Archives par étiquette : kids

Allez Mamy raconte: Les petites filles modèles

Print pagePDF pageEmail page

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

Aujourd’hui c’est :
Les petites filles modèles

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..
je me rappelle de ce jour où elle m’a fait découvrir la comtesse de Segur et son roman « les petites filles modèles »

– ALLEZ.. ACTION Mamy raconte..!

Raconte nous ce que tu as entendu ce jour là…..

Je voudrais que vous écoutiez Papy quelques instants

 – Papy Papy ..! ça y est…
– Il reprend du service l’a
ncien instit…!

 

LE CHOURISTE


– Tu as raison mon petit gars ..
il faut que l’on vous dise qui est la comtesse de Segur

 

 

chouette-prof
Sophie Rostopchine
()
comtesse de Ségur, est une femme de lettres française d’origine russe.
Genre littéraire : Littérature d’enfance et de jeunesse , conte merveilleux, roman, récit
Œuvres principales:
1- Les Malheurs de Sophie est un roman pour enfants écrit par la comtesse de Ségur. Le livre est publié en 1858, chez l’éditeur Hachette avec des illustrations d’Horace Castelli. Il forme une trilogie avec Les Petites Filles modèles et Les Vacances
2- L’Auberge de l’Ange gardien
3 –  Le Général Dourakine,
4- Un bon petit diable


Mamy tu la connaissais cette dame ..?

logo mamy turlututu small                                – Oui mon grand… Reste sage

Les Petites Filles modèles

Les Petites Filles modèles relate l’histoire d’une famille heureuse, la famille de Madame de Fleurville. Madame de Fleurville, veuve depuis six ans, accueille chez elle Madame de Rosbourg, qui est sans nouvelles de son mari, disparu en mer.
Mais ce roman est aussi la suite des aventures de Sophie, héroïne des Malheurs de Sophie, qui apparaît après la présentation de Camille et de Madeleine de Fleurville.

La narratrice s’intéresse surtout aux enfants.
À travers différentes aventures, les fillettes apprennent à distinguer le bien du mal, surtout Marguerite de Rosbourg, la plus jeune, qui, bien qu’étant pleine de bonnes intentions, a encore beaucoup de chemin à faire pour égaler Camille et Madeleine.

Dans le septième chapitre apparaît un nouveau personnage : Fédora Fichini, femme qui est devenue la belle-mère de Sophie. Elle se montre particulièrement cruelle envers Sophie, ne cessant de la fouetter et de la punir.

Sophie, qui a perdu ses parents, son oncle, sa tante et son cousin depuis Les Malheurs de Sophie, vient parfois avec sa belle-mère, Madame Fichini, jouer dans le domaine de Fleurville. Sophie n’est pas méchante, mais Camille et Madeleine doivent faire preuve de patience et de compréhension pour que l’atmosphère reste bonne.
Marguerite, moins mûre, a plus de mal à aimer Sophie, qui est coléreuse, vive, et parfois malhonnête.
Les trois fillettes comprennent que la gourmandise de Sophie et sa malhonnêteté sont en grande partie causées par sa peur de Madame Fichini, pour qui « le fouet est le meilleur des maîtres » et « le seul moyen d’élever des enfants » (chapitre Les hérissons).

Pour ce qui est de Mme de Fleurville et de Mme de Rosbourg, elles détestent Mme Fichini, mais font comme si de rien n’était, pour que Sophie puisse continuer de venir jouer avec Camille, Madeleine et Marguerite.

Lorsque Mesdames de Fleurville et de Rosbourg réussissent à convaincre Madame Fichini de leur laisser Sophie, celle-ci fait de gros progrès, mais elle devra encore s’efforcer de perdre des défauts profondément ancrés.

« Chère Camille, je vois que je resterai toujours méchante ; jamais je ne serai bonne comme vous », dit-elle dans le chapitre Un événement tragique.

– Le mieux c’est de vous faire payer le livre:

Comtesse de Ségur,
Les Petites Filles modèles
Paris, Gallimard.

– Pour lire tout ça quand tu es plus que miro….t’es mal ..!!!
j’adore le site www.audicite.net..
on te fait la lecture du roman… Tu écoutes les pieds sur le canapé
de Mamy (Quand elle est pas là..!)

LES LIVRES AUDIOS C’EST PAS IDIOT..!!!!

 

https://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-romans/sophie-comtesse-de-segur-les-petites-filles-modeles.html?

LE CHOURISTECamille et Madeleine….
«Les Petites Filles Modèles» de la comtesse de Ségur
existaient réellement.

Camille et Madeleine, «Les Petites Filles Modèles» de la comtesse de Ségur existaient réellement. Au terme d’une vie qui ne fut pas celle de la Bibliothèque rose, elles reposent au cimetière de Verfeil, en Haute-Garonne.

 

On verra d’abord Camille et Madeleine au château d’Ayguevives, près de Montgiscard, puis à Verfeil sur la propriété de leur père, diplomate privé de poste qui ne put jamais terminer la construction de son château !

«Les enfants sages vont en voyage tous les jeudis dans les livres d’images, chantait Guy Béart, et plus loin… Les demoiselles aiment les récits en dentelles, les héroïnes de la divine comtesse de Ségur née Rostopchine.» En guise de dentelles, les petites filles modèles, personnages emblématiques qui firent la fortune de la Bibliothèque rose, reposent sous la dalle grise mangée de champignons d’un cimetière de Verfeil, entre Toulouse et Lavaur.
Car les gentilles sœurs Camille et Madeleine ont bel et bien existé.

– Sous prétexte que j’entends pas bien on ne m’écoute jamais ..!

Viens ISABELLE écoute ce que ma grand mère à moi me racontait…. c’est presque pareil..!

Les Petites Filles modèles est un roman pour enfants de la comtesse de Ségur publié en mai 1858 dans la Bibliothèque des chemins de fer. Il fait partie d’une trilogie avec Les Malheurs de Sophie (février 1859) et Les Vacances (novembre 1859). Hachette vend ce roman encore à 20 000 exemplaires au début du XXIe siècle1.

SOURCES :

wikipedia  – www.audicite.net

Comtesse de Ségur, Les Petites Filles modèles, Paris, Gallimard.

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

LES POÈTES DE LA RÉCRÉ N°5 : Le fantôme de la récréation mange la pomme et l’escargot

Print pagePDF pageEmail page

 LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

 

Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…
Des poèmes courts souvent faciles à retenir que
TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus… Écoutez les ..!

Récréation

C’est la rentrée à cloche-pied
Qui fait des marelles,
Les ballons rouges et la chandelle…

C’est la rentrée à chat perché,
Corde à sauter aux mains des filles,
Garçons aux poches gonflées de billes…

La cloche sonne, c’est la rentrée.
Tableau, cahiers, crayons…
vivement la récréation !

Anonyme


 

Le fantôme

Gling gling
dans les couloirs
du vieux manoir
gling gling
vit le fantôme
du sieur Guillaume.
gling gling
ça fait mille ans
que l’on entend
gling gling
son cliquetis
toutes les nuits.
que cherche-t-il
un brin de fil
pour repriser
son drap troué
Corinne Albaut

La pomme et l’escargot

Il y avait une pomme
à la cime d’un pommier
un grand coup de vent d’automne
la fit tombée sur le pré
-Pomme,pomme t’es tu fais mal
-J’ai le menton en marmelade
L’œil fendu et le nez poché
Elle tomba qu’elle dommage
sur un petit escargot
qui s’en allais au village
sa demeure sur le dos
-Ah!stupide créature
Dit l’animal cornu
-Tu as défoncé ma toiture
et me voici faible et nu
Dans la pomme à demi blête
L’escargot comme un gros ver
Ronga creusa sa chambrette
afin d’y passer l’hiver

Charles Vildrac

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

PAPY JANOT : Sa comptine préférée

Print pagePDF pageEmail page


C
omptine

JEANNOT LAPIN



Dans la rosée, dans la bruyère
Il gambade tous les matins
Il broute des journées entières
Jeannot Lapin
Jeannot lapin, Jeannot lapin
Trotte vite vite vite
Jeannot lapin, Jeannot lapin
Dans la bruyère et le thym

Il se sauve dans sa cachette
Si tout là-bas aboie le chien
Il se méfie de la belette
Jeannot lapin
Jeannot lapin, Jeannot lapin
Trotte vite vite vite
Jeannnot lapin, Jeannot lapin
Dans la bruyère et le thym

Mais hélas le chasseur le guette
Il veut en faire un bon gratin
Il finira dans une assiette
Jeannot lapin
Attention Jeannot lapin,
Jeannot lapin, Jeannot lapin
Trotte vite vite vite
Dans la bruyère et le thym

SOURCE :

https://greatsong.net/PAROLES-COMPTINES

PAPY JANOT

 

Share Button