Archives par étiquette : morale

FABLES : L’Enfant et le Maitre d’École

Vos poèmes, vos poèmes préférés

– Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

L’ENFANT ET LE MAÎTRE D’ÉCOLE.

Lecture : René Depasse   Illustration : Gustave Doré
Source audio : www.litteratureaudio.com

L’ENFANT ET LE MAÎTRE D’ÉCOLE. (*)

Dans ce récit je prétends faire voir
D’un certain Sot la remontrance vaine.
Un jeune Enfant dans l’eau se laissa choir,
En badinant (1) sur les bords de la Seine.
Le Ciel permit qu’un saule se trouva
Dont le branchage, après Dieu, le sauva.
S’étant pris, dis-je, aux branches de ce saule,
Par cet endroit passe un Maître d’école ;
L’enfant lui crie : Au secours, je péris.
Le Magister (2), se tournant à ses cris,
D’un ton fort grave à contretemps s’avise
De le tancer (3) : Ah  le petit Babouin (4) !
Voyez, dit-il, où l’a mis sa sottise !
Et puis, prenez de tels fripons le soin.
Que les parents sont malheureux, qu’il faille
Toujours veiller à semblable canaille (5) !
Qu’ils ont de maux ! et que je plains leur sort !
Ayant tout dit, il mit l’Enfant à bord (6).
Je blâme ici plus de gens qu’on ne pense.
Tout babillard, tout censeur (7), tout pédant (8),
Se peut connaître au discours que j’avance :
Chacun des trois fait un peuple fort grand ;
Le Créateur en a béni l’engeance (9).
En toute affaire ils ne font que songer
Aux moyens d’exercer leur langue.
Hé mon ami, tire-moi de danger ;
Tu feras après ta harangue.

(*) Sources : (d’après G. Couton : Fables)
« L’enfant qui se baigne », fable d’Ésope
qui aurait pu servir de source ne figurait pas dans les recueils de l’époque auxquels on fait référence habituellement…Peut-être vient-elle d’une des éditions d’Ésope de ce temps ?
On pense aussi à une transposition de la fable d’Abstemius ou de Faerne ou de Verdizotti, où les acteurs sont un loup et un renard. Peut-être encore dans « Gargantua »,
de Rabelais (I,42), la scène où frère Jean pendu à une branche par la visière de son casque…
La source commune est certainement un apologue antique…
(1) en jouant
(2) maître d’école de village, qui enseigne à lire aux jeunes
paysans (dict. de Furetière)
(3) gronder
(4) garnement, enfant qui mérite des réprimandes (dict. du
français classique : XVIIème)
(5) péjoratif : jeune enfant (source id. 4)
(6) il le tira de l’eau
(7) celui qui reprend, qui critique avec malveillance( souce id. 4)
(8) maître d’école, précepteur (source id. 4)
(9) l’a fait prospérer et multiplier

SOURCE: SITE SUR LA FONTAINE


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Il est pertinent, de toujours prendre une main tendue

bloc note de la solidarité BLOC BLANC
par Chou blanc

Il est pertinent, de toujours prendre une main tendue…..

prendre la main tendueMême le capitaine des pompiers pleurait dans son casque en m’expliquant les dramatiques inondations qui frappèrent la région.

La plus désolante et surprenante de ses interventions de secours est celle ci:

Au terme d’une semaine de pluies diluviennes, l’eau commençait à envahir la plaine au point que nos potes âgés ne voyaient plus dépasser leurs choux dans leur jardin.
L’ordre fut donné par le PC de crise de mettre en oeuvre  l’ évacuation des habitants.
A bord d’un zodiac les pompiers évacuaient les fermes isolées déjà sous les eaux.

Ils se présentèrent chez le père Tinan pour lui donner l’ordre du préfet. Celui ci qui avait une maison sur une légère butte était les pieds dans l’eau dans sa cuisine répondit:

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Les pompiers assurent son ravitaillement et se retirent.

Comme aucun shadock n’était mobilisé pour pomper, deux jours de pluies après, les pompiers reviennent et trouvent mon père Tinan  assis sur la table de la cuisine entourée d’eau en train de casser un petite graine.

Il faut partir maintenant père TINAN  lui dit le capitaine des pompiers.

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Les pompiers le ravitaillèrent une fois de plus et partirent

shadock sans pompe est un être perduOn songea à mobiliser les  Shadocks   pour pomper, mais on ne retrouva pas leurs pompes tant et si bien que deux jours de pluies après….

Les mêmes…. Il faut partir maintenant père TINAN  lui redit le capitaine des pompiers qui dialogua avec lui à travers la fenêtre du 1 étage où l’eau affleurait déjà .

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Les pompiers le ravitaillèrent une fois de plus et partirent

La pluie continuait à tomber et les shadocks pompaient enfin, seulement ceux qui avaient une pompe……. tant et si bien que deux jours de pluies après….

On repris les mêmes, direction la ferme des Tinans … Il faut partir maintenant père TINAN  lui redit le capitaine des pompiers qui le trouva juché sur son toit  où l’eau affleurait déjà .

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Le capitaine en colère donna l’ordre de l’équiper contre le froid, la pluie et de le ravitailler une fois de plus.

Au PC de crise, la situation était inquiétante car les shadocks qui  pompaient se  voyaient relayés toutes les heures sans effet car les eaux montaient et la pluie redoublait de violence autour d’eux.

Il fallait se résoudre à évacuer tout le monde par principe de précaution.

L’arrivée chez le père Tinan laisse un souvenir douloureux au capitaine des pompiers  qui me contant la chose se remit à pleurer dans son casque.

Le père Tinan était accroché au point le plus haut de sa cheminée,  autour de lui de l’eau à perte de vue, qui laissait poindre la cime de quelques arbres centenaires où se perchaient des oiseaux apeurés. Parmi eux, les anciens ayant des lettres faisaient des citations aux plus jeunes « Jésus que d’eau que d’eau » .

Le zodiac s’approcha: « MONTEZ PERE TINAN…! »

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

« MONTEZ PERE TINAN…! » ……« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Voyant les risques qu’il faisait prendre à ses hommes, le capitaine donna ordre de retour du zodiac en promettant de revenir le Lendemain.

Le père Tinan eut le temps de le rassurer

« DIEU m’aide toujours, DIEU me protège, DIEU me sauvera..! je reste… »

Le jour suivant, voyant les éléments qui se déchainaient le capitaine mis le zodiac à l’eau au petit matin.

Arrivé sur ce qu’il croyait être la ferme des TINAN, il ne reconnu que la cime émergente du tilleul centenaire planté devant la ferme. Pas de trace du père Tinan qui fut porté disparu.

Au retour des shadocks de ses amis s’interrogèrent en criant  » mais le père TINAN:

« DIEU l’aide toujours, DIEU le protège, DIEU le sauvera..! espèrons le … »

Je dois à votre curiosité le dénouement du destin du père TINAN

Il était bel et bien noyé et à son arrivée au ciel; une vive altercation l’opposa à St Pierre qui, préposé aux entrées, était chargé des nouveaux arrivants déçus ( bureau des réclamations)

Il fut, sur sa demande,  présenté au Seigneur lui même….!

 » Seigneur pourquoi m’as tu abandonné..? « 

 » Mais, je ne t’ai pas abandonné répondit l’autre  »
 » puisque je t’ai envoyé 5 fois les pompiers…! » 

« DIEU t’aide toujours, DIEU te protège, DIEU te sauve.! TU RESTES…! »

Moralité : Aide toi le ciel t’aidera et surtout, surtout,  ne refuse jamais, dans ce bas monde, une main tendu qui t’apporte de l’aide. 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC
( pompier volontaire d’un jour de pluie)

Share Button

VIE PROFESSIONNELLE REUSSIE : Communication – Procèdures – Hiérarchie

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline  (
avec le concours du moralisateur WIKI)

 Dans mon blog note de ce jour je souhaite Exemples humoristiques à l’appui vous aider à améliorer vos performances par le respect de quelques règles élémentaires
  barre bleue

Pour une vie professionnelle réussie
Méditez ces 3 leçons

Communication – Procédures – Hiérarchie

1°) COMMUNICATION :

Un homme entre dans la douche au moment précis ou sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison.
La femme s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d’entrée :
C’est Laurent, le voisin de palier.
Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance :
« Je te donne 800 € immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre« .
Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette.
Il l’admire à loisir, puis lui tend 800 €.
Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se faire en un clin d’oeil, elle remonte dans la salle de bain.
Son mari, encore sous la douche, lui demande :
« C’était qui ? »
– « C’était Laurent »
– « Super, il t’a rendu les 800 € qu’il me devait ? »

Morale n°1 :
Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables.

barre bleue

2°) PROCÉDURES :

Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent.
Le prêtre ne peut s’empêcher de regarder ses superbes jambes croisées.
Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne.
Elle le regarde et lui dit :

– « Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129? »

Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses.
Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui demande :

« Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ? »

Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse.
Les voilà arrivés au couvent.
La nonne descend de la voiture sans dire un mot.
Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la ,recherche du Psaume 129.

Psaume 129:
« Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire« 

Morale n°2 :
Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs ..

barre bleue

3°) HIERARCHIE :

Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu’ils trouvent, sur un banc, une vieille lampe à huile.
Ils la frottent et un génie s’en échappe.

– « D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n’en aurez qu’un chacun ».

L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant :

–  » A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie »

Et pouf, l’employée de bureau disparaît.

Le représentant s’avance à son tour

« A moi, à moi ! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves ! »

Et pouf, le représentant disparaît.

–  » C’est à toi ! » dit le génie en regardant le directeur du personnel.

– « Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après la pause déjeuner… »

Morale n°3 :
En règle générale, laissez toujours les chefs s’exprimer en premier… et méfiez vous du DRH.

barre bleue

Choucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE

3089

Share Button