Archives par étiquette : nature

ALLEZ MAMY RACONTE : Une leçon de hérisson

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette, ma Mamy se transforme en conteuse.
Préparez les esquimaux glacés…..
Aujourd’hui:
UNE LEÇON DE HÉRISSON


logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi, j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler des histoires du temps jadis que les grands mères racontaient de génération en génération les enseignements de dame nature et l’intelligence des bêtes qui tout compte fait ne sont pas si bêtes …..écoutez la leçon de vie en société que nous donnent les hérissons…..

UNE LEÇON DE HERISSON
Image du Blog magnolias.centerblog.net

LE CHOURISTE

– Mamy avant que tu leur racontes ton histoire de hérissons attends un peu que je leur explique ce qu’est un hérisson …..

Hérisson est le nom usuel qui désigne en français divers petits mammifères insectivores disposant de poils agglomérés, durs, hérissés et piquants.
Les espèces les plus connues sont le Hérisson commun et le Hérisson oriental mais il existe d’autres « hérissons » sur divers continents, y compris en Asie un genre apparenté mais dont les représentants sont dépourvus de piquants.
La femelle du hérisson est appelée la « hérissonne ». On dit le hérisson et non pas l’hérisson.
Le hérisson peut pousser un cri perçant, on dit qu’il « grincaille ».

AVIS A TOUS LES POTES ÂGÉS PROTÉGEZ LES :

Ils vous débarrasseront des limaces, œufs de serpents, bébés vipères, larves d’insectes ravageurs de potagers, etc …

ll ne faut pas confondre les hérissons avec les porcs épics qui sont des rongeurs

jonas

ll ne faut pas confondre non plus les hérissons avec les porcs épics qui sont des rongeurs
Leur pelage composé de poils et de piquants les protège des prédateurs. Ils atteignent des longueurs de 60 à 70 cm, du museau à la queue, et se dressent comme un ours, la plante des pieds posée fermement sur le sol. Contrairement aux rumeurs populaires, les porcs-épics n’ont pas la capacité de projeter leurs piquants. Par contre, ceux-ci se détachent facilement. En restant plantés dans le corps d’un adversaire, les piquants peuvent y provoquer une septicémie.

logo jonas étéDe caractère solitaire, myopes, ils limitent leur vie sociale aux nécessités de la reproduction et, parfois, au partage de la végétation, leur nourriture. Ils font partie des plus gros rongeurs du monde

logo mamy turlututu small
BON PAPY…
il a raison ce petit il fait chaud passons à l’histoire …
C’est quand même les vacances….!!

C’était l’hiver le plus froid jamais vu….!
De nombreux animaux étaient morts en raison du froid. Les  hérissons, se rendant compte de la situation avaient décidé de se regrouper.


De cette façon ils se couvraient et se réchauffaient les uns les autres.

Mais, leurs piquants blessaient leurs compagnons les plus proches, même s’ils se donnaient beaucoup de chaleur les uns aux autres.
Après un certain temps, ils ont décidé de prendre leur distance l’un de l’autre et ils ont commencé à mourir, seuls et congelés.

Alors, ils devaient faire un choix :
accepter les piquants de leurs compagnons ou disparaître de la terre.

Sagement, ils ont décidé de revenir en arrière pour vivre ensemble.

De cette façon, ils ont appris à vivre avec les petites blessures causées par l’étroite proximité avec leurs compagnons, mais la partie la plus importante était la chaleur des autres dont ils bénéficiaient tous.

LE CHOURISTE– De cette façon, ils ont pu survivre.

– La meilleure relation n’est pas celle qui rassemble des gens parfaits, mais lorsque chacun apprend à vivre avec les imperfections de l’autre et y découvrir et admirer ses qualités..

 SOURCES:  wikipedia    contes d’amérique du nord

images : Site magnolias.com

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

Papy Cook: Les aubergines à la tomate

BLOC NOTE
de Papy Cook
    

 »
PAROLES  D’HOMMES  »

« De la cuisine simple comme un bonjour »

 

Chou Romanesco est un bon pote âgés ….. il aime bien partager les recettes de sa Mamma restée au pays
Quand j’ai voulu lui voler sa recette d’aubergines à la tomate, il a préféré me la donner à condition que je cite sa Mamma REGINA

 

Les aubergines à la tomate de Mamma Romanesco….

INGRÉDIENTS:

1 belle aubergine,
125 grammes de mozzarella,
1 petite boîte de tomates cerises et leur jus,
1 gousse d’ail (pour les amateurs),
1 feuille de basilic frais hâché grossièrement,
origan,
sel,
huile d’olive.

PRÉPARATION :

étape 1
Préchauffer votre four à 180°C (th.6).

étape 2
Laver l’aubergine puis la couper en rondelles d’1/2 cm environ.

Huiler le fond de votre plat allant au four, cela évitera que les rondelles y restent « accrochées ».

Disposer les rondelles les unes à côté des autres.

Couper la gousse d’ail en petits morceaux et les déposer sur les rondelles (en mettre très peu, l’ail est une option).

étape 3
Par la suite, disposer au centre les tomates cerises coupées en 2, (compter 1 à 1 tomate cerise 1/2), ajouter un peu de jus des tomates.

Bien saler, parsemer d’origan et verser un filet d’huile d’olive sur les rondelles.

étape 4
Mettre au four pendant environ 30 mn, (tout dépend de la puissance de votre four).

étape 5  (FACULTATIF) :
Lorsque les aubergines sont cuites…
Les sortir et déposer sur le dessus des petits morceaux de mozzarella
ainsi que le basilic haché.
Remettre quelques minutes au four puis déguster.

– EH….. en plus quand « Mozart est là »vous avez la musique en plus du fromage…

Comme vous  le voyez ….. le chef a  aussi fait cuire avec le même temps de cuisson et dans le même four un râble de lapin des champignons et des pommes de terre nouvelles

COMPLET LE PLAT JE VOUS LE DIS ……
Mais diététique…!

Chouette appétit.

retour sur la rubrique du même tabac  PAPY COOK

Share Button

Ces troncs d’arbres peints en blanc ?

Meilleurs complements alimentaires

L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au coeœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit : « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!barre verte

Le chaulage est un traitement préventif effectué en fin d’hiver qui consiste à badigeonner le tronc des arbres avec du « lait de chaux ».

Ce lait de chaux, que l’on trouve dans le commerce sous l’appellation de « blanc arboricole » ou chaux vive agricole » est une préparation naturelle issue de la décomposition thermique du calcaire. On la trouve sous forme de poudre que l’on mélangera à de l’eau ou en seaux plastiques déjà prêts à l’emploi.

Protéger au moyen de blanc arboricole

Il est important d’éviter les dégâts dus au gel. Un arbre endommagé par le gel grandit beaucoup plus lentement. Dans la plaie se développent souvent aussi des champignons responsables d’infections.

Si son écorce se fend en raison des fortes gelées, votre arbre poussera beaucoup plus lentement. Il arrive parfois aussi que la plaie s’infecte.
Il est donc important que vous protégiez vos arbres contre le gel.
Traitez dès lors votre arbre au blanc arboricole.

Comment un tronc peut-il se fissurer ?

L’écorce d’un arbre se fissure parfois à la suite de fortes gelées. Le risque se présente surtout à la fin de l’hiver.
Le soleil hivernal réchauffe les parties plus foncées du tronc. Par conséquent, l’arbre commence à pomper la sève des racines à travers tous les tissus. Quand les températures nocturnes redescendent sous zéro, les tissus sont soumis à une forte tension qui entraîne des fissures dans l’écorce.
De nombreux arbres sont sensibles aux dégâts du gel : les jeunes pommiers, les poiriers, les noyers, les arbres avec fruits à noyau (pruniers, cerisiers, griottiers, pêchers, abricotiers) et certains arbres ornementaux.
Parfois, les dégâts ne sont visibles qu’au bout d’un certain temps.
Les dégâts dus au gel se reconnaissent aux grandes parties mortes dans l’écorce ou aux épaisses fissures sur la partie de l’arbre exposée au sud.

barre verte

 

barre verte

Dans les pays chauds, la raison principale est simple :

Le soleil peut endommager l’écorce des arbres. C’est pour cette raison que l’on peint en blanc le tronc des jeunes arbres, dont l’écorce n’est pas encore assez épaisse et est encore mal ombragée par leur feuillage, ou encore des arbres auxquels on vient de couper des branches.

SOURCE :
http://www.vulgarisation-scientifique.com/wiki/Pages/Pourquoi_peint-on_parfois_les_troncs_d_arbre_en_blanc
h
ttps://magasinsaveve.be/Conseils/Detail/jardin/fruitiers/entretenir-des-fruitiers/proteger-les-arbres-au-moyen-de-blanc-arboricole/cd080 – https://fr.quora.com/Pourquoi-certains-arbres-sont-peint-%C3%A0-moiti%C3%A9-en-blanc

barre verte

POUR CEUX QUI VEULENT FAIRE DES RÉVISIONS
SUR LES ARBRES

L’Irlande aussi a des arbres magnifiques !
Visitez Dark Hedges ….

Dark Hedges, est un site étrange, désormais rendu célèbre grâce à la série du Trône de Fer !

Fichier:Dark Hedges near Armoy, Co Antrim (cropped).jpg

Les arbres à monnaie
On rencontre cet étrange phénomène dans plusieurs forêts autour de Cumbria et Portmeirion dans le nord de l’Angleterre et du Pays de Galle.

Il existe une forêt d’environ 400 pins à l’ouest de la Pologne dont les arbres ont les troncs formant un angle de 180 degrés avec le sol.
C’est vraisemblablement la main humaine qui en est responsable, sans que l’on sache dans quel but.,
Les burlubans, des arbres qui s’illuminent
Issus du folklore breton, les burlubans ont presque été oubliés avec le temps, et pourtant ce sont des arbres fabuleux capables de s’illuminer la nuit…

barre verte
retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois

RETRO :
C’est du même tabac…..
;

barre verte


Allez plus loin ……

Nous… Nous avons aimé..!


LA VIE SECRÈTE DES ARBRES


https://amzn.to/2L9nIJD
https://amzn.to/2zBNbHb
Share Button

POÉSIE : Louisa d’ Août

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

POÉSIE : Mamy Louisa en Aout
Des poèmes et de la botanique…. et de la minéralogie

C’est l’Avé Maria
de Schubert

ROSE CENTIFOLIA

A travers les interstices de mes volets català
Une centifolia offerte dans son coussin de pétales,
Une rose douce comme une étoffe soyeuse
Fait que je m »accroche à mon rêve merveilleux.
.
.Ses pétales au gré du jour, doucement, pour moi, s’ouvrent
A mon approche pour me souhaiter le bonjour
Et comme de coutume, je ressens le même amour ;
Elle gardera le meilleur parfum pour le crépuscule.

Petit à petit, mon regard, étonné, prend conscience
Que ce sont tes multiples et soyeux coussinets
Qui m’interpellent et s’éveillent en silence ;
C’est un appel du pied pour , pour que je sois éveillée

La canicule m’a longtemps hypnotisée cette nuit ;
Comment faire pour te répondre mon petit ami
La rose aux cent pétales, s’est enfin réveillée
La soleil aujourd’hui lui aura offert une rosée.

Louisa –

Robinier faux-acacia en fleur

Robinier faux-acacia en fleur


Un moment de bonheur

Le toutou passe et mine de rien marque son passage…
Au pied du robinier, les feuilles pleuvent en confetti
Leurs fruits, de leurs cosses, ont décoré tout l’arbre
De mes épaules à mes cheveux, ils ont fait des petits.

Je soupire sous leur ombre dentelée du couchant
Le toutou, chemine, en respirant leur frondaison ;
Il savoure un confetti qui a chuté sur son dos blond,
Il aura beau onduler, il le conservera en marchant.

Tous deux communiquent : un message est passé ;
Aimante, l’un se fera piercing, l’autre son convoyeur,
Jusqu’où vont-ils aller ensemble, jusqu’à notre entrée ?
La poésie et moi comme toujours a créé son bonheur.

Louisa

Couffin d’un jour couffin toujours

Il a repris ses habitudes de bébé
C’est plus bas, plus moelleux que notre canapé ;
C’est son meilleur havre de paix, son écrin
Ses coussins sont un petit loup et un lapin.

Qui attendent de lui qu’il retrouve sa vision ;
Qu’il les morde, les retourne, les embrasse ;
Hélas la cataracte a pris son horizon,
Il n’a rien oublié, en souvenir, il les enlace.

Le couchant a pris une jolie couleur vermeille ;
Ne ressens-tu pas la douceur de ce soleil ?
Ta rivière, ta plage ont leur parfum de fleurs
Ton éternel couffin a toujours ton odeur.

Je ne suis pas loin, ton museau me respire ;
La rose Marie qui, souvent t’attire, soupire ;
Parfois, je t’observe toi qui ne le sais plus ;
Je sais, que parfois, tu soupires mon toutou.

Louisa

Quand ton ombre

Quand les Albères se couvrent de nuages blancs
Quand la rivière s’étale et puis se cache
Quand les rubans d’ajoncs courent dans le vent
Quand ton ombre joue à cache-cache ;

Qu’au milieu exhale un parfum de mimosa
Qui révèle ta silhouette qui marche ;
Je reverrai comme hier ta belle démarche
Je reverrai cette élégance que tu offres à l’au-delà;

Quand les myosotis se couvrent d’eau
Quand les galets tout lisses glissent sous l’eau
Quand dans le ciel, un seul oiseau
Fond et touche de ses ailes l’eau ;

J’oublie tout il me faut stopper
Il me faut toucher les ajoncs, respirer le mimosa;
Me rafraîchir pour voir ton image se refléter ;
Et regarder à l’horizon celui qui arrive à grands pas.

Louisa –

Le couffin

Ce Couffin qui porte encore ta chère présence
A, tout à coup, arrêté divinement le temps ;
Ma mémoire avec moi, ressassent le bonheur ;
Un ange passe ; ce silence me sied à coeur.

Comment oublier, un bébé beau comme un poupon ;
Comment oublier, ses petits pieds qui frétillent ;
Comment oublier ce sourire offert sans raison
Aux cieux, aux passants, aux couleurs qui brillent.

Le nom de ce couffin, je ne le prononcerai pas ;
L’affection est un coeur-coffret qu’on n’entrouve pas
De crainte que le temps ne lui soit infidèle
Et que , pour rien, son sublime parfum n’exhale.

Louisa

Un prénom

Ce qu’on peut rêver avec seulement un prénom ;
Il vous transforme votre journée, sans raison ;
Balayé, la soif, la faim, reste le prénom
Joli horizon , kaléidoscope de saisons.

Juste tendre la main pour atteindre l’autre rive ;
On peut marcher sans effort et toucher l’Everest ;
Voyager ici, et là vers d’autres planètes ;
L’impossible en pensée, devenu possible.

Rien qu’avec un prénom.

Louisa –

Suiseki

Quand au détour d’un sentier tu te révèles
Joli suiseki, je crois trouver un rubis ;
Désormais j’ai un ami et toi un abri ;
Je ne peux m’expliquer cette étincelle.

Je ne peux que m’agenouiller et t’accueillir ;
Le rendez-vous de deux regards a eu lieu ;
Faut-il occulter deux regards éblouis ?
Nos sens, s’éveillent, nous sommes aux cieux.

Nos coeurs résonnent à travers ma main :
Mon imagination s’emballe sans fin ;
Ton histoire de lys et de fleurs me parfume
Je vole, je m’envole, telle une plume.

Je suis soudain téléportée au moyen-âge ;
Des habits seigneuriaux courent à la fenêtre
Tant que tu me parleras de rois et de princesses
Suiseki, ta pierre n’aura pas d’âge.

Louisa

  Les Suiseki sont des pierres de petites tailles, formées par la nature sans aucune manipulation.
Elles sont admirées pour leur beauté et leur capacité à suggérer une scène naturelle ou objet étroitement lié à la nature.
Le petit monde de la pierre Honorine
cliquez pour agrandir

EDELWEISS étoile des glaciers

   Carte postale

Malgré le froid, et le manque d’oxygène
Malgré le vide qui m’attire et qui me reste ;
Je pense à toi , tu es mon prisme de Bélem
Tu es ma belle montagne d’Everest.

La terre peut s’effacer, la mer, loin, voguer
Les animaux parleront toujours aux fleurs
Comme lorsque tu es venue pour t’envoler
Avec ton sourire porte-bonheur.

Je rêve quand j’entends le vent dans les edelweiss
D’ Aconcagua, d’Everest et de Denali ;
Je ne me lasserai pas, de leur edelweiss ;
Même si je garde en souvenir ton sourire.

Louisa

Ange des cieux

Je me souviens de toi, moineau des villes,
Jaune-clair de plumage et fatigué,
Dans de parc réservé aux automobiles,
Tu montrais ton bec pour une becquée.

J’aurais aimé te voir croquer du pain,
Amasser des miettes et t’envoler ;
J’aurais aimé voir ta joie, ton envolée ;
Te voir sourire m’aurait fait du bien.

Il manquait un petit air de gazouillis
Un chant, où je me serais fait petite
Les gens de l’intermarché n’ont rien vu;
Pour moi, tu as donné plus que reçu.

Louisa –

SOURCES :
Poèmes inédits de MAMY LOUISA
illustrations Jep Papy pour la Chouette

ACCÉDER AUX AUTRES POÈMES DE MAMY LOUISA

POÉSIE : Mamy Louisa printanière

POÉSIE : Mamy Louisa en mars

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage« 

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button