Archives par étiquette : lady ladinde

LADINDE : Laisse pisser le mérinos

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE         Bloc note
de
LADY LADINDE


 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique /
 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... »
Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR

L’origine de l’expression:   Laisser pisser le mérinos

« Tu vois, je te le dis GASTON……. Là on touche à une sujet brulant on va pas pouvoir jouer plus longtemps à touche pipi avec Lady Ladinde …..
Elle va vite comprendre ce qu’est un mérinos … et qu’il a rien à foutre à aller pisser dans son poulailler …
je le sens pas ton truc du jour….. ça sent pas très bon cette affaire là….
Enfin j’en parle pour l’avoir lu dans les livres parce que l’odeur de l’urine du mérinos je connais pas …. j’en connais que « l’haleine »
LADY LADINDE qui ne connais que la laine pingouin risque de nous voler dans les plumes….

– Si elle vole dans les plumes de la Chouette aussi, tu vas pouvoir te faire un duvet pour cet hiver …!
– Ouais je veux pas qu’elle dise qu’on la prend pour une dinde ….
– je crois que moi…. je vais aller pisser un coup … Seul…! je te laisse le mérinos et toute ta ménagerie…. en tout cas, je te conseille de rester tranquille de laisser courir….. et si le mérinos a une envie pressante ….. Tu t’en débrouilles….!

dinde– Ooohhhh vous deux …! On dérange pas là…? Parce que moi? je bosse ….
 » Je souhaite m’instructionner….!  » Alors vos histoires d’urinoirs je veux tirer ça au clair….. sinon c’est moi qui viendrais tirer la chasse …..

– Allez du calme allons y pour la petite HISTOIRE DU JOUR

Laisser pisser le mérinos: c’est Laisser courir, laisser aller les choses, laisser faire.

D’abord qu’est-ce qu’un mérinos ?
Il s’agit d’un ovidé et, plus précisément, d’une race particulière de mouton dont la laine était très appréciée (en fait, deux races, puisqu’on trouve en France les mérinos d’Arles et ceux de Rambouillet ).
Mais est-ce que le mérinos urine de manière particulièrement importante, suffisamment pour avoir marqué les esprits ? Il semblerait que oui, mais pas plus que les autres ovidés, et que, par conséquent, l’origine de l’expression ne soit pas vraiment liée à ça.

– je connais Gaston…. et monsieur Macron aussi …
il dit qu’ils sont faciles à tondre…!!!!

Hé le  voila le sieur Dindon de la Farce….
Ce noble monsieur se croit autorisé à toutes les médisances…
il faut que tu arrêtes de dire que le jour est proche où nous n’aurons plus que « l’impôt » sur les os…
et que l’impôt serait  un tribu prélevé sur le travail des uns pour entretenir la paresse des autres..
il suffit cher monsieur…! Moi qui représente la république, je te le dis haut et fort , tous les impôts ont une assiette, alors ils n’ont pas besoin de venir manger dans la tienne…!!!
Pas vrai Gaston ….!!

– Certes…. certes…. mais reprenons…!

Au début, il y avait « laisser pisser la bête »,

Une locution venue, au XIXe siècle (et peut-être avant), des gens qui menaient des attelages et qui choisissaient de s’arrêter pour laisser leurs animaux faire leur petit besoin car, si l’on sait que ces bestiaux, qu’il s’agisse de chevaux ou de bœufs, défèquent volontiers en marchant, il semblerait qu’il leur soit beaucoup plus inconfortable d’uriner en avançant, avec des risques de retenue pouvant provoquer des troubles.
Il y avait donc d’obligatoires pauses pipi au cours des longs trajets.
Entre l’avance lente des animaux et les arrêts nécessaires, il fallait que les cochers ou conducteurs d’attelages et les éventuels passagers soient détendus, peu pressés, zen, état d’esprit qui est sous-entendu dans la signification de l’expression qui est ensuite passée dans le langage commun pour signifier « laisser faire ».


A la même époque, le mérinos, ou du moins sa laine, était en vogue, le mot étant donc souvent sur les lèvres des gens.
De là, des plaisanteries (la locution ne paraît-elle pas absurde, donc amusante ?), ont provoqué la substitution de la simple bête par notre animal à poils laineux.

dinde

– Oh vous deux vous êtes restés des merdeux ….. même dans vos expressions ..?
– Moi… Ben   « je laisse courir » cette expression doit  venir de mes ancêtres…..


  – Laisse pisser la merdinos mon lapin…….. c’est pas des flèches ces deux là … il y a rien à apprendre….On rentre au poulailler..!

dinde

Tu as bien raison mon petit canard allons faire coin coin

 

 


  MORBLEU…! Ces deux là, si on les surveille pas, ils nous prendraient pour des bleus et forniqueraient dans tous les coins …..
Enfin presque …. pas chez le volailler ..!
Dame prudence Noël approche…..

SOURCE:site expressio


dinde

LADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours”retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Lady Ladinde prend le mal en patience


dindeBLOC NOTE LADY LADINDE  Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI : PRENDRE SON MAL EN PATIENCE

« La patience est une fleur qui ne pousse pas dans tous les jardins. »
John Heywood

– LADY LADINE … Elle mélange tout et ne pense qu’aux hommes pour elle c’est
« PRENDRE LE MÂLE SANS IMPATIENCE »

dindePrécisez…médisants ! Si c’est pas malheureux d’entre ces deux là …!
Me faire passer d’entrée pour une trainée devant tout ce monde….!
– Ils ont du voir qu’aujourd’hui je n’étais pas en jambes…. j’ai les pilons meurtris …!

Tu peux comprendre ça NON… père DODU…!
– Tu me traitais bien de chaude du croupion, il y a un instant Non…?

– Là… Je perds patience ….! Mais comme je dois faire équipe avec eux …
Le contrat c’est le contrat …!
Je vais donc prendre ces  deux males en patience …!

 

-Tu vois je te le disais…!

– Moi je crois qu’elle est mal baisée

– De quoi tu m’appelles chérie …? Tu es toujours aussi impatiente de te faire la malle…?

– C’est une erreur de la nature ton mec…?

dinde– C’ est toi qui traite mon
chapon  fin d’immature …!

Attention Gaston…!
Je m’impatiente de plus en plus à attendre que tu m’expliques avec ton alcoolique, comment je dois faire avec vous deux pour prendre mon mal en patience….!
Je sais pas comment elle fait ta Finette pour te supporter…?

– Laisse Gaston…. Elle a les boules…!
Elle traite les acolytes d’alcooliques maintenant!
– Explique Gaston .. explique…  parce qu’elle n’est pas patiente … Comme toutes les femmes (
Oh purée ça m’a échappé QUELQU’UN A UNE GOMME….)

– La patience c’est une disposition morale qui fait supporter l’adversité, les maux et les désagréments .

 Prendre son mal en patience, c’est donc supporter avec courage une souffrance, une épreuve.

La patience est un  trait de caractère qui porte à ne pas s’irriter des défauts, des humeurs d’autrui.
Ainsi  Endurer les injures avec patience..

– Oui je sais … C’est avoir une patience d’ange,

la patience

 

LA PATIENCE se dit aussi :

De la Tranquillité, du calme, du sang-froid avec lequel on attend ce qui tarde à venir ou à se faire.
– « Elle viendra dans un moment, prends patience camarade..! »

le lion et le rat

LA PATIENCE signifie quelquefois Constance,
persévérance à faire une chose, à poursuivre un dessein, malgré la lenteur des progrès, les obstacles, les peines, les dégoûts.

« Ainsi la patience vient à bout de difficultés qu’on croyait d’abord insurmontables. »
  « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. »
Jean de la Fontaine-  fable le lion et le rat

 

–  » Allez .. ! Chérie on rentre à la ferme… La patience c’est pas pour toi … C’est un jeu de patience..!
Et j’en ai de la patience pour diner avec DIDON

Vas y chérie répète après moi … calme… respire

« Didon dîna dit-on du dos d’un dodu dindon, mais si Didon dîna du dos de ce dodu dindon, c’est que le dos dudit dindon céda aux doux et doctes coups de ladite Didon. »

dindeLADY LADINDE retour sur la rubrique du même tabac
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours« 

RETRO : C’est du même tabac…..

LADINDE: Elle veut filer à l’anglaise

barre grenat

– Ok … Ben moi
Moossieeeuuu..!
J’aime pas les anglais..!!!

barre grenat
dindeBLOC NOTE LADY LADINDE .Bloc note
de LADY LADINDE
 »
Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

barre grenat

AUJOURD’HUI: POURQUOI DIT-ON
« FILER A L’ANGLAISE  »

Florian Brinker – Album Filer à l’anglaise.

– LADY LADINDE … Elle veut prendre désormais du temps libre et filer à l’anglaise
– Sauf qu’elle a pris une clé anglaise pour ouvrir la porte du poulailler
– Elle file vraiment du mauvais coton….. elle voit pas qu’elle vieillit..?
– Il faut qu’on lui explique que pour elle, c’est plus la peine d’attendre… les anglais ils débarqueront plus…!

dindePrécisez…médisants !
Si c’est pas malheureux d’entendre ces deux cocos là …!
Me faire passer d’entrée pour une vieille mémère ménopausée qui filerait encore son coton … sans avoir inventé l’eau chaude …..
Ni découvert les tampax …!
– Aujourd’hui, je suis 
tellement en jambes que mes pilons au beau fixe me permettent d’envisager de filer à l’anglaise… !


– Of course Lady .. je  file avec toi
Non mais j’hallucine … ! tu me colles ou quoi ?

– Espèces de  vieilles ruines … c’est vous qui avez alerté mon époux
SI J’ ai bien compris filer à l’anglaise c’est partir sans que personne ne le saches…. Alors là raté..!
– MY GOD….! Ne nous embrouillons pas … et expliquez moi….!

– EH OUI MA COCOTTE…. c’est un peu râpé mais on va pas en faire un fromage ..!
ON T’EXPLIQUE :

– Filer à l’anglaise signifie :
Partir sans dire au revoir, sans se faire remarquer.
Fuir discrètement. Partir comme un voleur

– « filer à l’anglaise » signifie aussi «  ». C’est caleter, décamper, décaniller, déguerpir, détaler, disparaître, droper, mettre les bouts, partir, se casser, s’échapper, s’éclipser, s’enfuir, s’esquiver, se carapater, se débiner, se défiler, se sauver, se tailler, etc …

– NON….. MAIS… J’HALLUCINE ..! Ces deux toquards, ils seraient capables de me faire faire des mots croisés alors que dans la basse cour je ne peux causer qu’avec le mère DOUCE FRANCE qui estropie le français rapport au fait qu’elle est d’origine étrangère ……
De plus j’ai pas l’intention de jouer aux mots fléchés avec le père DODU….qui n’est pas une flèche non plus…. !
Dieu soit LOUÉ… il me reste LE GAULOIS  pour causer  histoire de France

Origine

– L’origine de cette expression n’est pas certaine.
Il peut s’agir d’une vengeance relativement récente vis-à-vis du peuple d’Outre-Manche qui utilise l’expression « to take French leave » (filer à la française) pour signifier la même chose.

L’expression proviendrait de l’ancien verbe « anglaiser », pour « voler ».
Par la suite, on aurait utilisé « filer à l’anglaise » pour désigner la façon discrète dont part un voleur qui vient de faire son coup. Par analogie, on a aussi vu apparaître l’expression « partir comme un voleur ».
Parmi d’autres explications, au XVIe siècle, un créancier était appelé un Anglais, et on imagine bien le débiteur filer à l’anglaise lorsque son créancier « préféré » était dans les parages.
Mais je garde l’anglais … car le verbe « anglaiser » a peut-être servi d’origine à l’expression ???

En avril 1964, je me rappelle que circulait sous le manteau, (surtout chez les
étudiants et les potaches) une plaisanterie très irrévérencieuse, sur l’opération de la prostate du Général de Gaulle … Certains disaient qu’ils s’étaient fait « anglaiser »* ! (juste retour en pensant à tous ceux qui avaient rejoint, en Angleterre, en 1943, les forces françaises libres dudit général)

* Anglaiser = Sectionner les muscles abaisseurs de la queue d’un cheval, afin de lui donner un port relevé.(Synonyme : niqueter.)

barre grenat

To take French leave » (filer à la française)

decouvrir Surcouf CLIQUEZ

Cette expression utilisée par les anglais vient de la Marine !

En effet, les Corsaires malouins, par exemple, ont toujours su bâtir et armer des bateaux plus rapides et « manœuvrants » que ceux sortant des chantiers navals de Sa Gracieuse Majesté, l’ennemi héréditaire millénaire .

 De la sorte, nos vaillants marins leur ont le plus souvent taillé des croupières sur les mers, nonobstant Trafalgar, que Nelson ne remporta plus tard, perfidement évidemment, qu’en enfreignant toutes les règles des batailles navales conventionnellement établies.
Étant, donc, les plus rapides, nos marins pouvaient se permettre de s’attaquer à des navires anglais bien plus puissamment armés, s’en rendre maîtres ou, en cas d’infériorité nette, virer sous le vent et leur montrer leur cul pour échapper à la canonnade, en guise de bras d’honneur, démontrant ainsi l’impuissance desdits.
Ils filaient donc à la française….!!

– Alors quand mon dindon me cherchera des poux dans la tête…
je pourrais désormais  je cite
« virer sous le vent et lui montrer mon cul pour échapper à la canonnade, »


Mon petit canard ton idée m’enchante rien que d’y penser …!

– NON …. DINDON Calmos c’est une farce…..

.

– Je suis scandalisée qu’au milieu de toutes cette volaille on n’ait même pas parlé des cannes anglaises…!

LE CHOURISTE– Non mais Miss Marpoule…?
Vous voudriez pas pour votre information que l’on vous parle aussi des capotes anglaises… et de leur taille en centimètres ou en pieds…!!
Sinon vous ne sauriez plus ou vous « mètre » pour prendre votre pied…!

barre grenat.
dindeLADY LADINDE retour sur la rubrique du même tabac
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours« 

RETRO : C’est du même tabac…..

LADY LADINDE : Avaler des poires d’angoisse



dinde BLOC NOTE LADY LADINDE   Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

 ACCES DIRECT:  1B – 20:01 Plein la poire

Elle s’élargissait sans aucun moyen de la refermer sauf à l’aide d’une clé. Photo Cornette de Saint-Cyr AUJOURD’HUI LADY LADINDE

PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

.

Avaler des poires d’angoisse

Signification:

– Vivre une situation très pénible.

ou même me très désagréable

– Subir des traitements cruels

Origine:

La poire d’angoisse n’est pas un fruit effrayant mais un instrument de torture dont les origines remontent au Moyen Âge

Au Moyen Âge, la pratique de la torture était monnaie courante dans les geôles. Pour ne pas entendre les hurlements des victimes, les tortionnaires leur enfonçaient dans la bouche une « poire d’angoisse » qui étouffait leurs cris.

L’expression s’emploie toujours, bien que dans des situations moins terribles.
Autant dire quand même que celui qui avait cette chose dans la bouche, devait ressentir une certaine angoisse, incapable qu’il était d’extérioriser ce qu’il ressentait.

Technique :

 

Cette Machine vraiment diabolique dont l’invention a été attribuée par quelques auteurs au capitaine Gaucher qui servait, du temps de la ligue, au pays de Luxembourg, et par quelques autres à un Toulousain nommé Palioly, chef d’une bande de filous établie à Paris.

Introduite dans la bouche, la vulve ou l’anus (suivant l’endroit où l’on avait péché) et pouvant augmenter de volume, elle étouffait les cris des suppliciés qui pouvaient troubler les juges, lors de l’Inquisition.

Cela dit, ces instruments, servaient aussi plus simplement à bâillonner un prisonnier pour l’empêcher de parler.

Celle-ci glissée par les voleurs dans la bouche d’un homme qu’ils voulaient dépouiller, et s’y détendant par la pression d’un ressort secret, accroissait son volume au point de lui couper la parole et de ne pouvoir être retirée qu’avec l’aide d’un serrurier.

Par plaisanterie, certains faisaient aussi le rapprochement avec les poires du village d’Angoisse, en Dordogne, qui étaient, paraît-il, très âpres et dures à mâcher.

Selon l’Académie ce fruit était «  si âpre et si revêche au goût, dit-elle, qu’on a de la peine à l’avaler. Mais elles n’avaient probablement pas le potentiel de déplaisir des véritables poires d’angoisse

Mais elle se trompe, car ce fruit est assez doux dans sa maturité, et les Parisiens, qui le trouvaient fort bon autrefois, devaient en faire une consommation assez considérable, puisque les colporteurs le criaient dans les rues.

LE CHOURISTE–  Ma chère Lady avant de nous séparer, je voudrais te recommander de ne pas utiliser cette poire d’angoisse pour tenter de faire taire les cris de Chou de gueule et les bavardages du Chouriant…
Ils vont bien se taire un jour…..

 dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac “La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..