Archives par étiquette : lucie

Les saints guérisseurs: SAINTE LUCIE

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

     SAINTE   LUCIE   
Martyre

IV ème siècle (304)
– Fête le 13 Décembre


Musique d’ambiance

PATRONNE :
Des aveugles – des électriciens

REPRÉSENTATION:
On la représente dans les tableaux portant ses yeux d’une main et tenant dans l’autre la palme des martyrs.
Ses reliques vénérées à Syracuse ont été transportées d’abord à Constantinople et sont actuellement à Venise.

INVOQUÉE:
Contre les hémorragies, le flux de sang, la dysenterie, l’incendie, les maux de gorge, les maux d’yeux, les maladies contagieuses…. Tout ceci étant lié à l’histoire de sa vie

L’HISTOIRE DE SA VIE
Sa vie reste mal connue, beaucoup de détails de sa vie et de sa mort sont légendaires. Elle fut très populaire et son culte remonte aux premiers siècles. Il s’étendit jusqu’en Scandinavie, en particulier en Suède.

Elle nourrissait en cachette les chrétiens persécutés

Originaire de Syracuse en Sicile, on dit que Sainte Lucie est née dans une riche famille Elle se serait converti au christianisme en cachette et aurait apporté de la nourriture aux chrétiens persécutés en passant dans les catacombes.
Pour garder ses mains libres de porter les victuailles et s’éclairer, elle aurait placé une couronne de bougies sur sa tête.

L’étymologie de son nom (qui est formé, à partir du substantif latin lux, lucis, la lumière ) et la date de sa fête qui, avant la réforme du calendrier, en 1582, coïncidait avec le solstice d’hiver, en ont fait une sorte de sainte de la lumière. Sa fête donne lieu dans les pays nordiques – où l’hiver est si obscur et si long – à de nombreuses réjouissances.Elle est bien plus fêtée en Suède qu’en Italie.

SAINTE LUCIE La photo ci-contre a été prise dans une église de la citadelle de Rhodes. Elle représente Sainte Lucie (14ème siècle, école toscane)
Sa révélation sur la tombe de sainte Agathe

Un jour, Lucie alla en pèlerinage sur la tombe de Sainte Agathe accompagnée de sa mère qui souffrait depuis quatre ans d’une perte de sang. On disait qu’une nuit de prière sur la tombe de la sainte permettait de grands prodiges.

Lucie s’endormit, et dans ses songes elle vit la sainte parée des plus beaux atours, elle l’a supplia alors de sauver la vie de sa mère. Agathe en rêve lui répondit que ce n’était pas elle qui guérirait mais la simple foi ……. et au petit matin le miracle était fait…!
On prête, par la suite, à sainte  Lucie de nombreux miracles et guérisons des yeux , des hémorragies et autres problèmes liés au flux de sang

Trahie, torturée et martyrisée

Lucie décida en remerciement de faire don de ses biens aux miséreux, cela hélas n’était pas du tout au goût de l’homme à qui Lucie était promise. Constatant la dilapidation de la dot, ce dernier en appela aux autorités et dénonça Lucie comme chrétienne.

Dès lors, elle refusa de se marier avec lui
Lucie a été victime de la persécution de l’empereur Dioclétien pendant l’année 304.
On dit qu’elle fut enfermée dans un lieu de prostitution où elle sut résister à toute avance ; pour la rendre plus docile elle fut attelée à deux bœufs pour l’écarteler mais ils ne purent la bouger ;
On dit aussi que sous la torture elle continua a parler de sa foi.
Pour la punir, les bourreaux lui arrachèrent les yeux avant de la tuer.
Finalement conduite au bûcher les flammes s’éloignèrent d’elle.
Elle a donc été tuée avec une épée.

DES LÉGENDES SUR SES BEAUX YEUX

Dans cet épisode de sa vie légendaire elle se serait arraché les yeux……. mais il existe plusieurs versions :

Beaux yeux…. beau cadeau de rupture
– Comme nous vous l’avons relaté, Lucie en guise de remerciements à Sainte Agathe qui avait guéri sa mère,distribua tous ses biens aux pauvres.
Cela irrita son fiancé, qui la dénonça comme chrétienne..
Comme le fiancé ne parvenait pas à oublier les beaux yeux de Lucie, elle s’arracha les yeux et les lui fit parvenir dans un plat. On la représente dans les tableaux portant ses yeux d’une main et tenant dans l’autre la palme des martyrs

Beaux yeux mutilés

– Condamnée à être brûlée vive, mais le feu ayant refusé de la dévorer, ses bourreaux ont du se contenter de lui planter une épée dans la gorge
Avant de mourir, elle se serait arraché les yeux, et Dieu lui en aurait donné de nouveaux.
Elle est donc ainsi devenue la sainte patronne des aveugles..

Toute à sa foi et craignant d’en être détournée ; elle jette ses beaux yeux à la mer
– A force de prières répétées à la vierge Marie et à sainte Agathe, elle obtint la guérison miraculeuse de sa mère, atteinte d’une maladie incurable. Alors, elle s’arracha les yeux et les jeta à la mer pour éloigner ses prétendants et pour ne pas être détournée  de sa foi..
La vierge Marie, lui redonna des yeux encore plus beaux, en réponse à cette dévotion.
Depuis ce temps là en Corse, l’opercule d’un coquillage symbolise l’œil de sainte Lucie utilisé en bijouterie comme porte bonheur

EN SAVOIR PLUS AVEC LE SITE CORSICA.NET

ET SI C’ETAIT VRAI ??

Une autre légende de Lucie, prétend qu’elle aurait été la première femme d’Adam. Cette dernière avait des accointances avec le diable et elle a donné naissance aux êtres invisibles qui vivent sous terre. Ainsi, le nom peut renvoyer aussi bien à la lumière (lux) qu’au diable (Lucifer). L’origine de Lucie est donc difficile à élucider et la fête est un composé de diverses traditions.

Dans l’ancien calendrier, la nuit de la Sainte-Lucie était la plus longue de l’année (on l’appelait d’ailleurs Lusse långnatt, la longue nuit de Lucie). C’était la nuit de tous les dangers où des êtres surnaturels étaient à l’œuvre et où tous les animaux pouvaient parler. Après cette longue nuit où, disait-on, les animaux domestiques tourmentés par la faim mordaient par trois fois leur mangeoire, il fallait leur donner le matin une ration supplémentaire de fourrage. Les humains, eux aussi, avaient besoin d’une nourriture plus substantielle et devaient prendre ce jour-là sept ou neuf solides petits déjeuners.

JEUNES FILLES SUEDOISES PORTANT LE PETIT DEJEUNER AUX PARENTS

Dans la tradition suédoise les jeunes filles portent le petit déjeuner au lit à leurs parents coiffées de la couronne de bougies (désormais électriques).Ces ripailles étaient liées au début du jeûne de Noël, qui commençait à la Sainte-Lucie.

Le dernier sorti du lit à la Sainte-Lucie était affublé du sobriquet de « pou de Lucie » et pouvait être fouetté symboliquement avec des branches. L’abattage des bêtes de boucherie et le battage du grain devaient être terminés à la Sainte-Lucie – les greniers devaient être pleins pour Noël.


En conclusion

Je préfère garder de cette tradition le fait que la fête de sainte Lucie annonce aux démons de l’hiver que leur règne s’achève, que le soleil revient et que sa lumière vaincra les ténèbres

DICTON:

« A la Sainte Luce, les jours avancent du saut d’une puce »

Précédente rubrique :             Saint Antoine de Padoue
La ligne éditoriale de cette série est accessible 
  BON COURAGE...!

Chou Blanc est effectivement magnétiseur

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

2703

Share Button

POÉSIE : J’ai peur de la nuit….. J’appelle Lucie…!

pour les amoureux de la littératureVos poèmes, vos poèmes préférés …
– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. O
u tout simplement comme aujourd’hui un beau texte à nous faire partager

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

On fête Sainte Lucie le  13 décembre. Dans la tradition suédoise les jeunes filles portent le petit déjeuner au lit à leurs parents coiffées de la couronne de bougies (désormais électriques).
Ces ripailles étaient liées au début du jeûne de Noël, qui commençait à la Sainte-Lucie.
Cette fête correspond au premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l’hémisphère nord.

Le dicton « A la sainte Luce, le jour augmente du saut d’une puce » correspond à cette observation.

logo poésie smallLUCIE07

J’ai peur de la nuit.
Je tremble et je veille
Sans aucun sommeil.
J’appelle Lucie.
Ô le triste ennui!

Ce jour de décembre,
Je l’ai invitée,
A venir répandre
Un peu de clarté
Blonde sur ma chambre

Et c’est comme un ange
Joyeux et joli
Qui défile étrange,
Au cœur de la nuit.
Oui vraiment un ange!

Elle passe très blanche
Toute illuminée
Et ses longues manches
Traînent à ses pieds
Dans sa robe blanche

.

J’ai peur de la nuit.
Je tremble et je veille
Sans aucun sommeil.
J’appelle Lucie.
Ô le triste ennui!

Lyne-Anke

ce beau poème – « Lucie »-
figure dans le blog de Lyne-Anke

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button