Archives par étiquette : expressions

LE POTE H : Pourquoi dit-on que le cœur bat la chamade ?


les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

– OH purée va y avoir du boulot …. Merci monsieur excusez nous…… c’est une erreur il n’y a aucune fuite chez nous…..

Mais si on pète les plombs…. C’est noté votre entreprise fait aussi l’électricité…
si on pète un cable …. SUPER…..

Vous faites aussi…. Alors à bientôt….!


Savez vous d’où vient l’expression
« Battre la chamade »
« Avoir le cœur qui bat la chamade »…?:

 

– Vous savez pas….?                     On va vous éclairer

Avant de désigner des palpitations du coeur plus rapides qu’à l’accoutumée avec l’expression « avoir le coeur qui bat la chamade », la chamade était un roulement de tambour ou une sonnerie de trompette signifiant que l’on souhaitait se rendre ou parlementer.
Elle s’accompagna par la suite du drapeau blanc, pour être sûr de bien se faire comprendre visuellement.

Avoir le cœur qui « bat la chamade » signifie ressentir une vive émotion. Si « battre la chamade » est souvent utilisé dans un contexte amoureux, cette expression est paradoxalement née dans le langage militaire.

Au 18ème siècle, lors d’une bataille, quand on souhaitait s’entretenir avec ses ennemis ou se rendre, on émettait un signal avec un tambour ou une trompette pour indiquer à son ennemi sa volonté de capituler ou d’obtenir une trêve afin par exemple d’entrer en négociations.

– EH OH le socialo de service…. on a dit blanc le drapeau…! AH BON…SI VOUS L’AVEZ VENDU …. ALORS ACTE…..

On appelait cela « battre la chamade ». Mais bien souvent, avec le bruit des tirs, on n’entendait pas les signaux émis si bien que beaucoup d’hommes étaient tués inutilement.
C’est suite à cette constatation que l’on décida non seulement d’émettre un son, mais aussi d’y ajouter un signe visuel en agitant un drapeau blanc.
Aujourd’hui, ce signal est connu dans le monde entier.

– Lorsque le cœur « bat la chamade », c’est que nous sommes sujets à une vive émotion ou a une peur, peut être en référence à ce que devaient ressentir les soldats qui s’approchaient de leurs ennemis pour tenter quelques négociations.

Dans le domaine sentimental le coeur comme autrefois le tambour peut donc s’emballer, son rythme s’accélérer en raison d’un sentiment puissant.
Comme le soldat, l’amoureux peut être amené à se rendre, baisser les armes face à l’élu de son coeur.

– Qui a glissé ça là..? Si c’est pour apprendre à rire …. je dis rien

VAINQUEUR OU VAINCUS

il vaut mieux être vainqueur que vaincu !

Il y a une autre solution : 20 coeurs ou 20 culs

Pour moi 20 coeurs valent mieux que 20 culs !

Car les coeurs battent la chamade

et les culs font parfois de gros bruits !– C’était pour rire un peu d’air et…
il n’y paraitra plus

SOURCE :
http://www.linternaute.fr/expression
https://www.grands-meres.net


POTACHE

.

.barre bleue

Share Button

LE POTE H : Qu’est que c’est que l’andain


les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

– OH purée va y avoir du boulot …. Merci monsieur excusez nous…… c’est une erreur il n’y a aucune fuite chez nous…..

Mais si on pète les plombs…. C’est noté votre entreprise fait aussi l’électricité…
si on pète un cable …. SUPER…..

Vous faites aussi…. Alors à bientôt….!


Savez vous ce qu‘est :

L’ANDAIN

Landain (andane en italien, peut-être du roman/latin andare « aller ») est une bande continue de fourrage laissée sur le sol après le passage d’une faucheuse ou d’un andaineur lors de l’andainage.

Le terme a désigné un coup de faux, puis la quantité d’herbe abattue d’un seul coup de faux et enfin la rangée d’herbe que laisse le fauchage longitudinal d’un pré.


– Moi j’ai rien fait…. J’ai rien fait…!

Résultat d’un andainage mécanisé de la paille après moisson dans un pays d’agriculture intensive :  Picardie

Il s’applique aujourd’hui à différents types de produits étalés sur le champ, par exemple la paille derrière une moissonneuse-batteuse, les résidus de végétation derrière une faucheuse, ou encore les blocs rocheux issus de l’épierrage de la parcelle.

Super…!
Elle est mortelle celle là…

 Par analogie de forme, au Québec le même terme est parfois utilisé pour désigner l’andain de neige formé par les engins de déneigement, soit pour être laissé sur la chaussée, soit en préparation d’un ramassage par une souffleuse à neige.

– Qui a glissé ça là..? Si c’est pour apprendre à rire je dis rien

SOURCE :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andain


POTACHE

.

.barre bleue

Share Button

LADY LADINDE: Fait l’école buissonnière…?


dinde

BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

FAIRE L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE

En attendant le renouveau de nos modes d'éducation, la rencontre de l'autre, l'amour et l'audace s'apprennent plus que jamais à l'école buissonnière !A propos des élèves qui préfèrent  s’amuser plutôt que d’aller à l’école, on dit qu’ils font « l’école buissonnière ».

Cette locution trouve son origine au XVI siècle.

A cette époque, on appelait les écoles buissonnières des lieux d’apprentissage clandestins créés par l’église luthérienne pour répondre aux écoles dirigées par les clergés catholique et reconnues par le Roi.

Elles doivent leur appellation du fait qu’elles étaient souvent dissimulées dans les campagnes et même dans les bois, afin de répandre leur parole sans risquer d’être fermées.

Ces écoles interdites « cachées dans les buissons » dispensaient leurs cours à l’abri des regards, comme le faisait à ses débuts Martin Luther, considéré comme le père du protestantisme en Allemagne.

dinde LADY LADINDE

Share Button