Archives par étiquette : maladie

Le travail c’est pas la santé… Mais…

Bannière ruedesplantes 468/60px

logo com pote comnuniqueLE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler
SANTÉ AU TRAVAIL…!

– Je te rappelle que la majorité de tes lecteurs est à la retraite

– Oui c’est vrai… Mais hélas beaucoup reprennent une petite activité pour compléter leur pension et ils ont des enfants et petits enfants qui travaillent dur…!


littel com poteMaladies et accidents du
travail au plus bas depuis
75 ans

Du jamais-vu depuis soixante-dix ans, la sécurité
sociale a comptabilisé un peu plus de 33 accidents pour 1.000 salariés en 2017.
Une baisse historique….!


En 2017, la branche accidents du travail et maladies professionnelles de la Sécurité sociale a enregistré son plus bas taux d’accidents du travail depuis les années 1940, selon des chiffres publiés par la Sécurité sociale et relayés par le quotidien Les Échos.

 

little compote DUn peu plus de 33 accidents pour 1.000 salariés ont été comptabilisés, alors que 48.522 cas de maladies professionnelles ont été reconnus.

Les accidents et les maladies ont baissé de 0,5% par rapport à l’année 2016.

Vingt ans de baisse dans le BTP

Cette tendance positive doit néanmoins être relativisée.

Les accidents du travail dans le secteur du bâtiment restent très élevés par rapport à la moyenne générale avec 56,8 accidents pour 1.000 employés.

A noter que sa diminution s’est poursuivie, confirmant un mouvement quasiment continu depuis vingt ans.

Le secteur de l’aide à la personne est également particulièrement touché.

A contrario, le secteur de l’aide et des soins à la personne a encore vu sa situation se dégrader et se rapproche de celle du BTP, avec une fréquence frôlant même les 100 pour 1.000 pour les Ehpad et l’aide à domicile.

Pour la cinquième année consécutive, la branche accidents du travail-maladies professionnelles a fini dans le vert

Concernant les maladies professionnelles, les reconnaissances de cancer lié à l’amiante ont baissé de 5,9% l’an dernier.

Les reconnaissances de pathologies liées à l’amiante ont baissé de 5,9 %, passant sous la barre des 50.000 en 2017.

Les reconnaissances de cancers hors amiante sont restées bien moins nombreuses en valeur absolue (414 cas), mais elles ont poursuivi leur hausse (+12 %), une partie étant liée aux campagnes d’information de la branche qui ont conduit à une prise de conscience du lien possible de certains cancers avec un risque professionnel.

Le recul des accidents de travail permet à cette branche de la sécurité sociale d’être excédentaire, pour la cinquième année consécutive (1,13 milliard d’euros).


– Pas mal … SAINT URBAIN doit nous protéger..!

SOURCES:
 les echos
Octave Odola – Capital – samedi 17 novembre 2018

duo compoteCOM’POTE

Share Button

Mon cancer j’ai envie de lui péter la gueule…..

BLOC Nretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéOTE CHOULAGER

par Chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi les cancers… Aussi quand vint le jour de l’affronter à mon tour…
Ce ne fut pas facile….!
C’était il y a bien des lunes, quand cette amie me fit confiance pour faire partie de l’équipe qui l’entourait dans le traitement de son cancer.

J’ai préparé durant plusieurs nuits un volumineux dossier documentaire pour connaitre ce nouvel adversaire  que j’allais affronter ….
J’avais balayé les remarques de ceux qui affirmaient que faire un travail énergétique sur des cancéreux donnait de la vigueur aux cellules malignes….
Je me suis dit au pire j’augmente le potentiel de toutes les cellules et le combat fera rage à un niveau supérieur mais sans déséquilibrer les forces en présence.


Aujourd’hui après plusieurs accompagnements utiles je peux dire :

– « Faites vous accompagner et vivez votre maladie comme un combat personnel en visualisant les forces en présence en train de s’affronter…
et voyez au final vos anti-corps gagnants. »

 

Le témoignage d’une personnalité (que je n’ai pas assisté je le précise ) vient de me parvenir par les voies du hasard comme d’habitude…..
il est plein d’enseignement pour moi et tous mes malades car au delà de l’interview thérapeutique à l’aspect confessionnel évident, M BERNARD TAPIE utilise un vocabulaire et des mots qui marque l’empreinte d’un accompagnement énergétique semblable aux nôtres….
Écoutez le parler de son combat …

Entendez sa voix lorsqu’il parle du tunnel…..
Il m’a replongé dans ces instants de lutte où j’étais avec elle dans le noir du tunnel cheminant à petits pas vers la lumière ….. de la vie nouvelle qu’elle a repris aujourd’hui..!

EXTRAIT « le bout du tunnel »

« Le bout du tunnel » c’est un témoignage émouvant sur les améliorations que notre magnétisme apporte aux autres…

Je ne peux m’empêcher de penser à elle qui ne m’a jamais rencontré alors que nous avons fait corps quelques temps..!

Si le Bon Dieu m’entend qu’il sache que je suis toujours prêt à poser, les mains qu’il m’a prêté, sur les corps en détresse qu’il me présentera ….

« Lorsque j’accompagne mes malades sur le chemin de la guérison…. je dois vous dire que le chemin est rarement pavé de pétales de roses
Le plus souvent je me retrouve avec eux dans un tunnel noir celui de leur itinéraire vers la guérison.

L’expression populaire affirme que l’on doit voir le bout du tunnel…

La réponse est oui …! Tout au bout… Encore faut-il que je leur apprenne, à s’accoutumer à l’obscurité, à l’apprivoiser, pour qu’ils consentent avec moi à regarder la faible lumière minuscule que je leur montre du doigt…. Mon index revient souvent en pleurant ils ne le voient pas … Ils ne la voient pas, car ils ont le regard pendant vers le bout de leurs chaussures engluées au sol dans une boue noirâtre …
C’est de fait l’immobilité du corps, de l’esprit et de l’âme   depuis des semaines, parfois des mois…. !

Redonner de la vie ! Leur faire reprendre le chemin.. ! Leur faire mettre du chemin sous leurs pas
Voilà une belle mission qui se fait dans l’ombre, je dirais même dans le noir complet » …!

SOURCES :
France 2
LE BOUT DU TUNNEL est un inédit de chou blanc pour la CHOUETTE

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

Share Button

C’était une matinée chargée

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucaline

 

BLOC NOTE
de Choucaline

barre grenat

Alexandr Kachkin est un artiste contemporain d’origine russe et vivant actuellement à Toronto. Il est né et a grandi à Kiev. Il a été très inspiré par Goya, Daumier, Rembrandt et Vélasquez.

 

C’était une matinée chargée…..
C’était une matinée chargée, environ 8h30,
quand un homme d’un certain âge,
dans les 80 ans, est arrivé pour faire enlever
les points de suture de son pouce.
Il dit qu’il était pressé car il avait un rendez-vous à 9h00.

J’ai pris ses coordonnées et lui dit de s’asseoir
sachant que ça prendrait plus d’une heure
avant que quelqu’un ne puisse s’occuper de lui.
Je le voyais regarder sa montre et j’ai décidé
puisque je n’étais pas occupée avec un autre patient, de regarder sa blessure.

En l’examinant, j’ai vu que ça cicatrisait bien,
alors j’ai parlé à un des docteurs,
j’ai pris le nécessaire pour enlever ses points de suture et soulager sa blessure.

Pendant que je m’occupais de sa blessure,
je lui ai demandé s’il avait rendez-vous
avec un autre médecin ce matin, puisqu’il était pressé.

L’homme me dit que non, qu’il devait aller
dans une maison de retraite pour déjeuner avec sa femme.

John George Brown American 1831-1913 "Old Memories"

John George Brown American 1831-1913 « Old Memories »

 

Je me suis informé de sa santé.
Il m’a dit qu’elle était là depuis un certain temps et qu’elle était atteinte de la maladie d’Alzheimer.
Comme nous parlions, je lui ai demandé si elle serait contrariée s’il était en retard.
Il a répondu qu’elle ne savait plus qui il était, qu’elle ne le reconnaissait plus depuis 5 ans.

J’étais surprise et lui ai demandé :
 »Et vous y allez encore tous les matins,
même si elle ne sait plus qui vous êtes ? »

Alexandr Kachkin est un artiste contemporain d’origine russe et vivant actuellement à Toronto. Il est né et a grandi à Kiev. Il a été très inspiré par Goya, Daumier, Rembrandt et Vélasquez.

Il souriait en me tapotant la main et dit :
 »Elle ne me reconnaît pas, mais moi,
je sais encore qui elle est.’

J’ai dû retenir mes larmes quand il est parti, j’avais la chair de poule et je pensais, que c’était le genre d’amour que je voulais dans ma vie.

Le vrai amour, ni physique ni romantique ; le vrai amour est l’acceptation de tout ce qui est, a été, sera et ne sera plus.

Avec toutes les blagues et le plaisir que sont les e-mails, quelque fois il y en a un qui apparaît contenant un message important.
Celui-ci, j’ai pensé le partager avec vous tous.
( auteur inconnu )

LE CHOURISTE– Les gens les plus heureux n’ont pas nécessairement le meilleur de tout,
ils s’organisent du mieux qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.
J’espère que vous partagerez ceci avec les gens qui se soucient des autres comme je l’ai fait.
La vie n’est pas d’échapper à la tempête, mais de danser sous la pluie.

barre grenat
retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button