Archives par étiquette : guerre mondiale

C’est quoi Papy l’appel du 18 Juin 1940…?



Posée sur le coq en haut du clocher, LA CHOUETTE a gardé les yeux grands ouverts de 1939 à 1945 elle ne peut oublier ce qu'elle a vu..... et entendu...!

BLOC DE MARBRE
par WIKI

« A tous les combattants »

Anna Marly est une chanteuse et guitariste française d’origine russe, née le à Pétrograd (Russie) et morte le à Palmer (Alaska).
Elle a composé, à la guitare, la musique du Chant des partisans et en a écrit les paroles originales russes, tandis que les paroles françaises dues à Maurice Druon et Joseph Kessel ont ensuite servi de générique à l’émission Honneur et Patrie diffusée sur la BBC.
Elle est également l’auteur de la musique de La Complainte du partisan, chanson ensuite popularisée en anglais par Leonard Cohen.

Passionnés d’histoire, nous commémorons ensemble l’appel du 18 juin 1940 en reproduisant le texte de l’affiche de cet appel.

Nous souhaitons rendre hommage également à l’émission « Les Français parlent aux Français » qui crépite aux oreilles des auditeurs de la radio, avec le générique de la BBC entendu dans mille et un films de guerre.

Un bel hommage à rendre tous ces « soldats du micro », et notamment Pierre Dac qui soufflait, à travers la Manche, ce vent de liberté avec la ritournelle « Radio Paris ment, Radio ment, Radio Paris est allemand » sur l’air de La Cucaratcha.

Comme on le sait, l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle fut très peu entendu en France.

Dès le lendemain, la BBC accueille la France libre et met à sa disposition un studio et un émetteur. C’est le début d’Ici la France, une émission quotidienne du soir, une épopée radiophonique de cette résistance des ondes animée par Maurice Schumann, Jacques Duchesne, Pierre Bourdan, Jean Oberlé, Maurice Van Moppès, etc.
Les Anglais avaient quand même mis en place une censure en cas de débordement. Un officier anglais assistait à l’émission tous les soirs, la main sur une manette prête à couper l’antenne.
« En quatre ans, ce n’est jamais arrivé, »

EN SAVOIR PLUS:
L’appel du 18 Juin est le premier discours prononcé par le général de Gaulle  à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940, dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce discours – très peu entendu sur le moment mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères – est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.


3130

Share Button

Devoir de mémoire – 8 MAI 1945 – Fête de la victoire de 1945

Affiche réalisée en 1985 par Raymond Moretti pour le secrétariat d'État chargé des anciens combattants et victimes de guerre. Source : DMPA

Posée sur le coq en haut du clocher, LA CHOUETTE a gardé les yeux grands ouverts de 1939 à 1945 elle ne peut oublier ce qu'elle a vu..... et entendu...! BLOC DE MARBRE
par Chou blanc


« A mes parents …. qui commencèrent ce jour là à panser et à penser leurs plaies »

Le 8 Mai :Fête de la victoire de 1945

MARSEILLAISE MANOUCHE  Musique de circonstance à découvrir une MARSEILLAISE   MANOUCHE

La fin de la Seconde Guerre mondiale a été officiellement annoncée au peuple français le 8 mai 1945 par le général de Gaulle.
La célébration de ce jour de victoire a considérablement évolué jusqu’en 1981, date à partir de laquelle un consensus s’est fait pour consacrer le 8 mai jour férié et jour de fête nationale.

Le 8 mai 1945 :
fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-45)

7 mai 1945 - Signature, à Reims, de l'acte de capitulation des armées allemandes

7 mai 1945 – Signature, à Reims, de l’acte de capitulation des armées allemandes Source : wikipedia commons

Le 7 mai 1945, à 2 h 41, l’acte de capitulation allemande est signé à Reims. Les combats doivent cesser le 8 mai à 23 h 01.
La nouvelle est communiquée officiellement le 8 mai à 15 h 00.
Le lendemain, 9 mai, à 0 h 16, la capitulation générale est signée à Berlin. Les Soviétiques, maîtres de la ville depuis le 2 mai, estiment, en effet, que la capitulation de Reims n’est qu’un acte préliminaire. La France, signataire aux côtés des Alliés de ces deux actes, est représentée à Reims par le général Sevez, à Berlin par le général de Lattre de Tassigny. La reddition sans conditions de l’Allemagne nazie met fin en Europe à un conflit de six ans qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts.

LIEN VERS LE SITE DEVOIR DE MEMOIRE .GOUV.FR

barre bleue

CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac                    
RETRO :avec ma mémé qui m'a tout raconté
C’est du même tabac…..

2208

Share Button

CHOUCINÉCLUB : Le pont

C’EST LA SEMAINE ALLEMANDE …


BONJOUR
LES SOURIS…!


Das nicht mehr..!
Plus jamais ça..!

CHOUCHINÉ CLUB

Chouchiné club, c’est la rubrique ciné-club… Pour laquelle, je vais régulièrement chiner des films cultes du cinéma.
J’espère vous redonner l’ambiance des salles obscures, le gout des Mikos… sans le bruit des Mentos qui sortent de leurs rouleaux et des becos… du dernier rang….!

RÉSUMÉ DU FILM :  LE PONT

Sortie 1959 (1h42)
Réalisé par Bernhard Wicki ,
Avec Folker Bohnet ,Frank Glaubrecht ,Michael Hinz ,Cordula Trantow ,Fritz Wepper ,
Genre Guerre
Nationalité Allemagne
 LE CHOURISTELa guerre se rapproche, en ce mois d’Avril 1945, de cette petite ville d’Allemagne jusqu’alors épargnée par le conflit.

Une bombe est tombée près du pont, terrain de jeux privilégié des adolescents du village et peu après, la mobilisation de ceux-ci, malgré leur jeune âge, est décidée.
Les voilà soldats du grand Reich et malgré les démarches de leur enseignant Stern, sept écoliers de seize ans se voient confier la défense du pont. Tout commence pour eux comme un jeu…

L’histoire se passe en Allemagne, en avril 1945, dans les dernières semaines de la guerre en Europe.


Pour adultes et adolescents

PAPY VIDEO
Ce film est complet….

Ce film a bouleversé ma jeunesse car pour la première fois la guerre m’était montrée côté allemand..!
Bouleversant..!

Das nicht mehr..!

Je suis content de l’avoir conservé dans ma mémoire et dans mes archives .. pour vous tous..!

Le film comme si vous l’aviez vu….

LE CHOURISTE

 Ce film est tiré d’une histoire vraie, dans laquelle il n’y a que trois adolescents de la commune pour défendre le pont.
L’un d’entre eux, pensant ce combat inutile, déserte le soir même sous les moqueries de ses camarades.
Le lendemain, 28 avril 1945, il constate que les Américains sont passés, le pont est intact et ses deux camarades sont morts. Trois jours plus tard, le cessez-le-feu intervenait pour toute l’Allemagne….

Des garçons de 16 ans sont mobilisés dans le Volkssturm, la milice populaire allemande levée en 1944 pour épauler la Wehrmacht dans la défense du territoire du Reich.
Après quelques jours d’instruction, le bataillon est envoyé au combat.
À la supplique du commandant de compagnie, le chef de corps fixe aux enfants une mission sans aucun danger : sous le commandement d’un vieux sergent expérimenté, défendre un pont sans intérêt d’aucune sorte qui, de toutes façons, va être détruit par une équipe de sapeurs aguerris.
Le sous-officier en maraude est tué par des Feldgendarmes.
Livrés à eux-mêmes, les enfants défendent le pont contre un peloton de soldats américains auxquels ils détruisent deux chars.
Un soldat américain s’aperçoit de l’âge de ses adversaires et les supplie de partir : « Go home ». Mais ceux-ci ne le comprennent pas et le tuent.
L’un après l’autre, les jeunes sont tués, sauf deux.
Après le combat, les sapeurs allemands se présentent afin de faire sauter l’ouvrage.
Les deux gavroches tirent sur les sapeurs, tuant le chef du détachement.
Un des gamins est abattu.
Le dernier survit pour raconter l’histoire.

Le survivant, Manfred Gregor, décide de raconter ce combat absurde d’une jeunesse endoctrinée dans lequel il aurait pu être le troisième mort.
L’histoire originale étant trop courte, le scénario est remanié pour en faire un roman.
Ces modifications permettront à l’auteur de rester anonyme et d’éviter d’éventuelles représailles de jeunes Allemands encore sensibles aux thèses que le régime national-socialiste leur avait inculquées.
retour sur la rubrique du même tabac

CHOU FLEUR


RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button