a placée dans une chambre de Faraday, un espace qui bloque toutes les ondes électromagnétiques.

Son propriétaire était dans une autre pièce, connecté à un électrocardiographe, devant un écran où des images étaient projetées dans le but de déclencher des émotions.
livre et vers mdr alorsLorsqu’il vivait une émotion forte, sa plante réagissait huit fois sur dix, et ce malgré la cage de Faraday …
Ce qui prouve que la communication ne se fait pas seulement par le biais du champ électromagnétique d’ondes connues (radio, TV; micro-ondes … ), mais à travers un champ quantique dans lequel, hypothétiquement, quels que soient la distance et les obstacles, la communication est toujours instantanée.

Il nous faut donc désormais garder en tête que la biocommunication cellulaire détient peut-être les clés d’une plus grande connaissance dans de nombreux domaines.
Elle pourrait ainsi bouleverser les préceptes fondamentaux de la génétique, de l’horticulture, de la botanique, de la pathologie, et tant d’autres encore …•

 Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…!

– « si vous n’êtes pas trop dur de la feuille …
je vous propose une musique d’ambiance verte

SOURCE :
MAGAZINE INEXPLORÉ
AVRIL MAI JUIN 2016
barre verte

retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

vertus des plantes : Connaissez vous l’ail des ours

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité


–  LE BLOC NOTE
CHOULAGER
par CHOU BLANC

           Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus de l’AIL DE L’OURS.
.
Voilà ce qu’elle m’a confié :

« L’ail des ours est un vermifuge, un dépuratif, il te fait baisser la tension artérielle et prévient l’artériosclérose. Il te facilitera la digestion.

C’est un Remède d’autrefois qui était aussi utilisé en infusion dans les maladies de la peau (eczéma, furoncles). »

L’AIL DE L’OURS (nom latin Allium ursinum)
Cette plante de la famille des Liliacées est très utilisée comme plante médicinale.
On trouve l’ail des ours dans toute l’Europe. Cette plante est récoltée au printemps, si possible avant sa floraison, afin de lui ôter son goût amer qu’elle présente, une fois les fleurs venues.

Constitués d’huile volatile sulfurée et de flavonoïde, les extraits d’ail de l’ours posséderaient un effet « hypolipémiant », c’est-à-dire qu’il aurait une action pour faire abaisser le taux de mauvais cholestérol (LDL) tout en favorisant le développement du bon cholestérol (HDL).

Les éléments actifs de l’ail de l’ours sont concentrés en capsules, en gouttes ou en comprimés. En plus de son action sur le cholestérol, l’ail de l’ours aurait un effet utile dans le cas de problèmes d’hypertension ou de troubles intestinaux et même dans des cas d’athérosclérose. L’ail des ours est également considéré comme un inhibiteur de l’agrégation plaquettaire (sang) et comme un puissant antiseptique.

Il n’existe pas d’étude clinique quant à l’utilisation de l’ail des ours en traitement médical. Dans tous les cas, l’ail des ours ne pourrait venir qu’en complément d’un traitement médical ordonné par votre médecin. L’hypertension, l’excès de cholestérol ou l’artériosclérose sont des maladies graves qui doivent être traitées en premier par la médecine traditionnelle.


Thérapeutique

(source wikipédia)

Allium ursinum

L’ail des ours est une plante médicinale très ancienne connue des Celtes et des Germains. On en a retrouvé des restes dans des habitations du Néolithique. Depuis quelques années, il a retrouvé une popularité du fait de sa haute teneur en vitamine C et de ses propriétés amaigrissantes.

 retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité
Principes actifs

Il est très riche en une huile essentielle sulfurée et également en vitamine C.

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéPropriétés 
dépuratif, antalgique, hypotenseur, antiseptique,
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéModes d’emploi

On utilise le bulbe dans des  : teintures, sirops, décoctions, jus, cataplasme de pulpe, essences. Il est conseillé de l’utiliser de préférence cru pour préserver la vitamine C. L’essence est utilisée comme antalgique en cas de rhumatismes et comme désinfectant de l’atmosphère intérieure.
Les feuilles fraîches peuvent être utilisées comme épice, coupées menu comme de la ciboulette ou du persil et mises sur du pain, sur les soupes, les sauces, les salades et les plats à base de viande. Ceci est approprié pour les diarrhées chroniques et aiguës, mais également en cas de constipation lorsque celle-ci est due à des crampes internes ou à un relâchement de l’intestin.

Préparer l’Elixir à l’ail des ours 
Cet élixir développe la mémoire et prévient l’artériosclérose.
Préparer le Vin à l’ail des ours 
Le vin à l’ail des ours est utilisé contre l’engorgement chronique de la poitrine et les troubles respiratoires qui y sont liés; il empêche la dyspnée. Recommandé même en cas de phtisie et d’hydropisie, maladies dont souffrent souvent les personnes âgées.

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéConseil de récolte
et dangers de confusion

Avant floraison, l’ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le Colchique d’automne, qui sont tous deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l’odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l’ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, coriaces chez le muguet et encore plus chez le colchique.

barre bleue

wikipédiatre  » On l’appelle ail de l’ours parce que les ours en mangent en sortant de leur hibernation
Fruit de leur observation des mœurs et habitudes de l’ours, les sorciers amérindiens ont pendant longtemps soigné leurs tribus. »

LA CHOUETTE a déjà survolé ce qu’il convient d’appeler:  L‘Esprit de l’Ours ... SUIVRE CES LIENS
– De l’esprit de l’ours à la médecine de l’ours
– BOUFFÉES DE CHALEUR : La régulation thermique de l’ours polaire – C’est la médecine de l’oursbarre bleue

Chou Blanc est   effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son site

Chou Blanc


1150

Share Button