Archives par étiquette : developpement personnel

Ta destinée et ton futur sont entre tes mains

Print pagePDF pageEmail page

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER :
“ »Les Capacités de notre cerveau et ses pensées positives »

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT POUR GUÉRIR LE CORPS


Ta destinée et ton futur sont entre tes mains

Plusieurs personnes possèdent au fond d’elles-mêmes un grand potentiel de réussite mais leurs pensées et leurs fausses convictions les immobilisent complètement.
Prenez conscience que votre destinée et votre futur sont toujours  entre vos mains…
L’histoire qui suit en est une belle illustration.

Confucius était un homme très sage.
Il jouissait de la réputation d’avoir toujours raison à propos de tout.
Un beau jour, deux jeunes hommes ont décidé qu’ils en avaient assez.
Ils ont tenté alors de trouver une façon de prouver que Confucius n’était
pas le détenteur suprême de la vérité.
Après plusieurs jours de réflexion, l’un d’eux a eu une idée extraordinaire.
Il a dit à l’autre:
«Nous irons voir Confucius avec un oiseau entre nos mains et nous lui demanderons si notre oiseau est mort ou vivant.
– S’il répond que notre oiseau est mort, nous ouvrirons simplement les mains et notre oiseau s’envolera haut dans les airs.
– Si par contre il nous répond que notre oiseau et vivant, nous n’aurons qu’à
exercer une légère pression sur l’oiseau et son cou se brisera. Dans les
deux cas, nous aurons raison. »

Son ami était fou de joie:
«C’est une excellente idée. Allons voir Confucius demain. Pour une fois, le vieux n’aura pas raison et nous passerons pour des héros … »

Le lendemain matin, nos deux jeunes hommes prennent rendez-vous avec Confucius.
Juste avant de se présenter chez le vieux sage, ils achètent une colombe blanche.
Après avoir patienté quelques minutes dans le très grand hall d’entrée de Confucius, ils furent invités à prendre place dans la salle de séjour.
Plusieurs autres invités étaient également présents.
Le grand moment est maintenant venu. Nos deux compères se retrouvent face à face avec le vieil homme.
«Oui, mes enfants, que puis-je faire pour vous?
– Monsieur Confucius, nous avons simplement une question à vous poser, pouvons-nous?
– Mais bien sûr, mes enfants, allez-y.»
Un des deux jeunes hommes de déclarer:
«Monsieur Confucius, nous avons ici une colombe entre nos mains, vous pouvez très
bien voir une de ses ailes blanches sortir d’entre mes doigts. Notre question est la suivante : «Croyez-vous que notre oiseau est mort ou bien est-il vivant? » »

Confucius réfléchit un court instant, se leva et répondit, dans
sa très grande sagesse:
«Mes enfants, la réponse est entre vos mains. »

– %@@@@§§§§??####gggggrrrrrrrrrr

LE CHOURISTE

   Rappelez-vous :
« – Et de la même façon, votre destinée et votre succès futur sont
entre vos mains. Vous êtes absolument responsable de tout ce qui
vous arrive dans la vie et, tant que vous n’accepterez pas cette
res
ponsabilité, vous ne pourrez jamais rien accomplir de significatif. »

SOURCE:

Patrick Leroux
(Livre : Pour le cœur et l’esprit)
Description :
Les histoires émouvantes et exaltantes m’ont toujours fasciné. Déjà tout petit, je prenais un réel plaisir à écouter mes parents et mes grands-parents m’en raconter pour m’endormir. Puis enfant, elles servaient à me transmettre leurs valeurs, et à éveiller mon imaginaire et à stimuler mon apprentissage. Je suis persuadé que vous découvrirez dans ce recueil plusieurs histoires qui vous réchaufferont le coeur et stimuleront votre esprit.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

Mon cancer j’ai envie de lui péter la gueule…..

Print pagePDF pageEmail page

BLOC Nretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéOTE CHOULAGER

par Chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi les cancers… Aussi quand vint le jour de l’affronter à mon tour…
Ce ne fut pas facile….!
C’était il y a bien des lunes, quand cette amie me fit confiance pour faire partie de l’équipe qui l’entourait dans le traitement de son cancer.

J’ai préparé durant plusieurs nuits un volumineux dossier documentaire pour connaitre ce nouvel adversaire  que j’allais affronter ….
J’avais balayé les remarques de ceux qui affirmaient que faire un travail énergétique sur des cancéreux donnait de la vigueur aux cellules malignes….
Je me suis dit au pire j’augmente le potentiel de toutes les cellules et le combat fera rage à un niveau supérieur mais sans déséquilibrer les forces en présence.


Aujourd’hui après plusieurs accompagnements utiles je peux dire :

– « Faites vous accompagner et vivez votre maladie comme un combat personnel en visualisant les forces en présence en train de s’affronter…
et voyez au final vos anti-corps gagnants. »

 

Le témoignage d’une personnalité (que je n’ai pas assisté je le précise ) vient de me parvenir par les voies du hasard comme d’habitude…..
il est plein d’enseignement pour moi et tous mes malades car au delà de l’interview thérapeutique à l’aspect confessionnel évident, M BERNARD TAPIE utilise un vocabulaire et des mots qui marque l’empreinte d’un accompagnement énergétique semblable aux nôtres….
Écoutez le parler de son combat …

Entendez sa voix lorsqu’il parle du tunnel…..
Il m’a replongé dans ces instants de lutte où j’étais avec elle dans le noir du tunnel cheminant à petits pas vers la lumière ….. de la vie nouvelle qu’elle a repris aujourd’hui..!

EXTRAIT « le bout du tunnel »

« Le bout du tunnel » c’est un témoignage émouvant sur les améliorations que notre magnétisme apporte aux autres…

Je ne peux m’empêcher de penser à elle qui ne m’a jamais rencontré alors que nous avons fait corps quelques temps..!

Si le Bon Dieu m’entend qu’il sache que je suis toujours prêt à poser, les mains qu’il m’a prêté, sur les corps en détresse qu’il me présentera ….

« Lorsque j’accompagne mes malades sur le chemin de la guérison…. je dois vous dire que le chemin est rarement pavé de pétales de roses
Le plus souvent je me retrouve avec eux dans un tunnel noir celui de leur itinéraire vers la guérison.

L’expression populaire affirme que l’on doit voir le bout du tunnel…

La réponse est oui …! Tout au bout… Encore faut-il que je leur apprenne, à s’accoutumer à l’obscurité, à l’apprivoiser, pour qu’ils consentent avec moi à regarder la faible lumière minuscule que je leur montre du doigt…. Mon index revient souvent en pleurant ils ne le voient pas … Ils ne la voient pas, car ils ont le regard pendant vers le bout de leurs chaussures engluées au sol dans une boue noirâtre …
C’est de fait l’immobilité du corps, de l’esprit et de l’âme   depuis des semaines, parfois des mois…. !

Redonner de la vie ! Leur faire reprendre le chemin.. ! Leur faire mettre du chemin sous leurs pas
Voilà une belle mission qui se fait dans l’ombre, je dirais même dans le noir complet » …!

SOURCES :
France 2
LE BOUT DU TUNNEL est un inédit de chou blanc pour la CHOUETTE

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

Share Button

CHOUCALINE: L’Expérience de la chambre remplie de fumée

Print pagePDF pageEmail page

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE
de Choucaline

– « Les capacités de notre cerveau:

Le panurgisme……  C’est le fait de suivre le troupeau, se conformer à une idée dominante sans réfléchir, pour faire comme les copains,

L’expression « mouton de Panurge » désigne un suiveur :
Une personne qui imite sans se poser de questions, qui suit instinctivement ce que fait le plus grand nombre et se fond dans un mouvement collectif sans exercer son esprit critique ni seulement faire preuve de l’intelligence qu’on peut espérer d’un être humain.

L’expression tire son origine d’un épisode de PANTAGRUEL de François Rabelais, sans s’y trouver exactement en ces termes.

On a tous déjà vu les moutons cavaler en groupe d’un bout à l’autre d’un champ, en rangs serrés.
Mais qui est ce Panurge ?

Il s’agit d’un personnage de Rabelais, ami et faire-valoir de Pantagruel. Un jour au cours d’une traversée sur un bâteau, Panurge se dispute avec le propriétaire d’un troupeau de moutons, le bien nommé Dingdong (une vraie cloche). Pour se venger, il a une idée machiavélique : il propose au berger de lui acheter le chef du troupeau, le leader. Une fois le « deal » acté, Panurge balance l’animal par-dessus bord. Vous devinez la suite : tous les autres moutons le suivent et se noient. Plouf… Plouf… Plouf…

“La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité.” Jean Paul II

La nature du comportement humain est complexe, parfois illogique, souvent irrationnelle et la plupart du temps difficile à comprendre.
Nous sommes des créatures curieuses, désireuses de découvrir les vérités derrière chaque question, essayant toujours d’en savoir plus.
C’est pourquoi il n’est pas surprenant qu’au fil des ans de nombreuses expériences en psychologie aient été menées afin de plonger plus profondément dans l’esprit humain et d’éclaircir le pourquoi et le comment de notre comportement.

Nous vous présenterons, de temps à autre, un certain nombre d’expériences et d’études observationnelles qui tentent d’expliquer pourquoi nous sommes tels que nous sommes, dans quelle mesure notre comportement est inné ou acquis, et comment cela affecte notre façon d’agir.

Cette expérience demande à  des volontaires seuls dans une pièce de remplir un questionnaire, alors que de la fumée commence à passer sous la porte.
Que faire ?

Vous vous levez et partez très vite, vous alertez un responsable et vous le faites sans hésitation, non ?

Maintenant imaginez la même situation, sauf que vous n’êtes pas seul, vous êtes avec plusieurs autres personnes qui ne semblent pas se soucier de la fumée.

Que faites-vous alors ?

Lorsqu’elles sont seules, 75% des personnes ont signalé la fumée presque immédiatement.

La durée moyenne du signalement était de 2 minutes après avoir remarqué la fumée.

Cependant, lorsque deux complices étaient présents, qui ont reçu la consigne de la part des expérimentateurs d’agir comme si de rien n’était, seulement 10% des sujets ont quitté la pièce ou ont signalé la fumée.

Neuf sujets sur dix ont continué à travailler sur le questionnaire, tout en se frottant les yeux et en chassant la fumée de leur visage.

Cette expérience est un bon exemple de personnes répondant plus lentement (ou pas du tout) à des situations d’urgence en présence d’autres personnes passives.
Nous semblons dépendre fortement des réponses des autres, même contre nos propres instincts. Si le groupe agit comme si tout allait bien alors c’est que tout doit aller bien.

 

Ne laissez pas la passivité des autres entraîner votre inaction.
Ne supposez pas toujours que quelqu’un d’autre interviendra pour aider, que quelqu’un est qualifié pour agir au nom des autres.

« SOURCE : L’ami Eugène Personne

Publication originale : Latane, B., & Darley, J. M. (1968). Group Inhibition of Bystander Intervention in Emergencies. Journal of Personality & Social Psychology10(3), 215–221. )
https://www.chambre237.com/28-experiences-tests-psychologie-sociale-pourraient-changer-pensez-savoir-meme-1ere-partie/
http://www.beekoz.fr
Vous pouvez retrouver des livres qui présentent des expériences très intéressantes en psychologie ici. Et bien sûr l’indispensable livre fondateur de Moscovici « Psychologie sociale »

Choucaline plus proche de toi tumeur CHOUCALINE

Share Button