Archives par étiquette : diabète

Alimentation : Du vin rouge pour les diabétiques..?

Print pagePDF pageEmail page

LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

Com’pote parle d’alimentation depuis longtemps dans la Chouette…
il commence à en connaitre un rayon

littel com pote DIABÈTE –
Un verre de vin rouge au dîner améliore (notamment) la santé cardiovasculaire des personnes souffrant de diabète de type 2.

C’est le résultat d’une nouvelle étude.

Si vous cherchez une bonne raison de trinquer avec un bon verre de rouge ce soir, nous avons une excellente nouvelle !
Selon une nouvelle étude de l’Université Ben Gourion du Néguev (Israël), un verre de vin chaque soir serait bénéfique au cholestérol et au cœur des personnes souffrant de diabète de type 2.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le rouge mais aussi le blanc, seraient tout aussi bons pour réguler votre glycémie.

 

Méthodologie :
224 personnes,
1 même menu…
mais 3 verres différents

Les chercheurs ont voulu savoir quels effets une consommation modérée d’alcool pouvait avoir sur les personnes diabétiques. Ils ont distingué différents types de vins pour mesurer différents effets. Ils ont suivi 224 patients atteints de diabète de type 2, âgés de 45 à 75 ans. La plupart ne consommaient pas d’alcool au moment où l’étude a commencé.

Ils ont été séparés en 3 groupes : l’un consommant chaque soir 150ml d’eau minérale au dîner, un second 150ml de vin blanc, un dernier 150 ml de rouge. Leur menu était le même, basé sur le régime méditerranéen, mais sans restriction.

 

Ce que l’étude a montré : vive le vin rouge !

 


Après deux ans de ce régime, les scientifiques ont conclu que, chez les diabétiques, « une consommation modérée de vin, surtout de vin rouge, dans le cadre d’un régime alimentaire sain, est apparemment sans danger, et diminue même légèrement le risque cardiovasculaire », ont expliqué les chercheurs.

Risque de diabète et sommeil du juste

En outre, les patients ayant consommé du vin, blanc comme rouge, ont amélioré la qualité de leur sommeil par rapport aux buveurs d’eau minérale.

Résultat :

Les volontaires ayant choisi de boire du vin rouge ont vu leur taux de bon cholestérol augmenter.
Tous avaient également un meilleur ratio de cholestérol que ceux qui consommaient de l’eau.

« Notre hypothèse de départ était que les effets bénéfiques étaient apportés par le vin, qu’il soit blanc ou rouge. Mais les résultats de l’étude (…) montrent que c’est surtout le vin rouge qui améliore les profils métaboliques des patients (…) », explique le Pr Iris Shai, l’un des auteurs de l’étude.

Pour preuve, les patients qui ont bu du vin ont vu baisser de façon significative leur composant du syndrome métabolique, diminuant du même coup les risques de diabète.

Enfin, le vin, qu’il soit blanc ou rouge cette fois, a aidé certains des 224 volontaires à dormir d’un meilleur sommeil.

► Ce que ça va changer

Que vous soyez diabétique ou non, voici une bonne occasion de ne plus se sentir coupable de partager un verre de bon vin chaque soir où vous en aurez envie… sans non plus picoler comme SUE ELLEN dans la série  DALLAS

SOURCE :

OUEST FRANCE   vin rouge et diabétiques

duo compoteCOM’POTE

Share Button

ALIMENTATION : SOYONS JOYEUX … N°2 Le lait et le diabète

Print pagePDF pageEmail page

logo alimentation

Henri Joyeux,
né le 28 juin 1945
à Montpellier est un écrivain et conférencier, ancien professeur des universités-praticien hospitalier de cancérologie et de chirurgie digestive à l’université Montpellier 1.
LA CHOUETTE DES CLOCHERS se penche sur les positions du professeur Joyeux sur notre alimentation…
Elle espère ne pas tomber de trop haut ….
SOYONS JOYEUX…. Cassez pas vos assiettes .. il nous invite à une meilleure alimentation ..
et à faire comme lui : «  je préfère aller au resto plutôt qu’à l’hosto« 
barre bleue

Aujourd’hui…. Le lait et le diabète

Crédit photo : DP Portrait de Thomas Willis

 

Origine du mot diabète

Nom latin du diabète de type 2,le terme
« diabètes mellitus »
a été créé à partir des caractéristiques urinaires des patients.

Le diabète de type 2 et les urines sucrées

Le nom latin du diabète de type 2 est
« diabetes mellitus ».

C’est toujours par la caractéristique des urines que provient le mot «mellitus » qui signifie « miel » en latin.

Il a été utilisé à partir du XVIIe siècle, après que l’Anglais Thomas Willis ait décrit un goût de miel des urines des personnes diabétiques.

Bien avant lui, les Chinois avaient déjà signalé que les chiens étaient attirés par l’urine des diabétiques.

À force d’employer le mot « diabète », on en oublie son origine.
Ce nom provient du grec « diabainen » signifiant «siphon», « qui passe au travers ».

Il est attribué à Démétrios d’Apnée, médecin grec vivant trois siècles avant notre ère.
Il met en avant la polyurie des diabétiques, c’est-à-dire la fuite des urines caractéristique de la maladie.

Les malades ont soif et les mictions sont abondantes, ce qui laissait penser que tout liquide  était immédiatement rejeté. Le terme latin   «diabètes » est attribué à Arétée de Cappadoce (premier siècle après J.-C.), célèbre médecin grec. Il englobe les diabètes de type 1 ou de type 2.

  barre bleue

docteur1no milk today

Le diabète de type 1 est dû à la destruction de cellules du pancréas spécialisées dans la production d’insuline, qui permet de diminuer la concentration de glucose dans le sang.

Un dysfonctionnement du système immunitaire, lié à des facteurs génétiques et environnementaux, est en cause.

Parmi eux, plusieurs sont à l’étude : les virus, la modification de la flore intestinale ou le régime alimentaire, y compris la consommation de produits laitiers.

halte au laitLa Finlande est l’un des pays européens où l’on consomme le plus de lait (126 litres de lait par an et par personne en 2011).
C’est aussi le pays où les cas d’enfants diabétiques de type 1 sont les plus nombreux.
De quoi alerter les scientifiques.
Mais rien ne prouve que la prévalence du diabète dans ce pays est liée au lait.

D’ailleurs, d’autres hypothèses vont bon train, comme l’excès d’hygiène, qui affaiblirait le système immunitaire des Finlandais.

Au contraire, pour Jean-Michel Lecerf, directeur du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, « la consommation de lait diminue fortement les risques de diabète », même s’il concède que
« le mécanisme d’action n’a pas été établi ».
Le professeur Lecerf est également membre du comité scientifique de l’observatoire des habitudes alimentaires créé par les professionnels de l’industrie laitière.
Il affirme n’avoir « aucun intérêt personnel » dans l’industrie du lait et exercer pour eux bénévolement.

A son tour, le professeur Henri JOYEUX parle du lait de vache qui est dangereux pour l’homme et il explique pourquoi !

Boire du lait, mais pas trop
Les produits laitiers ne sont pas essentiels à un régime alimentaire équilibré.
S’ils sont une importante source de calcium, ils ne sont pas la seule.

Faut il encore boire du lait
Il existe aussi des aliments riches en protéines (viande, œufs, poisson, légumineuses) ou en vitamines contenues dans les laitages.

Une consommation de lait trop élevée est soupçonnée de favoriser certaines pathologies. L’Autorité européenne de sécurité alimentaire recommande de se limiter à 2,5 g de calcium par jour (l’équivalent d’un peu plus de 2 litres de lait), que ce soit par le biais de l’alimentation, des boissons ou de compléments alimentaires.
Pour ce qui est des laitages en particulier, le professeur Walter Willett, responsable du département de nutrition de l’école de santé publique à Harvard, conseille d’en consommer un à deux par jour au maximum, pour ceux qui le souhaitent.

Pour simplifier, je me dois de vous rappeller
le conseil de Mémé Marthe :

« Il faut manger un peu de tout. Et ne pas se resservir. »

  SOURCE :   lemonde.fr
RETROUVEZ LE SITE DU PROFESSEUR JOYEUX ET SES LIVRES 

barre bleue

logo alimentation

Share Button