Archives par étiquette : histoires

AH…. LA GALETTE DE LA CHOUETTE…!

L’origine de la fête des rois

Le jour de l’Épiphanie commémore la présentation de l’enfant Jésus aux rois mages autour de l’indémodable galette. Mais savez-vous que derrière cette manifestation religieuse se cache la célébration de rites païens ?

L’Épiphanie est fêtée par toutes les églises chrétiennes traditionnellement le 6 janvier. A la suite d’une réforme de la liturgie romaine, elle a été reportée au deuxième dimanche suivant Noël dans les pays où ce jour n’était pas férié.
Cette année, c’était donc dimanche  5 janvier.L'adoration des Mages; Jacob BASSANO

D’origine orientale, l’Épiphanie remonterait au IVème siècle. Le mot signifie « manifestation » en grec en référence à la naissance de Jésus. La date du 25 décembre se popularisa en Orient entre 380 et 430 et la spécificité de chacune des deux fêtes se fixa définitivement. Noël célèbre la naissance charnelle de Jésus et l’Épiphanie sa messianité.
Par l’adoration des rois mages reconnaissant le Messie le 6 janvier.
La ferveur populaire mit l’accent sur l’adoration des mages en Occident et la tradition de se réunir autour d’une galette vit le jour.

La Fête des Rois, de Jacob Jordaens, v. 1640-45 (Kunsthistorisches Museum, Vienne).

A l’origine de la fève et de la galette des rois

Au Moyen Âge, les grands nommaient quelquefois le roi du festin, dont on s’amusait pendant le repas.
La tradition de la galette avait déjà cours au XIVème siècle. L’’usage voulait que l’’on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée « part du Bon Dieu », « part de la Vierge » ou « part du pauvre » était destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.
On rapporte que le duc Louis II de Bourbon, (1337 1410) voulant montrer quelle était sa piété , le jour des Rois, il faisait roi un enfant de huit ans, le plus pauvre que l’’on trouvât en toute la ville.
Il le revêtait d’’habits royaux, et lui donnait ses propres officiers pour le servir.
Le lendemain, l’’enfant mangeait encore à la table du duc, puis venait son maitre d’’hôtel qui faisait la quête pour le pauvre roi.
Le duc de Bourbon lui donnait communément quarante livres et tous les chevaliers de la cour chacun un franc, et les écuyers chacun un demi-franc.
La somme montait à près de cent francs que l’’on donnait au père et à la mère pour que leur enfant fût élevé à l’’école

La forme ronde et dorée du gâteau est sans doute une référence au culte solaire des Saturnales. Dans cette galette est dissimulée une fève. Elle vient d’une coutume romaine qui consistait à tirer au sort le roi du festin au moyen d’un jeton noir ou blanc.

 Reprenant cela la tradition populaire veut que le plus jeune se glisse sous la table pendant qu’’on découpe la galette et désigne ainsi sans voir la part revenant à chacun.
Celui qui trouve la fève est par conséquent déclaré roi dans les rires les chansons et la bonne humeur.

 
LA BONNE PART  DE TROUSSE CHEMISE 

L’épiphanie 

« Les pis de Fanny….. c’est pas des miches … c’est de la galette pour les Rois »

La galette des Rois

en rires

et  en
chansons

Coup de
de Louis Fine
Roule galette: conte RUSSE

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs WIKI

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Comment l’eau de mer est devenue salée

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

Aujourd’hui apprenons :

Comment l’eau de mer est devenue salée

 


Ce livre donne des exemples clairs et de bons conseils pour aider les petits (de 0 à 3 ans et plus) à trouver leurs marques au sein de la famille et, plus tard, de la société. Depuis que je l’ai lu, ma fille participe aux repas familiaux et fait beaucoup moins de colères. Les exemples donnés sont clairs et bien commentés. On comprend mieux les erreurs à ne pas commettre et les petits trucs qui aident à rendre l’enfant heureux et sûr de lui. Un seul regret : ce livre est un peu court ! Il se lit tellement bien que l’on a trop vite fini de le dévorer ! Il ne reste plus alors qu’à mettre ses conseils en pratique !

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à modifier mon comportement ma manière d’être ou de me conduire avec les autres….. Je me rappelle de celle ci qui m’a amené à changer mon regard sur l’autre … L’autre ce mystère qui n’est pas moi …. et pourtant si proche….!

ÉCOUTEZ-LA VOUS AUSSI POUR QUE DEMAIN VOUS SOYEZ MEILLEURS …

logo mamy turlututu small– Alors.. ACTION Mamy..!
Raconte nous encore un conte étranger

– Oui je veux bien va pour un conte chinois qui nous explique :

Comment l’eau de mer est devenue salée

Il y a fort longtemps vivaient en Chine deux frères. Wang, l’aîné, était le plus fort et brimait sans cesse son cadet.

À la mort de leur père, les choses ne s’arrangèrent pas et la vie devint intenable pour Wang-cadet. Wang-l’aîné accapara tout l’héritage du père : la belle maison, le buffle et tout le bien.
Wang-cadet n’eut rien du tout et la misère s’installa bientôt dans sa maison.

Un jour, il ne lui resta même plus un seul grain de riz. Il fut donc obligé de se rendre chez son frère pour ne pas mourir de faim.
Arrivé sur place, il le salua et lui parla en ces termes :
« Frère aîné, prête-moi un peu de riz. »
Mais son frère, qui était très avare, refusa tout net de l’aider et le cadet repartit bredouille.

Mamy je peux peut être casser ma tirelire pour lui
– T’es gentil mon petit Jonas …
mais ce sera pas la peine…
Écoute la suite….

Ne sachant que faire, Wang-cadet s’en alla pêcher au bord de la mer jaune.


La chance n’était pas de son côté, car il ne parvint pas à attraper le plus petit poisson. Il rentrait chez lui les mains vides, la tête basse, le cœur lourd quand soudain, il aperçut une meule au milieu de la route.
« Ça pourra toujours servir ! » pensa-t-il en ramassant la meule, et il la rapporta à la maison.

Dès qu’elle l’aperçut, sa femme lui demanda :
« As-tu fait bonne pêche ? Rapportes-tu beaucoup de poissons ?

— Non, femme ! Il n’y a pas de poisson. Je t’ai apporté une meule.
— Wang-cadet, tu sais bien que nous n’avons rien à moudre : il ne reste pas un seul grain à la maison. »
Wang-cadet posa la meule par terre et, de dépit, lui donna un coup de pied.
La meule se mit à tourner, à tourner et à moudre….
Et il en sortait du sel, des quantités de sel.
Elle tournait de plus en plus vite et il en sortait de plus en plus de sel.


Wang-cadet et sa femme étaient tout contents de cette aubaine tandis que la meule tournait, tournait et le tas de sel grandissait, grandissait.
Wang-cadet commençait à avoir peur et se demandait comment il pourrait bien arrêter la meule. Il pensait, réfléchissait, calculait, il ne trouvait aucun moyen. Soudain, il eut enfin l’idée de la retourner, et elle s’arrêta.

À partir de ce jour, chaque fois qu’il manquait quelque chose dans la maison, Wang-cadet poussait la meule du pied et obtenait du sel qu’il échangeait avec ses voisins contre ce qui lui était nécessaire. Ils vécurent ainsi à l’abri du besoin, lui et sa femme.

Mais le frère aîné apprit bien vite comment son cadet avait trouvé le bonheur et il fut assailli par l’envie. Il vint voir son frère et dit :

« Frère-cadet, prête-moi donc ta meule. »

Le frère cadet aurait préféré garder sa trouvaille pour lui, mais il avait un profond respect pour son frère aîné et il n’osa pas refuser.

Wang-l’aîné était tellement pressé d’emporter la meule que Wang-cadet n’eut pas le temps de lui expliquer comment il fallait faire pour l’arrêter.
Lorsqu’il voulut lui parler, ce dernier était déjà loin, emportant l’objet de sa convoitise.

Très heureux, le frère aîné rapporta la meule chez lui et la poussa du pied.
La meule se mit à tourner et à moudre du sel.
Elle moulut sans relâche, de plus en plus vite.
Le tas de sel grandissait, grandissait sans cesse.
Il atteignit bien vite le toit de la maison. Les murs craquèrent. La maison allait s’écrouler.

Wang-l’aîné prit peur. Il ne savait pas comment arrêter la meule.
Il eut alors l’idée de la faire rouler hors de la maison, qui était sur une colline.
La meule dévala la pente, roula jusque dans la mer et disparut dans les flots.

Depuis ce temps-là, la meule continue à tourner au fond de la mer et à moudre du sel.
Personne n’est allé la retourner.

Et c’est pour cette raison que l’eau de la mer est salée.

Source : Collectif, Contes d’Asie, ill. Delphine Bodet, rue des enfants


LE CHOURISTE


Restez modeste les enfants :

« La mer ne se vante pas d’être salée »

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

LADY LADINDE EMPRUNTE LE PASSAGE INTERDIT … DANS LA FORET DE BROCELIANDE

VIVE LES VACANCES LE MERCREDI RESTE LE JOUR DES CHOUPINETS ET DES CHOUPINETTES

– « A noter que Chou Fleur ayant droit à ses vacances comme vous, la formule change…. Elle s’appelle
« PAS SAGE INTERDIT » et sera assurée à tour de rôle par les rédacteurs de la Chouette…
ou par des petites stagiaires….. et seulement ceux qui sont sage pourront la voir
 »
AUJOURD’HUI C’EST LADY LADINDE QUI S’Y COLLE

barre bleue

BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDELOGO CHOUPINAIN

«  Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote…

Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps….

vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote » et aussi comme aujourd’hui dans des missions spéciales…..

dinde « AïE AÏE AÏE…c’est ce que je me suis dit quant wiki notre détracteur en chef m’a demandé d’assurer le mercredi des choupinets pour cause de congé de Chou Fleur qui tient à merveille la rubrique… ! »

–          Tu sais bien que je suis resté un peu gourde et que du fait de mon nom ladinde il n’y a vraiment rien à espérer …je n’ai rien à leur apprendre… !

le sarkozut–          Tu trouveras bien….. !

–  Tu vois bien qu’il  n’y a plus personne pendant les vacances pour s’occuper des enfants ..
On ne va pas les laisser sans leur animation habituelle tout de même…

– Ok ok je vais la faire ta rubrique …
Et là ….! panique de panique pas de sujet  … Tu vas leur parler du roi soleil… mais comme disait l’autre » le roi n’est pas un sujet «

Re.. panique de chez panique et je me suis couchée avec la peur au ventre les pilons flageolants et le vertige de la page blanche ….
Sans un sujet pour  mes pauvres choupinets…. !

CHOUPINAINEt dans la nuit le rêve…. l’illumination se fait dans mon esprit sous la forme d’un Choupinain mi lutin , mi magicien de la lumière …

Jonglant avec les feuilles il me fait une démonstration merveilleuse de ses talents et surtout avec lui tout s’éclaire en moi et dans mon esprit

Il me dit qu’il vient de la foret de Brocéliande…????

Allez ….vous savez bien…!!! BROCELIANDE…

Même Les dindes comme moi savent que c’est la foret de Merlin l’enchanteur  et de toutes les fées qui l’entouraient.

Choupinain m’invite comme dans un rêve à le suivre dans son monde merveilleux

–          Venez avec moi je vous ferais découvrir le monde magique de la foret?
je vous présenterais à tous mes amis et si vous êtes sages aux esprits de la foret..!

–  Pas sage interdit  s’enfonce aujourd’hui dans la foret de Broceliande

venez avec choupinainChaque mercredi nous permettra de découvrir un ou plusieurs mystères… 

Bonjour les fées Viviane et Morgane..

Bonjour Merlin, Lutins et farfadets….   

dinde

 

– OK J’en suis…! ça va me dégourdir mes pilons

 


– Explique moi d’abord où elle est ta foret Choupinain

Regarde …!

venez avec choupinainBrocéliande est une forêt mythique de la légende arthurienne, généralement identifiée dans  la forêt de Paimpont en BRETAGNE.
Le premier texte à la citer est le Roman de Rou du poète anglo-normand Robert Wace, autour de 1160, mais c’est dans des textes postérieurs qu’elle trouve son nom actuel et la plupart de ses attributions.

Je vous propose de vous y rendre sur une musique :COASTIN’ … LORD OF THE DANCE , accompagnée des images de la vidéo de Kikipapillon
Allez …. N’ayez pas peur de faire cette ballade avec moi….

CHOUPINAIN
MERCREDI Je vous présente à mon pote Merlin l’enchanteur …
Attention  Lady Ladinde il va falloir trouver une solution pour lever le sortilège qui le frappe…! REGARDEZ…!

 

dinde

 

– OK J’en suis…! ça va me dégourdir mes pilons
et avec mon cerveau lent j’ai une semaine pour le tirer de là…!
J’en fais le vœu..!

– Position GPS* du Tombeau de Merlin:

Latitude: 48.077806º N   Longitude: 2.117568º W

venez avec choupinain– « A  MERCREDI …
AVEC MERLIN…! »

LOGO CHOUPINAINLADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac “La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..

206

Share Button