Archives par étiquette : peinture

Les portraits de Saint Pierre


VETEMENTS ET ACCESSOIRES    SANTÉ ET SOINS DU CORPS    VOYAGES VALISES

logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE

AU CHOU :

Coucou c’est toujours moi merci d’être revenu nous voir pour nous suivre dans la découverte d’autres tableau représentant Saint Pierre

LES PORTRAITS DE SAINT PIERRE

El Greco, « Les larmes de saint Pierre »

Cette représentation du Greco montre l’humanité du saint. La justesse de l’étude anatomique, le soin de la composition et le dessin permettent de situer l’œuvre à la première étape de Tolède.

Saint Pierre, les yeux baignés des larmes de son sentiment de culpabilité après avoir renié le Christ lors de la Passion, se tourne vers le ciel, le suppliant de lui accorder le pardon divin.

D’autres versions sur le même thème, considérées de facture plus maladroite par les experts, sont aussi conservées à la cathédrale de Tolède et à l’hôpital de Tavera.

Voir ce tableau et tous ses détails dans le site
Musée du Greco

Tolède Castille-La Manche

logo lardon DJean Restout, Saint Pierre en prière
Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas , Paris.

Les églises étaient, depuis le X V I Ie siècle, un lieu privilégié pour voir librement des œuvres d’art. Les toiles religieuses étaient souvent parmi les plus impressionnantes présentées au Salon et servaient même de morceau d’agrément à certains peintres pour leur entrée à l’Académie royale.
Les tableaux les plus réussis étaient ensuite signalés dans les guides de visite de la capitale et assuraient la notoriété de leur auteur.

Jean Restout, dit Jean II Restout ou Jean Restout le jeune, né à Rouen, , est un peintre rococo français.

Il appartient à l’illustre famille des peintres normands Restout.
Lui-même était le fils du peintre Jean Ier Restout et de Marie Jouvenet, sœur et élève de Jean Jouvenet.

Jean Restout, Saint Pierre en prière, 1728, huile sur toile, 1,14 x 0,97 m. Église Saint-Jacques-du-Haut-Pas (COARC), Paris. © Ville de Paris – COARC – Christophe Fouin.

EN CLIQUANT DESSUS
Voir ce tableau GRAND FORMAT

JEAN RESTOUT  – Saint Pierre guérissant les malades de son ombre

collection particulière

Hyacinthe Rigaud, Saint Pierre (1702). Perpignan, musée Rigaud

Au fameux Salon de 1704, Rigaud avait déjà exposé un Saint Paul (perdu) un Saint Pierre (Perpignan, musée Rigaud), dont la force improvisatrice et l’épaisseur virile de la pâte rappelait indéniablement au curieux que Van Dyck et Rubens étaient ses maitres. Mais si ce type de figure avouait sa dette à l’expressive école du Nord, il n’en oubliait pas un certain côté baroque italien hérité des productions de Guido Reni, pour ne citer que lui.
La comparaison entre le Saint Pierre et celui tout aussi inspiré de Guido Reni à l’Hermitage de Saint Petersbourg est à ce titre édifiante.


Guido Reni dit Le Guide (né à Bologne  1575, 1642 ) est un peintre italien qui appartient à l’école de Bologne.
Guido Reni est imprégné par l’idéal maniériste de la grâce Michelangelesque


SOURCES :

https://www.lequotidiendelart.com

http://hyacinthe-rigaud.over-blog.com/2015/02/rigaud-et-la-peinture-d-histoire-le-saint-andre.html
LE logo lardon 1LARDON

 

Share Button

PEINTURE : SAINT PIERRE ….. Tu me renieras 3 fois….!


APPRENEZ SEUL A LUTTER MENTALEMENT
CONTRE LA CHALEUR EXCESSIVE DU CORPS – CLIQUEZ

L’ART ET LA PALETTE AU CHOU
Logo mamy raconte D
LES ENFANTS… VISITE AU MUSÉE AUJOURD’HUI 29 JUIN JOUR DE
LA SAINT PIERRE…

Les larmes de Saint Pierre – Le Greco (Détail)

Simon-Pierre, est un disciple de Jésus de Nazareth.
Il est un des douze Apôtres, parmi lesquels il semble avoir tenu une position privilégiée.
Il est considéré comme saint par les Églises catholiques et orthodoxes, sous le nom de
saint Pierre.
Dans la tradition du catholicisme et de l’orthodoxie, il est le premier évêque de Rome et fonde ainsi dans la tradition du catholicisme la primauté pontificale dont l’actuel pape est le successeur.
Son personnage a suscité un grand nombre d’œuvres artistiques.

logo papy mamy raconte« Nous n’avons retenu aujourd’hui que trois œuvres illustrant l’épisode de la vie de saint Pierre où devant ses accusateurs, il renia trois fois le christ et ses liens avec lui. »


Le triple reniement de Pierre

« Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort»

Et Jésus dit: « Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies nié trois fois me connaître……

Pendant que Pierre était en bas dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur.
Voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et lui dit: « Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth »
Il le nia, disant: « Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire. » Puis il sortit pour aller dans le vestibule. (Et le coq chanta.)

LE RENIEMENT DE SAINT PIERRE
LE CARAVAGE

La servante, l’ayant vu, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient présents: « Celui-ci est de ces gens-là. Et il le nia de nouveau. »
Peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre: « Certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen. »
Alors il commença à faire des imprécations et à jurer: « Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. »

Louis Le Nain (vers 1600/1610-1648) Le Reniement de saint Pierre

Aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite:

« Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. »

Et en y réfléchissant, il pleurait.

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

  RETRO :
C’est du même tabac…..


VETEMENTS ET ACCESSOIRES SANTÉ ET SOINS DU CORPS VOYAGES VALISES

Share Button

Saints guérisseurs : Saint Jean Baptiste

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

     SAINT   JEAN BAPTISTE     

 1er siècle – fête le 24 juin

« Moi, je vous ai baptisés d’eau; lui, il vous baptisera du Saint Esprit. »

«  Jean est son nom »

SAINT PATRON: Des tisseurs de draps, des aubergistes, des restaurateurs, des charpentiers, des tailleurs , des tripiers, des teinturiers,des ramoneurs

Avec la Vierge Marie qui a plusieurs fêtes au calendrier, il est le seul saint dont nous fêtons la naissance ( 24 juin ) et le martyre ( 29 aout ) à deux dates séparées, alors que tous les autres sont fêtés au jour de leur mort, ».

Exemplaire dans son courage face à Hérode, il est invoqué contre :
La peur

Mais également contre :
Les vertiges, l’épilepsie, les spasmes,
les convulsions, la danse de Saint Guy
Pour les femmes enceintes,
les agneaux, les bestiaux, les animaux domestiques

,L’église fête sa nativité, aussi bien en Orient qu’en Occident le 24 juin, au moment du solstice d’été. Parmi les nombreux rites qui sont associés à cette fête certains semblent venir directement des anciennes grandes fêtes celtes du solstice d’été, lorsque cette nuit était réputée surnaturelle, et les feux cérémoniels.
La pratique des feux de la Saint-Jean reste très vivace dans de nombreuses villes et villages du monde occidental.

 La tradition veut que l’on asperge le feu d’eau bénite et il est chanté ou récité l’ hymne de saint jean « Afin que vos serviteurs puissent chanter les faits merveilleux de votre existence avec une voix pleine et sonore, dégagez leur bouche coupables des liens qui l’enchaînent »…

 Pendant la durée de l’hymne les assistants se tiennent par la main, et tournent autour du feu …..ils s’arrêtent à la fin de l’hymne pour dire ensuite :

 « – Autrefois il y avait un homme qui avait mission de DIEU

   –  et son nom est JEAN »

Cet hymne fut composée au XI ème siècle par Paul DIACRE qui priait Saint Jean de le guérir d’un grand enrouement qu’il avait contracté….sa prière fut pleinement exaucée

 

 LA NAISSANCE DE JEAN ….LE COUSIN DE JÉSUS
« son nom est Jean. » Nom qui signifie, Dieu fait grâce.

 

 L’ange Gabriel dit à Marie au jour de l’annonciation : » Voici qu’Elisabeth, ta parente, en est à son sixième mois. »

 Lorsque MARIE enceinte rendra visite à Elisabeth la mère de jean le bébé reconnu le Christ et tressailli d’allégresse en sa présence. Trois mois après cette annonciation, l’église fête donc la naissance de Jean-Baptiste, le précurseur du Messie.

L’enfance de Jean
« Toi, petit enfant, on t’appellera prophète du Très-Haut; tu marcheras devant le Seigneur pour préparer ses chemins ». Prophétise son père Zacharie, lui qui resta 9 mois muet, en raison de son incroyance à croire la parole de l’ange lui annonçant sa conception.

Pietro Perugino: Battesimo di Cristo.

 PRÉDICATION DE JEAN

 « Jean mena une vie d’ascèse « caché dans le désert », se nourrissant frugalement de « sauterelles et de miel sauvage » et pratiquant le jeûne.
En l’an 27, il s’installe sur les bords du Jourdain, où il commence à pratiquer le « baptême de repentir pour la rémission des péchés » par immersion dans l’eau.
Il réunit autour de lui de nombreux disciples, leur annonçant la venue du Messie :
« Moi, je vous baptise avec de l’eau, pour vous amener à la repentance, mais vient celui plus fort que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu »
Selon Mathieu , Jésus vint voir Jean pour être lui aussi baptisé..
quand Saint Jean vit le Sauveur parmi la foule, il le reconnut par une inspiration du ciel, et s’écria : « Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui efface les péchés du monde ». Jean qui ne se sentait pas digne de lui accepta de baptiser Jésus et au sortir de l’eau tous virent l’Esprit Saint « descendre comme une colombe et venir sur lui », et une voix venue des cieux dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection ».
Jean Baptiste demanda alors à ses meilleurs disciples de suivre Jésus. en leur annonçant qu’il s’effaçait pour lui laisser la place.
« Voilà ma joie, elle est maintenant parfaite. Il faut qu’il grandisse et que je diminue. »

LA DÉCAPITATION DE JEAN (Tableau du Caravage)

La Décollation de saint Jean-Baptiste, Le Caravage, c. 1608, co-cathédrale Saint-Jean de La Valette.

Quelque temps après, la colère d’Hérode Antipas, tétrarque de Galilée et de Péré, s’abattit sur Jean Baptiste, lequel lui reprochait son mariage avec la femme (Hérodiade) de son demi-frère Hérode Philippe.
Hérode, excédé, fait arrêter Jean et « le fait lier en prison ».
La femme Hérodiade voulait faire tuer Jean mais Hérode Antipas le protégeait, car il le « connaissait pour un homme juste et saint » et « l’écoutait avec plaisir ».

Cependant lors de la fête donnée pour son anniversaire, Salomé, la fille d’Hérodiade, dansa tant que le gouverneur et tous ses convives furent subjugués, et il lui dit : « Demande-moi ce que tu voudras… ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume ». Salomé demanda pour sa mère la tête de Jean Baptiste présentée sur un plateau.
Hérode fort attristé, envoya cependant un garde décapiter Jean dans sa prison, placer sa tête sur un plateau et la présenter à Salomé, qui l’offrit à sa mère Hérodiade.

Quand cette nouvelle fut annoncée à Jésus, qui la connaissait déjà par sa science divine, Il manifesta une profonde douleur.
Le crime ne resta pas impuni, car Hérode, vaincu par ses ennemis, perdit sa couronne et périt misérablement.
La fin d’Hérodiade et de sa fille ne fut pas plus heureuse. Il est à remarquer que la plupart de ceux qui ont joué un rôle odieux, dans l’Évangile, ont subi dès cette vie le châtiment de leur impiété et de leurs crimes.

DICTON POUR LES POTES ÂGÉS

« Avant la saint Jean, pluie bénite ; après la saint Jean, pluie maudite. »

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

Précédente rubrique  :  SAINT ROCH
La ligne éditoriale de cette série est accessible 
  BON COURAGE...!Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

Share Button