Archives par étiquette : MA2

C’est pas du pipeau quand les flabiols mettent le feu au chalumeau

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2

Le piano, c’est l’accordéon du riche
(Michel Audiard)

Musique à deux

MA2 vient régulièrement vous faire découvrir les instruments de nos orchestres car nous les voyons dans les concerts, en salle ou à la télévision, sans vraiment les connaitre…

Aujourd’hui découvrons avec elle :

LE FLAVIOL, FLUVIOL OU FLABIOL

Le flaviol, fluviol ou flabiol est un instrument de musique à vent catalan. On pourrait dire que c’est un cousin du chalumeau, de la flute à bec et du pipeau.

C’est une petite flûte à bec (un petit flageolet) utilisé(e) dans les cobles en Catalogne qui s’utilise comme le txistu basque et au galoubet provençal.

Comme eux, il se joue le plus souvent de la main gauche, la droite donnant la rythmique sur un petit tambour ou tamborí.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une flûte à une main, les notes les plus graves de l’instrument se jouent de la main droite.

C’est lui que vous entendez au début de chaque sardane


Cobla Mil.lenaria Fidelissima Vila de Perpinya Concert du 4 Juin 2011 à SOMAIN
LE MERLE BLANC Polka Soliste Frédéric GUISSET Direction Jésus VENTURA


L
e flabiol est  long de 25 cm, et  se décline en plusieurs types :

  • Le flabiol de pastor, sans clef, pouvant être fabriqué en roseau ou en bois nobles (chêne, buis, jujubier, ébène, amandier ou olivier).
    Il a composé avec le tamborí (tambourin), la graille et le sac de gemecs, la cobla de tres quartans catalana jusqu’en 1860 environ.On trouve des flabiols en roseau dans d’autres tonalités.
  • Le flabiol de cobla ou de claus est modernisé avec l’apport de clefs pour les 1/2 tons.
    C’est un petit instrument au son puissant et riche, champion du plein air pouvant lutter ou accompagner les hautbois catalans que sont tibles et tenores.
    Les grands facteurs de l’instrument ont été, Toron, Soldevila, Llanta, Pardo, ou Reig. Actuellement, il est surtout fabriqué à Vilanova i la Geltru par Pau Orriols.
  • Il existe des flabiols scolaires destinés aux cours de musique des établissements scolaires catalans. Ils sont moulés en résine plastique.
    Un modèle pour les plus jeunes élèves a été créé ( le jeune Maxime Terrats a honoré la Sardane durant de nombreuses années), le « flabiol per mans petites« 

Jeu

En savoir plus sur la sardane et ses instruments

 
Son répertoire est très riche  : sardanes bien sûr et le répertoire de la cobla catalane, danses de bal (valse, scottish, mazurka, polka, contrapàs, sardanes courtes…), pièces de virtuosité, arrangements et transcriptions de pièces médiévales, baroques et classiques (piccolo ou flûte sopranino).

Flaviolaires célèbres: Pere Rigau « Peret Barreto » (fondateur de la cobla Montgrins), Baldomer Pastells « avi Rau », Narcis Paulis, Lluis Buscarons (fondateur de la cobla Ciutat de Girona), Jordi Leon, Bernat Castillejo, Jordi Figaro, Pere Rabasseda (cobla principal de La Bisbal), Marcel Sabaté (professeur à l’ESMUC de BARCELONA), Frédéric Guisset (cobla Millenaria).

Quelques sardanes obligades de flabiol :

La joguetona (Josep Serra), Vora el niu (Enric Sans), Els ccellets enjogassats (Lluis Buscarons), L’avi Rau (Lluis Buscarons), Els petits rossinyolets (Lluis Buscarons), El rossinyol enamorat (Lluis Buscarons), Rossinyolet que va a França (Narcis Paulis)

et plus de 90 autres « obligades » écrites pour l’instrument.

Bien qu’une cobla ne compte qu’un seul « flabiolaire », de nombreuses sardanes ont été écrites pour deux flabiols et même pour 3, 4 ou 5 instruments.

De nombreuses sardanes de « la Belle Époque » comportent des variations extrêmement virtuoses. Cette tradition est revenue au goût du jour depuis les années 1980.

SOURCE :

wikipedia


retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2

RETRO :

Share Button

LES CHOUX MELOMANES- Aubade aux grands-mères

vous-avez-aime 50

Ce dimanche c’est la fête des grands-mères…

« Hier vous avez aimé » reprend les grands moments de notre aventure qu’est notre blog riche de plus de 2000 articles.

Ce premier article musical du 7 mars 2010 (jour de la fête des grand-mères), se voulait amusant et instructif pour le mélomanes en herbe que l’on trouve souvent dans les jardins potagers … je parle de l’herbe bien sûr …!!

Retour donc sur le premier article de MA2
« Aubade aux grands-mères »

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2
  Musique à deux


Ceux qui cultivent leurs potes âgés savent que les choux ont un cœur et qu’ils sont donc sensibles à la beauté de la musique.

Arrêtons nous aujourd’hui à trois musiciens romantiques :

CHOUPIN qui en a marre d’être honoré pour le bicentenaire de sa naissance et qui, de guerre lasse, a laissé tomber son « u » pour s’appeler CHOPIN tout simplement.


Son ami CHOUBERT  est bien connu de tous, ne serait-ce que pour sa mélodie « la truite » qui se faufile dans les dechoux des ruisseaux et sa symphonie inachevée qui a fait chou blanc.

Le Trio en mi bémol majeur pour piano et cordes no 2, D. 929 (op. 100) est une œuvre de musique de chambre composée par Franz Schubert, l’une de ses dernières compositions, datée de novembre 1827.

 Le troisième compère est notre cher CHOUMANN à la vie bien chahutée qui se termina dans les choux.
Sa moitié de chou, la tendre Clara eut beau se mettre en quatre pour choulager les choucis de son chou bien aimé, pour chouer ses oeuvres au piano; rien n’y fit.
Quand le chou est rongé de l’intérieur, la croute du chou (sa choucroute) cède sous le poids des chouffrances.


le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2      Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Wikipédiatre modérateur détracteur en chefWikipédiatre: Devant autant de pianos, je souhaite apporter une précision à l’expression :
« chi va piano, va sano e va lontano. »
Je la tiens de mon cousin rital….

– Si certains prétendent que qui va piano, ne va ni guitare ni trombone à coulisse, c’est uniquement par plaisanterie facile et/ou par méconnaissance de l’italien dans lequel le ‘piano’ n’est pas ici l’instrument mais un adverbe qui a le sens de ‘doucement’, mot qu’on utilise principalement en musique.

Ce proverbe  signifie « qui va doucement va sainement / sûrement » pour indiquer que celui qui cherche à faire les choses sans réfléchir ou trop vite risque fort de se planter et d’échouer.

« Va lontano » traduit par « qui va sainement / sûrement va loin ».

Share Button

CHANT: Le Pâtre sur le rocher – un lied de Frantz Schubert

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
Musique à deux

Hommage à Frantz Schubert et à son lied

Le Pâtre sur le rocher –

Lors de la fête des grands mères, j’avais plaisanté sur les musiciens romantiques et j’avais saisi l’occasion de vous faire découvrir Frantz Schubert avec une radio Choubert.

Vous pouvez retrouver cet article et revenir écouter radio Chopin et radio Schumann en cliquant sur le petit piano.

 

RADIO CHOUBERT

Ceux qui cultivent leurs potes âgés savent que les choux ont un coeur et qu’ils sont donc sensibles à la beauté de la musique.

L’ami CHOUBERT est bien connu de tous, ne serait-ce que pour sa mélodie « la truite » qui se faufile dans les dechoux des ruisseaux et sa symphonie inachevée qui a fait chou blanc.

Frantz Peter Schubert 

Franz Peter Schubert est un compositeur autrichien 1797 à Vienne, et mort dans cette même ville en 1828.

Bien que mort à 31 ans, Schubert est l’un des grands compositeurs du XIXe siècle et le maître incontesté du lied.

Quésaco? : Un lied (littéralement chant) est un poème germanique chanté par une voix, accompagné par un piano ou un ensemble instrumental.

À l’origine, les lieder étaient des chants ecclésiastiques allemands populaires (source du choral luthérien lors de la Réforme au XVIe siècle). On trouve d’abord trois ou quatre voix fondées sur des mélodies populaires ou courtoises existantes, et les voix inférieures sont très souvent instrumentales.
C’est à partir de 1530 que l’on trouve des lieds à une seule voix, de forme strophique (alternance couplet/refrain) et qui ressemblent à la canzonetta italienne, tout en gardant un texte en allemand.


– OUF Merci…!

À sa mort à l’âge de trente et un ans seulement, Schubert laisse un millier d’œuvres.
Environ une centaine d’opus sont publiés de son vivant, ce qui est peu au regard de sa productivité, mais plus que ce que Robert Schumann ou Frédéric Chopin auront publié au même âge.
La majeure partie des œuvres publiées de son vivant sont des lieder ( 600 environ), des danses, ou des compositions pour piano à quatre mains, mais y trouve aussi le Quatuor à cordes n° 13 en la mineur « Rosamunde »,D. 804,

Trois sonates pour piano (D.845, D.850 et D.894), le Trio pour piano et cordes n° 2 en mi bémol majeur, D. 929, la Fantaisie en ut majeur « Wanderer », op.15, D.760 et sa célèbre sérénade

La publication de ses œuvres s’étendra sur tout le XIXe siècle ; elle sera virtuellement terminée avec l’achèvement de la Première édition complète, réalisée sous la direction de Johannes Brahms pour son centenaire en 1897.

A DÉCOUVRIR……

A REDÉCOUVRIR

Frantz Schubert et à son lied – Le Pâtre sur le rocher –

Der Hirt auf dem Felsen (Le Pâtre sur le rocher), D. 965, est un lied pour soprano, clarinette et piano de Franz Schubert. Ce dernier le composa en 1828 dans les derniers mois de sa vie. Classé officiellement parmi les lieds, il pourrait tout aussi bien être qualifié de pièce de musique de chambre.
  

Interprété par Montserrat Alavedra (soprano),
William McColl (clarinette)
Joseph Levine (piano-forte)

Le lied fut une réponse tardive à une demande de la cantatrice Pauline Anna Milder-Hauptmann (en), amie de Franz Schubert.

Elle avait demandé une pièce qui lui permettrait d’exprimer un large éventail de sentiments.

Le lied fut publié un an et demi après la mort de Schubert. Milder le chanta pour la première fois  le 10 février 1830.

Structure de ce lied…

Le lied comprend plusieurs sections et met le soprano et la clarinette à rude épreuve.

La première section est chaleureuse lorsque le berger solitaire, juché sur la cime de la montagne, écoute les échos montant d’en-dessous.
La deuxième section devient tout à fait sombre comme le berger exprime son chagrin général et sa solitude.

La troisième et dernière section fait jaillir une lueur d’espoir comme le berger prévoit la venue du printemps et, avec lui, la renaissance.

Le Pâtre de montagne
Juché sur le plus haut rocher,
Les yeux plongés dans la vallée,
Je chante,

Et l’écho monte
Des profondeurs,
S’élève des sombres ravines.

Plus ma voix porte
Plus elle me revient, claire,
D’en-bas.

Ma bien-aimée demeure si loin !
Avec toute mon ardeur
Je l’appelle d’ici.

[Son nocture]
Mais un noir chagrin me consume,
Ma joie s’en est allée,
Tout espoir m’a quitté en ce monde
À tel point je suis seul.

Ce chant résonnait avec tant de nostalgie
Dans la forêt nocturne,
Qu’il élevait les coeurs vers le ciel,
D’un pouvoir merveilleux.

[Idées d’amour]
Bientôt ce sera le printemps.
Le printemps, mon espoir.
Il me faut maintenant
M’apprêter à partir.

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

 

Share Button