Archives par étiquette : livres

FLONFLON ADORE : Les anecdotes de la langue française…


VETEMENTS ET ACCESSOIRES   SANTÉ ET SOINS DU CORPS   VOYAGES VALISES

FLONFLON ADORE ….
Elle adore qu’on lui apprenne des anecdotes qui font croire aux autres
qu’elle a tout lu..!!!! qu’elle sait tout
En particulier sur la langue française :

chouette-profVoici pour lui plaire
13 anecdotes sur la langue française qui étonneront ses amies….

Parlée dans les cinq continents, la langue de Molière regorge de curiosités amusantes... aussi fascinantes que mystérieuses...

1. Lorsque l’on permute les lettres du mot « guérison » on obtient le mot « soigneur » .
De même, l’anagramme de
« chien » est « niche ».
Plus surprenant encore,
« endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore ».

– Quand on vous disait que cette langue était fascinante…. Renversante…!

 

2 – On n’écrit pas « autant pour moi » ..
mais « au temps pour moi ».
Cette expression trouverait son origine dans le jargon militaire. Les saluts militaires avec des armes étant très rythmés, une petite erreur peut causer le désordre.
Lorsqu’un soldat se trompe, l’injonction « au temps » lui indique qu’il doit reprendre le mouvement au premier temps.
Par extension, nous utilisons aujourd’hui cette expression pour indiquer que la faute nous revient.

3 –  Augure est un mot masculin.
On écrit donc: « un oiseau de mauvais augure ».
Un augure est un présage par lequel on tente de prédire l’avenir.
A l’époque, les augures étaient tirés de l’observation du vol des oiseaux.
voir Tiserias dans la Chouette
TIRÉSIAS un devin pratiquant l’ornithomancie.

4 – Certains mots ne trouvent aucune rime dans la langue française.
C’est le cas notamment des mots quatorze, quinze, triomphe, belge ou monstre…. Vous pouvez vérifier!


5 –  « Oeil »
est le seul mot qui commence avec une lettre différente de son pluriel .

6 – Le « ù » avec un accent grave n’existe que dans un seul mot :
« où ». Pourtant, vous observerez qu’il a sa place sur nos claviers d’ordinateur.

7 – Il existe un mot français pour parler d’un e-book ou d’un livre électronique :
le « livrel » . Il s’agit d’un mot-valise né de la contraction des mots  « livre » et « électronique », à l’instar du mot « courriel ».

8 – « Oiseau » est le plus petit mot contenant toutes les voyelles .
Son pluriel, « oiseaux », est le mot le plus long dont on ne prononce aucune lettre telle qu’elle.

9 – Le pluriel du mot « ail » est « aulx » .
Ce mot reste néanmoins peu usuel.

10 – Les mots « amour », « délice » et « orgue » ont la particularité d’avoir un genre qui diffère au singulier et au pluriel .

Ce sont en effet les trois seuls mots de la langue française qui sont masculins au singulier, et féminins au pluriel.

 

11 –  Le premier document français date de 842 .
Il s’agit des serments de Strasbourg. Publiés le 14 février 842, ils marquent l’alliance militaire entre Charles le Chauve et Louis le Germanique, contre Lothaire Ier.
Par la même occasion, cet accord politique constitue
« l’acte de naissance de la langue française ».

 

12 – Le plus long palindrome de la langue française est « ressasser » .
Pour rappel, un palindrome est un mot que l’on peut lire dans les deux sens.

13  -Le mot
« institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e » .

Cela signifie qu’il s’agit du plus long mot ne comportant pas la lettre « e ».

 

Pour l’anecdote, il existe également un livre de 300 pages qui ne comporte
absolument aucun « e ».
Il s’agit de « La Disparition », un roman de Georges Perec publié en 1969.

MERCI à LAROUSSE ma contributrice

 

FLONFLON ADORE Restez svelte 160px

 

 

Share Button

Moi et mon stress… positif ?


VETEMENTS ET ACCESSOIRES       FETE DES MERES    VOYAGES VALISES

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucalineBLOC NOTE de Choucaline
– « Les capacités de notre cerveau:

Moi et mon stress… POSITIF ?

Ce qu’on appelle le stress est la première cause de mortalité.
(Steve Lambert)

Moi et mon stress positif
Il vient toujours le jour où l’âne le plus vaillant ne peut que ployer  sous la charge…!

Mon ami Chou blanc qui côtoie la maladie tous les jours me disait ceci :
 » Tu vois Choucaline la maladie c’est le « mal a dit » comme si un dialogue intérieur se déclenchait entre corps et esprit et parfois âme ..! »
je constate, lors de mes soins, que souvent ce dialogue peut rendre les choses réversibles…
Si on a laissé se développer le mal en baissant inconsciemment la garde alors nous pourrons en pleine conscience inverser les choses…. Dans les deux cas nous en sommes les acteurs…!

je suis d’autant plus sûr de cette affirmation car quand je permute les lettres du mot « guérison »
j’obtiens le mot « soigneur »
Plus surprenant encore, « endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore ».
Je vous le dis… Ceci est fascinant et j’invite tous les malades à rester à la barre au cri de :

« Haut les cœurs moussaillons » ne nous laissons pas envahir par notre stress montant ..
« Renversons la table avec les douleurs les angoisses et les peurs qui sont dessus. »

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Chou blanc CLIQUEZ

Choublanc notre magnétiseur est il trop enthousiaste et optimiste …?
Mes recherches confirment ses dires :

Au Royaume-Uni – Une équipe scientifique du King’s College de Londres met en évidence les effets néfastes du stress sur le processus de guérison.

Le vieil adage qui affirme que « le moral, c’est 50% de la guérison » aurait donc des raisons scientifiques d’exister.
En effet, des chercheurs en psychiatrie ont mené une étude sur les effets du stress chez des patients souffrant de blessures diverses.
Résultat : Les plus stressés récupèreraient deux fois moins vite que les patients plus détendus.

L’expérience est très sérieuse : On a mesuré les quantités de cortisol, connu comme l’hormone du stress, chez chacun des cobayes.
Ces derniers ont ensuite subi un interrogatoire sur leur état psychologique.
Enfin, un prélèvement de peau a été effectué pour évaluer le temps de cicatrisation.

Une étude donnant les mêmes résultats a été menée en parallèle.
Certains patients ont tenu un journal où ils exposaient leurs inquiétudes alors que d’autres tentaient de trouver une façon efficace de gérer leur temps.
C’est chez le premier groupe qu’on a constaté un processus de guérison le plus satisfaisant.

La leçon à tirer de ce petit texte est claire :
« Garder le moral, c’est le carburant de la guérison
« 

SOURCES:

club positif

DU POSITIF QUE DU POSITIF : Eileen Caddy « La petite voix »
Une journée commencée  » du bon pied « , c’est beaucoup ! Eileen Caddy nous propose une méditation quotidienne, comme un fil de lumière, ou une note au timbre subtil, pour plus de bonheur, de sens à notre vie.
Pour vous ou pour l’offrir la Chouette a trouvé le livre approprié pour aller plus loin :
https://amzn.to/2PiSaju
ILS L’ONT DIT SUR LE NET
Meilleur commentaire critique
Pensées positives, et un concept sympa avec une petite page à lire par jour
J’apprécie ce livre bien que comme quelques personnes qui ont précédemment laissé un commentaire je ne sois pas croyante et le trouve un peu trop axé religion. Néanmoins tout est question d’interprétation et cela ne me gêne pas et sais tirer ce qui m’intéresse de chaque page quotidienne.
Certains textes me parlent plus que d’autres mais il est tout à fait facile, à mon sens, de faire abstraction du côté ‘religion’ si cela ne nous concerne pas.
LE CHOURISTE
Meilleur commentaire positif
Ce livre est une pure merveille ! tout raisonne… MERCI
Je conseille cette petite voix à tous ceux qui sont dans une recherche du « soi ».
Toute personne en quête de grandir, à l’écoute des messages, en quête de spiritualité,
les autres … peuvent soit passer leur chemin … soit acheter ce livre et aller vers un avenir meilleur 😉

Choucaline plus proche de toi tumeur CHOUCALINE

Share Button

Les synchronicités ces coïncidences chargées de sens – N°1



BLOC NOTE
DES ILLUMINÉS

Là où la PSI cause….

Ne dites pas à mes proches que je suis médium … Ils me tolèrent à peine comme magnétiseuse…
Mais vous…? Quel est votre forme de médiumnité…?
Avez vous fait une petite place au 6 ème sens..?
Il est grand temps de s’informer …. Adoptez le …
Avant qu’il s’impose à vous dans la douleur..!

VOUS ÉCLAIRER SUR TOUTES LES FORMES DE MÉDIUMNITÉ….

C’EST LE BUT DE CETTE SÉRIE… PAS COMME LES AUTRES

Que désigne le PSI ?
Si l’on devait faire court, nous pourrions dire que « Le Psi » désigne toutes les facultés psychiques de l’être humain.

La télépathie et la télékinésie, aussi nommées télépsychie et psychokinésie, ainsi que la psychomancie et la précognition, sont les principales disciplines regroupées sous le nom de « PSI ».

Actuellement, et surtout historiquement, l’étude du psi se nomme parapsychologie.

L’opinion générale associe souvent les facultés PSI au paranormal. C’est une erreur qui s’explique par la méconnaissance de ce que sont réellement les facultés PSI.
Comme vous allez le voir ci-dessous, tout cela n’a rien de paranormal.
Aujourd’hui: LES SYNCHRONICITÉS« Il n’ y a pas de hasard , il n’y a que des rendez-vous «  ( Paul Eluard )
On a tous vécu un jour de ces coïncidences qui « tombent vraiment bien » et que le psychiatre suisse Carl Gustav Jung appelle des « synchronicités ».
Être réceptifs à ces événements hasardeux, liés par le sens et non par la cause, nous permet d’affiner notre intuition.

Synchronicités : Ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition

(Tableau de Magritte)

Mystérieuses heureuses coïncidences… Elles se manifestent juste au bon moment, nous permettant « comme par magie » de débloquer une situation ou d’accéder à nos désirs.
C’est l’histoire d’untel, qui, dans un journal laissé dans un bus, tombe pile sur l’annonce du logement idéal,  ou d’un autre qui rencontre sur un chemin pris au hasard LA personne qu’il fallait pour faire avancer son projet, ou encore celle d’un dernier, qui, en plein questionnement intérieur rentre dans une librairie et tombe, dans un livre ouvert machinalement, exactement sur l’information dont il avait besoin pour avancer.

Une réponse à un besoin conscient ou inconscient 

Certains diront que c’est là l’expression du pur hasard, d’une probabilité statistique certes mince, mais relevant du possible. Ou bien d’un excès d’interprétation de l’esprit prompt à ramener à lui ce qui l’arrange. Oui, mais… D’autres cas de coïncidences troublantes, comme celle par exemple concernant l’acteur Anthony Hopkins et d’un livre retrouvé par « hasard » sur un banc public alors qu’il avait cherché ce livre en vain dans plusieurs librairies, laissent perplexes.
Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « ,  n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps.
Cette conception d’un hasard intelligent, porteur de sens, si elle est étrangère à nos esprits occidentaux, est beaucoup plus naturelle du côté de l’Orient, qui conçoit le hasard dans sa globalité, comme une loi de cause à effet.

Livre où es tu ? Anthony Hopkins la trouvé….

En 1973, le comédien Anthony Hopkins vient d’être engagé à Londres pour jouer dans l’adaptation de The Girl from Peirouka, le roman de l’écrivain britannique George Feifer.
Souhaitant s’imprégner du livre d’origine après avoir lu le scénario, l’acteur écume en vain librairies et solderies, toute une journée :
L’ouvrage est épuisé, introuvable. Renonçant à son désir, il se dirige vers le métro pour rentrer chez lui lorsqu’il découvre, posé en évidence sur un banc public, un vieil exemplaire tout usé du roman qu’il cherche depuis des heures. La coïncidence l’impressionne, mais les notes qui surchargent le texte le contrarient un peu. Un autre acteur aurait-il précédemment travaillé le rôle dans le texte original, comme il s’apprête à le faire ?
Heureusement, les gribouillis sont illisibles.
Un an plus tard, durant le tournage du film à Vienne, Anthony Hopkins rencontre pour la
première fois l’écrivain dont il est en train d’incarner le personnage. Il lui dit combien il regrette que son livre ne soit plus disponible à la vente et lui raconte le hasard bienveillant qui en a mis un exemplaire entre ses mains. « L’auteur m’a répondu que lui-même n’en avait pas un seul, raconte Hopkins, parce qu’il avait prêté son exemplaire personnel annoté à un ami. Finalement, le livre avait été volé dans une voiture. Il y tenait tellement qu’il avait même promis une récompense à qui le retrouverait. J’ai alors sorti l’exemplaire de mon sac …
C’était le sien…!!!! »

“Sans tomber dans la pensée magique, il est intéressant d’accueillir les synchronicités qui se présentent à nous !”

. Elles arrivent souvent par paquets, en général dans les moments clés de l’existence, de transformation, de transition, mais pas toujours.
Elles peuvent aussi être tout à fait anodines, à l’image de l’anecdote personnelle racontée ci-dessus. On reconnaît facilement les synchronicités car elles ont cette empreinte de sidération et résonnent profondément en nous. Il peut même arriver, en fonction de son système de croyances, qu’on se sente guidé, soutenu dans la réalisation de nos désirs, par une « force supérieure » ou « transcendante ».

Le surprenant rêve de Guy BEART

La même année, c’est un rêve qui oriente le chanteur Guy Béart vers ce type de parcours…
ces détours alambiqués par lesquels nous semblons servir de trait d’union entre un objet et son propriétaire.
A 3 heures du matin, il se lève brusquement au sortir d’un rêve où il écoutait son amie Louise de Vilmorin  Jouer au piano un très joli thème inédit.

«Je me suis empressé de le noter, car je voulais me l approprier tranquillement ». avoue avec malice l’auteur-compositeur, Mais tout de même saisi d’un scrupule compréhensible, il vérifie, avant de déposer. la, partition à la SACEM, qu’elle n’est pas le fruit d une réminiscence inconsciente. Bien lui en a pris :
Le dictionnaire des thèmes musicaux lui révèle que la mélodie de son rêve est une œuvre méconnue du XVIIIe siècle, écrite par Jean-Philippe Rameau.
Il ne se souvient  absolument pas de l’avoir entendue un Jour.
Ce qui l’étonne également, c’est la nature de l’instrument. Louise de Vilmorin, de son vivant avait toujours regretté de ne pas avoir appris le  piano. S’y est-elle mis, dans l’autre monde ?
Guy Béart appelle André, le frère de Louise, pour lui raconter ce rêve bizarre.
Silence au bout du fil.
Puis réaction, d’une voix un peu nouée :
« Guy … sais-tu qu’il y a un an, jour pour jour, que Louise est partie ? »
Non, il n’avait pas fait le lien. Aussitôt, il prend le signe au vol et rejoint André dans leur maison pour lui jouer la mélodie – ce cadeau que Louise paraît leur offrir pour marquer l’anniversaire de sa mort.
A son arrivée chez Vilmorin, comme il préfère la guitare au piano, Guy demande à André de lui apporter celle de Louise.
Elle est enfermée au fond d’un placard, depuis un an.
En ouvrant l’étui, ils restent abasourdis. « Toutes les cordes étaient entortillées comme des cheveux, car le sillet s’était décollé. C’est un accident extrêmement rare.
La guitare était morte, elle aussi »
Tout cet enchaînement de circonstances était-il destiné à faire réparer un instrument de musique cadeau d’anniversaire que se serait fait à elle-même Louise de Vilmorin, qui tenait tant à cette guitare?
Sans vouloir sous-estimer la force d’une telle anecdote, reconnaissons que tout ceci est bien troublant…!

Accueillez les synchronicités sans les juger

Dans tous les cas, les synchronicités sont en lien étroit avec l’intuition. Le plus on va accepter l’idée de synchronicités et ouvrir son esprit, le plus elles vont se manifester, et plus notre intuition va s’ouvrir. Et vice versa, le plus les synchronicités se manifestent dans votre existence, plus l’intuition se libère, s’ouvre.

Ainsi, lorsqu’une synchronicité survient :
– Ne la jugez pas, ne la dénigrez pas, surtout si elle concerne une chose anodine, n’essayez pas à tout prix de l’expliquer, de la faire rentrer dans une case.
– Recevez-la simplement, observez-la, ressentez en quoi elle résonne en vous.
– Goûtez le bien-être, le bonheur, la satisfaction et les émotions positives qu’elle vous apporte. Ne vous empêchez pas de savourer ce « cadeau ». Partagez-le, si vous avez envie, avec d’autres personnes de votre entourage.
– Remerciez. En fonction de votre système de croyance personnel, vous pouvez remercier la synchronicité elle-même, Dieu, l’Univers, les forces de la Nature, ou vous-même… La gratitude est une arme puissante d’ouverture spirituelle, en lien avec l’ouverture intuitive. 

Parfois, les synchronicités se font « malheureuses ». On parle alors de loi des séries. Il s’agit d’un mouvement identique, mais en quelque sorte inversé. Dans tous les cas, ces synchronicités font sens, à nous de ressentir lequel.

SOURCE :

https://histoiredintuition.com/   –
Isabelle FONTAINE
Le nouveau dictionnaire de l’impossible :
Didier VAN CAUWELAERT

https://amzn.to/2GUnYJK

LA PSI CAUSE

 

« Bien heureux les fêlés ….
Car ils laissent passer la lumière
 »
(M Audiard)

Share Button