Archives par étiquette : pessimistes

Les secrets d’une vie heureuse


hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline

CHOULAGER :
“Les Capacités de notre cerveau et de ses pensées positives”

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT POUR GUÉRIR LE CORPS

“Les optimistes vivent plus longtemps que les pessimistes, avec une qualité de vie et des capacités nettement meilleures.”

« J’ai décidé d’être heureux, parce que c’est bon pour la santé» Voltaire

Les optimistes sont-ils alors en meilleure santé?

Oui, une étude sur 30 ans menée par le département de psychologie de la Mayo Clinic aux Etats-Unis montre que les optimis­tes ont vécu 19 % plus longtemps que les pessimistes, avec une qualité de vie et des capacités physiques nettement meilleures.
Mais attention, être optimiste ne signifie pas voir la vie en rose. Cela veut dire que l’on prend la réalité telle qu’elle est et que l’on s’attache à considérer le verre à moitié plein, non à moitié vide.

Trouver du sens à ce que l’on traverse.

y a-t-il un lien entre «penser posi­tivement » et guérir ?

Oui, notre esprit peut nous aider à guérir, même s’il ne faut pas faire l’impasse sur les autres moyens pour aider son corps à aller mieux.
Cultiver une attitude positive dans l’existence permet de se créer des forces, y compris sur le plan physiologique.

Il en est ainsi pour les maladies psychosomatiques ….
Le psychisme joue un rôle dans la plupart des maladies. Il est prouvé que le stress a des consé­quences au niveau cutané, cardiaque, digestif, etc.

Prenez par exemple l’ul­cère d’estomac:
On s’est aperçu que seulement 20 % des gens porteurs de la bactérie à l’origine de l’ulcère de l’estomac développent la maladie.

La différence: le stress qui diminue les défenses immunitaires et génère souvent de mauvaises habitudes ali­mentaires.
Ainsi, les conditions sont réunies pour que la bactérie se multi­plie et que l’ulcère se forme.

Ah….  Ce stress…!

UNE BONNE CHOSE
En cas de danger ou de situation d’ur­gence, le stress ponctuel reste une bonne chose.
Il prépare l’organisme à se défendre (production d’adrénaline, de cortisol, accélération de la fréquence cardiaque, etc.).
Il permet de s’adapter en mobilisant nos ressources vives.

UNE MAUVAISE CHOSE
A contrario, le stress chronique provoque un vieillissement prématuré des cellules et contribue à développer des maladies, comme certains cancers via un endom­magement des chromosomes.

 LA PRESSION DU TRAVAIL OU DE LA VIE PRIVÉE
Que dire aux personnes très sollici­tées par leur travail ou dans leur vie Privée et qui se sentent oppressées?
D’arrêter de se positionner en victime et d’oser dire non quand c’est trop. Il est de leur responsabilité de ralentir.
C’est nous qui formons la société en disant oui à ceux qui nous entourent, ne l’oublions pas.
Il faut aussi apprendre à s’écouter.
Notre meilleur allié est notre sensibilité. Sentir que le corps a ses limites, qu’on a besoin de sommeil, de paix, de silence, d’espace, de chaleur humaine …
Beaucoup de gens sont  coupés d’eux-mêmes et des autres.
Il faut apprendre à renouer avec cette sensibilité. C’est primordial..!

L’optimisme est il le secret de la vie heureuse..?

Est-ce à dire que le bonheur préserve de la maladie?
Il protège en partie de la maladie. En effet, les émotions agréables renforcent le capital immu nitaire et activent le système para­ sympathique qui favorise la détente et la récupération du corps.

Peut-on être heureux quand on est malade?
Oui et heureusement! Bien sûr il y a un inconfort, mais cela n’empêche pas d’être heureux. Rappelons que la maladie signale un déséquilibre dans sa vie. Elle est une tentative de la nature de retrouver un équilibre dans une situation perturbée. En soi, il faut d’abord écouter ce qu’une maladie veut nous dire et procéder aux ajustements, quitte à revoir son mode de vie.
Le bonheur ne dépend pas seulement du confort éprouvé mais aussi et surtout du sens donné à ce qui est vécu.

Alors quels sont les secrets du bon­heur pour rester en bonne santé?
Il est important de se faire plaisir en appre­nant à savourer ce plaisir, prendre soin de son corps, s’engager pleinement dans des actions gratifiantes et donner du sens à sa vie.

Toutes les études montrent que le meilleur moyen de trouver un sens à son existence est de mene une vie vertueuse en exprimant le meilleur de soi en lien avec les autres. Est vertueux ce qui respecte nos besoins essentiels tout en respectant ceux des autres. Nous connaissons alors ce que j’appelle l’épa­nouissement, le véritable bonheur.

SOURCE: Intériale N°12« Le Défi positif» – Thierry Janssen –  Editions Les Liens qui Libèrent
« La maladie a-t-elle un sens?»            Thierry Janssen –  Editions Fayard
« La Solution intérieure»                         Thierry Janssen –  Editions Fayard
Thierry JANSSEN est un chirurgien devenu psychothérapeute, il crée des ponts entre la médecine conventionnelle et la philosophie.

« J’ai décidé d’être heureux, parce que c’est bon pour la santé»
Voltaire croyait en son expérience. Lorsqu’il était de bonne humeur et heureux, il se sentait en meilleure santé et il l’était.
«Un esprit sain dans un corps sain»: Les enquêtes vérifient aujourd’hui cet adage pour lui donner encore plus de force.

Essayez vous verrez que le bonheur préserve de la maladie…!
Même s’il ne protège qu’en partie de la maladie…. les émotions agréables renforcent le capital immu­nitaire et activent le système parasympathique ce qui favorise la détente et la récupération du corps.
Alors….COOL COOL … Les amis..!

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

1570
Crème anti-douleur 200ml

Share Button