Archives par étiquette : musique

C’est l’été …… il vaut mieux être qu’avoir été …!

« Aujourd’hui avec ce spécial été  on vous souhaite un été spécial…. peut être avec une parisienne qui viendra vous aider à arroser vos salades….!!!! » 

A CHACUN SON ÉTÉ…..!
Papy  c’est l’été basque de Georges Guétary
 Mamie elle, veut le bleu de l’été  comme ses yeux
 Papa, il veut son été indien et de porcelaine
 Ma Mère, elle le passe avec Salvatore Adamo
 
 Que des négresses vertes pour mon frangin   
 Pour ma frangine, révise les tubes de l’été dernier  
 Pour le Choupinet
 Moooaaaa, je veux que l’été soit chaud  
 QUELLE FAMILLE….! DU CLASSIQUE SVP  

et du CHHHHHAAANNNNNTTTTT

PAPY, LAISSE TOUTE LA LISTE… JE VEUX L’ÉCOUTER…!

VIVE   l’ETE


2223

Share Button

Musique: Mamy apprends moi la musique classique

 

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

  Musique à deux

   La Partition de MA2 

A l’approche de la fête de la musique, j’ai jugé utile de ce faire cette petite éducation musicale pour les …. Pour tous

LA PARTITION DE MA2

ÉDUCATION MUSICALE :

Voici pour vous mes petits rats, pour éduquer vos pubs…… un mixage d’une dizaine de morceaux que vous reliez à la « musique classique », que vous connaissez obligatoirement mais dont vous ignorez souvent d’où elles sont tirées et par qui elles ont été composées.

Restez avec le doigt sur le bouton du son car parfois la musique n’est pas forte 🙂

   UN DELICE MUSICAL :
Tchaikovski – Casse-noisette

  Tchaikovski
– Casse-noisette (Nutcracker)
– Valse des flocons

CETTE VIDÉO MÉRITE D’ÊTRE VUE EN PLEIN ÉCRAN

(à condition de ne pas se mettre trop près de l’écran, sinon floue).

Cette représentation est de 1994 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. C’est la salle d’opéra pour laquelle Tchaïkovski a écrit ce ballet et où il a été crée en 1892 devant l’Empereur de Russie.
On est donc tout à fait dans les conditions qu’avaient prévues Tchaïkovski.
Cette représentation de 1994 est dansée avec la chorégraphie de Vassily Vainonen, proche de la mise en scène originale de 1892. Dansé par les Ballets Kirov.
Le Casse-noisette est joué au « Mariinsky » assez souvent avec cette chorégraphie et ces décors, en particulier au moment des fêtes de la Noël orthodoxe (d’autres fois il est joué avec d’autres mises en scènes).

Le « Mariinsky » est avec le « Bolchoï » de Moscou, l’un des deux opéras considérés comme les meilleurs en Russie et même beaucoup de mélomanes mettent le « Mariinsky » avant le « Bolchoï ». C’est une salle « mythique ».

Cette représentation de 1994 du ballet complet le Casse-noisette (Nutcracker) de Tchaikovsky existe en DVD.
Mais bien sûr puisqu’on la joue toujours assez souvent, rien ne vaux d’aller la voir en « live » au « Mariinsky » à Saint-Pet. En particulier l’hiver quand Saint-Pet est sous la neige et encore plus pour la Noël russe quand Saint-Pet est en fête.

  Tchaikovski – Casse-noisette (Nutcracker) – Valse des fleurs

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

C’est tellement beau !!! On voit bien le travail qui a été fourni par les danseurs !!!!! Les décors magnifique l’un des plus beau ballet du répertoire classique
– Mais mon préféré reste quand même Paquita , le lac des cygne et Don Quichotte !!!!

  UN MUST  Les quatre saisons –  4 concertos pour violon
par Antonio Vivaldi –  Concert Complet (
40 minutes d’écoute en continu)

Antonio Vivaldi les Quatre Saisons HD Complet (italien : quattro stagioni) est un ensemble de quatre concertos pour violon par Antonio Vivaldi le Concert Complet. Composé en 1723, les Quatre Saisons sont le travail le mieux connu de Vivaldi et sont parmi les pièces les plus populaires de musique Baroque. La texture de chaque concerto est variée, chaque ressemblance sa saison respective. Par exemple, « l’Hiver » est poivré avec des notes de pizzicato argentées des hautes cordes, souvenant de la pluie glaciale, tandis que « l’Été » évoque un orage dans son mouvement final, c’est pourquoi le mouvement est souvent surnommé
« la Tempête ».

Les concertos ont été d’abord publiés en 1725 dans le cadre d’un ensemble de douze concertos, Op de Vivaldi. 8, ayant droit Il cimento dell’armonia e dell’inventione (le Concours entre Harmonie et Invention).
Les quatre premiers concertos ont été désignés quattro stagioni, chaque portant le nom d’une saison. Chacun est dans trois mouvements, avec un mouvement lent entre deux plus rapides. Au moment de l’écriture des Quatre Saisons, la forme de solo moderne du concerto n’avait pas encore été définie (typiquement un instrument de solo et un orchestre d’accompagnement). L’arrangement original de Vivaldi sur le violon de solo avec le quatuor d’instruments à cordes et la basse continue a aidé à définir la forme.

Les Quatre Saisons complet
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-1 – Allegro – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-2 – Largo – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-3 – Allegro – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-1 – Allegro Non Molto – Allegro – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-2 – Adagio – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-3 – Presto – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-1 – Allegro – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-2 – Molto Adagio – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-3 – Allegro – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-1 – Allegro Non Molto – Winter
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-2 – Largo – Winter
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-3 – Allegro – Winter


le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2     Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC


Share Button

AU FIL DES HEURES : Le mois de JUIN


barre verte


« Au fil des heures »,
c’est un pote âgé
grand amoureux
LE CHOURISTEdes enluminures
médiévales qui
s’est déguisé en
moine Top O’Clock.

Il fait sa rentrée en faisant son entrée dans la rédaction.

Pendant un an, LA CHOUETTE lui a réservé un des premiers week-end du mois pour nous présenter le mois qui arrive avec l’enluminure et les commentaires qui figurent dans le plus beau des manuscrits enluminés du Moyen Age.

Les Très riches Heures du Duc de Berry

L’Homme anatomique, ou Homme zodiacal, enluminure réalisée par les Frères de Limbourg et portant les armes du duc Jean de Berry, f.14v.

Les Très riches Heures du Duc de Berry constituent, de l’avis unanime, l’un des plus beaux, et pour beaucoup, le plus beau des manuscrits enluminés du Moyen Age.

ll est commandé par le duc de Berry aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg vers 1410-1411. Inachevé à la mort des trois peintres et de leur commanditaire en 1416, le manuscrit est probablement complété, dans certaines miniatures du calendrier, par un peintre anonyme dans les années 1440.

C’est en tous cas le plus réputé. Jean, duc de Berry, était fils, frère et oncle des rois de France. Il fut donc mêlé à tous les grands moments de l’histoire de son époque.
Sa passion était toutefois de collectionner les splendeurs artistiques de son temps. Il possédait notamment une bibliothèque de près de 150 manuscrits enluminés, dont quinze Livres d’Heures.

On appelait ainsi des recueils de prières à l’usage des laïcs, qui voulaient se tourner vers Dieu à différentes heures fixes de la journée.

Et comme les prières variaient suivant le temps de l’année, et que chaque jour amenait la fête de tel ou tel saint, les Livres d’Heures s’ouvraient presque toujours par un calendrier.
C’est dans ces mois de l’année, accompagnés des représentations des travaux des champs et des activités diverses (réjouissances, offices, travaux, astrologie…) que je puiserai l’essentiel de mes rubriques….
C’est avec les pièces de ce remarquable Livre d’Heures du Duc de Berry, que j’espère enluminer vos dimanches par les plus belles illustrations qui constituent l’essentiel de l’ouvrage.

JUIN, folio 6

C’est une illustration des travaux paysans avec une scène de fenaison.
La fenaison est la coupe, le fanage puis la récolte des fourrages, ainsi que par extension la période correspondante.
Au premier plan, une femme râtelle du foin et une autre le met en meule à l’aide d’une fourche.
Il est en effet étalé chaque matin pour le sécher et rassemblé chaque soir en meulons pour éviter l’humidité de la nuit.
Meulon: Petite meule de trèfle, de luzerne, de foin, que l’on fait après avoir laissé sécher les andains et avant de dresser les grandes meules
Cette activité souvent féminine contribue à faciliter le séchage du foin avant qu’il soit ramassé.
Trois faucheurs forment des andains au second plan à droite, en laissant de petites bandes d’herbe non fauchée.
L’andain est une bande continue de fourrage laissée sur le sol après le passage d’une faucheuse
La coupe a lieu en plein soleil, c’est pourquoi chacun s’est protégé la tête d’un chapeau ou d’un tissu. Les faucheurs portent une courte chemise de toile fendue sur les cuisses et travaillent jambes et pieds nus.
D’autres personnages minuscules sont représentés dans une barque sur le fleuve, dans l’escalier menant à la poterne et dans l’escalier couvert à l’intérieur du palais.
 

La scène se déroule en bordure de Seine, dans un champ situé à l’emplacement de l’hôtel de Nesle, résidence parisienne du duc de Berry.

On y trouve de nos jours la bibliothèque Mazarine. Comme ici, les prés représentés dans les calendriers sont souvent situés près d’un ruisseau ou d’un plan d’eau. De l’autre côté du fleuve s’étend dans toute sa longueur le palais de la Cité, siège de l’administration royale, avec successivement les jardins du roi, la Salle sur l’eau, les trois tours Bonbec, d’Argent et César, puis la tour de l’Horloge.

Derrière la galerie Saint-Louis au centre, les deux pignons de la Grande Salle, le Logis du roi et la tour Montgomery. À droite, la Sainte-Chapelle.

Selon Stirnemann, il s’agit de la suite de la scène de Mai, avec la cérémonie du mariage qui s’est déroulée dans ce palais : les invités y gravissent un escalier extérieur.

Selon Meiss, la miniature, attribuable à Paul de Limbourg, fut achevée par Jean Colombe ; d’après Cazelles, elle date de 1440 au vu des bâtiments représentés .
Même si le dessin sous-jacent est de la main des frères de Limbourg, le peintre intermédiaire qui pourrait être Barthélemy d’Eyck y a laissé plusieurs indices montrant qu’il a au moins achevé la peinture :
la peau blanche et les yeux des paysannes du premier plan laissant voir leurs pupilles et le blanc, mais aussi quelques ombres projetées sous la barque et la robe de la paysanne de droite, et enfin les petits personnages du palais.

source : WIKIPEDIA

barre verte


TOP O’CLOCK

Share Button