Archives par étiquette : livres

ALLEZ MAMY RACONTE : La Princesse au petit pois

Print pagePDF pageEmail page

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. ! Ok…! Alors allons y…!!!

AUJOURD’HUI C’EST :  La Princesse au petit pois

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..

je me rappelle du jour où elle m’a raconté :

La Princesse au petit pois … Cela m’a marquée je m’en rappelle encore

ÉCOUTEZ ….. Je vais vous raconter tout ça en vous résumant l’histoire.. puis en vous donnant le texte à lire … pour les grands qui savent ..!

– ALLEZ.. ACTION Mamy..!
Tu la lis .. tu la lis …!!!

 

– OUI OUI mon petit Jonas …
EN VOICI UN RÉSUMÉ
… :

 

La Princesse au petit pois

LE CHOURISTE
La Princesse au petit pois
 est un conte écrit par
Hans Christian Andersen,
Hans Christian Andersen,
( ) de Copenhague, est un romancier, dramaturge, conteur et poète danois, célèbre pour ses nouvelles et ses
« contes de fées »

Longtemps ignoré ou tourné en dérision dans son pays, où l’on a raillé son égocentrisme, il n’est reconnu tout d’abord qu’à l’étranger

Dans un lointain royaume, un prince est à la recherche d’une princesse parée des plus belles qualités pour l’épouser. Il voulait épouser ce qu’il appelle une « vraie princesse ». Bien qu’on lui présentât des princesses, aucune ne trouvait grâce à ses yeux, car aucune ne lui semblait être une « vraie princesse ».

Une nuit d’orage, une jeune femme trempée qui dit être une princesse se présente à la porte du château pour demander l’hospitalité. La reine, bien décidée à trouver une épouse digne de son fils, l’accueille et la fait dormir sur une pile de 20 matelas et de 20 édredons en plumes d’eider sous laquelle elle avait auparavant placé, à dessein, un petit pois. Le lendemain matin, lorsque la reine demande à la princesse si elle a bien dormi, celle-ci lui répond qu’elle a passé une nuit épouvantable, gênée qu’elle a été par la présence de quelque chose de si dur ,que son corps est couvert d’hématomes. Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse. Persuadé alors de sa délicatesse, le prince l’épouse et le petit pois devient une des pièces maîtresses du musée royal.

Bon on y va Mamy …
ou quoi ?

– Voilà…. Voilà…!

Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, mais une vraie princesse.
Il fit le tour de la Terre pour en trouver une mais il y avait toujours quelque chose qui clochait ; des princesses, il n’en manquait pas, mais étaient-elles de vraies princesses ?
C’était difficile à apprécier ; toujours une chose ou l’autre ne lui semblait pas parfaite.
Il rentra chez lui tout triste, il aurait tant voulu rencontrer une véritable princesse.
Un soir, par un temps affreux, éclairs et tonnerre, cascades de pluie que c’en était effrayant, on frappa à la porte de la ville et le vieux roi lui-même alla ouvrir.
C’était une princesse qui était là, dehors. Mais grands dieux ! de quoi avait-elle l’air dans cette pluie, par ce temps !
L’eau coulait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par la pointe de ses chaussures et ressortait par le talon… et elle prétendait être une véritable princesse !

La Princesse au petit pois - illustration 1« Nous allons bien voir ça », pensait la vieille reine, mais elle ne dit rien.

Elle alla dans la chambre à coucher, retira toute la literie et mit un petit pois au fond du lit ; elle prit ensuite vingt matelas qu’elle empila sur le petit pois et, par-dessus, elle mit encore vingt édredons en plumes d’eider.


– Papy… C’est quoi Papy des plumes d’eider….?

LE CHOURISTE

– L’Eider à duvet est une espèce de canards plongeurs marins

Le mâle a une calotte noire, une nuque verte, des joues blanc et vert. La poitrine rosée et le dos blanc contrastent particulièrement avec les flancs, le ventre, ainsi que le croupion et la queue qui sont noirs. Les ailes marient le noir et le blanc.

je disais donc  que c’est là-dessus que la princesse devait coucher cette nuit-là.
Au matin, on lui demanda comment elle avait dormi.

« Affreusement mal, répondit-elle, je n’ai presque pas fermé l’œil de la nuit. Dieu sait ce qu’il y avait dans ce lit. J’étais couchée sur quelque chose de si dur que j’en ai des bleus et des noirs sur tout le corps ! C’est terrible ! »

Et si on pensait aux petits aveugles
– Voilà du sonore comme à la radio…
et en entier dans le texte



logo mamy turlututu smallAlors ils reconnurent que c’était une vraie princesse puisque, à travers les vingt matelas et les vingt édredons en plumes d’eider, elle avait senti le petit pois.
Une peau aussi sensible ne pouvait être que celle d’une authentique princesse.
Le prince la prit donc pour femme, sûr maintenant d’avoir trouvé une vraie princesse, et le petit pois fut exposé dans le cabinet des trésors d’art, où l’on peut encore le voir si personne ne l’a emporté. Et ceci est une vraie histoire.


SOURCES :
wikipedia –
  https://www.iletaitunehistoire.com/genres/contes-legendes

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

Flonflon adore : La princesse de Clèves

Print pagePDF pageEmail page

FLONFLON ADORE …. Elle adore les résumés qui font croire aux autres
qu’elle a tout lu..!!!!

La Princesse de Clèves  un roman en quatre parties.

Ce récit s’inscrit dans un cadre historique précis : celui de la France sous le règne d’Henry II, à la Cour des Valois.

 L’héroïne de ce roman est une jeune femme d’une grande beauté, élevée dans la rigueur et la vertu : Melle de Chartres.

Peu après son entrée à la Cour d’Henry II, elle épouse le Prince de Clèves, un homme très épris d’elle, qu’elle estime mais dont elle n’est pas amoureuse.

 

Peu de temps après son mariage, la Princesse de Clèves rencontre au cours d’un bal un homme dont elle va tomber éperdument amoureuse : le duc de Nemours  La passion entre la Princesse de Clèves et le duc de Nemours est violente et immédiatement partagée.

Le duc de Nemours tente de revoir la Princesse, mais celle-ci lutte contre la passion qui la dévore. Pour ne pas y céder et rester digne de son mari, la Princesse de Clèves décide de se retirer dans sa maison de Coulommiers.

A son mari qui ne comprend pas son retrait de la Cour, la Princesse de Clèves avoue la passion qu’elle éprouve pour un autre homme.

Le Prince de Clèves, ravagé par la jalousie, meurt de chagrin.

Ébranlée par la mort de son mari, la Princesse de Clèves refuse de vivre son amour avec le duc de Nemours et se retire dans un  couvent jusqu’à la fin de ses jours.

FLONFLON ADORE …. quand on lui en lit un petit bout elle en retient une phrase ou deux … juste pour paraitre…. finaude..!!!!


FLONFLON ADORE … LIRE

Share Button

LIVRES : HOMMAGE AUX ÉCRIVAINS CATALANS

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc
«  Paroles d’hommes »
PERE GUISSET en 1998   POEMES EN FRANCAIS POEMES EN CATALA

LE 23 AVRIL 2017
POUR SANT JORDI

C’ÉTAIT  LA FÊTE DU LIVRE EN CATALOGNE

L’association « Els amics de les flors del jardi de PERE GUISSET »  vient de financer cette opération de distribution  qui témoigne de l’empreinte laissée par cet auteur catalan mort en 2000.

 Le mot du président, aux communes rend également hommage à l’auteur de cette anthologie bilingue …
Pere verdaguer qui vient de nous quitter le 1 fevrier 2017.

Deux auteurs une même passion pour la langue catalane, pour eux deux s’applique les paroles de la chanson de
Pere Guisset  » les flors del jardi » (les fleurs du jardin)

Un clavell, una rosa
Dues flors !
Un país, una llengua
Dos amors !
La portem, nostra llengua
Dins el cor;
La parlem, la cantem
Amb fervor.
Un œillet, une rose
deux fleurs !
un pays, une langue
Deux amours !
Nous la portons, notre langue
Dans notre cœur
nous la parlons, nous la chantons
Avec ferveur.

Sant JORDI 2017 :  Pour honorer PERE VERDAGUER décédé le 1 février 2017
l’association PERE GUISSET  assure cette distribution gratuite de son livre

Le mot du président aux communes

MERCI Irène ton soutien nous a été précieux

Nous vous remettons gratuitement cet ouvrage pour votre bibliothèque car vous êtes l’une des 26 communes qui, a été le cadre dans le passé, d’une ou plusieurs  représentations théâtrales d’une des pièces de PERE GUISSET.
Nous vous remercions de participer, avec notre association, à la mise à disposition du plus grand nombre des œuvres des auteurs catalans
Merci aussi à  tous les acteurs qui ont permis la réalisation de cette opération et en  particulier la Médiathèque départementale Claude Simon.

Le jour de la remise : Le président visiblement surpris par notre photographe devant la médiathéque 66


Il ne vous aura pas échappé que ce don intervient pour SANT JORDI  2017  premier  SANT JORDI sans PERE VERDAGUER Décédé le 1 février 2017…

Un double hommage donc, et une belle continuité collective à laquelle vous êtes associés

MERCI  ET BONNE LECTURE  A  TOUS… puisque cet ouvrage est bilingue

Jean Pierre GUISSET

www.pereguisset.fr

                                                     

 LE CHOURISTE Très bon SANT JORDI 2017
pour Pere Guisset

Il ferait dit-on la une de la revue du
centre culturel catalan du vallespir

qu’ils en soient remerciés…


Par ma voix le comité de rédaction de la Chouette présente ses sincères condoléances à Ginette VERDAGUER son épouse et à ses enfants Mireia et Miquel

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button