Archives par étiquette : démon

LA LÉGENDE DU BOUQUET DE LA SAINT JEAN


Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!

Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….

Préparez les esquimaux glacés…..

Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….

Ben..! Faisons les rêvez…..!


Aujourd’hui: 
LA LÉGENDE DU BOUQUET de la Saint Jean

CD de sardanes et des chants catalans ..
la Chouette l’a trouvé pour vous : https://amzn.to/2N2h0n9

jonasLA LÉGENDE DU BOUQUET

DE LA SAINT JEAN

(Jacint Verdaguer)

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/35924131_1676797722437762_6339474000657252352_n.jpg?_nc_cat=0&oh=527d54533afd47937bf1d4aa72e30bf7&oe=5BA1473E

Logo mamy raconte DDans un mas du Vallespir, il y avait une jeune fille belle comme un bouquet de fleurs. Un jeune homme qui venait de trouver du travail aux forges de la Preste lui fit la cour et, bien que personne ne sache d’où sortait le galant, elle se laissa faire.

Il commença par lui rendre visite à la sortie de l’église tous les dimanches après-midi, à l’heure de dire le rosaire.
Puis, il alla la voir tous les jours, après le travail.

Arriva la Saint-Jean et la belle, comme c’est la coutume, se leva de bonne heure pour aller chercher la Bonne aventure avant la messe du matin.

Se recommandant au saint, elle cueillit l’herbe qui porte son nom et, la tressant en forme de croix, l’accrocha à la porte de sa maison.
logo jonas étélogo mamy turlututu smallRevenant des matines, elle trouva le jeune forgeron au bord du chemin…..
Ce dernier lui fit la conversation et, accroché comme une ronce à son jupon, la suivit jusque chez elle.

Elle entra dans le mas et, voyant que son soupirant restait dehors, elle l’invita à s’asseoir sur un tabouret qui se trouvait sur le pas de la porte.
Il fit celui qui ne comprend pas. Elle le pria à nouveau d’entrer et, voyant qu’il n’en faisait rien, lui demanda pourquoi.

Il lui répondit qu’il y avait là, cloué à la porte, un bouquet d’herbes dont il n’aimait pas l’odeur.
Alors, elle lui demanda son nom, qu’elle brûlait de connaître depuis plusieurs jours s’il le lui disait, elle décrocherait les herbes qui semblaient tant le déranger.

– Il répondit qu’il était le démon, car il ne pouvait refuser de répondre à cette question.

LE CHOURISTE Non seulement la belle n’enleva pas le bouquet d’herbes de sa porte, mais, qui plus est, elle raconta sa mésaventure à ses voisines.
Depuis, on accroche le bouquet de la Saint-Jean à toutes les portes du Vallespir.

SOURCE:
Maison canigou

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

 

Share Button

Poésie: Le sabbat

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc

La poésie d’Halloween

The sabbat comes softlyMusique d’ambiance

illustration jep papy réalisé sur table graphique d'ordinateur
Le sabbat

Je connais l’’endroit,
Je connais la clairière
Où font leur sabbat,
Les affreuses sorcières !
Elles dansent en rond,
Hurlant dans le vent,
D’’ignobles chansons
Le démon encensant !
Crachant le feu.
Avec soudain,
Des éclairs dans les yeux,
Elles lancent à pleines mains,
Des maléfices dans la nuit,
Aux hôtes de la forêt,
Qui loin de la clairière fuient
Ce sabbat endiablé !

Et je n’avais que vingt ans,
Une âme d’’enfant,
Quand, parmi la ribambelle,
Dansant avec elles,
Et crachant le feu,
Des éclairs dans les yeux
J’’ai vu la fille que j’’aimais !
Elle dansait et hurlait,
Dans la sinistre clairière,
Avec les sorcières !
Brisant pour toujours,
Mon premier amour !

Je connais l’’endroit,
Je connais la clairière
Où font leur sabbat,
Les affreuses sorcières !
La lune apeurée,
Ce jour là se voile,
Se cachant pour pleurer,
Parmi les étoiles !
Cet affreux sabbat,
Cette ronde,
Ces sinistres ébats
Cet effrayant monde,
Ces maléfices dans la nuit,
Désespérée la lune fuit,
Loin de cette forêt,
Loin du sabbat endiablé !

Et je n’’avais que vingt ans,
Une âme d’’enfant,
Quand, parmi la ribambelle,
Danser avec elles,
Et cracher du feu,
Des éclairs dans les yeux,
J’’ai vu la fille que j’’aimais,
Danser et hurler
Dans la sinistre clairière,
Avec les sorcières,
Brisant pour toujours,
Mon premier amour

PERE GUISSET (auteur catalan)  1998

 Le SABBAT

Il a lieu certains mercredis et vendredis vers 22h. seules les créatures démoniaques sont sensibles à son appel.

 

Le sabbat a généralement lieu près d’un monument mégalithique ou des ruines. Là, le Diable accueille des hôtes transformé en bouc noir. La célébration est une parodie de tous les usages sociaux et moraux.

Après la messe, un immonde banquet est servi où l’on s’empiffre, on rote et on fait grand vacarme pendant que le Diable copule avec chaque sorcière.
Cela dure jusqu’à l’aube.

Les plus grand Sabbats ont lieu durant les nuits des 21 mars, 30 avril, 21 juin, 23 septembre, 31 octobre pour l’Halloween et 21 décembre.

 

Comment réagir face à une sorcière ?

– Pour conjurer un sort, il faut immédiatement tendre le bras en direction de la sorcière en faisant le signe : majeur et annuaire repliés sous le pouce sur la paume, index et auriculaire pointés en avant

Lui faire les cornes avec les doigts.
– Si une sorcière vous tape l’épaule, il faut tout de suite se taper la tête.
Si elle vous tape la tête, élever les mains et de l’une frapper l’autre pour rompre le charme.

Chou Blanc est effectivement magnétiseurChou blanc retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button