Archives par étiquette : livres

LIVRES : La passion des champignons

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

La pluie des derniers jours excite votre appétit de mycologue?
Votre panier est déjà prêt à partir pour la prochaine excursion de cueillette de champignons?

Bolets

Quatre professeurs de l’Université  et membres passionnés de l’Amicale des mycologues proposent un ouvrage d’ethnomycologie où ils explorent les relations entretenues par les hommes avec les champignons à travers le temps et les civilisations.

On le voit dans ce livre, le champignon est utilisé à toutes les sauces: à des fins alimentaires, bien sûr, mais aussi religieuses, scientifiques et folkloriques.

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.

apothicaireAu fil du temps, l’être humain a appris à ne pas manger toutes les espèces de champignon consommées par les animaux, certaines étant pour lui mortelles.

alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.
On ne consomme que quelques espèces, comme les morilles et les marasmes des oréades.
Chez les Romains, on apprécie en revanche les cèpes, les truffes et même l’amanite des Césars, alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote, de même que les chanterelles.

Depuis des millénaires, les Chinois et les Japonais utilisent les champignons comme médicaments pour traiter plusieurs pathologies et comme agents propices à accroître la durée de la vie.

Les hommes de science grecs et romains connaissent eux aussi leurs vertus thérapeutiques, mais c’est à la Renaissance que se développe un véritable intérêt scientifique pour la mycologie.
Des recherches récentes menées sur des moisissures du genre pénicillium sont par ailleurs à l’origine de la découverte des antibiotiques.

Les hallucinations de l’histoire

L’amanite tue-mouche est sans contredit l’hallucinogène le plus connu depuis la nuit des temps.

On la connaît de longue date en Sibérie, chez les Vikings, dans la religion indo-aryenne, le Veda ou chez les Amérindiens d’Amérique centrale et du Nord.
Elle est notamment utilisée comme «guide spirituel» dans les rites chamaniques des Ojibwés.

Dans l’histoire, une multitude de superstitions et de croyances tentent d’expliquer la toxicité ou les effets hallucinogènes de certaines espèces.

Ces champignons dangereux, est-ce l’oeuvre du diable, de sorcières ou l’effet de la proximité d’un crapaud, d’un serpent?
Et les effets hallucinogènes des champignons seraient-ils à l’origine de la légende du père Noël, du célèbre conte de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles ou même de la bédé des Schtroumpfs?

SOURCE :
Denyse Valois

Des champignons et des hommes
Consommation, croyances et science
Guy Gaudreau, A. et F.-X. Ribordy, M. Tremblay
Éditions Cabédita, coll. «Archives vivantes»,
France


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

AUPRÉS DE MON ÂME : Lorsque j’étais quelqu’un d’autre

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

Lorsque j’étais quelqu’un d’autre
 
13 octobre 2017

feuilleter quelques pages sur "amazone"

Partir à la découverte de soi-même peut mener sur d’étranges chemins…

Pour se ressourcer et faire le point sur sa vie, Stéphane Allix entame une retraite en forêt.
Il ignore qu’il va se confronter à l’impensable.

Lors d’une méditation, une vision s’impose à lui :
un soldat de la Seconde Guerre mondiale meurt, touché à la gorge.
Le nom de cet homme et d’autres informations lui parviennent également en pensée.
L’expérience est extrêmement troublante.
Pourquoi ressent-il une telle intimité avec ce personnage ?

Obnubilé par la puissance de cette vision, il se lance dans une enquête minutieuse et découvre avec stupeur que ce soldat a réellement existé.
Commence alors une aventure bouleversante.

Les questions existentielles qui se bousculent en lui depuis toujours vont-elles enfin trouver une explication ?

Stephane Allix se livre dans PARIS MATCH
Paris Match – jeudi 19 octobre 2017

chouette-prof« L’âme conserve l’empreinte des traumatismes des vies passées »

 – De quoi parle votre livre ?

« Lors d’un rêve éveillé, allongé sur mon lit, je vis alors une expérience incompréhensible.
Les yeux fermés, laissant mon esprit vagabonder, je suis propulsé dans une scène de la seconde guerre mondiale : des SS avancent derrière des chars.

Soudain, l’un d’eux dont je « sais » qu’il s’appelle « Alexander Herrmann » meurt frappé par un éclat d’obus à la gorge. Je perçois qu’un lien très fort m’unit à cet homme, c’est extrêmement net.

D’autres informations surgissent : son grade, lieutenant, son âge, 25 ans, des scènes de sa vie, comme si j’assistais à la projection d’un film. L’émotion me submerge, je ne comprends rien.

je n’ai pas rêvé… car je vais découvrir sur internet qu’un homme portant ce nom, ce prénom et le même grade dans la SS a réellement existé ! 

– Qu’est-ce qui vous pousse à vérifier son existence alors que ce n’est pour vous que de l’imagination?

– La curiosité, je suis journaliste. Pourtant, malgré cette découverte, je continue de penser qu’il s’agit d’une coïncidence troublante et m’en désintéresse. Il va s’écouler de longs mois avant que l’intuition de fouiller plus profondément me pousse à enquêter.
Je rencontre un historien français spécialiste de la seconde guerre mondiale qui m’informe que de très nombreux dossiers militaires d’officiers SS sont encore accessibles.
Nous avons la surprise de découvrir, aux archives de Washington, que celui du « lieutenant Alexander Herrmann » existe et comporte plus d’une centaine de documents.

Lorsque je réceptionne ces archives, son acte de décès me foudroie littéralement : Alexander Herrmann a été tué exactement comme je l’ai vu, d’un éclat d’obus dans la gorge !
Dès lors, si je veux rester cartésien, je ne dois plus m’accrocher à l’idée d’un simple hasard….. Il faut que j’enquête !


il dit à un moment de son interview

« – Chacun d’entre nous a-t-il la capacité d’entrer en contact avec le monde invisible ?

– Oui. Notre corps est composé de millions de capteurs. Il ressent l’énergie des lieux, ce que « dégagent » les gens. Ne dit-on pas : « celui-là je ne sens pas ! », « cet endroit me donne la chair de poule ! » Notre intuition s’exprime à travers notre corps plutôt que par notre mental. L’entrainement permet d’apprendre à discerner le vrai du faux.

-Vous n’avez jamais douté de votre expérience avec cet Alexander Herrmann ?

– Je suis journaliste, je doute constamment. Ce n’est que l’accumulation de faits vérifiés et avérés qui m’ont convaincu que cette histoire était réelle. Cette scène apparue dans ma vision est encore d’une vivacité extraordinaire.

– Remonter jusqu’au lieu de sa sépulture vous a-t-il aidé à guérir d’Alexander?

– Voir sa tombe a permis le démarrage du processus de guérison qui se poursuit encore aujourd’hui.
Toute cette expérience m’a en outre révélé combien les vivants peuvent guérir les morts. Je porte la capacité de guérir cet homme en même temps que je me guéris….
Je me suis libéré de son héritage.

SOURCE :
article de Paris Match

A VOUS LE TROUVEREZ ENTRE AUTRES CHEZ AMAZONE.FR    FNAC LIVRES

23 € Broché

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Le petit poucet

Print pagePDF pageEmail page

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….
Ben..! Faisons les rêvez…..!
Aujourd’hui:
LE PETIT POUCET

logo mamy turlututu smallLes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler des histoires du temps jadis que les grands mères racontaient de génération en génération depuis le moyen âge…..l’histoire des chaussons ensorcelés…..

AUJOURD’HUI C’EST : Le petit poucet

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..

je me rappelle du jour où elle m’a raconté : Le petit poucet … Cela m’a marquée je m’en rappelle encore..
j’étais morte de peur..!
ÉCOUTEZ …..

 – ALLEZ.. ACTION Mamy..!
Tu la lis .. tu la lis …!!!

 

– OUI OUI mon petit Jonas …
Attendez un peu que Papy vous parle de Charles Perrault et des gravures de Gustave Doré….

 

 

LE PETIT POUCET

LE CHOURISTE
Le petit poucet
est un conte écrit par
Charles Perrault

Charles Perrault
, , est un homme de lettres français, célèbre pour ses Contes  Charles Perrault est l’un des grands auteurs du XVIIe siècle. L’essentiel de son travail consiste en la collecte et la retranscription de contes issus de la tradition orale française.

Les Contes    –    Chronologie des éditions

 La Belle au Bois dormant

En 1691, Perrault publie une « nouvelle » en vers :
La Marquise de Salusses ou la Patience de Griselidis

En 1693, il publie un premier « conte en vers » dans le Mercure galant :
Les Souhaits ridicules
En 1694, il réunit dans une même édition les deux œuvres précédentes et y ajoute une troisième histoire, deuxième « conte en vers » :
Peau d’âne
En 1696 paraît dans le Mercure galant un conte en prose : La Belle au bois dormant
L’année suivante, sort de chez Claude Barbin un volume intitulé Histoires ou Contes du temps passé (1697). Ce volume contient les huit contes en prose suivants :

Bon on y va Mamy …
ou quoi ?

– Voilà…. Voilà…!

 

Un bûcheron et sa femme n’ont plus de quoi nourrir leurs sept garçons. Un soir, alors que les enfants dorment, les parents se résignent, la mort dans l’âme, à les perdre dans la forêt.

 

Heureusement, le plus petit de la fratrie, âgé de sept ans, surnommé Petit Poucet en raison de sa petite taille, espionne la conversation.

 

Prévoyant, il se munit de petits cailloux blancs qu’il laissera tomber un à un derrière afin que lui et ses frères puissent retrouver leur chemin. Le lendemain, le père met son sinistre plan à exécution. Mais le Petit Poucet et ses frères regagnent vite leur logis grâce aux cailloux semés en chemin.

–  On dit que Les parents sont heureux de les revoir car, entre-temps, le seigneur du village avait enfin remboursé aux bûcherons l’argent qu’il leur devait.

– Mais ce bonheur ne dure que le temps de cette prospérité éphémère.

Lorsqu’ils se retrouvent dans la pauvreté première, les parents décident à nouveau d’abandonner leurs sept enfants dans la forêt.

Ils s’assurent de fermer la porte de la maison à clef afin que le Petit Poucet ne puisse pas aller ramasser des cailloux. Il tente donc à la place, au moment du trajet, de laisser tomber des petits morceaux du pain que leur mère leur a donné à lui et à ses frères, mais le pain est mangé par des oiseaux.

C’est ainsi que lui et ses frères se retrouvent perdus dans la forêt. Ils arrivent alors devant une chaumière et demandent à y loger.
La femme habitant en cette maison essaie de les persuader de ne pas entrer puisque son mari est un ogre qui mange les petits enfants. Mais le Petit Poucet, préférant l’ogre aux loups de la forêt, insiste pour y entrer avec ses frères.
logo mamy turlututu smallLe soir venu, la femme les cache sous un lit mais son ogre de mari attiré par une « odeur de chair fraîche » a vite fait de découvrir la cachette des jeunes enfants. Elle réussit toutefois à le convaincre de remettre au lendemain son festin.

Les petits sont ensuite couchés dans la chambre des sept filles de l’ogre. Durant la nuit, Poucet échange son bonnet et celui de ses frères contre les couronnes d’or des filles de l’ogre, dans l’éventualité où l’ogre exécuterait son forfait pendant leur sommeil.

En effet, l’ogre entre dans la chambre pendant la nuit, et, croyant que ce sont les sept garçons, tue ses sept filles.

– WOUAHOOUUUU

L’ogre retourne se coucher, les petits s’enfuient et l’ogre fou de rage part à leur recherche en enfilant ses bottes de sept lieues.

Fatigué, il s’assied sur la pierre sous laquelle les enfants se sont cachés et s’endort.

 

Le Petit Poucet convainc ses frères de rentrer à leur maison tandis qu’il enfile les bottes de sept lieues et court jusqu’à la chaumière de l’ogre.


Pour les Mamys qui font le repassage en même temps ….
Voici
le conte radiophonique (durée  12 minutes) d’après un 45 tours fin des années 70 – début 80.

Moralité de l’histoire

« On ne s’afflige point d’avoir beaucoup d’enfants,
Quand ils sont tous beaux, bien faits et bien grands,
Et d’un extérieur qui brille ;
Mais si l’un d’eux est faible ou ne dit mot,
On le méprise, on le raille, on le pille ;
Quelquefois cependant c’est ce petit marmot
Qui fera le bonheur de toute la famille. »

LE CHOURISTE

« Il les tira de dessous le lit, l’un après l’autre. » Illustration de 1867 de Gustave Doré

« Le petit Poucet » est un des contes les plus cruels que j’ai pu lire enfant.

Un de ces récits qui vous terrifient et s’ancrent à jamais en vous.
La question de lire un tel conte aux choupinets est posée. Passer par les originaux de Doré me semble être la meilleure façon de leur faire connaître cette histoire.
Mais aujourd’hui encore, je peine à lire cette cruauté étalée.
Des enfants abandonnés, des parents cruels, des filles égorgées, un ogre qui mange ses propres enfants …
Si je ne reviens pas sur l’importance des contes, je reviens sur la portée inconsciente de celui-ci.


SOURCES :
wikipedia –

 

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

 

Share Button