Archives par étiquette : fables

FABLES : Le renard et la cigogne


Vos poèmes, vos poèmes préférés

– Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!
Enfin pensez à tous les choupinets et les choupinettes qui découvrent avec eux

LE RENARD ET LA CIGOGNE


Le renard et la cigogne (*)

Compère (1) le Renard se mit un jour en frais,
Et retint à dîner commère la Cigogne (2).
Le régal fut petit et sans beaucoup d’apprêts :
Le Galand, pour toute besogne (3)
Avait un brouet (4) clair (il vivait chichement).
Ce brouet fut par lui servi sur une assiette.
La Cigogne au long bec (5) n’en put attraper miette ;
Et le Drôle eut lapé le tout en un moment.

Pour se venger de cette tromperie,
À quelque temps de là, la Cigogne le prie.

« Volontiers, lui dit-il, car avec mes amis
Je ne fais point cérémonie. »
À l’heure dite, il courut au logis
De la Cigogne son hôtesse ;
Loua très fort sa politesse,
Trouva le dîner cuit à point.
Bon appétit surtout ; Renard n’en manquent point.
Il se réjouissait à l’odeur de la viande
Mise en menus morceaux, et qu’il croyait friande (6).

On servit, pour l’embarrasser

En un vase à long col, et d’étroite embouchure.
Le bec de la Cigogne y pouvait bien passer,
Mais le museau du Sire était d’autre mesure.
Il lui fallut à jeun retourner au logis,
Honteux comme un Renard qu’une Poule aurait pris,
Serrant la queue, et portant bas l’oreille.

Trompeurs, c’est pour vous que j’écris,
Attendez-vous à la pareille.

Jean de la Fontaine

 

(*) Sources : Fable ésopique recueillie par Plutarque (Symposiaques, I,1) . Deux versions latines en existaient
dans le recueil de compilation des textes antiques de Névelet paru au siècle de L.F. : l’une d’Ésope, l’autre de Phèdre. Une autre de Phèdre existait aussi dans l’édition Sacy.
.
(1) compère et commère : le parrain et la marraine, puis :
les amis
(2) le titre des éditions anciennes s’écrit « Le Renard et le Cicogne » (du latin cicogna), La Fontaine écrivait : « cicogne ».
(3) au XVIème, le mot est employé au sens très vague de chose
(4) « bouillon qu’on portait autrefois aux nouvelles mariées
le lendemain de leurs noces…, se dit aussi d’un méchant potage » (Furetière)
(5) nous verrons un peu plus tard « Le héron au long bec emmanché d’un long cou »
Santé animaux

 

De JIM PALIR

SOURCE: SITE SUR LA FONTAINE


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE: La poule aux oeufs d’or

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

Aujourd’hui c’est :
LA POULE AUX ŒUFS D’OR

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..
je me rappelle de ce jour où elle m’a expliqué
« La poule au oeufs d’or » en me faisant écouter « La poule » cette suite en sol que je vous conseille d’écouter….
PRENEZ DU GRAIN DANS VOTRE MAIN POUR LA NOURRIR…

logo mamy turlututu small– ALLEZ.. ACTION Mamy raconte..!

Raconte nous ce que tu as entendu ce jour là…..

Je voudrais que nous ayons d’abord une présentation de cette histoire pour  les petits et une autre pour les grands avec la fable de JEAN DE LA FONTAINE sur le même sujet

– LA FONTAINE…!  ça y est… Elle se prend pour mon instit la Mamy !

LE CHOURISTE


– Tu as raison mon petit gars ..
RACONTE L’HISTOIRE D’ABORD MAMY

 

logo mamy turlututu smallII était une fois un fermier qui se lamentait constamment car ses poules ne pondaient qu’un oeuf par jour. Il essaya d’abord de remplacer leur nourriture par des
graines spéciales destinées à augmenter la production d’œufs,
mais sans succès.
Les pauvres poules faisaient tout leur possible,
cependant il n’était jamais satisfait.
Un matin, en pénétrant dans le poulailler, il vit briller sur la paille un
bel oeuf en or.

Il avait une poule aux œufs d’or! Il la prit immédiatement dans ses bras tout en se demandant s’il ne rêvait pas.

Mais non, c’était vrai, la petite poule était bien vivante et elle lui était devenue très importante.
Il la sépara bien vite des autres pondeuses et l’installa dans un endroit calme et tranquille où elle serait à son aise.
II lui apportait continuellement à manger pour qu’elle ponde plusieurs oeufs en or par jour.

Sans cesse, il lui parlait, lui expliquant qu’elle devait absolument augmenter sa production. Il la soulevait à tout moment, fouillant dans la paille à la recherche d’un autre œuf en or.
La petite poule était d’une nature patiente ; mais un beau jour, elle en
eut assez.

– Que fit-elle Mamy?

 


Elle n’avait même plus un moment de répit.
Elle décida d’agir :
finis les œufs en or, ce serait un œuf normal par jour comme toutes les autres.
Le fermier entra alors dans une colère terrible, mais la petite poule ne céda pas.

Suivant son exemple, les autres habitantes des lieux
réclamèrent gentillesse et douceur, menaçant d’une grève totale.

– La leçon a porté ses fruits.

Depuis, le fermier traite beaucoup mieux ses poules.
Il a compris qu’il ne faut jamais exploiter personne, surtout pas les plus faibles que soi.

 

– Super mamy on peut aller jouer avec les poules pendant que les grands vont boire à la fontaine avec Papy..?


LE CHOURISTE

– Oui mon petit gars .. vas y ..!
Moi , je garde tes frères et sœurs avec moi

 

 

chouette-prof
Jean de La Fontaine, né le à Château-Thierry et mort le à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Œuvres principales


Mamy tu la connais cette fable ..?

 

 

– Oui mon grand la voici  …

LA POULE AUX ŒUFS D’OR

 

cliquez vous avez un jeu au cul de la poule

L’Avarice (1) perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux pour le témoigner (2)
Que celui (3) dont la Poule, à ce que dit la fable, (4)
Pondait tous les jours un œuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches : (5)
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ? (6)

Sources : Ésope
Textes de  » Ésope, fables » Traduction de D. Loayza, GF Flammarion, P. 89 et 111

LE PETIT COUP DE POUCEchouette-prof (1) avidité, cupidité (Larousse, dictionnaire du français classique : le XVIIe siècle)
(2) prouver
(3) que l’exemple de…
(4) v. sources
(5) cupides
(6) allusion aux « chambres de justice » de Colbert, qui avaient amené des financiers enrichis malhonnêtement à rembourser leurs gains.
D’autre part, dans « le Berger et la mer », La Fontaine formulait déjà une certaine méfiance face à un enrichissement trop rapide et trop facile ; peut-être faut-il voir ici une mise en garde contre les enrichissements trop alléchants procurés par les Compagnies orientales.

– Sous prétexte que j’entends pas bien on ne m’écoute jamais ..!

Viens ISABELLE écoute ce que ma grand mère à moi me racontait…. c’est presque pareil..!

La femme et la poule.

Une veuve avait une poule qui lui pondait un oeuf par jour. Elle se dit que si elle lui donnait plus de grain, sa poule pondrait deux fois par jour : aussi accrut-elle sa ration. Mais la poule devenue grasse ne put même plus pondre son œuf quotidien.
La fable fait voir qu’à convoiter plus que ce que l’on a, l’on perd même ce que l’on possède.

L’oie aux œufs d’or

Hermès avait un adorateur très zélé, qu’il gratifia d’une oie aux œufs d’or. Mais l’homme ne sut se contenter de cette rente trop modeste ; croyant que son oie avait des entrailles toutes d’or, il n’hésita pas à l’immoler. C’est ainsi qu’il ne fut pas seulement trompé dans son attente, mais privé de ses œufs, car dans son oie, il ne trouva que de la chair.
De même, il arrive souvent que les gens cupides, à vouloir toujours plus, perdent même ce qu’ils possèdent.



– Moi je vais prier pour que Papy et Mamy soient toujours là pour me raconter encore longtemps leurs histoires

Santé animaux
SOURCES :

http://enfants.3colombes.free.fr/contes/conte/

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/pouledor.htm

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

Le loup et l’agneau du mercredi….

CHOUONS ET APPRENONS ENSEMBLE
par Chou fleur
C’est mercredi tous les jours pour cause de
Coronavirus

 C’est l’école des  parents qui commence pour  les choupinets et les choupinettes voilà de quoi jouer et s’instruire parfois….

La Chouette a décidé de les aider durant cette période de crise…

Aujourd’hui:

–  LE LOUP ET L’AGNEAU de Jean de la Fontaine

–  LE LOUP ET L’AGNEAU version Pierre Perret

–  PAPY SONG a dégotté 2 vidéos  du loup et l’agneau »

– PAPY SONG propose Radio p’tit loup

 

LA FABLE :   Le loup et l’agneau

Jean-Baptiste Oudry  (1686–1755) - Le loup et l'agneau

Jean-Baptiste Oudry (1686–1755) – Le loup et l’agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
– Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
– Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l’emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

Jean de la Fontaine

LE CHOURISTEEn moins de trente vers et sans un détail inutile, La Fontaine fait, dans le Loup et l’Agneau le récit d’une rencontre – dont l’issue ne laisse aucun doute – entre un loup affamé et un agneau naïf.
Mais ce récit prend une portée universelle, exemplaire : au delà de la violence des rapports de force dans le monde – ce qu’il est convenu d’appeler la loi naturelle, selon laquelle les loups mangent les agneaux -, La Fontaine décrit ici le comportement odieux de celui qui, non content d’exercer sa violence sur plus faible que lui, prétend la justifier par des arguments spécieux, inverse les rôles et se prétend victime pour pouvoir être bourreau.
Oubliée la loi naturelle… nous sommes ici dans l’artifice, la duplicité des comportements de l’homme avec son semblable, dont un auteur latin disait :
L’homme est un loup pour l’homme.
Chaque personnage développe ici à sa façon son argumentation : avec mauvaise foi pour le Loup et avec une vraie candeur pour l’Agneau.
En confiant à des animaux la mission de représenter la violence odieuse, La Fontaine donne à sa fable toute sa portée et nous permet de transposer sa leçon dans le monde humain.

Le loup et l’agneau

Version de Pierre Perret

Sur le vaste échiquier de not’ mond’ de misère
Un agnelet nature qui tétait l’onde claire
Se gourait pas un poil éclusant la lancequine
Qu’un loup l’cherchait partout pour en faire un Tajine.
– Viens ici p’tit loubard, qui t’a filé l’condé
De tremper ton gros blair dans mon sirop d’ablette ?
– Mais sire, je savais pas, j’en ai sifflé qu’un dé
Ce n’est pas pour si peu que vous m’faites la courette ?
Le loup à toute bubure enjambe le cresson
Poursuivant l’innocent qui a plus un poil de sec.
Le loup certes est plus fort, mais en guise de leçon
On verra qu’un teigneux peut tomber sur un bec.
Finalement comme chez nous, y a des moutons bêlants
Y a des faibles et des forts, y a des noirs et des blancs …
Le roi, lui, il s’en tape, il est pas dans l’troupeau
Il compte en s’endormant ceux qui paient des impôts.

Moralité: Tuer un p’tit agneau sans défense ? … C’est bien laid …
Mais c’est pas dégueulasse avec des flageolets !


PAPY SONG VIDEO


RADIO MON P’TIT LOUP

Découvrez la playlist LE LOUP avec Various Artists

Chou fleur

Cliquez pour en savoir plus - Plan et diaporama

Cliquez pour en savoir plus – Plan et diaporama – CONTACT

Share Button