Archives par étiquette : légendes

HALLOWEEN : La fête de Samain et des citrouilles

Meilleurs complements alimentaires

 


BLOC NOTE

DE WIKI

Les origines d’Halloween La fête de Samain

Halloween dans sa version actuelle est une fête qui nous vient d’Irlande, mais on peut y voir également un rapport avec une fête celte appelée Samain.
En effet, pour les Celtes, l’année se terminait le le 6ème jour de la lune montante (qui tombe entre le 25 octobre et le 20 novembre) et l’on supposait que ce jour-là, une passerelle devenait possible entre les vivants et les morts.
La fête de Samain était marquée par le sacrifice d’animaux suivi d’un banquet rituel.
Afin de s’attirer les bonnes grâces des esprits et les apaiser pour qu’ils retournent au royaume des morts, chacun laissait devant sa porte de la nourriture en offrande.

La Toussaint remplace Samain

Les traditions celtiques, bien que très ancrées dans la culture populaire, furent fortement combattues au début de Moyen-âge par le clergé qui substitua des fêtes chrétiennes aux fêtes païennes ancestrales.
C’est ainsi que, dans l’Europe chrétienne la fête de Samain disparut au profit de la fête de la Toussaint.
Cependant les traditions païennes furent combattues beaucoup plus tardivement en Irlande, ce qui permit aux aspects folkloriques de cette fête de rester vivants.
Lorsque la fête de la Toussaint fut instituée, la fête celtique se transforma en Halloween, « All Hallow Even », c’est à dire « la veille du jour des saints ».
Par la suite, l’immigration massive d’Irlandais aux Etats-Unis contribua à populariser ce folklore dans le Nouveau Monde.
Chose amusante, c’est finalement grâce à l’influence des Etats-Unis que la France a découvert cette fête, alors qu’elle est pourtant, à l’origine, européenne.
Bien entendu, chacun reste libre d’apprécier, ou non, la célébration de cette fête importée.
Certaines personnes considèrent Halloween comme une fête commerciale sans intérêt, tandis que d’autres y voient tout simplement une expression sympathique de la culture populaire.

LA FÊTE DES CITROUILLES

La légende de Jack-O’-Lantern

Vous connaissez certainement la citrouille lanterne, appelée aussi Jack-O’-lantern.
Il s’agit d’une citrouille évidée dans laquelle on découpe un visage effrayant que la lumière tremblotante d’une bougie rendra plus inquiétant encore à la nuit tombée.
Voici la légende irlandaise qui a donné naissance à la coutume des lanternes citrouilles.
Jack était un fermier paresseux et très porté sur l’alcool, qui vendit son âme au diable sans s’en rendre compte un soir d’ivresse.
Il réussit cependant à berner le diable :
Il le fit monter sur un arbre très haut dont il ne pouvait redescendre seul, et ne lui offrit son aide qu’en échange de la promesse que son âme n’irait pas en enfer.
Cependant, à sa mort, Jack avait commis tant de pêchés qu’il ne réussit pas à se faire admettre au paradis.
Exclu à la fois du paradis et de l’enfer, on raconte qu’il erre à la recherche d’un endroit où se reposer, avec à la main un navet creusé en lanterne dans laquelle brûlent quelques braises de l’enfer…
Les lanternes d’Halloween étaient donc faites à l’origine à partir de navets ou encore de betteraves. Lorsque les Irlandais émigrèrent aux Etats-Unis, ils découvrirent la citrouille et la trouvèrent idéale pour la réalisation de leurs lanternes d’Halloween.

Source:
Le site Dromadaire

en savoir plus 

La video d’Halloween

« Le passé de notre chouette est assez sulfureux… Ainsi en 2010, elle était présente au sabbat
– Pour y aller prenez votre sac de gros sel et cliquez sur le chat noir »

« On l’a vue enfourcher son balai au milieu des ballets d’ Edgard Degas . Faites comme les petits rats de l’opéra cliquez sur la citrouille allumée … Attention les nuisibles adorent les petits rats….  »


wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

Share Button

LIBRE EXPRESSION : LE SACRÉ ÂNE.

BLOC DU BÉTON DÉSARMÉ…!!
A l’heure où le médecin est en cabinet fermé…. où le barman de fin de soirée arrosée est aux 35 heures….
La parole semble prisonnière….
Allez voir le curé…? Oui.. Mais il y a si longtemps que vous n’avez pas vu un confessionnal que vous avez peur de vous tromper de porte …!
Alors … « Entrez sans frapper » …. est fait pour vous ….
Soufflez, sur les braises si vous le voulez…
Ainsi jaillira la lumière..!
L
a parole est à vous….. Soyez les rédacteurs d’un jour pour vous exprimer ….
Pour nous parler…!
ALLEZ Y ON VOUS ÉCOUTE….
La Chouette est sur votre épaule pour mieux vous entendre..!

LE SACRÉ ÂNE.

-=-=-=-=-=-

Dans un pays merveilleux, un pays où il fait bon vivre, un pays où les mauvais jours, jours de pluie, de froidure ou simplement de ciel gris, peuvent se compter sur les doigts de la main, je connais un charmant village niché prés d’un mont orgueilleux et fier, un mont souvent coiffé de blanc, le mont Gounica!

Dans ce magnifique village aux mille jardins fleuris, aux pittoresques ruelles moyenâgeuses, aux gaies fontaines chantant dans les environs, dans ce village où la luminosité du ciel est incomparable, dans ce village vit un âne! un âne fier, arrogant et prétentieux!

Les ânes, les ânes ordinaires, les ânes comme tous les ânes sont très rares de nos jours, mais comme cet âne là, il n’en existe pas deux, il est unique cet âne là, c’est un âne sacré!

Tout comme dans l’Inde où on vénère la vache, dans ce village du Pirlesval, on vénère un âne, on idolâtre un âne, un insignifiant petit grison qui se permet tout et qui a tout permis! quelquefois de perfides ruades! On lui a permis de faire, c’est quasiment incroyable, et il fait, ses petits besoins dans la rue, il peut s’il le désire, assister à la messe du soir ou à l’office le dimanche, sans que nul ne s’offusque, il peut, et il le fait, assister à n’importe laquelle des réunions tenues dans le village, réunions d’information, politiques, culturelles ou autres, il peut s’il le veut et il ne s’en prive pas, mettre son grain de sel partout et n’importe où!

Par toutes les sociétés, culturelles, sportives, professionnelles, religieuses, il est écouté et cru! c’est le conseilleur, c’est le guide, c’est le confesseur souvent! C’est l’âne roi! C’est l’âne dieu! C’est l’âne phénomène, c’est l’âne qui parle, et il aime parler cet âne là! Il donne des conférences incompréhensibles, sur les places, dans les rues ou prés des fontaines, sur des thèmes divers. Il parle, il postillonne, il discourt, conteste, n’approuve jamais, et impose toujours son point de vue.

Des bons villageois, il mystifie les mystiques; il dompte les sceptiques; il intéresse les opportunistes par l’afflux de touristes, qu’il attire toute l’année, fait sourire les réalistes, énerve les intellectuels, agace les artistes, fait la cour aux indifférents, et écrase les opposants! Par tous bon gré mal gré, par tous, il est considéré comme tabou! comme sacré! C’est un idole, l’idole locale,! certains l’abreuvent avec la meilleure eau, le nourrissent avec la meilleure avoine, le gavent avec leur meilleur foin! C’est l’âne roi! c’est l’âne dieu!

Si son quotient intellectuel est petit, sa faconde est grande et inépuisable! c’est un âne rempli de savoir, (savoir que l’on lui a inculqué peut-être à coups de triques), qui répète ce que l’on veut lui faire dire, plutôt et surtout, ce que veut lui faire dire son maître! Car il a un maître cet âne sacré, un maître qui vit divinement bien dans son sillage ou son ombre, et ce maître est surement ventriloque, ce qui explique beaucoup de choses!

Un vieux Pirlesvalien, écoutant un jour cette histoire, a certifié qu’il connaissait beaucoup d’ânes ayant ces dons et que les ânes qu’il connait, ont quelque chose en plus, ils n’ont pas de longues oreilles et surtout, n’ont que deux pattes.

– Crévindiou vous en connaissez vous aussi quelques uns..!

SOURCE :
http://www.pereguisset.fr/pages/francais/poemes_francais.htm

AVIS AUX LECTEURS CONTRIBUTEURS

Si vous avez un texte à nous soumettre voici nos coordonnées
SI vous devez encore l’écrire ….
Alors laissez les plumes de la chouette tranquilles, Prenez plutôt une alouette elle a l’habitude d’être plumée … En chantant..!

choublanc@mafeuilledechou.fr

AVERTISSEMENT CAMARADES :
– j’en suis le modérateur.. Aussi pour que la Chouette ne se fasse pas voler dans les plumes et que les autorités du web et ne la fasse tomber de son clocher, nous ne publierons rien qui ne soit dans l’esprit de notre ligne éditoriale ou qui soit contraire aux bonnes mœurs, au respect de la vie privée etc etc…
« Expression libre comme le vent » OUI mais le vent peut tourner et dans ce cas c’est pas la girouette qui tournera mais le vent…. pareil que dans les ronds points..!
Débat donc… mais pas déballage..!

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Saints guérisseurs : Côme et Damien les deux font la paire

Nous fêtons aujourd’hui les Côme et les Damien

Ces deux  Saints comme patrons des médecins et de pharmaciens ont toute leur place dans la catégorie des saints guérisseursUNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

SAINT CÔME  – SAINT DAMIEN

Martyrs à Cyr (IIIe siècle) – Fête le 26 Septembre

– Les deux frères Côme et Damien sont ordinairement représentés par les artistes, tenant en main les attributs de leur profession

Flacons de pharmacie et des instruments de chirurgie .
Leurs deux noms sont d’origine grecque
Côme : Signifie « bien en ordre »
Damien: Signifie « Dompteur »

INVOQUÉS :

– invoqué pour la guérison du carreau
(
maladies abdominales infantiles où le ventre est gros et dur )
– de l’énurésie
– troubles de l’appareil digestif.
(la gastrite entre autre)

Au Brésil, les saints jumeaux sont considérés comme protecteurs des enfants (donne aux enfants des sacs de bonbons à l’effigie des saints)

À Isernia, près de Naples, ils sont considérés comme des saints phalliques et sont invoqués pour les problèmes de fertilité.

SAINT PATRON:
Au Moyen Age, ils sont devenus les patrons des docteurs ainsi que d’une variété de professions associées à la médecine,
comme :

  • des chirurgiens.
  • des docteurs
  • des pharmaciens .
  • des dentistes
  • des sages femmes
  • coiffeurs et barbiers.

LA VIE DE SAINT CÔME ET SAINT DAMIEN

Saints Côme et Damien, médecins, par Johann Anwander (1762), église de l'Assomption (Dillingen).Saint Côme (ou à l’ancienne Cosme), patron des chirurgiens, né en Arabie, pratiquait la médecine à Aigéai en Cilicie, ainsi que son frère, Damien, lui, saint patron des pharmaciens.
Ils souffrirent ensemble le martyre sous Dioclétien, en 303 ou 310.

On les appelle « anargyres » parce qu’ils soignaient « sans accepter d’argent ».

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

lls naquirent en Cilicie ou en Arabie et pratiquèrent la médecine dans le port maritime d’Égée (aujourd’hui Ayash) puis dans la province romaine de Syrie.
ils n’acceptaient aucun paiement pour leurs services, ce qui leur valut le surnom d’anargyroi c’est-à-dire sans argent, et attirèrent ainsi un grand nombre de gens à la foi chrétienne.

Pendant les persécutions de Dioclétien, Côme et Damien furent arrêtés sur l’ordre du préfet de Cilicie, un certain Lysias dont c’est la seule initiative connue.
Il leur ordonna d’abjurer sous la torture. Selon la légende ils restèrent fidèles à leur foi en dépit de toute une série de tortures affreuses auxquelles ils restèrent insensibles ; finalement ils furent décapités. Leurs frères cadets Antime, Léonce et Euprepius, qui les suivaient partout, partagèrent leur martyre.

La plus célèbre de leurs cures miraculeuses rapportées, la greffe d’une jambe de Maure pour remplacer la jambe nécrosée d’un patient, fit l’objet de nombreuses peintures et miniatures.

CI–CONTRE: Greffe d’une jambe par les saints Côme et Damien, panneau de la prédelle de la Pala di San Marco de Fra Angelico au musée national San Marco, Florence.

CULTE ET RELIQUES

Les restes des deux frères furent enterrés à Cyrrhus (actuellement en Syrie), puis les corps furent rapportés à Rome, sans les têtes qui furent rapportés ultérieurement.

Dès le IVe siècle, on a consacré aux saints jumeaux des églises à Jérusalem, en Égypte et en Mésopotamie.
Théodoret enregistra le partage de leurs reliques. Jugées miraculeuses, elles furent enterrées dans la ville de Cyrus en Syrie.
Des églises furent construites en leur honneur mais fit transporter leurs vestiges à Constantinople. C’est là qu’à la suite d’une guérison qu’il attribua à l’intercession de Côme et Damien, Justinien fit construire et décorer une église en témoignage de gratitude ; elle est devenue un lieu célèbre de pèlerinage.

À Rome le pape Félix IV (526-530) reconsacra  la basilique Santi Cosma e Damiano ; celle-ci a été bien des fois reconstruite mais reste célèbre pour ses mosaïques du VIe siècle représentant les saints.
Saint Côme et Saint Damienun vrai casse tête
 Les crânes des saints Côme et Damien sont vénérés à Madrid, où ils se trouvent depuis 1581, date à laquelle Marie d’Autriche en fit don au couvent de Clarisses des Descalzas Reales.

Ajoutons que leurs crânes sont également vénérés dans l’église Saint-Michel de Munich.
Si l’on en croit l’inscription, l’ossuaire du crâne a été fabriqué à Brême vers 1400 et apporté avec les reliques à Saint-Michel en 1649 par Maximilien Ier de Bavière.

Bizarrement, les chefs de saint Côme et Saint Damien seraient aussi dans une châsse du trésor de l’abbaye de Brageac dans le Cantal, où ils auraient été rapportés par Guy et Raoul de Scorraille au retour de la première croisade vers l’an 1105.

AUJOURD’HUI ENCORE…..
Il se forma en France, sous l’invocation de saint Cosme, une confrérie de chirurgiens, dite de Saint-Cosme, qui pendant longtemps partagea l’enseignement et la pratique de la chirurgie avec la faculté de médecine de Paris.

PRIÈRE A SAINT CÔME ET SAINT DAMIEN

Prière

Ô martyrs de Jésus-Christ, Côme et Damien, nous vous honorons en toute humilité et avec l’affection de notre cœur.

Par vos excellents mérites, vous avez reçu du Seigneur le pouvoir de protéger tous ceux qui se tournaient vers vous dans leur misères.

C’est pourquoi nous ne cesserons d’invoquer votre intercession.

Comme durant la vie mortelle, vous avez soigné les maladies dangereuses, par les moyens de la médecine et l’invocation du Nom de Jésus Christ, comme les Apôtres, ainsi, maintenant que vous êtes puissants dans le Ciel, tournez vers nous vos regards de pitié.

Nous sommes faibles, pêcheurs, malades; nous sentons le besoin de l’aide divine.

Nous vous en prions : assistez-nous, obtenez nous du Seigneur la guérison de nos maladies, priez le Bon Dieu de nous libérer du pêché.

Nous vous demandons ces grâces non seulement pour nous, mais aussi pour nos parents, nos familles, pour nos amis et nos ennemis, afin que, protégés par vous sur la terre, d’âme et de corps, nous puissions venir au Ciel louer et bénir le Seigneur pour l’éternité.

DICTON POUR LES POTES ÂGÉS

  • Servez Saint-Côme et Saint-Damien, vous vous porterez toujours bien.

SOURCE :

https:/Restez svelte 160px/www.saintsguerisseurs.fr/le-nom-des-saints/saint-c%C3%B4me-et-damien/
https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4me_et_Damien
https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1921/Saints-Come-et-Damien.html

vigne rouge 120 gélules

 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur CLIQUEZ POUR VOIR SON SITEune précédente rubrique : SAINT FIACRE
La ligne éditoriale de cette série est accessible
BON COURAGE...!

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

Share Button