Archives par étiquette : expérience

LE CONCOURS ENTRE LES DEUX BUCHERONS


hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

“ »Les Capacités de notre cerveau et
ses pensées positives »

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT
                     POUR LE CŒUR ET LE CORPS RÉUNIS

Le concours entre les deux bûcherons

«Apprenez des experts; vous; ne vivrez jamais; assez vieux pour tout apprendre tout seul.»

 

Dans la vie, plus nous sommes intelligents, moins nous avons à travailler fort et plus nous produisons.

C’est l’histoire d’un célèbre bûcheron qui vieillissait, mais dont la renommée s’étendait très loin dans les villages avoisinants.
Un jour, un jeune et solide bûcheron l’a défié.
Ce jeune homme avait la moitié de son âge.
Il déclarait qu’il pouvait couper plus de
bois que le bûcheron plus âgé, et ce, dans le même laps de temps.
Le bûcheron plus âgé a accepté de relever le défi, et ils se sont mis d’accord sur les conditions de l’épreuve. Chacun devait travailler six heures, après quoi les bûches seraient comptées.

À l’annonce de cette nouvelle, les gens ont accouru des villes
et des villages environnants pour assister au concours. Évidemment, beaucoup de paris ont été pris ce matin-là.
Le concours a
donc commencé. La sueur luisait sur les fronts et les corps des deux participants.
L’acier des haches réfléchissait les rayons du so
leil.
La forêt tout entière résonnait de bruits sourds et cadencés.

Les coups de hache des deux bûcherons faisaient voler les copeaux de bois de tous les côtés.

Après cinquante minutes, il s’est produit quelque chose d’inhabituel. À la grande surprise de tous, le bûcheron plus âgé s’est arrêté et il s’est éloigné dans la forêt pour en revenir dix minutes
plus tard.
Le jeune, lui, n’arrêtait pas de travailler. Ce comporte
ment s’est répété tout au long de l’épreuve. Le bûcheron plus âgé, s’absentait dix minutes chaque heure pour aller dans la forêt.

Lorsque le juge a déclaré que le temps était écoulé et a ordonné que l’on compte les bûches, le jeune bûcheron a regardé son adversaire en arborant un large sourire.
Le juge a annoncé alors le
résultat.
L’ainé avait coupé plus de bois et gagnait ainsi le concours.

Le jeune bûcheron et la foule étaient stupéfaits.

Ils criaient :
«Le
plus vieux n’a travaillé que cinq heures et le plus jeune en a travaillé six.
Comment est-ce possible?»

Et le bûcheron plus âgé, après avoir calmé la foule, a pris la parole :

«Vous avez cru que j’allais me reposer quand je me retirais dans la forêt. Eh bien non, vous aviez tort, j’allais simplement, aiguiser ma hache! »

LE CHOURISTEFaire de la formation continue – c’est-à-dire continuellement apprendre, étudier, lire, améliorer ses compétences et ses habiletés, c’est faire comme le bûcheron plus âgé et aiguiser votre hache.
L’important dans la vie, ce n’est pas nécessairement de travailler fort, mais plutôt de travailler intelligemment et efficacement.
Et étudier en apprenant des erreurs des autres à travers des

livres, des séminaires et des cassettes ou des CD de formation, c’est
justement travailler intelligemment.

Rappelez-vous :

– N’oubliez jamais ce grand principe:

« Dans la vie, plus nous sommes intelligents, moins nous avons à travailler fort et plus nous produisons.
Dites-moi, votre hache est-elle bien aiguisée? »

 

– %@@@@§§§§??####gggggrrr…..???????

SOURCE:


https://amzn.to/2txQaKI
Patrick Leroux
(Livre : Pour le cœur et l’esprit)

Description :

Les histoires émouvantes et exaltantes m’ont toujours fasciné. Déjà tout petit, je prenais un réel plaisir à écouter mes parents et mes grands-parents m’en raconter pour m’endormir.
Puis enfant, elles servaient à me transmettre leurs valeurs, et à éveiller mon imaginaire et à stimuler mon apprentissage.
Je suis persuadé que vous découvrirez dans ce recueil plusieurs histoires qui vous réchaufferont le coeur et stimuleront votre esprit.



retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

Ecoutez-vous votre instinct?… votre intuition ?

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

Capacités de notre cerveau à découvrir
« QUI EST L’AUTRE »

Écoutez-vous votre instinct?… votre intuition ?

Un jour, le patron d’un empire industriel convoque son assistant polytechnicien pour un briefing de début de semaine.
Ce dernier, affolé, l’implore de prendre une décision, sans quoi l’une des entreprises du groupe courra à sa ruine.
Le self made man réfléchit un instant puis dit :
« il faut faire cela ! »
Le polytechnicien ne comprend pas et demande :
« Mais monsieur, c’est contraire à toutes les lois du marché ! Pourquoi prenez vous cette décision ? »
Le self made man répond :
« Je ne sais pas, mais je puis vous assurer qu’il faut agir comme je vous le dis. »
  2 mois plus tard, le Financial Times annonçait la surprenante reprise des affaires de cette entreprise. Le polytechnicien, journal en main, pénètre dans la grand bureau du selfmade man pour le briefing hebdomadaire et dit :
« Vous avez vu, monsieur ? C’est incroyable ! Les affaires reprennent ! »
Pour toute réponse, le self made man se tourne vers le polytechnicien et dit:
« Maintenant, je vais vous expliquer pourquoi j’ai pris cette décision Parfois, les circonstances nous imposent de prendre une décision. La raison ne peut pas tout expliquer et pourtant, il faut agir sans attendre. Il est temps alors de se laisser guider par autre chose : l’instinct, l’expérience, l’habitude… »

Ce sens inné de ce qu’il faut faire ou ne pas faire, cette aptitude à s’adapter aux circonstances et à prendre une décision sans revenir sans cesse sur ce que l’on a dit, distingue les grands patrons de leurs employés. Les self made man sont rarement arrivés au sommet par hasard…
La différence entre les grands patrons, les meneurs d’homme, ceux qui se sont faits tout seul, c’est qu’ils sentent ce qu’il faut faire davantage qu’ils ne le raisonnent.
Inspirez vous de cet exemple pour mener vos propres vies :

Parfois, il faut savoir écouter son instinct. On a tout le temps d’expliquer son acte par la suite.
« Le patron ne sait pas comment on fait, il sait parfois pourquoi il faut faire mais sent toujours quand il faut faire. »
M. de Cornouardt

Jusqu’où peut mener notre sixième sens?

Pressentiment, clairvoyance, prémonition … L’intuition est-elle susceptible de nous ouvrir à des formes de pouvoirs paranormaux? Réponses scientifiques, avec des neurologues et des cogniticiens.

A la fin des années 1990, une expérience menée avait fait l’effet d’une petite bombe dans les milieux de la psychologie ex­périmentale et de la parapsychologie scientifique. Elle suggérait que notre inconscient était capable de percevoir un évé­nement avant qu’il se produise. Donc que nous serions tous doués, à notre insu, d’une étrange faculté de prémonition. Pas moins!
Au départ. le but de cette expérience n’avait rien à voir avec l’intuition, et encore moins avec les phénomènes paranormaux. Elle consistait à observer les réactions du système nerveux lorsque nous devons prendre une décision « à risques ».

LE DISPOSITIF
Pour cela, on avait utilisé un dispositif permettant de mesurer les réactions physiologiques à l’aide de deux électrodes placées au bout d’un doigt.

– La première envoyait un courant électrique très faible;
– La seconde captait l’électricité qui passe à travers la peau.

Plus on est stressé, plus l’électricité passe, un phénomène tout à fait naturel provoqué par une légère humidification des mains:
– le stress fait transpirer.
– À l’inverse, plus on est relaxé et dé­tendu, moins l’électricité passe.


DEVINER UNE CARTE GAGNANTE


Placé devant quatre jeux de cartes, chaque participant recevait une somme d’argent. Chacun des jeux comportait des cartes qui en faisaient gagner et d’autres qui en faisaient perdre. Bien sûr, personne ne pouvait savoir où étaient les mauvaises. Les chercheurs ont constaté un phénomène étrange, qui les a déconcertés: la plupart du temps, lorsque les joueurs étaient sur le point d’en retourner une perdante, ils avaient une réaction élec­trodermique très marquée juste avant de faire leur choix. Autrement dit. sans aucune possibilité de déduire la présence d’une carte négative par la logique, leur système nerveux s’affolait, réagissait en envoyant un « signal d’alarme », comme si leur esprit était capable de deviner le tirage.
Conclusion des neurologues: « Ces résultats suggèrent que l’inconscient dirige le comportement avant que la connaissance consciente ne le fasse … Le mécanisme identifié ici est distinct des autres mécanismes neuraux.

ANTICIPER UNE IMAGE STRESSANTE

Cette expérience a relancé une question : l’intuition est-elle une faculté pa­ranormale? Nous distinguons aujourd’hui deux types d’intuition:
1 La première est « rationnelle » et relève d’une construction logique inconsciente de notre esprit.
2 La seconde s’apparente effectivement à une faculté paranormale, car elle échappe à toute possibilité de logique. C’est ce que nous appelons le « pressentiment ».


LE DISPOSITIF

La preuve? Une expérimentation menée entre 1997 et 2005 à l’université d’Amster­dam, Les étudiants volontai­res, des électrodes branchées sur les doigts, étaient installés en face d’un écran qui affichait successivement des photos sélectionnées au hasard par un ordinateur.

Certaines évoquaient le calme, la sérénité; d’autres étaient d’une violence parfois extrême.

Les résultats de cette longue étude ont été clairs: Pour une majorité des participants, leur « réponse phy­siologique » au stress était très nette avant la projection d’une image violente ». « Nous sommes doués d’une faculté intuitive capable d’anticiper des événements . »

L’intuition est-elle donc une faculté « psi»

L’intuition est-elle donc une faculté « psi» au même titre que la télépathie, la clairvoyance et la prémonition?

Non, L’intuition est une sensation vague et instable, alors que les phénomènes « psi » font émerger des images ou donnent des informations précises. Cependant, nous pouvons aujourd’hui considérer que ce sixième sens est porteur des capacités « psi ». Dès qu’un pressentiment se précise, qu’il donne des détails sous forme d’images ou de flashs et se vérifie par la suite, il devient une véritable prémonition.
« Par consé­quent, travailler son intuition mène naturelle­ment à développer nos facultés « psi ». « 

Se projeter dans le temps

Une autre étude très complexe sur des tests de mémorisation suggère clairement que : « Notre conscience est étalée dans l’espace et dans le temps, dans le passé comme dans le futur, que nous avons donc tous en nous une faculté latente de prémonition. « 

SOURCE: Psychologie magazine Eric Pigani mai 2012

Choucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button