Archives par étiquette : foot

FOOT : Je me dois d’être chauvin

 ENTRE CHAUVINS….!  JUSQU’AU DUEL FINAL….!

– Vous l’aviez remarqué je ne suis pas une sportive.
En ma qualité de Chouette des clochers, j’ai un petit côté catho qui peut en troubler quelques uns.
Même si je me marre le plus souvent, ma tenue professorale affiche bien que je suis aussi  friande de tout ce qui me permet d’apprendre et de partager avec vous.

Aujourd’hui jour de demi finale je ne saurais faire les choses à moitié et c’est  le mot partager que je veux honorer …

Partager votre ferveur populaire pour le foot, tenter de la  comprendre surtout quand elle peut aller jusqu’au chauvinisme chez certains.

On me souffle que c’est Belgique France ce soir ( merci)

Belgique : petit pays de l’Europe Occidentale, dont les villes principales sont réputées, Bruxelles pour ses choux, Liège pour ses bouchons, Gand pour ses pairs et Anvers pour sa feuille (la feuille à l’Anvers)….

– On t’a rien demandé …! C’est pas le jour l’humour ….!

NON aujourd’hui, on tente d’être sportifs dans la rédaction et
d’essayer de définir:
Qu’est ce que le chauvinisme.

Être chauvin

C’est être patriote de manière exagéré et ce au détriment des autres pays

C’est une Expression française dont les origines remontent au milieu du XIXème siècle au moment où il fut joué à Paris une pièce de théâtre dénommée la cocarde tricolore qui traitait de la guerre d’Afrique et de la prise d’Alger.

Cette pièce patriotique fut un grand succès et de là serait né le chauvinisme applicable tant au personne qu’aux objets.

Aimer son pays au détriment des autres nations, être un patriote ardent jusqu’à
l’exagération

Les frères Cogniard

Les frères Cogniard

Mais d’où vient ce qualificatif ?

Le 19 mars 1831, on joua pour la première fois à Paris, sur la scène des Folies Dramatiques, une pièce en trois actes intitulée la Cocarde tricolore. Cette pièce, qui avait pour auteurs les frères Cogniard, était un épisode de notre guerre d’Afrique, inaugurée huit mois et demi auparavant par la prise d’Alger.

Or, parmi les personnages, figure un jeune conscrit qui est loin de professer d’abord un grand amour pour les armes, et qui s’accoutume difficilement à manger du « chameau » ; mais il finit par prendre goût à la guerre et devient un vrai soldat. C’est lui qui chante :

C’est vrai qu’jeus peur au premier coup de feu.
Mais quoiqu’ jadis j’nai manié que la bêche,
J’fus bientôt r’mis, et de Chauvin, corbleu !
On n’rira plus ; car j’étais sur la brèche
Au second coup de feu.

Et Chauvin n’en veut pas rester là ; le premier pas, le seul qui coûte, et fait ; Chauvin ne rêve plus que conquêtes. C’est le tour des femmes, maintenant,

La Cocarde tricolore, pièce patriotique s’il en fut, eut un succès qu’on peut dire prodigieux, sans avoir consulté la chronique théâtrale du temps.

Il est donc facile de concevoir que, grâce au couplet précédemment cité, l’expression de je suis chauvin ait pu, dans la langue familière, être prise dans le sens de : je suis bon patriote, comme venant après la phrase Je suis français, qui sert justement à exprimer la même idée.

– Quand on voit ça..!
On peut devenir chauvins en moins de deux .. buts

ALLEZ FRANCE… ALLEZ FRANCE ….  ALLEZ…!


Le footballeur français dans le coma depuis 30 ans

les potes footeux ont une pensée pour lui…
Jean-Pierre Adams est un footballeur international français qui a joué pour des clubs comme le PSG ou encore l’OGC Nice. Il constituait avec Marius Trésor ce que l’on appelait à l’époque la « Garde noire » de l’équipe de France.
Suite à une blessure au genou, il se fit opérer le 17 mars 1982 et tomba dans le coma suite à une erreur d’anesthésie.
Il ne s’est toujours pas réveillé.

SOURCE :
https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article3292

FOOT..EUX                          

Vous devriez vous équiper mieux pour la finale.. Drapeaux et autres….

https://amzn.to/2zpxbrU

https://amzn.to/2NBC5oI

Share Button