Archives par étiquette : Pierre et le loup

PAPY DIT: Le dragon au pays des singes


BLOC NOTRE
DE PAPY DIT

Avec Papy dit il faut revenir à une éducation à l’ancienne…

La parole est aux défenseurs
des leçons de morale du bon vieux temps


Aujourd’hui : L
e mensonge est universel

« Ne mentez jamais à quelqu’un en qui vous voulez avoir confiance.
A partir du moment où vous lui aurez menti une fois, vous aurez bien du mal à le croire (Rivarol)

L’autre jour en rentrant de l’école, j ai lu une histoire à ma petite fille qui m’avait fait un petit mensonge… et je lui avais conté la fable d’Esope :
“Le garçon qui criait au loup !
Puis un autre jour “
Pierre et le loup” de Prokofiev 
Avec cette version du jour, venue de l’étranger, j’ai pu constater que tous les grand-pères du monde avaient la même préoccupation :
Faire comprendre
à leurs  choupinets, quelle que soit leur couleur, les conséquences du mensonge..!

Le dragon au pays des singes ..!!!

Il était une fois un singe qui s’ennuyait parce qu’il n’avait pas d’amis.

Un jour il trouva une idée. Il grimpa dans un arbre et cria :
« Au Dragon !
Au Dragon !
Un Dragon veut nous dévorer ! »

Alors tous les singes sont venus pour le sauver. Mais ce n’était qu’une farce.

 

Le petit singe a bien rigolé.

 

 

 

.

Une semaine plus tard, le petit singe s’ennuyait encore plus parce qu’il avait encore moins d’amis après cette histoire.
Il se dit :
« Je vais refaire une farce à ces singes ! »

Il est monté sur la colline et s’est mis à crier :
« Au Dragon ! Au Dragon ! Un Dragon veut nous dévorer ! »

Tous les singes l’ont entendu mais ont dit : « S’il y a un vrai dragon, et bien qu’il mange ce menteur de singe ! »

A ce moment là, un dragon est arrivé en entendant les cris du petit singe. Il s’est mis à voler et a attrapé le singe par les pieds et l’a emporté dans sa grotte pour le donner à ses petits qui avaient très faim.

Mais un des singes les a vus et est parti le sauver.

Arrivé devant la grotte, il a retiré le petit singe de la gueule des dragonnets et tous les deux sont partis de liane en liane au fond de la jungle.

Depuis ce jour, ils sont devenus les meilleurs amis du monde et le petit singe a dit :

« Je ne mentirai plus jamais de toute ma vie ! »

– C’est promis je mentirai plus

MORALITÉ :
Cette histoire
est donc composée de deux parties:
le récit, et la morale.
Cette morale prend souvent la forme d’un proverbe,

“Qui une fois ment, personne ne croit…
Bien qu’il dise vrai parfois…!”

SOURCE :Le dragon au pays des singes
dicté par : Oumou, Sofiane Yassine Farès Himdata Nesrine 


– Moi aussi je connais un singe…….


PAPY DIT

 

 

Share Button

MUSIQUE A DEUX : Pierre et le loup

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

Musique à deux

La Partition de MA2

En ce début de saison, j’ai jugé utile de faire cette petite éducation musicale pour les …. Pour tous..!!
Chacun pourra rechercher son instrument préféré et le partager avec celui ou celle qui tendra l’oreille à ses côtés.
Chaque instrument  représente un personnage dans  l’histoire que nous allons vous raconter.
Pour les novices ( pas les religieuses) qui ne sont pas des flèches sur l’ordi….. Cliquez sur la flèche  et il ouvre une fenêtre pour écouter la vidéo…

Pierre et le loup

Pierre et le Loup est un conte musical pour enfants, dont le compositeur russe Sergueï Prokofiev (1891-1953) a écrit le texte et composé la musique en 1936, année de son retour définitif en URSS.


  L’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Giedre Slekyte, avec Lambert Wilson en récitant.  concert de 2019 à l’Auditorium de la Maison de la Radio.

 

 Musique à deux

Sergueï Prokofiev

Sergueï Prokofiev  Compositeur, pianiste et chef d’orchestre russe (Sontsovka, 1891 – Moscou, 1953)

Sergueï Prokofiev est un compositeur russe de la première moitié du XXème siècle.
Son style se caractérise par une grande liberté prise vis-à-vis des règles de l’écriture classique, un rôle prépondérant accordé au rythme, l’association d’un lyrisme moderne et d’inspirations plus sobres.
Inspiré par le 7ème art, il est connu pour sa collaboration avec Sergueï Eisenstein.

Au moment de la Révolution russe en 1917, il choisit l’exil, ce qui lui permet de se consacrer entièrement à la composition de nombreuses œuvres à travers l’Europe (concertos, symphonies…).

En 1933, attiré par les promesses du gouvernement, il décide de rentrer en Russie. C’est une autre période fructueuse (Roméo et Juliette, Cendrillon, Ivan le Terrible…) qui prend fin avec la guerre. Après de graves problèmes de santé, persécuté par l’URSS, il s’éteint presque dans l’oubli, effacé par la mort de Staline le même jour.

A l’exception de la musique religieuse, Sergueï Prokofiev s’est illustré dans tous les genres musicaux ; mais ce sont ses œuvres pour piano, ses ballets et sa musique pour le cinéma qui font aujourd’hui sa popularité.

Biographie de la Documentation musicale de Radio France

Prokofiev en 6 dates :

  • 1900 : à l’âge de neuf ans, composition d’un opéra destiné aux enfants, Le Géant
  • 1906 : rencontre avec Nikolaï Miaskovski, compositeur russe, qui devient son ami le plus intime
  • 1914 : reçoit le prix Rubinstein en tant que pianiste-compositeur pour son Concerto pour piano n°1
  • 1927-28 : à Paris, coopération avec les Ballets russes au moment de la création du Pas d’Acier puis du Fils prodigue ; rencontres artistiques et littéraires (Picasso, Matisse, Poulenc, Ravel)
  • 1938 : début de sa collaboration avec le réalisateur Sergueï Eisenstein avec le film Alexandre Nevski
  • 1947 : nommé Artiste du peuple de la République socialiste fédérative soviétique de Russie

Prokofiev en 6 œuvres :

  • 1913 (réécriture en 1923) :Concerto pour piano n°2, en 4 mouvements ; créé à Saint-Pétersbourg
  • 1916 :Concerto pour violon n°1 en ré majeur ; première en 1923 à Paris
  • 1921 :L’Amour des trois oranges, opéra en un prologue et 4 actes créé à Chicago, d’après la pièce de Carlo Gozzi
  • 1935 :Roméo et Juliette, ballet en 3 actes à partir de la pièce de Shakespeare
  • 1945 :Symphonie n°5, en 4 mouvements ; œuvre patriotique avec des accents guerriers qui marque la victoire sur l’Allemagne
  • 1952 :Symphonie concertante pour violoncelle, créée à Moscou

Prokofiev avec sa femme Lina, et ses enfants Oleg et Sviatoslav.

En 1936, il s’installe définitivement avec femme et enfants à Moscou.
Il dispose d’un appartement, d’une voiture, et d’une datcha.

C’est alors qu’intervient la première purge stalinienne. Les artistes sont montrés du doigt par le régime.
Inconscience ou assurance excessive, Prokofiev ne voit absolument pas le danger et reste en Russie.

Prokofiev se retrouve dans la gueule du loup.
C’est à ce moment qu’il décide de composer son conte pour enfants Pierre et le loup qui demeure à ce jour la meilleure œuvre d’initiation musicale jamais composée.

Origines de l’œuvre

Prokofiev se lance dans la création de Pierre et le Loup grâce aux encouragements de Natalia Saz, la directrice artistique du Théâtre central pour enfants de Moscou, qui souhaitait familiariser les jeunes avec les principaux instruments de l’orchestre symphonique.

Il a déjà quatre symphonies et plusieurs ballets à son actif quand il achève et dirige la première exécution de Pierre et le Loup le 2 mai 1936, avec Natalia Saz comme récitante.

L’histoire

Pierre (Petia en russe : « petit Pierre »), un jeune pionnier soviétique1, vit à la campagne avec son grand-père. Un jour, il laisse la porte du jardin ouverte : un canard profite de l’occasion pour aller nager dans la mare toute proche.
Il se querelle avec un oiseau.
À ce moment, un chat s’approche ; alerté par Pierre, l’oiseau s’envole pour se réfugier dans un arbre.

Le grand-père de Pierre ramène le garçon à la maison en bougonnant et referme la porte car le loup pourrait surgir. C’est ce qui arrive sitôt la porte fermée: l’oiseau et le chat s’échappent dans les arbres mais le canard, pataud et se dandinant, est avalé par le loup. Pierre attend que son grand-père s’endorme pour aller chasser le loup.

Pierre prend une corde et grimpe dans l’arbre en escaladant le mur du jardin. L’oiseau décide d’aller voltiger autour de la tête du loup pour détourner son attention.
Pendant ce temps, Pierre forme un nœud coulant avec lequel il parvient à attraper le loup par la queue.

Les chasseurs sortent de la forêt.
L’oiseau dit aux chasseurs qu’un loup se trouve dans la forêt et ces derniers vont alors aider Pierre, mais celui-ci l’a déjà attrapé. Tous ensemble entament une marche triomphale pour emmener le loup au zoo. Ils organisent une grande fête.

Le but de l’œuvre est de faire découvrir aux enfants certains instruments de l’orchestre.

Tandis que le récitant parle, l’orchestre ponctue le récit d’intermèdes musicaux où les différents protagonistes sont personnifiés par des instruments :

Pierre : le quatuor à cordes ;
l’oiseau : la flûte traversière ;
le canard : le hautbois ;
le chat : la clarinette ;
le loup : les cors ;
le grand-père : le basson ;
les chasseurs : bois et cuivres, par exemple la trompette (les coups de feu sont illustrés par des coups de timbales et de grosse caisse).

Tous les personnages ont un thème particulier qui apparaît à chacune de leurs entrées dans l’histoire, qui peut s’apparenter à un leitmotiv.

Naïve mais raffinée et suggestive, la partition de l’artiste rencontre un succès qui ne s’est pas démenti depuis sa parution, chez les plus petits mais également chez les adultes.

LE CANARD : HAUTBOIS

logo du livre sonore dans cette page

Quelle est la morale de Pierre et le loup ?

Sans oublier l’archétype du loup, personnage cruel et effrayant. Le conte de Pierre et le loup porte également une morale : avec du courage et de la ruse, un enfant neutralise l’objet de toutes les peurs
SOURCES :  

https://www.francemusique.fr/personne/serguei-prokofiev
https://www.radioclassique.fr/magazine/compositeurs-interpretes/serge-prokofiev/

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Share Button

ÉSOPE: Le garçon qui criait au loup


BLOC NOTRE 
DE  PAPY DIT

Avec Papy dit c’est une rentrée à l’ancienne…

La parole est aux défenseurs
des leçons de morale du bon vieux temps


Aujourd’hui : L
e mensonge

 « Ne mentez jamais à quelqu’un en qui vous voulez avoir confiance. 
A partir du moment où vous lui aurez menti une fois, vous aurez bien  du mal à le croire  (Rivarol)

Voilà en rentrant de l’école,  j ai lu cette histoire à ma petite fille  qui m’avait fait un petit mensonge.
je pense qu’elle peut vous être utile pour faire comprendre à vos choupinets les conséquences du mensonge

Le garçon qui criait au loup ! d’après Esope…

Qui cri au loup ?

L’expression vient d’une fable d’Ésope dont le titre a été traduit en français par Le garçon qui criait au loup, et dans laquelle un garçon s’amuse à prétendre qu’il a vu un loup, ce qui le discrédite auprès des habitants de son village.

Il était une fois un jeune berger qui gardait tous les moutons des habitants de son village. Certains jours, la vie sur la colline était agréable et le temps passait vite.

Mais parfois, le jeune homme s’ennuyait.

Un jour qu’il s’ennuyait particulièrement, il grimpa sur la colline qui dominait le village et il hurla :
« Au loup ! Un loup dévore le troupeau ! »

A ces mots, les villageois bondirent hors de leurs maisons et grimpèrent sur la colline pour chasser le loup. Mais ils ne trouvèrent que le jeune garçon qui riait comme un fou de son bon tour. Ils rentrèrent chez eux très en colère, tandis que le berger retournait à ses moutons en riant toujours.

Environ une semaine plus tard, le jeune homme qui s’ennuyait de nouveau grimpa sur la colline et se remit à crier : « Au loup ! Un loup dévore le troupeau ! »

Une nouvelle fois, les villageois se précipitèrent pour le secourir. Mais point de loup, et rien que le berger qui se moquait d’eux.
Furieux de s’être fait avoir une deuxième fois, ils redescendirent au village.

Le berger prit ainsi l’habitude de leur jouer régulièrement son tour… Et chaque fois, les villageois bondissaient sur la colline pour trouver un berger qui riait comme un fou !

le-loup-Jean-Baptiste-Oudry-1686–1755Enfin, un soir d’hiver, alors que le berger rassemblait son troupeau pour le ramener à la bergerie, un vrai loup approcha des moutons…

Le berger eut grand peur. Ce loup semblait énorme, et lui n’avait que son bâton pour se défendre… Il se précipita sur la colline et hurla :
« Au loup…. !
Un loup dévore le troupeau ! »

Mais pas un villageois ne bougea…
« Encore une vieille farce ! dirent-ils tous. S’il y a un vrai loup, eh bien ! Qu’il mange ce menteur de berger ! »

Et c’est exactement ce que fit le loup !

– C’est promis je mentirai plus

MORALITÉ :
Cette histoire
est donc composée de deux parties:
le récit, et la morale.
Cette morale prend souvent la forme d’un proverbe,

“Qui une fois ment, personne ne croit…
Bien qu’il dise vrai parfois…!”

SOURCE :   

PAPY DIT

Share Button