Archives par étiquette : homme des bois

L’HOMME DES BOIS : Nos plantes sont intelligentes, sensorielles et solidaires

L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au coeœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

Huiles essentielles unitaires

barre verte

Nos plantes sont intelligentes, sensorielles et solidaires
Sans les plantes nous ne serions pas là :
Elles nous permettent de respirer et de nous nourrir.

  Considérées par beaucoup comme des figurantes dans nos paysages , elles constituent 99.7% de la biomasse de la terre, et restent pourtant de grandes énigmes.
L’homme des bois vient donc de temps en temps vous rappeler que dans le grand tout, les plantes…. nos plantes nous  sont essentielles..!

On savions déjà depuis les tests, que physicien indien Jagadish Chandra Bose a effectué que les plantes ressentent la douleur…
Le professeur Stefano Mancuso nous  avait démontré qu’en cas de compétition – s’il n’y a qu’un seul tuteur pour deux plantes grimpantes – on voit « la perdante  » changer de direction, et éventuellement, se laisser mourir

AuJourd’hui Dr Bédat  riche d’une trentaine d’expériences nous renseigne, pour sa part, sur les liens étonnants qui relient le vivant, à l’échelle d’une plante comme l’échelle de micro-organismes

il fait part d’une expérience menée avec des tomates fut tout aussi épatante. Les étudiants ont sélectionné deux tomates issues de la même grappe, et relié celle de gauche à un électroencéphalogramme (EEG) , puisque les plantes utilisent les mêmes fréquences électriques que notre cerveau.
Une personne devait ensuite entrer dans la pièce, pleine de mauvaises intentions à l’égard de la tomate de droite puis la découper sauvagement.

tomateL’appareil indiqua une réaction chez la tomate de gauche dès que les yeux de la personne s’étaient posés sur sa jumelle.
Le tracé s’est emballé lorsque l’expérimentateur a commencé à la découper.
Et puis, de manière extraordinaire, le tracé a chuté radicalement de moitié de son niveau habituel, comme si la tomate était était « tombée dans les pommes » !
Il a fallut le lendemain matin pour que son rythme électrique redevienne normal.


Mais quand le tueur de tomates » passa dans la pièce pour se renseigner sur les résultats de l’expérience, le tracé de la tomate s’emballa à nouveau, comme si elle l’avait reconnu …

barre verte

Les éléments vivants de notre entourage se connectent à nous et nous à eux

Dans d’autres expériences de Denis Bédat, il a été démontré que les plantes enregistrent l’appréhension, la peur, le plaisir et le soulagement, et que pour obtenir d’elles une réaction, il faut qu’ elles soient connectées à leur propriétaire: qu’il les arrose et leur porte de l’attention.
Il explique aussi que les plantes réagissent lorsque qu’elles sont en danger de mort.
C’est aussi le cas pour les fruits et les légumes, qui vont réagir si l’on s’apprête à les manger, mais cela ne fonctionne pas si l’on fait seulement semblant.

Durant un test, le scientifique a connecté une plante à un électroencéphalogramme (EEG)
et l’a placée dans une chambre de Faraday, un espace qui bloque toutes les ondes électromagnétiques.

Son propriétaire était dans une autre pièce, connecté à un électrocardiographe, devant un écran où des images étaient projetées dans le but de déclencher des émotions.
livre et vers mdr alorsLorsqu’il vivait une émotion forte, sa plante réagissait huit fois sur dix, et ce malgré la cage de Faraday …
Ce qui prouve que la communication ne se fait pas seulement par le biais du champ électromagnétique d’ondes connues (radio, TV; micro-ondes … ), mais à travers un champ quantique dans lequel, hypothétiquement, quels que soient la distance et les obstacles, la communication est toujours instantanée.

Il nous faut donc désormais garder en tête que la bio communication cellulaire détient peut-être les clés d’une plus grande connaissance dans de nombreux domaines.
Elle pourrait ainsi bouleverser les préceptes fondamentaux de la génétique, de l’horticulture, de la botanique, de la pathologie, et tant d’autres encore …•

 Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…!

– « si vous n’êtes pas trop dur de la feuille …
je vous propose une musique d’ambiance verte


Restez svelte 160pxSOURCE :


MAGAZINE INEXPLORÉ
AVRIL MAI JUIN 2016
barre verte

retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

L’HOMME DES BOIS: Reconnaissance pour mon pote Edmond…. Le roi de la vanille bourbon

barre verte


L’HOMME DES BOIS

Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!
Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…! 
– « si vous n’êtes pas trop dur de la feuille …
je vous propose pour musique d’ambiance une chanson à la fois vanille et citron
Musique d’ambiance :     BELLE RÉUNIONNAISE


barre verte
Edmond le Roi de la vanille bourbon
( C’est la saint Edmond aujourd’hui)

Sans intervention extérieure, la pollinisation de la vanille n’est pas possible. Il existe une fine languette qui empêche tout contact entre les étamines et le pistil donc toute fécondation.

Dans son pays d’origine, le Mexique, la fécondation est assurée par une petite abeille (la Mélipone), lorsqu’elle pénètre dans la fleur.
Cet insecte n’existe ni à la Réunion ni dans les autres îles des Mascareignes.


Lorsqu’elle fût introduit en 1819 à la Réunion, les fleurs de vanille donnaient très rarement une gousse (moins d’une fleur sur cent)…
C’est en 1841, qu’un jeune esclave, Edmond Albius, mis au point une méthode artificielle de pollinisation de la vanille.
Hommage à Edmond donc…


L’enfant de l’île Bourbon

Edmond est né esclave en 1829 sur l’ile bourbon ( aujourd’hui la réunion) chez un propriétaire de Sainte Suzanne.
Ce propriétaire offre l’esclave à son frère, Ferréol Beaumont Bellier, lui aussi propriétaire à Sainte Suzanne et passionné de botanique.
Ferréol Beaumont Bellier en fait son jardinier et lui explique comment féconder les fleurs pour entretenir son jardin.
Ferréol Beaumont Bellier dira de son jeune esclave : « d’un naturel curieux, intelligent, il aime observer la nature et fait preuve de beaucoup d’attention »

À 12 ans, Edmond arrive à produire des gousses de vanille dans le jardin de son maître à la grande surprise de ce dernier. Personne auparavant n’avait réussi à féconder la vanille. Le jeune esclave explique alors le procédé simple et très fiable de pollinisation manuelle de la Vanille. La nouvelle fait beaucoup de bruit et la méthode est adoptée par beaucoup de planteurs.La Réunion va commencer à produire de la vanille.

La découverte contestée

Comme il était esclave et enfant, sa découverte fit naître de nombreuses polémiques que je ne commenterais pas. La paternité de sa découverte a été contestée même après sa mort.
Les écrits de son maître témoignent aujourd’hui que c’est bien ce jeune esclave qui est à l’origine de la fortune de nombreux planteurs.
Extraits d’une lettre de Féréol Bellier, datée du 17 février 1861.

« Me promenant avec mon fidèle compagnon, j’aperçus sur le seul vanillier que j’eusse alors une gousse bien nouée. Je m’en étonnai, et le lui fit remarquer. Il me dit que c’était lui qui avait fécondé la fleur. Je refusai de le croire, et passai. Mais 2 à 3 jours après je vis une seconde gousse près de la première. Je demandai alors comment il avait fait. Il exécuta devant moi cette opération que tout le monde pratique aujourd’hui… »

A son émancipation en 1848…..

Toujours est-il qu’il n’a jamais pu tirer profit de sa découverte. Son statut d’esclave ne lui a pas permis d’être payé pour sa découverte.
Ensuite, après son émancipation en 1848, il est comme les autres anciens esclaves, libre mais pauvre et sans éducation. Puisque les anciens esclaves ont enfin un état-civil, on donne au jeune Edmond le patronyme d’Albius, en référence à la couleur blanche alba de la fleur de vanille.
Il devient ensuite cuisinier chez un officier de garnison. Sa découverte ne lui ayant rien rapporté, il meurt dans la misère en 1880 à Sainte Suzanne.
Une stèle rappelant la naissance de cet esclave qui à 12 ans a changé le cours de l’économie de l’île a été érigée en 1980 dans sa commune natale de Bellevue….. soit 100 ans après sa mort…!


La Réunion est devenue très vite une région connue pour sa vanille, la fameuse vanille Bourbon est de renommée internationale.

Le principe de fécondation de la vanille

Le principe de fécondation de la vanille se décompose en trois mouvements:

– on saisit la pointe de la fleur avec la main gauche et on découpe la corolle avec une petite pointe
– on soulève délicatement avec une petite pointe en bambou, l’organe femelle (pistil) et on le redresse


– on appuie délicatement avec le pouce de la main gauche pour que l’étamine (mâle) puise s’incliner vers l’organe femelle et féconder la fleur.
Et on recommence ainsi de suite pour chaque fleur.


barre verteLes origines de la vanille

Sans intervention extérieure, la pollinisation de la vanille n’est pas possible. Il existe une fine languette qui empêche tout contact entre les étamines et le pistil donc toute fécondation.
Dans son pays d’origine, le Mexique, la fécondation est assurée par une petite abeille (la Mélipone), lorsqu’elle pénètre dans la fleur. Cet insecte n’existe ni à la Réunion ni dans les autres îles des Mascareignes.
Lorsqu’elle fût introduit en 1819 à la Réunion, les fleurs de vanille donnaient très rarement une gousse (moins d’une fleur sur cent)…
C’est en 1841, qu’un jeune esclave, Edmond Albius, mis au point une méthode artificielle de pollinisation de la vanille.

La « fleur noire » des Aztèques

L’histoire de la vanille est associée à celle du chocolat. Les Aztèques, et auparavant les Mayas, agrémentaient de vanille une boisson épaisse à base de cacao.
Les Aztèques appelaient cette boisson, destinée aux nobles et aux guerriers, xocoatl. Ils ne cultivaient cependant eux-mêmes ni le cacao, ni la vanille, en raison d’un climat inadapté.
Ces denrées de luxe provenaient d’un commerce avec les régions voisines.
La connaissance agronomique de la plante qui produit la vanille leur faisait probablement défaut car ils appelèrent l’épice tlilxochitl, ce qui signifie « fleur noire » alors qu’il aurait été plus logique de la nommer « fruit noir ».

HISTOIRE

 Les Espagnols découvrent la vanille au début du XVI e siècle, les historiens pensent en 1519, lorsque Hernan Cortés rencontre l’empereur astèque et qu’il découvre l’usage de la vanille pour parfumer son chocolat.

La première référence écrite et connue sur la vanille figure dans le  » codex de Florence  » écrit par des médecins aztèques en 1552.
Cortés ramena de nombreux plants de vanille qui ne produisirent jamais de gousse car les espèces de Colibris et d’abeille qui fécondent les gousses n’existaient pas en Europe.
Au XVII ème siècle, à la cour de Versailles, elle était achetée en cachette et portait le nom de  » pastille de Richelieu  » et elle parfumait aussi bien le tabac que les lieux d’aisances.
Jusqu’au XIXe siècle elle sera exclusivement importée du Mexique, car on ignorait que des abeilles indigènes jouaient un rôle fécondateur indispensable à la formation du fruit.
1836 et 1837 voit les premières pollinisations artificielles du vanillier.

Mais c’est à partir de 1841 grâce à un jeune esclave réunionnais, Edmond Albius , qui créé un procédé pratique encore utilisé de nos jours, que la pollination de la vanille permet à l’ile de la Réunion d’être le premier centre vanillier de la planète.

La Légende de Tzacopontziza et Zkatan-Oxga

La liane de la vanille est née du sang de la princesse Tzacopontziza (étoile du matin), à l’endroit où son ravisseur, le prince Zkatan-Oxga (jeune cerf), et elle-même furent rattrapés et décapités par les prêtres de Tonoacayohua, la déesse des récoltes.Le prince se réincarna en un vigoureux arbuste et la princesse devint la délicate liane d’orchidée enlaçant tendrement son amant. Les Totonaques appelaient la vanille et l’appellent encore aujourd’hui caxixanath, la  » fleur cachée  » .

Sources multiples et wikipédia
barre verte
L’homme des bois
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO :
C’est du même tabac…..

Epicerie et saveurs

Share Button

Le rouge gorge ….. l’ami des potes âgés

Bannière ruedesplantes 468/60px

L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière… et mes frères les oiseaux

 

barre verte

BIEN LE BONJOUR  AMI ……  ROUGE GORGE

bestiole des potagers resistant et inépuisable– Bonjour à ce Magnifique rouge gorge, en souvenir de Papy Parou qui adorait cet oiseau….Il venait à lui et s’approchait très près sans crainte, c’était magnifique.

Présent dans presque chaque jardin, c’est l’un des oiseaux les plus familiers, cherchant sa nourriture à proximité des potes âgés en train de jardiner.


ROUGE-GORGE NOTRE AMI SI PROCHE DE L’HUMAIN par Sud-imagesdu34

Le Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) est une espèce de passereau. Classiquement placé dans l’ancienne famille des Turdidae, il figure actuellement, avec d’autres représentants de celle-ci (particulièrement les tariers et les traquets), dans celle des Muscicapidae.
Le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge.

L’identification des jeunes peut se révéler difficile, car il leur manque la tache rouge et ils présentent un plumage brun tacheté ressemblant fortement à celui du jeune d’un membre de la même famille, le rossignol philomèle.
Le rouge-gorge est légèrement plus petit qu’un moineau avec une taille de 14 cm et un poids de 16 à 22 grammes, il est rondelet et haut sur pattes, ses yeux noirs sont également caractéristiques. L’âge maximal d’un rouge-gorge est de 18 ans.
barre verte

POUR DEMAIN RECONNAITRE LE ROUGE GORGE….

ATTENTION MÉPRISES:
– Du fait de leur poitrail rouge, le Pinson des arbres, le Bouvreuil pivoine, le Traquet pâtre, Linotte mélodieuse par exemple sont communément confondus avec les rouge-gorges.

Les Rouge-gorges ont souvent un gros ventre, d’autres ne l’ont pas.

barre verte

Raconte moi une histoire de rouge gorge

C’était la deuxième nuit après Noël.
Il faisait froid et le feu allumé à l’entrée de l’étable s’éteignait doucement.
A l’intérieur, couchés sur la paille, chacun dormait en frissonnant.
Le Bon Dieu, attentif du haut du ciel, interpella un petit oiseau gris et brun qui picorait à ses pieds :
« Descend, et va ranimer le feu ;  je ne veux pas que mon Fils ait froid ».
L’oiseau s’envola et descendit vers Bethléem.
Arrivé à l’étable, il s’approcha de ce qui restait du feu : un tas de cendre sous lequel couvaient quelques braises, et sur lequel restaient quelques branchages qui n’avaient pas encore brûlé.
L’oiseau se percha sur une grosse bûche préparée devant le foyer et agita ses ailes. Peu à peu, sous la force du courant d’air, les cendres s’écartèrent, puis les braises se mirent à rougeoyer. Leur chaleur devint si forte que les plumes de la petite bête roussirent.
Mais décidée à achever sa tâche, elle supporta la douleur jusqu’au moment où les flammes jaillirent, embrasant les branchages au dessus.
La flamme réveilla Joseph, qui se leva pour nourrir le feu.
Il se mit à faire bon dans l’étable.
Alors, se tournant vers l’oiseau, St Joseph lui dit :
– « Pour rappeler ton dévouement à l’enfant Jésus, ta poitrine gardera la couleur rouge du feu, et tu t’appelleras désormais le rouge-gorge ».

barre verte


L’homme des boisretour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button