Archives par étiquette : developpement personnel

ALLEZ MAMY RACONTE : Barry, le plus célèbre des Saint-Bernard

Print pagePDF pageEmail page

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….
Ben..! Faisons les rêvez…..!

AUJOURD’HUI C’EST :
Barry, le plus célèbre
des Saint-Bernard

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..

je me rappelle du jour où elle m’a parlé de BARRY

ÉCOUTEZ ….. Je vais vous raconter qui il est et Papy vous expliquera comment le Saint Bernard est utile aux malades, handicapés et personnes âgées

– Moi j’ai peur des chiens et c’est un gros celui là Mamy
J’écoute mais ne me demande pas d’approcher de lui..!..

 

– Tout doux Mon Doudou….!

Tu n’es pas tout seul  mon petit Jonas …
avec tes frères et sœurs on va vous mettre en relation avec les chiens

 

Barry (1800-1814) est un héros national en Suisse. Il s’agit d’un chien de race saint-bernard qui accompagnait les sauveteurs lors des avalanches dans les Alpes suisses.
Grâce à son flair, plus de 40 personnes auraient été sauvées d’une mort certaine, et ses exploits le rendirent célèbre dans le monde entier.

On peut encore le voir au Musée d’histoire naturelle de Berne où son corps est conservé.

 LE CHOURISTE Le chien national suisse a un cœur en or.
Il adore et a besoin du contact avec les êtres humains. Il nous aide depuis plusieurs siècles : jadis comme chien de sauvetage, aujourd’hui comme chien social.
Lors d’actions ciblées, ces chiens contribuent à stimuler l’acquisition de compétences et le bien-être des autistes.
Il existe des
interactions qui reposent sur l’hypothèse que les chiens mobilisent nos forces physiques, psychiques et sociales. «Des études scientifiques montrent de façon patente les effets positifs que la cohabitation avec des animaux peut avoir sur le bien-être, le développement personnel et la qualité de vie d’êtres humains.»
Extrait de la Déclaration de Genève de l’« International Association of Human-Animal Interaction Organisations », 1995,
www.iahaio.org
.
En collaboration avec différents thérapeutes, comme des ergothérapeutes ou des médecins, les Saint-Bernard sont devenus des Chiens d’accompagnement thérapeutique par exemple utilisés pour la rééducation, dans les hôpitaux.


– Ils ont l’air sympa ceux là…..  j’ai moins peur..!!

chouette-profLa Fondation Barry mise avec succès depuis 2012 sur des interactions assistées par des animaux dans le domaine social.

Concepts individualisés pour vaincre la peur des chiens
La peur des chiens n’est pas chose rare et peut conduire les personnes concernées à restreindre leur environnement de vie et à perdre ainsi en qualité de vie.
il est  proposer aux personnes ayant peur des chiens des rencontres individuelles avec un chien.
Le programme est d’abord défini avec vous  de manière à mettre au point le concept adapté.

Activités assistées par des animaux

Visites dans des institutions sociales

Les chiens qui assurent ces visites aiment les contacts avec les personnes et sont formés avec leur personne de référence en tant qu’«équipe chiens sociaux».
Ils organisent des visites à des personnes de tous âges.
La présence des chiens et le contact physique (caresses) suffisent déjà à enrichir le quotidien dans les homes pour personnes âgées ou personnes avec un handicap par exemple.
Les Saint-Bernard sont un sujet de conversation et facilitent la prise de contact avec l’environnement.
L’effet bénéfique des chiens sur la santé est scientifiquement prouvé depuis longtemps.

Ainsi, la simple présence des Saint-Bernard peut déjà permettre de réduire la tension artérielle et le pouls, et d’atténuer les sentiments de solitude et les dépressions.

SOURCES :
www.fondation-b…))/default.aspx

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

Poesie : Unité ……..par Genpo Sensei, moine zen japonais

Print pagePDF pageEmail page

pour les amoureux de la littératureVos poèmes, vos poèmes préférés – Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

Je suis toujours émerveillée de constater que beaucoup de grands sages de toutes cultures, de toutes religions et de toutes époques se rejoignent dans leur perception de la réalité.
La forme et les références sont bien sûr différentes mais dans le fond, ils parlent le même langage.
Il semble donc qu’il y ait une grande vérité commune que nous sommes invités, pas après pas, à mettre en lumière dans nos consciences.
Ceux qui ont développé assez de sagesse pour transcender l’apparente réalité ont compris et ont su révéler cette substantifique moelle de la vie.
Ils ont su pénétrer au coeur des choses et leurs témoignages peuvent nous aider en nous offrant des pistes que nous pouvons emprunter à notre tour.

logo poésie smallUnité
par
Genpo Sensei,
moine zen japonais

Unité

Quand on s’éveille enfin à la claire compréhension

Et que l’on sent qu’il n’y a aucune frontière

Qu’il n’y en a jamais eu

On se rend compte qu’on est tout.

Les montagnes, les rivières,

L’herbe, les arbres, le soleil, la lune, les étoiles
Et l’univers enfin

Ne sont autres que nous-mêmes.

Rien ne nous distingue

Rien ne nous sépare les uns des autres

L’aliénation, la peur, la jalousie, la haine

Sont évanouies.

On sait en pleine lumière

Que rien n’existe en dehors de soi

Que par conséquent, rien n’est à craindre..

Etre conscient de cet état

Engendre la Compassion.

Les gens et les choses

Ne sont plus séparés de nous

Mais sont au contraire

Comme notre propre corps.

 

Genpo Sensei

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC  retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

    RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

HUMOUR : Le mystère de la communication.

Print pagePDF pageEmail page

LE BLOG NOTE
DE CHOU VERT

PAPY EUSTACHE

Communique mieux que
les gendarmes…!

– Au fait il n’a rien dit sur ses copines de la fac…!

– NON …. mais je crois qu’il a retrouvé une de
ses copines…
Une gendarmette

 


LE MYSTÈRE DE LA COMMUNICATION…

 

LES FAITS :
Le gendarme a marché sur la queue du chat et le chat l’a mordu.

COMPTE RENDU DU CHEF A L’ADJUDANT : Le gendarme a marché sur la queue du chat et le chat l’a mordu. Conclusion : le gendarme souffre et il ne peut plus marcher.

RAPPORT DE L’ADJUDANT A L’ADJUDANT-CHEF : Ce con de gendarme a marché sur la queue d’un brave chat, le chat l’a mordu et il a eu raison. Le gendarme souffre. C’est bien fait pour ses pieds. Il ne peut plus marcher. C’est une bonne raison pour le foutre dedans.

RAPPORT DE L’ADJUDANT-CHEF AU CAPITAINE : D’après l’adjudant nous avons un gendarme qui est con et qui souffre des pieds après avoir marché sur la queue d’un brave chat qui l’avait mordu. D’après l’adjudant c’est le chat qui a raison. Nous partageons l’opinion de l’adjudant car même si on est mordu, ce n’est pas une raison de marcher sur la queue des autres. Nous envisageons de mettre le gendarme dedans.

RAPPORT DU CAPITAINE AU COMMANDANT : D’après l’adjudant-chef, l’adjudant est devenu con car un de ses gendarmes ne peut plus marcher suite à une altercation avec un chat. L’adjudant-chef indique que c’est le chat qui a raison puisque le gendarme a bravé le chat en lui mordant la queue. L’adjudant-chef veut mettre le gendarme dedans. A la réflexion, cette décision pourrait déboucher sur un procès et ce serait folie dans le contexte actuel. La meilleure solution consiste a mettre l’adjudant dedans.

RAPPORT DU COMMANDANT AU COLONEL : L’adjudant-chef est devenu fou car son adjudant a écrasé la queue d’un gendarme qui avait mordu son chat. L’adjudant prétend que c’est le chat qui a raison. De toute évidence cet adjudant est con et le capitaine envisage de le mettre dedans. Toutefois l’expérience a prouvé que les cons n’ont jamais entravé la bonne marche du service. C’est pourquoi nous pensons qu’il serait préférable de nous séparer de l’adjudant-chefLe gendarme, appelé aussi « suisse », « cordonnier », « soldat », « masques-nègres » ou encore « diable cherche-midi » en raison de son attirance pour le soleil au zénith, est un insecte hémiptère de la famille des Pyrrhocoridae. Il porte le nom scientifique français de pyrrhocore, soit « punaise rouge ». Son nom scientifique est Pyrrhocoris apterus

RAPPORT DU COLONEL AU GÉNÉRAL : Le commandant me signale qu’un chat est à l’origine des troubles graves au sein du service. Les adjudants deviennent de plus en plus con. Ils se mordent la queue en marchant et veulent avoir raison des adjudants-chefs qui sont devenus fous. Le capitaine a écrasé un gendarme et le commandant, traumatisé, prétend que seul les cons sont capables de maintenir la bonne marche du service. Nous envisageons de le mettre à la retraite anticipée.

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs– « Ça te foutrait vite le cafard…. Ah bon vous voyez pas le rapport ..?
On a vraiment un problème de communication entre nous…! »



CHOU VERT

 

 

Share Button