Archives par étiquette : passions

LIVRES : La passion des champignons

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

La pluie des derniers jours excite votre appétit de mycologue?
Votre panier est déjà prêt à partir pour la prochaine excursion de cueillette de champignons?

Bolets

Quatre professeurs de l’Université  et membres passionnés de l’Amicale des mycologues proposent un ouvrage d’ethnomycologie où ils explorent les relations entretenues par les hommes avec les champignons à travers le temps et les civilisations.

On le voit dans ce livre, le champignon est utilisé à toutes les sauces: à des fins alimentaires, bien sûr, mais aussi religieuses, scientifiques et folkloriques.

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.

apothicaireAu fil du temps, l’être humain a appris à ne pas manger toutes les espèces de champignon consommées par les animaux, certaines étant pour lui mortelles.

alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.
On ne consomme que quelques espèces, comme les morilles et les marasmes des oréades.
Chez les Romains, on apprécie en revanche les cèpes, les truffes et même l’amanite des Césars, alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote, de même que les chanterelles.

Depuis des millénaires, les Chinois et les Japonais utilisent les champignons comme médicaments pour traiter plusieurs pathologies et comme agents propices à accroître la durée de la vie.

Les hommes de science grecs et romains connaissent eux aussi leurs vertus thérapeutiques, mais c’est à la Renaissance que se développe un véritable intérêt scientifique pour la mycologie.
Des recherches récentes menées sur des moisissures du genre pénicillium sont par ailleurs à l’origine de la découverte des antibiotiques.

Les hallucinations de l’histoire

L’amanite tue-mouche est sans contredit l’hallucinogène le plus connu depuis la nuit des temps.

On la connaît de longue date en Sibérie, chez les Vikings, dans la religion indo-aryenne, le Veda ou chez les Amérindiens d’Amérique centrale et du Nord.
Elle est notamment utilisée comme «guide spirituel» dans les rites chamaniques des Ojibwés.

Dans l’histoire, une multitude de superstitions et de croyances tentent d’expliquer la toxicité ou les effets hallucinogènes de certaines espèces.

Ces champignons dangereux, est-ce l’oeuvre du diable, de sorcières ou l’effet de la proximité d’un crapaud, d’un serpent?
Et les effets hallucinogènes des champignons seraient-ils à l’origine de la légende du père Noël, du célèbre conte de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles ou même de la bédé des Schtroumpfs?

SOURCE :
Denyse Valois

Des champignons et des hommes
Consommation, croyances et science
Guy Gaudreau, A. et F.-X. Ribordy, M. Tremblay
Éditions Cabédita, coll. «Archives vivantes»,
France


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

PASSIONS : Qui connait la polonaise Iréna Sendler… une juste modeste

Print pagePDF pageEmail page

logo-passion-1
LE BLOC NOTE
DES PASSIONNÉS

PASSIONS, vous révèle les
passions de celles et ceux que vous connaissiez autrement ….
Lumière sur leur étincelle de bonheur… ou de modestie..!

logo-entete-passions
Après l
‘anglais Nicholas Winton
la CHOUETTE Vous dévoile les  justes modestes :

Irena Sendlerowa (Irena Sendler), née  le à Varsovie et morte le à Varsovie, est une résistante (« Jolanta ») et une militante polonaise qui sauva 2 500 enfants juifs et qui fut déclarée Juste parmi les nations en 1965..

Iréna Sendler décédée le 12 mai 2008
à
Varsovie à 98 ans.

Elle demanda pendant la 2ème guerre mondiale à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme plombier,serrurier.
Elle avait une motivation bien particulière. Elle connaissait les plans d’extermination des nazis envers les juifs, elle était allemande.
Irena a caché des enfants dans le fond de sa boite à outils qu’elle transportait à l’arrière de son véhicule ainsi qu’un grand sac (pour les enfants plus grands).
Elle avait aussi un chien à l’arrière qu’elle a entrainé à aboyer quand les soldats allemands la contrôlaient à l’entrée et à la sortie du ghetto. Les soldats ne pouvaient rien contre le chien qui couvrit en fait le bruit que pouvaient faire les enfants
.
Elle sauva 2500 enfants en les cachant ainsi.

Elle fut arrêtée et les nazis lui brisèrent les jambes, les bras et la torturèrent très sévèrement.
Irena garda tous les noms des enfants qu’elle avait sortis du Ghetto et garda ces noms dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre au fond de son jardin derrière sa maison.

Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre et tenta de réunir les familles; mais la plupart avaient été gazés. Les enfants qui avaient été sauvés ont été placés dans des familles d’accueil ou ont été adoptés.
L’année ou elle a été proposée pour le prix Nobel de la Paix , mais n’a pas été retenue; c’est Al Gore qui fut primé pour son film sur le réchauffement de la planète.

En sa mémoire et très modestement je me devais de lui faire un place dans la rubrique
« Passions » pour partager avec vous et que tous ensemble nous disions au monde qui elle était et combien ses actions ont été grandes et héroïques..!

En partageant  cet article. J’espère que tous ensemble nous la ferons revivre un peu…!

Quand le cinéma lui rend hommage

Date de sortie 15 février 2011 en DVD (1h 35min)
Nationalité américain

 

SOURCE :
wikipédia
Irena Sendler
Irena Sendler Bande-annonce VO


logo-passion-2 LE PASSIONNÉ

Share Button

PASSIONS : Qui connait l’anglais Nicholas Winton… un juste modeste

Print pagePDF pageEmail page

logo-passion-1
LE BLOC NOTE
DES PASSIONNÉS

PASSIONS, vous révèle les
passions de celles et ceux que vous connaissiez autrement ….
Lumière sur leur étincelle de bonheur… ou de modestie..!

logo-entete-passions
Vous dévoile un juste modeste :

L’anglais Nicholas Winton
Nicholas Winton né en 1909 est mort le 1er juillet 2015 à  106 ans.

L’anglais Nicholas Winton sauva 669 enfants peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, organisant 9 convois de train entre Prague et Londres pour évacuer des enfants juifs, et s’occupant de les placer dans des familles d’accueil.

Pendant un demi-siècle, personne ne sut qui avait organisé cela.


Son histoire ne fut connue qu’en 1988 lorsque sa femme découvrit avec surprise dans leur grenier les documents de son mari sur ces convois.

C’est un drôle de train, composé d’une locomotive à vapeur et de wagons des années 30, qui s’est élancé, mardi 1er septembre 2009 , de la gare centrale de Prague. A son bord, des septuagénaires et octogénaires survivants de la Shoah, sauvés à la veille de la seconde guerre mondiale par un agent de change britannique, Nicholas Winton.

Le train, baptisé « Winton », relie Londres en souvenir des huit convois qu’avait organisés le Britannique entre mars et août 1939 pour sauver 668 enfants juifs originaires de l’ex-Tchécoslovaquie et de Slovénie.

Un neuvième train n’avait jamais pu quitter la gare de Prague en raison de l’invasion de la Pologne par l’Allemagne, le 1er septembre 1939, et du déclenchement de la guerre. Les 250 enfants qui étaient à son bord ont disparu.

Lors d’un voyage dans les Alpes en décembre 1938, Nicholas Winton avait visité des camps de réfugiés tchécoslovaques. Il avait alors mesuré l’ampleur de la tragédie qui menaçait les enfants juifs du pays, récolté des fonds et organisé, comme cela se faisait dans d’autres pays d’Europe centrale, des convois vers l’Ouest.

Pour chacun des 668 enfants sauvés, le Britannique s’était chargé, à travers la fondation qu’il avait créée, de trouver une famille d’accueil. La plupart ont grandi au Royaume-Uni, quelques-uns sont partis aux Etats-Unis, au Canada ou en Israël.

Ils n’ont découvert l’identité de leur sauveur que tardivement, en 1988, lorsque la femme de Nicholas Winton trouva dans son grenier une pochette contenant des listes d’enfants et des lettres de leurs parents.

Nicholas Winton avait mené son opération dans la plus grande discrétion pour ne pas éveiller les soupçons des forces nazies.
Toujours en vie, âgé de 100 ans,  en 2009 celui qui s’appelle désormais Sir Nicholas Winton a été fait chevalier par la reine Elizabeth II en 2002.

Une statue en son honneur a été dévoilée dans la gare de Prague.
Bien qu’il ne soit pas du voyage, Nicholas Winton rencontrera les passagers à leur arrivée à Londres, prévue le 4 septembre 2009 à la gare de Liverpool Street.

« Je suis assez émue et aussi un peu triste, car c’est ici que j’avais vu pour la dernière fois ma maman », a confié au moment du départ l’une des passagères de ce train spécial, Hana Franklova, qui a vécu pendant la guerre à Stoke-on-Trent, dans le centre de l’Angleterre

« Que vais-je dire à Nicholas [Winton] quand je le verrai à Londres ? »,  s’est demandé Eve Leadbeater, une autre des vingt « enfants de Winton » à faire le voyage Prague-Londres, en montant dans son wagon. « Je lui dirai ‘merci’. Que lui dire d’autre ? »

SOURCE :
www.lemonde.fr/…34942_3214.html

Un train Prague-Londres en hommage au « Schindler britannique »

logo-passion-2 LE PASSIONNÉ

Share Button