Archives par étiquette : Maléfices

CONTE : Les poires du pays de Tegor


BLOG DE LETENDRE…
ET DOUX..!!!

Moi qui n’ai pas mes choupinettes prés de moi
pour leur lire des contes…  Je vous délègue le soin de prendre du plaisir en  lisant ce conte breton pour moi à vos petits enfants…

Les poires du pays de Tegor
(Conte breton- Tegor )
Il était une fois un roi qui adorait les poires…
Il promit de marier sa fille à celui qui lui rapporterait les plus belles poires…

Tête de paysanne, par Pieter Bruegel l'Ancien, 1568Dame Bertrande possédait le plus beau verger du royaume et aussi les plus belles poires.


Elle pensa que c’était là l’occasion d’assurer l’avenir de l’un de ses trois fils.

Elle envoya donc l’aîné, Morvan, qui était un gros fainéant avec un plein panier de poires. Se disant que c’était vraiment facile et qu’il allait devenir riche, le voilà parti sur les chemins.

Il rencontra une vieille femme avec un panier d’œuf frais :
– Des bons œufs frais
pour le roi..?
lui répondit-il pour se moquer.

– Qu’as-tu là dans ton panier ? lui demanda-t-elle.
– Des poires pour le roi….
– Tu es sûr de ça..????

Mais arrivé à la Cour du roi, ses belles poires s’étaient transformées en poussins voletant et piaillant.
Le Roi en fut énervé… et le menaça du cachot s’il reparaissait devant lui.

 Tête de paysanne, par Pieter Bruegel l'Ancien, 1568Le lendemain, fâchée de l’imbécillité de son fils aîné,
Dame Bertrande envoya son cadet, un peu plus malin remplir la mission à son tour.

Et, c’est chargé d’un nouveau panier de poires que Brieg prit à son tour le chemin du château…

En route, il croisa une mendiante :
– Qu’as-tu là dans ton panier ? lui demanda-t-elle.
– Des crapauds ! Un plein panier de crapauds, la vieille !

Mais lorsqu’il voulut montrer ses belles poires au Roi, voilà que de son panier sortit une ribambelle de crapauds coassant.

Le Roi était furieux qu’on se moque de lui et il s’en fallut de peu que le garçon ne soit pendu haut et court !

 

Tête de paysanne, par Pieter Bruegel l'Ancien, 1568

Dame Bertrande se désola…
– Qui va épouser la Princesse maintenant ?

Erwan, le plus jeune de ses fils s’approcha.
Il n’était pas très grand ni très costaud mais il était le moins sot.
– Puisque tu es là, il nous reste encore une chance.
Demain, tu iras porter les poires au château.

Le lendemain matin, Erwan cueillit les plus belles poires du verger, les mit dans son panier et prit le chemin du château.
En route, il croisa lui aussi une vieille mendiante :
– Qu’as-tu là dans ton panier ? lui demanda-t-elle
– Des poires, ma bonne Dame, dit-il en soulevant le torchon qui couvrait son panier.
– En voulez-vous une ? lui proposa t-il en lui tendant la plus belle.
– Merci mon garçon,
sourit la vieille femme.

Et aussitôt, elle se transforma en une splendide jeune fille qui, de sa baguette dorée, éclaboussa de lumière les fruits qui grossirent, grossirent, grossirent…

Lorsque le Roi découvrit ces fruits magnifiques, il fut émerveillé.
Erwan épousa la Princesse et n’oublia pas d’inviter au mariage la jolie fée qui l’avait si bien aidé.
Erwan et la Princesse vécurent heureux et eurent beaucoup de ….. poires !
MORALITÉ:
Vous direz de ma part à vos choupinets :

“Que la charité et la bonté sont toujours récompensées”
Citez leur ceux qui savent mieux parler que moi :

Quand on voit quelqu‘un de généreux, on a envie de
marcher dans ses pas.
~ Jacques Lecomte, psychologue

De même que le fleuve retourne à la mer, le don de l’homme revient vers lui. ~ Proverbe chinois

La goutte que tu donnes, on ne sait jamais quelle grosseur elle peut atteindre. ~ Laurent Viens

SOURCES:   https://www.luminessens.org/post/2016/10/21/le-poirier
 
(d’après les Contes de la bonne graine de Lionel Hignard)
illustration inédites de JEP PAPY pour la CHOUETTE
l
LETENDRE


Share Button

La légende du Cheval Mallet



MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS

Nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau….avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde…son monde bizarre ….Ambiance…Ambiance


Le cheval blanc est, dans la culture humaine, au centre de nombreux mythes, de légendes, de contes, de traditions et de représentations à travers le monde.
Des pouvoirs fabuleux leur sont attribués, tels que la clairvoyance et le don de prophétie. Associés à des rituels impliquant leur sacrifice, aussi bien en Irlande qu’en Germanie et en Mongolie, les chevaux blancs se font montures des prophètes, des rois, des héros et des princes charmants dans des pays aussi éloignés que la Grèce antique, l’Inde, la France, l’Iran et les Philippines, et participent au discours sur la fin du monde ou la fin des temps dans de nombreuses cultures.
Certaines créatures fantastiques inspirées du cheval portent une couleur blanche, comme la licorne.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsLE CHEVAL MALLET

Créature mystérieuse au
puissant maléfice

On raconte que dans les temps anciens, un cheval fabuleusement magnifique mais maléfique apparaissait parfois le soir ou au milieu de la nuit, blanc comme le brouillard en Vendée, bien sellé et
bridé, pour tenter le voyageur épuisé par un long voyage.

Le fait se produisait le plus souvent par une nuit sans lune. Alors, le voyageur fatigué se laissait tenter et enfourchait cette monture.

Aussitôt, le cheval se mettait à galoper sans que personne ne puisse l’arrêter, comme un ouragan déchaîné, naseaux fumant et yeux étincelants éclairant l’horizon.

Sa chevauchée fantastique se terminait toujours au matin par la mort du cavalier qui, jeté à terre, mourrait sur le coup ou alors se laissait piétiner à mort par sa monture, puis jeté dans un précipice ou dans une fontaine. Près du corps, on retrouvait souvent des traces de sabot « à la forme étrange »…

 La médaille de Saint-Benoit, une protection efficace

Seul salut pour le voyageur était d’avoir sur lui la rançon du voyage :

Tête de cheval blanc est un tableau à l'huile sur toile du peintre français Théodore Géricault, daté de 1815, et conservé au musée du Louvre. Ce portrait montre une tête de cheval claire au regard profond, surgissant d'un fond sombre.

Jeter six pièces de monnaie marquées d’une croix devant lui pouvait le stopper.

– Effectuer un signe de croix, utiliser de l’eau bénite ou un sou marqué…..

– Mais la seule protection véritablement efficace était une médaille de St Benoît (dite « croix des sorciers »).

Les lettres (VRSNSMVSVQLIVB) qui figurent autour de cette médaille protègent des périls, sont censées signifier « Vade retro, Satana ; Non suadeas mihi vana ; suntvana quae libas ; ipse venena bibas”.

Cheval blanc sur une peinture de James Ward (1769-1869).Un soir, un homme croisa un cheval Mallet, et parvint à le soumettre pour se faire emmener à Paris en faisant un grand signe de croix et en tenant la médaille de Saint Benoit haut devant, lui ordonnant/
“Cheval Mallet, au nom du grand Saint Benoit maintenant tu va m’obéir, Y’a bien longtemps que je veux aller à Paris, tu vas m’y conduire, et tu me ramèneras ensuite auprès de mon épouse”.

A son retour, Il dit avoir passé trois jours magnifiques à la capitale.

Cet animal fantastique et maléfique faisait trembler de peur les petits-enfants quand les vieilles femmes l’évoquaient.

LE CHOURISTELa morale de cette histoire …

La morale de cette histoire :

 

“Ne voyagez pas sur un cheval inconnu, ayez toujours dans votre poche la rançon du voyage.”


L’expression “C’est un vrai cheval Mallet” désigne une personne intrépide et ardente.

Légende ou pas ?

Fête du cheval Mallet

Une fête folklorique locale d’origine médiévale portant le nom de « jeu du cheval Mallet » (ou cheval Merlet, cheval Merlette) fut organisée dans la paroisse de la commune de Saint-Lumine-de-Coutais pendant fort longtemps. On ignore quels étaient les liens exacts entre cette fête et l’animal légendaire, ou même s’il y en avait, hormis une possible relation entre l’organisation de cette fête et une forme de protection contre le cheval Mallet.

Les informations sur l’origine et la fonction de la « fête du Cheval Mallet » restent toutes à l’état de suppositions, la principale source étant Thomas de Saint Mars en 1808. Selon lui, l’origine de cette fête pourrait être beaucoup plus ancienne que le Moyen Âge, et liée au culte des druides comme semblent le prouver l’utilisation d’un chêne, du cheval et de baguettes fleuries. Les deux hommes qui combattaient à l’épée et s’affrontaient amicalement pendant la marche et les danses rappellent les sacrifices humains des prisonniers de guerre, où les vaincus devenaient ensuite les victimes du sacrifice.

 James Ward The Moment 1831Le cheval Mallet est vu comme un instrument du Diable, voire une forme de Satan lui-même.

Peut-être issu de Sleipnir et de la chasse sauvage, sa légende est très semblable à celle d’autres chevaux fabuleux tels que lou drapé ou la blanque jument.

Lou drapé

, Cheval Gauvin

SOURCES :  https://www.accueil-vendee.com/decouvertes/legende-du-cheval-mallet

 

 


– Alors,
.
Bizarre bizarre vous avez dit bizarre …. Quel monde étrange..!

retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button