Archives par étiquette : pensées décalées

A toi Audiard avec ton ton flingueur…

Print pagePDF pageEmail page

MICHEL AUDIARD

« Les tontons
flingueurs »

Hommage  aux
« Tontons » d’Audiard,
petites phrases et
caricatures incluses.

 

 » On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. « 

–  » Si on mettait un point rouge sur la tête de tous les cons, le monde ressemblerait à un champ de coquelicots ! « 

–  » Moi, les dingues, j’les soigne, j’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins d’Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle…
Moi, quand on m’en fait trop, j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse, j’ventile. « 

les tontons flingueurs

1 –  » Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. « 
( Les tontons flingueurs )
2 –  » Les ordres sont les suivants : on courtise, on séduit, on enlève et en cas d’urgence on épouse. « 
( Les barbouzes )
3 –  » Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent.  » ( 100 000 dollars au soleil )
4 –  » La tête dure et la fesse molle, le contraire de ce que j’aime. « 
( Comment réussir quand on est con et pleurnichard )
5 –  » Un pigeon, c’est plus con qu’un dauphin, d’accord, mais ça vole. « 
( Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages )
6 –  » Mais pourquoi j’m’énerverais ? Monsieur joue les lointains ! D’ailleurs je peux très bien lui claquer la gueule sans m’énerver !  » ( Le cave se rebiffe )
7 –  » Quand on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner.  » ( Le Pacha )
8 –  » La justice c’est comme la Sainte Vierge. Si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.  » ( Pile ou face )
9 –  » Si la connerie n’est pas remboursée par les assurances sociales, vous finirez sur la paille.  » ( Un singe en hiver )
10 –  » Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche. « 
( Un taxi pour Tobrouk )

 

 

11 –  » Vous savez quelle différence il y’a entre un con et un voleur ? Un voleur de temps en temps ça se repose.  » ( Le guignolo )
12 –  » Dans la vie, il faut toujours être gentil avec les femmes même avec la sienne. « 
( Série Noire )
13 –  » Je suis pas contre les excuses, je suis même prêt à en recevoir. « 
( Les grandes familles )
14 –  » Il vaut mieux s’en aller la tête basse que les pieds devant. « 
( Archimède le clochard )
15 –  » Quand on a pas de bonne pour garder ses chiards, eh bien on n’en fait pas. « 
( Mélodie en sous-sol )
16 –  » Plus t’as de pognon, moins t’as de principes. L’oseille c’est la gangrène de l’âme. « ( Des pissenlits par la racine )
17 –  » Deux milliards d’impôts ? J’appelle plus ça du budget, j’appelle ça de l’attaque à main armée. » ( La chasse à l’homme )
18. –  » Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C’est dire si, dans ma vie, j’en ai entendu, des conneries.  » ( Un idiot à Paris )
19 –  » Le flinguer, comme ça, de sang froid, sans être tout à fait de l’assassinat, y’aurait quand même comme un cousinage.  » ( Ne nous fâchons pas )
20 –  » A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d’emmerdeurs est le seul qui n’ait jamais baissé.  » ( Une veuve en o r)

Signé : Michel Audiard

CHOUVERT

Share Button

HUMOUR: Règles fondamentales du management.

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE
DE FRANCOIS

Règles fondamentales du management.


Les trois leçons sur : 

–  Gestion des affaires
– Communication
– Procédures

  1 – Gestion des affaires : 

A la ferme, le cheval est malade.
Le vétérinaire dit au paysan : 

 Je lui injecte un remède, si dans trois jours il n’est pas remis, il faudra l’abattre. 

  Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval:
– Lève-toi !
  Mais le cheval est trop fatigué. Le deuxième jour le cochon dit :
   Lève-toi vite ! 

Le cheval est toujours aussi fatigué. Le troisième jour le cochon dit : 
 Lève-toi sinon ils vont t’abattre ! 

  Alors dans un dernier effort, le cheval se lève. Heureux, le paysan dit :
 Faut fêter ça: on tue le cochon !

Morale : 
  Toujours s’occuper de ses affaires et fermer sa gueule !

2 – Communication : 

Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison. 
La femme s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d’entrée. C’est Laurent, le voisin. Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance :

 Je te donne 800 EUR immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre !
  Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette. Il l’admire à loisir, puis lui tend 800 EUR.
  Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se faire en un clin d’œil, elle remonte dans la salle de bain. Son mari, encore sous la douche, lui demande :
   C’était qui ?
   C’était Laurent.
   Super, il t’a rendu les 800 EUR qu’il me devait ?

  Morale: 
Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables… 

3 – Procédures: 


Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent. Le prêtre ne peut s’empêcher de regarder ses superbes jambes croisées.
  Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne. Elle le regarde et lui dit :
   Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?
Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui redemande :
   Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?
  Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse. Les voilà arrivés au couvent. La nonne descend de la voiture sans dire un mot. Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la recherche du Psaume 129.
  Psaume 129: « Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire »

  Morale: 
  Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs… 

LE  POTE  FRANÇOIS

 

Share Button

PAPY EUSTACHE est un auditeur libre..!

Print pagePDF pageEmail page

LE BLOG NOTE
DE CHOU VERT

 

PAPY EUSTACHE
est un auditeur libre..!

Vous les potes âgés qui lisez la Chouette et écoutez France infos comme des auditeurs fidèles, vous vous dites PAPY EUSTACHE,  il fait comme nous tous , pas la peine d’en faire un plat de salades pour un auditeur de plus….. Nous aussi on est libre d’écouter un autre radiologue  de temps en temps..!

EH BEN vous vous trompez Moaaa M’sieurs d’Am ….!
je suis auditeur libre à l’université …!!!!

C’est super là-bas ….. Tout le monde est libre…. ! Surtout la direction qui est libre de me virer s’ils s’aperçoivent que je ne suis licencié que des galeries farfouillettes…
En cas de problème de ce type,  je dirais que j’ai fait MAT SUP ( MATernelle SUPérieure).

C’est super … car là-bas ils sont  tous jeunes… !!!
Je crois que j’aurai pas du prendre la canne de Papy Trophyme …. vu le nombre de poulettes qui s’y ballade en plein air…. et vu la longueur de leur jupe, les usages de mon grand père n’ont plus cours à l’université…. Il y a plus rien à soulever encore moins quand la tramontane s’en charge…!
Quand je suis arrivé, le premier jour, avec mes cheveux blancs, ils m’ont pris pour un albinos… J’en ai même vu une, la pauvrette, qui m’a demandé si j’étais Albigeois .. ! Avec le cathare que je portais ce jour-là…
j’ai répondu OUI… et elle m’a cru.. !

Devant l’immense succès que ma toison d’argent remportait auprès des jeunettes en mâle de père de remplacement, j’ai vu grand nombre d’étudiants se teindre les cheveux couleur argent…
Oh con.. ! ils ne savaient pas en quoi ils se déguisaient… ! En fait, ils l’ont su, quand ils m’ont tous dit « je sais pas ce que j’ai…. mais j’ai mal aux lombaires.. »
Je leur ai préconisé d’attendre que passe quelques années « ça va descendre plus bas mes enfants… un classique que j’ai baptisé « le syndrome du plein le cul «

Mais ils sont aussi armés pour ça… Ils ont une herbe à fumer qui est géniale pour calmer les douleurs lombaires ils m’ont fait participer sur le campus….  c’est une herbe médicinale….. un truc a partager…! Regardez…. J’ai une petite animation sur mon smartphone

Bref, votre auditeur libre était en pétard… et presque intégré… quand est arrivé le jour où les piles de mon appareil auditif sont tombées en rade .. j’auditais plus rien et d’auditeur libre, je suis passé auditeur « pitre » … Pauvre de moi, ils en ont profité, je crois que j’ai répondu : OUI, à un jeune chevelu qui m’a demandé 50 euros … !!!
Pour ceux qui croient que je les ai donnés …Ils se trompent d’Eustache, moi sans en avoir un coup dans le pif, qui aurait fait tache, je lui en ai filé 100…!!!

Sans doute le trouble …. de l’imposé sur l’infortune…!
Avarie réparée, le jour suivant, tu te fais des amis … je me suis rassuré sur mon existence … Eux aussi ils ont eu un ou plusieurs avatars…
Les filles m’ont demandé mon prénom…

C’est fort de leur part… Mais je n’ai pas dit Eustache…. Trop ringard … !
J’ai pris mon vantard comme ils disent….

– « TROPHIME »  ai-je dit (NDLR : c’est le prénom de son grand père)
C’est alors que la petite rousse m’a demandé ce que mes parents et moi avions
« fait de trop » …

je me suis cru obligé de lui parler conjugaison..!
Comme réponse, elle m’a dit « qu’elle n’avait pas…. le temps »
j’ai pas compris lequel? Mais j’ai bien compris, qu’elle avait un problème avec la conjugaison du verbe « faire »
Enfin la chose se compliqua et s’embrouilla pour moi quand elle a dit :
« Peu importe ce que vous fîtes…Moi je dois faire fissa »
ça m’a pas excité à le faire …. Je l’ai vu partir sans rien faire … je le regrette car je dois dire que son astre lunaire était aussi beau sur le « verseau » que sur le
« RECTUM »

En bref elle était encore plus belle de dos….
Je me suis dit :
«TROPHIME non EUSTACHE… Tu es un auditeur LIBRE « mais très vite tu sors de ton rêve, en revenant constater que ta jambe du milieu ne s’est toujours pas remise de son EMI (expérience de mort imminente… il y a bien des lunes)
J’aurais pu m’en douter, car l’ anatomie de cette gamine laissait deviner tout ça…. !!
Au premier coup d’œil, vu la blondeur de ses cheveux et la blancheur de ses cuisses (ben dame j’ai regardé ce qu’elle me montrait) c’était évident qu’elle ne connaissait pas le bled.. !

Pour tout vous dire, j’ai donc fait mon trimestre universitaire « copain » « coplan » … C’est juste au moment des partiels que je me suis dit que si tout ce petit monde, qui doit construire l’avenir de la France, ne travaillait qu’à temps partiel, il était temps que MOA Eustache retraité et auditeur libre je fasse la part qui manque en m’inscrivant à temps plein à l’université du temps libre.

Où que je sois, il faut que j’arrête de me poser trop de questions pour savoir où est ma place à mon âge?
Dans tous les cas je suis à la « FAQ »

– Au fait il n’a rien dit sur le cours qu’il suivait ..
– Exact…! Mais je crois le savoir :
« La rééducation sexuelle chez les personnes âgées sous le règne de l’empereur  Constantin. »
– Tu parles de celui qui avait le bras si long…. que sous la table……  il lui touchait le con….stantin
– Oui le même Constantin tout juste … et avec la même longueur de bras ….!!!

barre verte

CHOU VERT

Share Button