Archives par étiquette : musique

La musique n’a pas d’âge..!

Compléments alimentaires RuedesplantesDe Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

  La Partition
de  MA2

Aujourd’hui c’est la musique dans l’histoire

La musique au temps d’Alexandre le grand

C’est dans une boîte à biscuit, au fond des réserves du musée du Louvre, que des chercheurs ont retrouvé, il y a une dizaine d’années, une partition du IVe siècle
avant J.-C.

Grâce à cette découverte, exposée au Louvre dans le cadre de l’exposition « Au royaume d’Alexandre le Grand. La Macédoine antique », nous pouvons entendre aujourd’hui un peu de la musique jouée à la cour d’Alexandre.

Alexandre le Grand ou Alexandre III de Macédoine
  -356 à  -323

C’est un roi de Macédoine et l’un des personnages les plus célèbres de l’Antiquité.

 Fils de Philippe II, élève d’Aristote et roi de Macédoine depuis -336, il devient l’un des plus grands conquérants de l’histoire.
Il fait de son petit royaume le maître de l’immense empire perse achéménide, s’avance jusqu’aux rives de l’Indus et fonde près de soixante-dix cités, dont la majorité porte le nom d’Alexandrie.
La notoriété d’Alexandre s’explique principalement par sa volonté de conquête de l’ensemble du monde connu.
Cette aspiration, à la fois illusoire et pourtant presque réalisée, avant qu’il ne meure subitement à l’âge de trente-deux ans, a pour conséquence, durant un temps très court,  une unité politique jamais retrouvée ensuite entre l’Occident et l’Orient.

Le conquérant macédonien, excellent interprète lui-même, était passionné de musique et jouait de la cithare et du luth depuis l’adolescence.
Avant de s’emparer du monde, il s’offrait déjà les virtuoses de son temps, à sa cour de Pella :
les aulètes (qui jouent de l’aulos, une flûte à deux tuyaux) nommés Isménias, Timothée, Chrysogonos, Dorion, Antigénidas ou de citharistes en vue comme Stratonicos d’Athènes.

Selon Plutarque, « Alexandre fit connaître dès son enfance qu’il serait tempérant dans les plaisirs ; impétueux et ardent pour tout le reste, il était peu sensible aux voluptés et n’en usait qu’avec modération »
Toutefois, le conquérant macédonien n’était pas vraiment un ascète éloigné des plaisirs de la vie terrestre. Il ne dédaigna ni les femmes ni le vin ; il était passionné de théâtre et de musique ; il aimait la chasse et combattit des fauves dans les paradis du Grand Roi ; il organisa de multiples concours et jeux athlétiques quoiqu’il n’y prît jamais part lui-même.
À Ecbatane, en 324 av. J.-C., il ne se trouvait pas moins de trois mille artistes venus de Grèce pour participer aux fêtes organisées par Alexandre.

Fragment de partition musicale sur papyrus, Médée de Carcinos le Jeune - Musée du Louvre

Fragment de partition musicale sur papyrus

Quelle musique jouait-on alors ?
Il n’en reste aujourd’hui presque rien, sinon… quelques notes retrouvées au Louvre par Laurent Capron, papyrologue de la Sorbonne :

« Au cours d’un inventaire en 2002, je l’avais trouvée roulée en boule dans une boîte à biscuits en ferraille avec un morceau de cigare et des journaux. Elle végétait dans les tréfonds du Louvre depuis plus de cent ans. Mais j’ai vite compris que c’était une merveille oubliée. »

Spécialiste de la musique, Annie Bélis (CNRS, ENS) décrypte cette partition :
il s’agit en fait d’une Médée de Carcinos le Jeune (d’environ 360 av. J.-C.), mentionnée par Aristote dans sa « Rhétorique », où l’héroïne, contrairement à la version du mythe véhiculée par Euripide, est innocente. L’ensemble vocal Kérylos en propose une version, accompagnée de reconstitution d’instruments anciens :

Source : Beaux Arts magazine – N° 330
http://www.villemagne.net/blog

   Alexandre
une vidéo puissante



le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2
Ma musique à deux

Share Button

Musiques populaires: La Sardane du pays catalan

la buratje el porro el barral la baratina la facha .. et le pain sec c'est tout le pays catalan

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2  


              La Partition de MA2.
  Musique à deux


Une parisienne a t elle le droit de parler de la sardane du pays catalan…,? Oui, si elle tombe sous le charme des catalans ou plutôt de leur musique…!
Je me suis autorisée une approche découverte….. y compris en montrant que leurs instruments ont leur place dans la musique classique.
Pardon, si la sardane emblématique « santa espina » n’est pas au rendez vous des puristes


LES ORIGINES DE LA SARDANE

 

 

  La sardane (en catalan Sardana) est une danse traditionnelle catalane où les danseurs en cercle se tiennent par la main, accompagnés par la musique d’un ensemble instrumental appelé cobla.
Le terme désigne également la musique qui accompagne la danse.

Le géographe grec Strabon (Ier siècle) cite une danse en rond en tant que danse d’offrande à la Lune, pratiquée par les Ibères qui occupaient la partie occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu’aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de danses en rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.

Dès le XVIe siècle, les Catalans dansaient le « contrapàs », avec beaucoup d’analogie avec les pas courts et les pas longs de l’actuelle sardane. La plupart des contrepas s’enchainaient avec une sardane courte.


DE LA RONDE AU « CONTRAPAS »  DU CONTRAPAS A LA SARDANE IL N’A QU’UN PAS …LONG OU COURT..el porro la baratina la facha el llum d'oli el escalfa llits - el morte per l'aioli
  Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs.
La sardane actuelle descend de cette sardane courte dont elle ne se différencie que par l’augmentation du nombre des mesures et la présence d’un plus grand nombre d’instruments dans la cobla.
La sardane se danse en cercle fermé, alternant si possible un homme et une femme, la femme à droite de son partenaire. Mais ce principe n’exclut en aucune manière des rondes impaires.
Précisons aussi que les sardanes des dimanches midi d’autrefois étaient dansées quasi-exclusivement pas les hommes pendant que leurs épouses étaient appelées à d’autres tâches.

Cette ronde traditionnelle a été introduite en Vallespir par les cobles de la Garotxa voisine venant animer les fêtes de villages vers 1905 et dans le reste des Pyrénées-Orientales par les exilés républicains de 1939.
Très vite une symbolique s’impose celle des sardanes de « germanor » de fraternité dont la tradition est maintenu à travers une sardane de germanor réunissant 300 danseurs en juillet aux arènes de Ceret (66 – photo ci-dessous)

 Charles TRENET l’a chantée en sillonnant le pays catalan  – (video ci-dessous)
                                                    


LA TRAMONTANE EMPORTE POUR VOUS LES MERVEILLEUX SONS DE CES DROLES D’INSTRUMENTS A VENT… DÉCOUVREZ-LES….

 

« LA TIA PEPA  » (Sardana « La Tia Pepa » de Josep Capell.
Cobla Juvenil de Bellpuig (actualment Bellpuig Cobla) à Montserrat el 3 de juny de 2001.
Tenora: Toni Saladrigues )

 

Cette Sardane est entrainante et alerte….
Vous y entendrez un solo de « tenora » (qui est une sorte de haut bois ) instrument typiquement catalan

LA « COBLA » UN ORCHESTRE POUR LA SARDANE

Dans le pays catalan pas une fête locale ne se fait sans son apéritif sardanes… En plein air midi oblige…! Audition pour les uns, plaisir de la danse pour les autres la tradition est si forte que de nombreux chef lieux de canton ont leur propre « cobla« 

  La cobla est un ensemble instrumental de plein air composé de onze à treize musiciens jouant onze à treize parties écrites qui jouent avec des instruments à vents traditionnels, dont certains sont spécifiquement catalans, et d’autres appartiennent à l’instrumentarium classique de la musique populaire.
Instruments catalans: les deux tenores, les deux tibles – plus court et aigu que la tenora-, apparentés à la famille des hautbois, mais avec une sonorités plus puissante; le flabiol (apparenté à la flûte à bec piccolo), accompagné de son tambori (petit tambour long et de section réduite), et que joue le même instrumentiste.
Instruments non-catalans:
des cuivres : deux ou trois trompettes en sib, un ou deux trombones à piston même si cet instrument est en voie d’abandon au profit du trombone à coulisse, deux fiscorns (bugles baryton en ut)
un instrument à cordes : la contrebasse à trois cordes.

La sardane commence toujours par une introduction d’appel à la danse exécutée par le flabiol.
Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs

  Dans cette vidéo  » éducative »vous découvrirez les  instruments de la cobla qui interpréte des fragments de sardanes de David Puertas:
– La sardana de la sardina,
– Sant Pere i Sant Pau,



Enregistrement à Santa Oliva le 27 aout 2010 avec la Cobla « Catània de Vilafranca del Penedès. »

ET UN JOUR LA SARDANE MIS SON COSTUME DES DIMANCHES ET ENTRA A PAS COURTS…..
PUIS LONGS DANS LA SALLE DE CONCERT…!
UN BONHEUR POUR LES AUDITORIUMS

 SARDANE A DEUX  COBLAS
PRINCIPAL DEL LLOBREGAT  et   REUS JOVE

Auditorium Caixa Tarragona concert  de présentation de leur CD. (19 février 2006)

Écouter la marche de clôture de leur concert

.
  Sardane : SANTFELIUENCA – Manel Saderra i Puigferrer
COBLA Reus Jove – concert de NOEL 23.12.06 – teatre bartrina

Laissez vous charmer par cette demoiselle qui domine en solo sa Tenora comme une pro…!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursMA2 a oublié de vous dire que les concours de sardanes opposent des groupes qui ont l’habitude de compter les pas courts et longs.
la sardane de la paix pablo Picasso 1953La colla ( groupe) gagnante étant celle qui termine en phase avec la musique .

Sardane Ronde  de paix… rappelons que  Picasso de passage à Ceret ne s’y était pas trompé.

Habitué des concours, même quand on danse pour son plaisir, on compte les pas …
Ceci a entrainé, il y a bien longtemps, la perte d’une opportunité d’industrialisation…?

On raconte en effet, qu’un gros industriel américain hésitait à s’installer à Perpignan.
On l’invita à visiter les sites possibles et pour lui montrer la chaleur de ses habitants, on l’entraina à l’heure de l’apéritif … voir les sardanes.
Au bout de 5 minutes, il en  repartait à jamais….. il aurait parait-il dit à son manager:
« 
Fuyons ces gens qui comptent même en dansant »
Depuis ce temps là … nous continuons de danser sans lui ….  Mais sur le pont de la galère….
OK..! Non il faut dire à quai… puisqu’il n’y a plus d’oncle d’Amérique    

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux                  
écouter des sardanes chantées en catalan       —>

Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Share Button

MARCHE DU SIÈCLE : Marche de Triomphe

logo mini musique LA PARTITION DU BIDASSE
Rémi
FASOL……
Le pote Rémi FASOL vient d’avoir la quille…! Mais il reste un peu perturbé…
La Chouette le voyant un jour en haut du clocher pour hisser les couleurs au son du clairon lui proposa d’animer une rubrique sur la marche du siècle …
Entendez par là – pour ceux qui le peuvent – ….

les marches militaires les plus célèbres ….
Ainsi les paroissiens seront moins perturbés… pour les lecteurs de la Chouette …??? Nous verrons bien….!
Encore que j’en vois au garde à vous et d’autres moins disciplinés qui lancent:
– « Arrête ton char BEN HUR et envoie la zizique….. » On n’est pas de la classe….!
– Laisse camarade à l’armée on disait déjà avec Rémi FASOL vous en aurez vite plein le DO…!
– J’entends bien .. j’entends bien .. MAIS PAS PLUS BAS….!
logo mini musique – Marche de Triomphe H.547

Marc Antoine Charpentier (1643 – 1704)


Pour celui qui aime les marches et fanfares baroque, c’est une merveille.

 

Marc-Antoine Charpentier – Marche de triomphe pour les violons, trompettes, timbales, flûtes et hautbois – Second air de trompettes, violons, flûtes et hautbois et timbales H.547 (c. 1691)

Vive Charpentier et sa musique, si variée et si riche !
Royale, émouvante, triomphale, sublime, tendre, glorieuse et toujours généreuse en trouvailles musicales ..comme celle de Rameau.
Deux grands génies enfin reconnus pour ce qu’ils sont.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

 Vive ma glorieuse Mère Patrie la France ! D’un Québécois qui se souviens et qui est fier du passé Glorieux de la France sous Louis XIV !



 Charpentier: « Marche de Triomphe et Second Air de Trompette » In D Major – 2. Second Air de Trompette ·
JUSTE UN MOT POUR LES JEUNOT
 

 

Marc-Antoine Charpentier, né en Île-de-France en 1643 et mort à Paris le , est un compositeur et chanteur baroque français.

Par l’ampleur et la qualité de son œuvre sacrée et profane, Charpentier figure parmi les plus importants compositeurs de la période baroque en France. Sa musique sacrée et théâtrale fit concurrence à celle de son contemporain Lully.

TOUT SAVOIR SUR LES MARCHES MILITAIRES FRANÇAISES

Avec le répertoire de tous les chants militaires

SOURCE : 


logo Rémi FasolRémi FASOL

Share Button

Musique celte irlandaise

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)

Musique à deux

barre verte

Musique celte irlandaise
Aujourd’hui j’ai sélectionné pour vous de ma musique celte……
Musique celte irlandaise avec cette compilation instrumentale irlandaise relaxante et spirituelle avec, cornemuses, flûtes, harpes et violons, pour se relâcher et pour écouter…. et faire comme si vous étiez en ce temps là

La musique irlandaise s’est développée sur toute l’île d’Irlande depuis l’Antiquité, parfois influencée par le contexte politique ou religieux de l’époque.
À la suite de l’émigration massive des Irlandais au XIXe siècle, elle s’est répandue aux États-Unis notamment, mais aussi sur l’ensemble du Royaume-Uni. Elle a été incluse dans d’autres styles entre autres dans  la musique traditionnelle canadienne, y compris au Québec.

Armoiries de l’Irlande

 La musique la plus ancienne connue en Irlande est celle des harpistes des clans gaéliques datant du IXe siècle.
La harpe figure comme emblème du pays depuis au moins le XIIIe siècle.
On ne sait rien des musiciens non professionnels ni des danses pratiquées à l’époque mais le harpiste accompagnait un poète qui proclamait les louanges du chef de clan auquel il était rattaché.

Avec le temps, les musiciens devinrent peu à peu des musiciens itinérants, conséquence du déclin de la société gaélique entre le XIIe siècle et le XVIIe siècle.

Au XVIIe siècle, les danses devinrent très populaires, comme dans le reste de l’Europe. La danse irlandaise connut son apogée au XIXe siècle, et de nombreux témoignages de voyageurs en Irlande prouvent son importance.

En raison d’une crainte de la disparition de la musique irlandaise et de ses instruments, un grand nombre de nationalistes convaincus se regroupèrent à partir de la fin du XVIIIe siècle pour tenter de la faire revivre dans diverses associations.

On assiste depuis les années 1970, et par vagues successives, à un intérêt très marqué pour la musique irlandaise dans le monde entier, particulièrement aux États-Unis où existe une forte communauté d’origine irlandaise, et à un très fort développement de sa commercialisation (disques, concerts, etc.).

Pour mémoire  extrait de  la  Polka du Titanic



Aujourd’hui, le terme « musique celtique » se réfère très souvent à cette musique traditionnelle irlandaise actualisée ; on y classe aussi les musique écossaise, bretonne, galloise, cornouaillaise et asturienne/galicienne (Espagne), traditionnelles ou non. Certaines maisons d’édition musicale disposent d’un catalogue de World celtic music.


SOURCES : wikidédia  – you tube – deezer

barre verte retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button