Archives par étiquette : oiseaux

POESIE: Empereur des quatre mers

Vos poèmes, vos poèmes préférés …
– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. O
u tout simplement comme aujourd’hui un beau poème à nous faire partager

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

ULE CHOURISTEne de nos pages de poésie a fait l’objet de commentaires…  je devrais dire d’ajouts de poèmes nouveaux
nous avons eu la curiosité de visiter le site de jbberthelin notre contributeur   paysdepoesie.wordpress.comx
NOUS Y AVONS TROUVÉ LES DEUX POÈMES DE CE JOUR

Illustration inédite pour la Chouette de notre pote : jep papy

MUSIQUE D’AMBIANCE – Piano ou Guitare

Empereur des quatre mers

Ce monarque vit loin des ports,
Loin des golfes et loin des grèves ;
Nul ne descendra, même en rêve,
Vers son palais de marbre et d’or.

Proche de l’empire des morts,
Il sait que toute vie est brève ;
C’est une bulle qui se crève,
Un coeur fatigué qui s’endort.

C’est un homme à l’esprit limpide
Et cependant pas très rapide ;
Il aime écouter l’univers.

Tous ses murs sont couverts de livres,
Mais qui rarement sont ouverts ;
Car il lui faut le temps de vivre.

Empereur des quatre mers

Le soupir des oiseaux

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Lignes, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Un poème passa, d’une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue

Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ?

Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !

http://www.eclairement.com/Le-soupir-des-oiseaux  par Bouboule
https://paysdepoesie.wordpress.com/2020/07/12/empereur-des-quatre-mers/

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Notre ami Henri POL … Parole d’oiseau … c’était un bel ami

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….
Ben..! Faisons les rêvez…..!
Aujourd’hui du ciel et des oiseaux…!
Vous entendrez très vite le bruit de leurs ailes au milieu du vent….!
Tenez pour vous mettre dans l’ambiance
cliquez écoutez les …


logo mamy turlututu smallLes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler de ses amis, en particulier de M Henry POL charmeur d’oiseaux

Un charmeur d’oiseaux, célébrité des Tuileries

Tous ceux qui fréquentaient les jardins à Paris connaissaient le charmeur d’oiseaux du jardin des Tuileries. En 1901 les journaux illustrés ont publié sa photographie, et grâce à eux sa célébrité est aujourd’hui répandue dans toute la France et bien au delà de nos frontières…
Voici ce qu’on pouvait y lire :

Le charmeur s’appelle Henri Pol. Il y a une douzaine d’années qu’il vit familièrement et en parfaite entente avec les pierrots et pierrettes, friquets et friquettes, et il s’est établi entre eux et lui une véritable intimité née de la joie et de la sympathie.

LE CHOURISTESAVEZ VOUS  CE QU’EST UN FRIQUET :
UN MOINEAU FRIQUET
A peine plus petit que le Moineau domestique,
et d’allure plus fine.

A la différence de ce dernier, il ne présente pas
de dimorphisme sexuel : mâle et
femelle ont une calotte brun-rouge
(calotte gris plomb chez le mâle du
domestique, pas de calotte chez la femelle) ;
 la joue blanche est marquée
d’une tache noire, la nuque d’une bande blanche, la bavette est plus petite ;
sur l’aile se dessine une double barre blanche.

Chez le juvénile, la calotte est grisâtre au centre
et brun roussâtre sur les côtés, la tache sur la joue est absente ou à peine visible.
En été et en automne s’associe en milieu rural aux autres fringilles et aux bruants.

Ces moineaux, jeunes et vieux, forment aujourd’hui une même famille en relation quotidienne avec celui qu’ils traitent en ami ; ne s’effarouchant point à son approche comme ils feraient à l’arrivée de tout autre, voletant au-devant de lui, se posant sur sa main, se perchant sur ses doigts. Et chacun d’eux a son évolution particulière dont le but est en réalité d’attraper ou de recevoir le morceau de pain offert ou guetté.

Henri Pol dans le jardin des Tuileries vers 1910

Henri Pol dans le jardin des Tuileries vers 1910

Chose curieuse, ces moineaux – ils sont maintenant une quarantaine – ont tous un nom distinct, et lorsque le charmeur le prononce avec une intonation significative, avec un geste bien expressif, ils accourent tour à tour à l’appel, à l’invite, Nicolas, Toto, Quat’sous, Garibaldi, Jambe-de-Bois, Mme Longbec, Belle-Etoile, la Goulue, Marguerite, Ferdinand, Robinet, Joséphine, Gabriel, le Boer, Biribi, le Père François, obéissent à l’œil, et prouvent par leurs mouvements, qui n’ont rien d’automatique, qu’ils agissent avec mémoire, jugement, raisonnement ; qu’ils s’entendent, quand il le faut, à la prudence ou à l’abandon, tels de petits bonshommes, de petites personnes donnant des marques d’attachement et de reconnaissance et faisant preuve d’un incontestable esprit d’observation.

logo jonas été

L’étude de ces familiers de M. Pol est des plus captivantes. Elle prête à toute une série de remarques zoologiques, surtout en ce qui concerne l’apprivoisement.

Elle permet de constater chez le moineau une intelligence, inférieure sans doute, mais nettement accusée, qui procède en partie de sa mémoire merveilleuse, en partie aussi d’une association d’impressions.
Il y a là un premier élément très rudimentaire de réflexion, ou, comme on l’a dit, une trame sur laquelle la conscience de l’acte produit et voulu se dessine, sans dépasser un certain degré d’initiative mais aussi sans être une démonstration purement automatique.

Dans ces conditions, le charmeur du jardin des Tuileries rend de vrais services à la science. Ceux qui passent ou s’arrêtent pour le voir entouré de sa petite troupe ailée se figurent qu’il se livre à un simple amusement.
C’est une erreur.
Il recueille des données admirablement utiles dont la psycho-zoologie fera un jour ou l’autre son profit.

“Octogénaire, Henri Pol mourut le 17 juin 1918 à la maison de retraite de Chardon-Lagache.”

jonasMAMYDOU et moi
on a plein de contes africains à vous raconter

 

 jonasPRENDS TON TEMPS AVANT DE RÉPONDRE À CE TEST DE PSYCHOLOGIE, ÇA VAUT LA PEINE
Près d’un très, très haut cocotier, il y avait quatre animaux
Un Lion , un Chimpanzé , une Girafe et un écureuil
DEVINETTE
Ils décidèrent de faire une compétition.
Lequel serait le plus rapide à aller chercher une banane tout en haut de l’arbre…
À ton avis, qui va gagner?

Ta réponse reflétera ta personnalité
Donc, réfléchis bien. Tu as 30 secondes…

Maintenant, examinons vos réponses.
Si ta réponse est :
Lion = tu n’es pas dans la course
Chimpanzé = tu ne comprends rien
Girafe = tu es complètement à côté
Écureuil = tu es un cas désespéré

IL N'Y A PAS DE BANANES SUR UN COCOTIERI

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

Les légendes des cigognes

Beauté Cosmétiques


L’HOMME DES BOIS

Aujourd’hui, je voudrais continuer à vous faire découvrir les mystères de nos relations avec les oiseaux…. Si proche des cieux qu’ils ont toujours été donnés comme des messagers du ciel à l’image de la cigogne qui avait la mission d’aller quérir au fonds du puits une âme destinée au bébé qui devait venir sur terre.

Mais les connaissez vous vraiment … LA CIGOGNE…?

barre verte

Les légendes des cigognes

Chez les germains c’est la messagère de la déesse Holda

Une très vieille légende féodale du Bas-Rhin raconte que les cigognes la messagère de la déesse Holda, ont le rôle de renvoyer dans le monde des vivants les âmes des défunts en les réincarnant.

Elles avaient la mission d’aller quérir au fonds du puits l’âme destinée au bébé qui devait venir sur terre.

Après avoir passé commande, la future maman doit mettre quelques morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne.

« L’oiseau va alors chercher le bambin auprès d’une source ou d’une mare, là où les lutins ramènent des profondeurs de la terre les âmes tombées du ciel avec la pluie, et réincarnées en nouveau-nés.
Il semble que les cigognes, fréquentant les zones humides pour leurs besoins alimentaires, aient ainsi remplacé depuis le siècle dernier les lutins, qui étaient dans des temps plus anciens préposés à la livraison des bébés. »

Voici une variante qui fait fi de la réincarnation …. c’est la légende du KINDELSBRUNNEN (Fontaine aux enfants)
Sous la cathédrale de Strasbourg il y avait autrefois un lac. C’est là que barbotaient et s’amusaient les âmes des enfants qui attendaient de venir au monde. Sur ce lac vivait aussi un gnome qui passait son temps à naviguer sur une barque argentée. A l’aide d’un filet d’or, il attrapait délicatement les âmes des bébés. Il les confiait ensuite à la cigogne qui n’avait plus qu’à les déposer dans les berceaux.

 

On comprends mieux pourquoi de nos jours, on raconte que  c’est la cigogne qui apporte les bébés aux mamans qui ont passé commande.

Mais comment la cigogne sait elle qui souhaite avoir un bébé ?
C’est simple.
En Alsace la coutume veut que lorsqu’une jeune femme, un frère ou une sœur désire un enfant il suffit de placer un morceau de sucre devant la fenêtre afin d’attirer la cigogne, avec l’espoir que celle ci dépose le précieux balluchon en échange de cette friandise.
FASTOCHE, non ?

– Les légendes permettent parfois de travestir de façon poétique des sujets délicats à aborder pour certains parents, comme celui de la conception.
Les enfants pouvaient ainsi s’entendre dire que leur maman avait été mordue par une cigogne lorsqu’ils demandaient pourquoi elle était alitée après la naissance du bébé.

barre verte

L’ HOMME DES BOIS
             RETRO : C’est du même tabac….retour sur la rubrique du même tabac.


La Chouette a fait un vol avec la colombe

Anti-parasites

Share Button