Archives par étiquette : musique

Poesie : Unité ……..par Genpo Sensei, moine zen japonais

Print pagePDF pageEmail page

pour les amoureux de la littératureVos poèmes, vos poèmes préférés – Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

Je suis toujours émerveillée de constater que beaucoup de grands sages de toutes cultures, de toutes religions et de toutes époques se rejoignent dans leur perception de la réalité.
La forme et les références sont bien sûr différentes mais dans le fond, ils parlent le même langage.
Il semble donc qu’il y ait une grande vérité commune que nous sommes invités, pas après pas, à mettre en lumière dans nos consciences.
Ceux qui ont développé assez de sagesse pour transcender l’apparente réalité ont compris et ont su révéler cette substantifique moelle de la vie.
Ils ont su pénétrer au coeur des choses et leurs témoignages peuvent nous aider en nous offrant des pistes que nous pouvons emprunter à notre tour.

logo poésie smallUnité
par
Genpo Sensei,
moine zen japonais

Unité

Quand on s’éveille enfin à la claire compréhension

Et que l’on sent qu’il n’y a aucune frontière

Qu’il n’y en a jamais eu

On se rend compte qu’on est tout.

Les montagnes, les rivières,

L’herbe, les arbres, le soleil, la lune, les étoiles
Et l’univers enfin

Ne sont autres que nous-mêmes.

Rien ne nous distingue

Rien ne nous sépare les uns des autres

L’aliénation, la peur, la jalousie, la haine

Sont évanouies.

On sait en pleine lumière

Que rien n’existe en dehors de soi

Que par conséquent, rien n’est à craindre..

Etre conscient de cet état

Engendre la Compassion.

Les gens et les choses

Ne sont plus séparés de nous

Mais sont au contraire

Comme notre propre corps.

 

Genpo Sensei

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC  retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

    RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Arts Décoratifs : Quand les verriers de Nancy se font la gueule…

Print pagePDF pageEmail page

logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE
AU
CHOU :

Coucou c’est toujours moi merci d’être revenu nous voir pour nous suivre dans la découverte de :

logo lardon DDes arts décoratifs avec les verriers de Nancy
MM Gallet et DAUM

Paris, 1900.
C’est un siècle qui commence bien pour les frères Auguste et Antonin Daum.

Émile Friant, Portrait d’Auguste Daum, 1889 Voir en grand

Leur verrerie reçoit un grand prix à l’Exposition universelle !
C’est une véritable consécration. Pourtant, des voix s’élèvent déjà contre cette récompense…

Émile Gallé, artiste verrier, connaît bien les frères Daum, originaires comme lui de Nancy.

Il a également reçu, tout comme les Daum, un grand prix à cette même exposition.
Loin de se réjouir de cette récompense, l’artiste fulmine. Pourquoi cela ?

« Voici Daum (décoré) pour m’avoir plagié », écrit-il à un ami.
Mêmes techniques complexes superposant plusieurs couches de verres colorés, mêmes thèmes inspirés de la nature et des animaux…

Pas de doute, selon Gallé, il s’agit d’une pâle imitation de son œuvre par les frères Daum.
Pire ! À ses yeux la critique, en décernant la même médaille aux participants, ne fait plus la différence entre le créateur et les faussaires !

À gauche : Émile Gallé, Vase à décor d’orchidée, 1898, verre, socle en bois sculpté, Petit Palais, Paris. À droite : Daum Frères, Vase Gentiane, 1912, verre, Musée des Beaux-Arts, Nancy Voir en grand

 

 

À gauche : Émile Gallé, Vase Hippocampe, verre, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles. À droite : Daum Frères, Vase Vigne et escargots, 1904 Voir en grand

 Gallé n’en est pas à sa première accusation de plagiat.

Trois ans auparavant, il fustigeait un ancien commis d’atelier qui s’était établi à son compte. « Le misérable a dû prendre mes recettes, pourtant sous clef ».
Pourquoi tant de précautions ?
Par peur de voir ses secrets de fabrication arriver entre les mains de ses concurrents, les frères Daum.

Anonyme, Portrait d’Émile Gallé, 1889 Voir en grand

Mais pour des raisons économiques les artistes de Nancy feraient mieux d’oublier cette brouille et de se rassembler.
Et Gallé en a bien conscience…

Il fonde dès l’année suivante « L’École de Nancy », une association d’artistes verriers, sculpteurs, architectes ou ébénistes.

Encore une manière de montrer qu’il a toujours une longueur d’avance !
Un moyen aussi d’en prendre le rôle de directeur… une place que personne ne peut lui contester.

Allez Emile…. Fait pas ton bougon.. Nous les parisiennes on t’aime… Viens danser le cancan avec nous.!



SOURCE :
Artips

Conseillez Artips à vos amis

logo lardon 1LE LARDON

Share Button

LA TENDRESSE… Dans ce monde de brutes – N°9 – Et maintenant ….. qu’allons nous faire

Print pagePDF pageEmail page

logo-tendresse

LE BLOC NOTE
de
Mamy et
Papy tendresse

papy-mamy-la-tendresse90
rue de la
tendresse

Souvenir de nous deux ……
On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y’en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

ET MAINTENANT

Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m’indiffèrent
Maintenant que tu es partie

GILBERT BECAUD

 
 Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m’indiffèrent
Maintenant que tu es partie
_______
Toutes ces nuits, pourquoi pour qui
Et ce matin qui revient pour rien
Ce cœur qui bat, pour qui, pourquoi
Qui bat trop fort, trop fort

Et maintenant que vais-je faire
Vers quel néant glissera ma vie
Tu m’as laissé la terre entière
Mais la terre sans toi c’est petit
___________
Vous, mes amis, soyez gentils

Vous savez bien que l’on n’y peut rien
Même Paris crève d’ennui
Toutes ses rues me tuent

papy-mamy-la-tendresseEt maintenant que vais-je faire
Je vais en rire pour ne plus pleurer
Je vais brûler des nuits entières
Au matin je te haïrai
________
Et puis un soir dans mon miroir
Je verrai bien la fin du chemin
Pas une fleur et pas de pleurs
Au moment de l’adieu
_______
Je n’ai vraiment plus rien à faire
Je n’ai vraiment plus rien…
Gilbert Bécaud  – 2 heures
Les plus belles chansons –
The Best of Gilbert Bécaud

Sources:

En savoir plus : www.paroles-musique.com

papy-mamy-la-tendresse
Mamy et Papy

Tendresse


Share Button