Archives par étiquette : papy cook

Les cannellonis à la brandade de morue de PAPY JEAN.!


BLOC NOTE de Papy Cook
 » PAROLES  D’HOMMES  »

« De la cuisine simple comme un bonjour« 

Papy Jean, la tête et la marmite bien remplies

« Dans la vie il n’’y a pas de hasards  il n’’y a que des rendez vous »  c’’est ce que m’’a dit Chou Blanc après m’’avoir conté sa rencontre  avec un chef cuisinier.. j’’ai nommé Papy JEAN.

Le Petit Pâtissier Chaïm SOUTINE (1893-1943)

Le Petit Pâtissier Chaïm SOUTINE (1893-1943) vers 1922-1923

VOICI LES PROPOS QUE M’’A TENU CHOU BLANC CE JOUR LA (après la séance de magnétisme sur Jean).

Le petit patissier – Soutine- La collection de Soutine du musée de l’’Orangerie est la plus importante d’’Europe.

« Jean à 82 ans, avec dans la voix le son des marmites qui s’’entrechoquent couvrant le bruit des engueulades des marmitons qu’’il a formé …C’’est qu’’il en a vu Papy Jean des jeunots incapables de vous peler des patates en huit faces…….
Des jeunots qu’’il envoyait chercher de l’’huile de coude en urgence à l’’épicier du coin pour pouvoir faire sa recette de jeunottes  aux fines herbes… !
C’’est sur cette base que Chou blanc, le voyant fort tremblant de ses deux bras, l’a fait repartir quelques années en arrière, quand il régnait en maitre sur son piano et  ses marmitons.

Par un mystère dont seuls les magnétiseurs ont le secret, ses bras ont été assimilés à des marmitons tremblants devant lui, et sa tête a été invitée à reprendre le commandement dans sa cuisine pour dresser  ces deux bras cassés… !

OUI  Jean tremblait,  au point de ne plus pouvoir touiller et gouter ses sauces … Pourtant son esprit est resté suffisamment  clair pour permettre, à la demande de Chou Blanc, de redonner vie à  une de ses recettes qui faisaient les beaux jours du restaurant « Les Expéditeurs ».

Ah il fallait le voir commenter son texte, et reprendre du service au piano  pour intimer inconsciemment ordre de stabilisation à ses deux bras, qui se sont mis à diriger la manœoeuvre, en mimant par un geste tournoyant la béchamel que l’’on touille, et que l’’on mélange à la brandade.      

Oui ce jour là, les deux bras de Jean et sa main droite lui  obéirent au cri de OUI CHEF… !

OUI,  LE CHEF ÉTAIT REVENU quelques instants, durant cette séance prometteuse pour son rétablissement……!
OUI,  LE CHEF ÉTAIT REVENU avec  ses moyens, montrant par là  que ce corps meurtri  par les années avait conservé dans son esprit un amour du métier  si vivant, qu’’il traversait le temps, pour redonner à son poignet suffisamment de souplesse pour essuyer une larme qui perlait au coin de son œil.

OUI,  ROMÉO  REVIENDRA à son fourneau pour le bonheur de sa femme Juliette qui adore le  chef…. et surtout sa  cuisine… ».
Longue vie à PAPY JEAN…….. Longue vie à sa recette de cannellonis à la brandade de morue. »

« Merci  Chou blanc de nous avoir confié cette recette  et surtout de lui avoir donné une âme……! »

LES CANNELLONIS
A LA BRANDADE DE MORUE DE PAPY JEAN

Bonjour,

Voici comme convenu

la recette des cannellonis à la brandade de morue.

     Pour 4/6 personnes

     Préparer la pâte à choux

     1/4 de verre d’huile

     1/2 l d’eau

     250 grammes de farine

     Estragon et persil haché

     Malaxer le tout et laisser reposer la pâte jusqu’à l’obtention d’une pâte moelleuse.

     Préparer la farce de brandade

     Faites une sauce béchamel avec3/4 l de lait et 1/4 l de crème fraîche et

     Mélangez 2 pots de 200 g de brandade pure de morue.

 

     Préparez 1 boîte de cannellonis (tube) en les farcissant de brandade et de pâte à chou.
Pour  faciliter la manoeœuvre obturez les extrémités de  fromage râpé.

     Cuisson

     Beurrez et nappez un fond de plat de sauce béchamel, disposez les cannellonis  dans le plat, recouvrir de sauce béchamel  nappez le tout de gruyère râpé et passez au four 1/4 d’heure thermostat 200°.

     Chouette appétit.

Papy COOK

 

Share Button

Papy Cook : Papillotes de saumon


   BLOC NOTE de Papy cook

« De la cuisine simple comme un bonjour »

Quand les hommes cuisinent c’est le pratique et le fastoche qui priment….! Alors quand le Papy est un retraité qui veut que sa choupinette soigne un jour son prince charmant, alors il dévoile ses secrets et en images ….Merci qui…!

Merci PAPY COOK pour tes Papy-llotes de saumon

1 – Prendre 4 pavés de saumon (dodus pas du coté de la queue) …Passez les à l’eau.
2 – Découpez 4 morceaux de papier alu  25 cm x 25 cm ( prendre alu suprême de chez Albal ou spécial alu qui sont spécial cuisine et ont une face blanche sur un coté  – côté aliments  – le papier alu normal à tendance à noircir  à la cuisson mauvais pour la santé)

3 – Disposez sur votre table l’ensemble des ingrédients nécessaires ( voir ci dessous 4 ) vos 4 feuilles alu
– Posez vos pavés dedans
4 – LISTE DES INGRÉDIENTS
– 4 tranches de citrons une pour chaque – crème fraiche – miel – 4 tomates cerises-  échalotes hachées dans un bol mélangées avec du persil (les surgelées hachées évitent les dames en larmes) – sel – poivre – des légumes hachés pré cuit au micro ondes 6 minutes ( la macédoine de légume et/ou le poireau -Jeunes carottes- courgettes- prenez des surgelés il en faut un peu par papillote) – gruyère râpé – 1 petite cuillère de fumet de  poisson ( poudre Maggi vendue en petit pot métal dans tous les super marchés) – si vous en avez… un peu de Boursin cuisine ( fromage blanc aux herbes et ail) s’il vous en manque c’est pas grave…

5 – ACTION
Vous avez devant vous, tous vos bols, pots et  ingrédients…
Mettez les en ligne, c’est plus facile de ne pas en oublier

C’est parti ….! Petite cuillère en main, vous placez sur le saumon cru tous les ingrédients ( Technique: Prendre un ingrédient, faire les 4 papillotes et passez à l’ingrédient suivant –  le gruyère dessus)

6 –  Fermez vos papillotes en les pliant ou tournant sur les deux cotés
7  – Prendre un mari bien disposé pour vous sortir la lourde cocotte minute ( à défaut appelez le voisin… attention Georges Clooney ne peut être appelé que pour le café)

8  – Mettre un fond d’eau dans le fond de la cocotte placez votre panier dedans et disposez dans le panier  vos papillotes par 2 …deux dans un sens …2 dans l’autre
9  – Fermez et faire cuire à la vapeur 20 minutes à partir de la rotation de la soupape ( clips 1)

10 – Servir les papillotes fermées avec du riz ( cuit …! je précise pour les débutantes)
11-  Servir le riz dans la papillote qui profite avantageusement du jus produit par le saumon   

12 –  Bon appétit  … Merci qui …… ?
MERCI PAPY…! LE SEUL GRAND PÈRE  SPÉCIALISTE DES PAILLOTES  DANS LE SUD DE LA FRANCE

PAPY COOK

 – Nous publions vos contributions vous pouvez transmettre vos recettes à partager à  choublanc@mafeuilledechou.fr


Share Button

Histoire de la marmelade d’orange



BLOC NOTE de Papy Cook
 » PAROLES  D’HOMMES  »

« De la cuisine simple comme un bonjour« 

L’ORANGE OUVRE L’APPÉTIT….

Tambouille... le sale type ... enfin le type de la salle....! Papy Cook avec son comparse TAMBOUILLE nous  racontent aujourd’hui:

L’HISTOIRE DE LA MARMELADE

Le Chouriste dit: Si le terme de marmelade est régulièrement associé à tous types de fruits, il n’est pas inutile de rappeler ici qu’une directive datant de 1979 dispose que le terme « marmelade » ne peut s’appliquer qu’à des produits élaborés à partir d’agrumes. Donc, pour les puristes : oui à la marmelade d’orange mais non à la marmelade de fraises.

Histoire de la marmelade d’orange

 L’histoire commence vers 1700 dans le port de Dundee. Un bateau en provenance de Séville vint s’abriter pour fuir la tempête. La cargaison d’oranges risquait de s’abîmer dans les cales. Un couple d’épiciers : les Keiller, flairèrent la bonne affaire et achetèrent le tout à bas prix.

Ils vendirent immédiatement beaucoup d’oranges mais ils comprirent rapidement qu’ils ne pourraient pas tout vendre à temps. Comment éviter le gaspillage ?   Madame Keiller eut alors l’idée d’en faire de la confiture qui s’avéra délicieuse mais là encore le temps manquait. Elle s’aperçut alors qu’en laissant un peu d’écorce, les pots se remplissaient plus vite et que l’ensemble était délicieux.

Toute la famille se mit au travail et cette marmelade connut un vif succès.

 

De cette confiture pour soigner Marie  Stuart….. Mary’s maladie donna le mot «marmalade».

Le nom marmelade (marmalade en anglais) viendrait d’ailleurs d’une anecdote: le cuisinier français de Marie Stuart lui en proposa alors qu?elle était malade et le nom Mary’s maladie donna le mot «marmalade».

Il faut savoir que la noblesse d’alors parlait français mais que le peuple, et donc les serviteurs, s’exprimait en anglais : on a donc un mélange entre le français avec « maladie » et non « illness » et l’ordre des mots anglais « Mary’s maladie ». Le personnel, ne comprenant pas le mot « maladie »,  crut qu’on parlait de la confiture.

Toujours est-il que la famille Keiller dut rapidement agrandir l’entreprise, continuant d?acheter des cargaisons d’oranges en provenance de Séville. En 1797, les descendants de James Keiller ouvrirent la première usine de confiture du monde.

Plus tard, la reine Victoria, friande de cette confiture, lança véritablement la mode d?en prendre au petit déjeuner et la nation suivit l?exemple de sa souveraine.

 À déguster sur fond de musique traditionnelle et cornemuse?

LE TRUC UN PEU POUSSIÉREUX DE TAMBOUILLE.

Les confitures étaient, dans le passé, le moyen privilégié pour conserver les fruits les plus fragiles (par exemple, les fraises, les abricots, les mûres) après la récolte.

C’est le sucre qui permet à la confiture de se conserver :
il attire par osmose l’eau vers l’extérieur des germes, ce qui les dessèche. Si la quantité de sucre n’est pas suffisante pour assurer cette conservation à température ambiante (environ 60%), on obtient une compote.
On utilise généralement du sucre blanc cristallisé car le sucre non raffiné peut contenir des impuretés qui risquent d’altérer la conservation.

Quand on fait des confitures artisanales, il arrive parfois qu’un dépôt de moisissures se forme à la surface du bocal.
Il faut que les fruits soient bien cuits et que les bocaux soient impeccables pour assurer une conservation optimale.

On peut aussi verser de la paraffine fondue ou quelque gouttes d’eau-de-vie sur les confitures tiédies pour limiter les risques.
Anciennement, les pots étaient retournés pour laisser la confiture chasser l’air par le couvercle fermé modérément.
Une fois refroidi le pot était remis à l’endroit.

J’ajoute que la méthode du pot retourné sur le couvercle dès qu’il est rempli et fermé assure toujours une excellente conservation.
Chouette appétit.


Papy COOKretour sur la rubrique du même tabac

 

Share Button