Archives par étiquette : passions

LIVRES : La passion des champignons

Compléments alimentaires Ruedesplantes

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

Paroles d’hommes

La pluie des derniers jours excite votre appétit de mycologue?
Votre panier est déjà prêt à partir pour la prochaine excursion de cueillette de champignons?

Bolets

Quatre professeurs de l’Université  et membres passionnés de l’Amicale des mycologues proposent un ouvrage d’ethnomycologie où ils explorent les relations entretenues par les hommes avec les champignons à travers le temps et les civilisations.

On le voit dans ce livre, le champignon est utilisé à toutes les sauces: à des fins alimentaires, bien sûr, mais aussi religieuses, scientifiques et folkloriques.

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.

apothicaireAu fil du temps, l’être humain a appris à ne pas manger toutes les espèces de champignon consommées par les animaux, certaines étant pour lui mortelles.

La psalliote jaunissante, agaricus xanthoderma Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.
On ne consomme que quelques espèces, comme les morilles et les marasmes des oréades.
Chez les Romains, on apprécie en revanche les cèpes, les truffes et même l’amanite des Césars, alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote, de même que les chanterelles.

Depuis des millénaires, les Chinois et les Japonais utilisent les champignons comme médicaments pour traiter plusieurs pathologies et comme agents propices à accroître la durée de la vie.

Les hommes de science grecs et romains connaissent eux aussi leurs vertus thérapeutiques, mais c’est à la Renaissance que se développe un véritable intérêt scientifique pour la mycologie.
Des recherches récentes menées sur des moisissures du genre pénicillium sont par ailleurs à l’origine de la découverte des antibiotiques.

Les hallucinations de l’histoire

L’amanite tue-mouche est sans contredit l’hallucinogène le plus connu depuis la nuit des temps.

On la connaît de longue date en Sibérie, chez les Vikings, dans la religion indo-aryenne, le Veda ou chez les Amérindiens d’Amérique centrale et du Nord.
Elle est notamment utilisée comme «guide spirituel» dans les rites chamaniques des Ojibwés.

Dans l’histoire, une multitude de superstitions et de croyances tentent d’expliquer la toxicité ou les effets hallucinogènes de certaines espèces.

Ces champignons dangereux, est-ce l’oeuvre du diable, de sorcières ou l’effet de la proximité d’un crapaud, d’un serpent?
Et les effets hallucinogènes des champignons seraient-ils à l’origine de la légende du père Noël, du célèbre conte de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles ou même de la bédé des Schtroumpfs?

SOURCE :
Denyse Valois

Des champignons et des hommes
Consommation, croyances et science
Guy Gaudreau, A. et F.-X. Ribordy, M. Tremblay
Éditions Cabédita, coll. «Archives vivantes»,
France


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

PASSIONS : Ceux qui nous surprennent – N° 2 : SYLVIE ET SES SANTONS

logo-passion-1
LE BLOC NOTE
DES PASSIONNÉS

PASSIONS, vous révèle les
passions de celles et ceux que vous connaissiez autrement ….
Lumière sur leur étincelle de bonheur….

logo-entete-passions
Vous dévoile :

LA PASSION DES SANTONS

Aujourd’hui place à une grande dame chez les santonniers
Sylvie FOULQUIER de MARANS …..

Dieu souffla un jour sur la glaise…
La même qui sous les doigts de Sylvie  prend vie et se transforme en tout un petit monde qui sent bon notre enfance
NOTRE JEUNESSE ….

Comme elle le dit si souvent:
“la crèche pour certains c’est aussi une thérapie …”
Alors pour tous les grands et petits malades.. Venez vivre la passion de cette cévenole qui fut intronisée invitée d’honneur du 59ème salon international des santonniers d’Arles  (13)

La Chouette se devait de descendre de son clocher pour  participer à cette consécration…!

sylvieSYLVIE SANTONNIÈRE…
C’est vraiment que des concours de circonstances” Rire!


Parce qu’elle aime  rire la cévenole..!
Elle ponctue souvent les choses importantes d’un rire sonore comme pour s’échapper, ou peut être ne pas risquer de se prendre trop au
sérieux; joyeuse de la vie, de sa passion,

Si tous les chemins mènent à Rome,
ceux qui aboutissent au métier de santonnier sont parfois plus tortueux et souvent surprenants.

 

Sylvie a terminé ses études par
5 années de Beaux Arts; attirée par la photo comme des parents eux aussi cévenols pur jus qui l’ont toujours soutenue.

La fille unique d’Annie et Maurice est un peu touche à tout: dessin, peinture, art contemporain.
La routine n’est pas dans son caractère elle était presque effrayée à l’idée de devenir prof…!
Soutenue par son mari professeur, elle vécut de petits bricolages en tous genres, s’impliquant dans des associations, bénévole dans de multiples structures

Des débuts pour compléter la crèche de monoprix de ses deux garçons

Un jour en faisant ses courses en famille, elle achète une nativité au Monoprix de Sète!
Oh bien sûr il y avait eu la crèche familiale de son enfance et celle qu’elle faisait chez elle, mais sans plus à cette époque là.

Très vite, l’envie de donner elle-même naissance à ces petits personnages si captivants la gagne et elle modèle ses premières pièces uniques.

création 2018Alors elle achète des santons en terre brute qu’elle peint. Mais très vite elle se lasse ne trouvant plus les personnages qu’elle veut.
Qu’à cela ne tienne l’artiste qui sommeillait en elle réveille et la voilà en train de sculpter des moutons … reste trouver un four.
Et justement, belle circonstance, Michèle belle mère participe à un club de poteries!

Nous sommes en 1999, grosse année de  travail elle crée son premier personnage: Le Photographe!

Pour sa crèche Sylvie crée des pièces uniques: moutons, Tarasque, et quelques personnages.
Et d’autres, car elle s’installe dans le métier:  1ère foire en 2000 à Saint Martin de Valgalgues.

C’est parti pour devenir la santonnière cévenole…..

En 2001 elle s’inscrit à la Chambre des Métiers…… son mari Thierry et les deux garçons  poussent les meubles dans la maison d’Ales pour lui installer un atelier.

Elle y réalise depuis des santons en argile de 8 cm et des scènes racontant de petites histoires.
Pour garder intact le caractère personnel qui caractérise ses santons, elle assure aujourd’hui toutes les étapes de la fabrication traditionnelle elle même, du modelage de l’argile du modèle initial jusqu’à la touche de peinture finale.

 

Pour creuser son sillon elle cherche sans cesse à se démarquer à faire ressortir sa personnalité….

La collection comprend les personnages traditionnels tels que la nativité, les sujets de Provence et vient s’enrichir de modèles plus originaux se rapportant toujours à la vie cévenole d’autrefois.

 

En tout une centaine de personnages sont prêts à vous conter des histoires d’autrefois et celle de la nuit de Noël!

Personnages et animaux naissent de l’argile, après recherches et documentations. Ensuite le santon est moulé puis retravaillé individuellement (sculpture et peinture).
Cette technique donne une facture particulière aux animaux alors très ressemblants.

“J’ai bien observé dans les foires ce que les autres faisaient, pas question pour moi de faire comme eux. Ce qui m’a sauvée ce sont les animaux et les sujets cévenols c’est ça qui au début m’a fait remarquer par les clients”
Depuis elle crée chaque année des nouveaux modèles (10 en cette année 2016 )
Sylvie réalise aussi des petites scènes composées, poétiques ou anecdotiques.

Elles sont entièrement réalisées en argile et jamais réellement identiques.

Elle sculpte, modèle et personnalise sur commande ses pièces les plus complexes.


La peinture reste une part importante et minutieuse.
Le choix des couleurs et le goût du motif découle presque toujours de l’étude de costumes et tissus d’époque.

L’utilisation de couches successives ou de patines ajoute parfois une autre dimension à la laine d’un mouton ou aux plis d’un tablier.

J’espère dit elle
– “faire encore un long chemin vers le monde idéal de nos “petits saints”.

Elle propose aujourd’hui à sa clientèle :


130 personnages et un
peu plus de cent animaux et accessoires.

C’est certain elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

D’autant qu’elle parle bien en marchant :

“Oui je suis une santonnière pratiquante, ou si tu préfères une pratiquante en santons.

Avec la crèche tu te crées un monde idéal.

On ne s’en aperçoit pas toujours mais pour les gens la crèche peut être une identification, une personnalisation par rapport à la famille.

Et pour certains la crèche, c’est une thérapie.”

chouette-prof C‘est qu’elle en deviendrait presque rebouteuse la petite dame …
Si vous voulez entrer dans sa pharmacie voici les adresses utiles de son site et de son catalogue de vente.

Notez que c’est bientôt Noël mes agneaux …. vous pouvez offrir aux choupinettes quelques agneaux de plus dans la crèche familiale…. les mamies cathos y trouveront sans doute l’agneau de DIEU
au milieu ….

Les potes âgés y trouveront eux, légumes ….. citrouilles et bien sûr choux 
En cherchant bien vous y rencontrerez même la vérité sortant toute nue du puits……Mais ce santon là, c’est pour FIRMIN COQUIN ….!
La Chouette qui ne connait pas Sylvie, n’a aucun contrat avec elle….
Nous avons simplement trouvé son parcours  aussi authentique que ses santons…. en un mot passionnant…!

Sylvie de Marans
9, rue Guynemer   30100 ALES
Tél: 04.66.30.50.51 (sur R.D.V)

–  Il y a actuellement une vingtaine de santonniers dans le département du Gard et une majorité de femmes.

 PENDANT LES VACANCES ON ÉTAIT AVEC LES PTI’CHOUX AU
59ème salon des santonniers d’Arles
C’était en décembre/ janvier 2017


Le Salon des Santonniers se tient chaque année dans les salles du Cloître saint Trophime à Arles 13
Le Salon des Santonniers réunit les plus belles représentations des artisans de toute la Provence, mais aussi des contrées très lointaines.

Sylvie de Marans, santonnière du Gard,  est l’artiste invitée d’Honneur de la 59ème édition.

Il existe depuis décembre 1958. Créé par les santonniers le Salon d’Arles est la vitrine artistique privilégiée de cette profession symbole de l’art populaire emblématique de Provence : les Santons

CETTE ANNÉE 2019 2020

Le 62ème Salon international des santonniers d’Arles Du 16 novembre 2018 au 12 janvier 2019

Lieu : Cloître Saint Trophime, 20 Rue du Cloître – 13200 Arles
Horaires : Ouvert tous les jours de 10 h  à 17 h sauf 25 décembre et 1er janvier
Renseignements : 04 90 96 22 88       04 90 52 31 92        04 90 18 41 20
Plus d’information sur le blog du salon des santonniers

SOURCES :
http://santonsdesylvie.canalblog.com/
http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2014/05/une-autre-santonniere-du-gard-sylvie-de-marans.html

logo-passion-2 LE PASSIONNÉ

 

Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

 

Share Button

PASSIONS : Avec le ciel et son drone pour témoin …!

logo-passion-1
LE BLOC NOTE
DES PASSIONNÉS

PASSIONS, vous révèle les
passions de celles et ceux que vous connaissiez autrement ….
Lumière sur leur étincelle de bonheur… ou de modestie..!

logo-entete-passions
La
CHOUETTE va vous faire partager la passion de Valentin Tchamallow

Sa passion:
Des vues aériennes de paysages qu’il va
chercher tout prés ou bien très loin de son
département du nord natal…
Tout prédestinait
Valentin a pratiquer la colombophilie comme son père et son grand père…..
Mais lui, a force de voir des pigeons s’envoler et revenir au bercail heureux de leur périple..
il a voulu vivre les sensations de  ses pigeons familiaux …

Il voulait voir avec leur yeux les paysages qu’ils survolaient.. porter son regard où bon lui semblerait .
Il a choisit  de piloter des Drones à la hauteur de ses pigeons et pour jouir du spectacle il  les équipe d’une camera qui garde trace de ses merveilleux voyages….

–  LE CHOURISTEUn drone comment ça marche… Enfin je veux dire  comment ça vole et comment on le pilote….?

  • Tu bouges pas Papy vidéo, il a une présentation d’un drone pas loin du modèle de Valentin
 

un drone (du mot anglais signifiant faux bourdon) ou sans-pilote désigne un aéronef sans humain à bord (mais le plus souvent télécommandé). Le drone peut avoir un usage civil ou militaire.
En France, la réglementation incorpore les activités d’aéromodélisme avec celle des drones.

Sa taille et masse (de quelques grammes à plusieurs tonnes) dépendent des capacités recherchées. Le pilotage automatique ou à partir du sol permet des vols longs de plusieurs dizaines d’heures


C’est beau et encore plus beau quand on sait que sa deuxième passion c’est la vidéo… il lui restait à partager..
il l’a fait et la Chouette en a la primeur….
Ouvrez vos mirettes ….. sortez monocles et lentilles de contact
Direction le canada ..!
A cheval sur son drone… grand angle sur la Colombie britannique et ses grands lacs

C’EST PLEIN ÉCRAN OU RIEN CAMARADES

Valentin Tchamallow Lienard est à Vancouver, Colombie-Britanique, Canada, avec Elodie Lefebvre.

IL L’A DIT SUR LE NET

Ma vidéo est sur ma nouvelle chaîne YouTube, vous pouvez la voir dans la Chouette en avant première.
Je rappelle: vous pouvez me suivre sur instagram: @Tchamallow_Drone

Da bisous et bon visionnage

– Voici la vidéo des merveilleux paysages capturés par Valentin et son drone lors de notre voyage au Canada.. 😍🇨🇦
Si vous voulez le soutenir vous pouvez vous abonner à sa chaîne YouTube (Tchamallow Drone) et son Instagram @Tchamallow_drone.
Ça serait super ! N’hésitez pas à partager !!!

SOURCE :
Mon chti préféré… après ma belle fille..!

logo-entete-passions

RÉCAPITULATIF

DES ARTICLES PUBLIÉS

PASSIONS : Ceux qui nous surprennent – N°1 – Anthony HOPKINS  PASSIONS : Ceux qui nous surprennent – N° 2 : SYLVIE ET SES SANTONS
PASSIONS : Qui connait l’anglais Nicholas Winton… un juste modeste PASSIONS : Qui connait la polonaise Iréna Sendler… une juste modeste


logo-passion-2 LE PASSIONNÉ

 

 

Share Button