Archives par étiquette : cuisine

LE GÂTEUX : Astuce pour dorer les tartes et pâtisseries

le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique

« Papisseries… »

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

 Comment faire pour dorer la pâte de vos tartes et pâtisseries

Voici les trucs et astuces pour que
votre tarte soit plus brillante plus

appétissante

 

Comment faire des tartes et pâtisseries bien dorées ?

Le succès d’une recette ne se résume pas qu’à son goût, il est également important de soigner l’aspect visuel. Pour embellir facilement vos tartes, biscuits et viennoiseries, il y existe un truc simple et efficace. Vous allez l’a-dorer.

Faites briller de mille feux vos tourtes, tartes, biscuits et autres viennoiseries en seulement… un coup de pinceau ! Pour donner un teint doré à vos recettes à base de pâte, plusieurs méthodes possibles, à condition d’avoir un pinceau de cuisine sous la main.

La technique classique consiste à appliquer sur votre préparation un mélange composé d’un jaune d’œuf battu et d’un peu de lait.

Badigeonnez légèrement ce mélange à l’aide d’un pinceau avant la cuisson.

À sa sortie du four, votre préparation aura joliment bronzée.

Si vous ne pouvez/voulez pas utiliser d’œuf, vous pouvez toujours vaporiser du lait sur le dessus de votre préparation ou encore y badigeonner de l’eau sucrée (sirop), toujours avant d’enfourner votre recette fétiche. (ma camarade met de la confiture)

 

ingrédients pour dorer les pâtes ou les coller entre-elles avant la cuisson. :

 

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Bonjour

Comment faire pour qu’une dorure à l’œuf, telle celle proposée ici, ne soit pas carbonisée à la cuisson (alors que la pâte est correctement cuite – pâte feuilletée à 220°C les premières minutes puis 190°C les 20-25 min restantes) ?
En fait, à force d’expériences ratées, j’ai fini par ne plus mettre de dorures sur mes pâtisseries. Une dorure eau+sucre n’est elle pas plus résistante ?

– Non, baissez la température de votre four. 220°C c’est trop ! 180°C est largement suffisant. A 220°C votre jaune bronze trop, c’est normal.

SOURCE :
https://www.meilleurduchef.com/fr/recette/dorure.html

– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?

Restez svelte 160pxLa cardamome est une épice d’origine indienne au parfum intense et à la saveur douce et piquante.
Son fruit, de couleur verte, pousse à proximité du sol seulement et sa maturation est irrégulière, c’est pourquoi la cueillette représente un énorme travail.
Les capsules sont ensuite séchées au soleil et parfois traitées par blanchissage.
La cardamome est l’une des épices les plus chères au monde, après le safran et la vanille. Elle entre dans la composition de nombreux types de curry.
Dans la cuisine européenne, on la retrouve dans les pâtisseries de Noël (p. ex. pain d’épices, spéculoos) comme dans la chair à saucisse, des liqueurs et certains mélanges d’épices.
La cardamome peut aussi agrémenter le vin chaud ou le café.
La poudre de cardamome est très parfumée, il faut donc l’utiliser avec parcimonie.
Poudre de cardamome bio 200gConservation:
pas plus d’un an.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

Share Button

LE GÂTEUX : En pâtisserie connaissez vous le « divorcé »

le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique Papisseries…

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

Pourquoi la pâtisserie le « divorcé » porte ce nom ?

Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres ... Ainsi, le bœuf-bourguignon, le cassoulet, le hachis Parmentier ou encore la Quiche Lorraine sont quelques-uns des plats typiquement français qui sont connus par de nombreux étrangers.

Pour ce qui est des desserts, ce sont les macarons, les éclairs, les mille-feuilles et les crêpes qui font partie des pâtisseries françaises les plus connues en France comme à l’étranger.

Pour autant, la pâtisserie française ne se limite pas uniquement à ces quelques desserts.

C’est le cas notamment du divorcé, une pâtisserie qui se compose de deux boules en pâte à choux farcies de crème pâtissière reliées par une crème au beurre.
Ce qui fait l’originalité du dessert est que les deux boules n’ont pas le même parfum :
– l’une est au chocolat
– tandis que l’autre est souvent au café.

C’est justement cette particularité qui est à l’origine du nom du dessert, qui évoque le divorce et la séparation.
Bien que le divorcé ne soit pas forcément très connu, il ressemble pourtant fortement à la recette de l’éclair et de la religieuse, deux desserts davantage connus et consommés.

– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?

Restez svelte 160pxLa cardamome est une épice d’origine indienne au parfum intense et à la saveur douce et piquante.
Son fruit, de couleur verte, pousse à proximité du sol seulement et sa maturation est irrégulière, c’est pourquoi la cueillette représente un énorme travail.
Les capsules sont ensuite séchées au soleil et parfois traitées par blanchissage.
La cardamome est l’une des épices les plus chères au monde, après le safran et la vanille. Elle entre dans la composition de nombreux types de curry.
Dans la cuisine européenne, on la retrouve dans les pâtisseries de Noël (p. ex. pain d’épices, spéculoos) comme dans la chair à saucisse, des liqueurs et certains mélanges d’épices.
La cardamome peut aussi agrémenter le vin chaud ou le café.
La poudre de cardamome est très parfumée, il faut donc l’utiliser avec parcimonie.
Poudre de cardamome bio 200gConservation:
pas plus d’un an.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

 

 

Share Button

Alimentation : La margarine



LE BLOC NOTE
DE
COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

Com’pote parle d’alimentation depuis longtemps dans la Chouette…
il commence à en connaitre un rayon

Le beurre est une matière grasse laitière, la margarine une matière grasse végétale.
A-t-on raison de remplacer le beurre par la margarine…?    Pas si sûr…

littel com pote

L’origine de la création de la margarine

En 1869, Napoléon III lança un concours qui visait à inventer un produit de substitution au beurre.

Le produit devait être gras, nutritif, se conserver mieux et être moins cher que le beurre afin que l’armée et les classes sociales modestes puissent y avoir facilement accès.

C’est ainsi que le pharmacien français Mège-Mouriès, vainqueur du concours, inventa la margarine.

La margarine est une émulsion d’eau et d’huile végétale stabilisée par l’addition d’émulsifiants et dont la teneur en lipides peut varier de 10 à 90 % en poids.

Hippolyte Mège-Mouriès, 1817 – 1880, était un chimiste et pharmacien français. Il est l’inventeur de la margarine

Vers 1861, Mège étudie la chimie des corps gras, travaillant à la Ferme impériale de Vincennes. Il observe que les vaches affamées, alors qu’elles maigrissent et produisent moins de lait, continuent de produire de la matière grasse dans le lait.
Il se lance alors dans un programme de confection de substitut de beurre, ses recherches aboutissent en 1869 avec le dépôt d’un brevet portant sur ce que Mège nomme la margarine, d’après le nom « acide margarique » du grec margaron, perle.
À partir de graisse de bœuf clarifiée, de mamelle de vache, de bicarbonate de sodium, d’un peu de lait de colorant jaune, il produit un substitut bon marché du beurre. Cette invention lui vaut un prix national.
Le brevet est enregistré en Angleterre, puis aux États-Unis, où la U.S. Dairy Company de New York se lance dans la production de margarine.
En 1871, il revend le brevet à l’entrepreneur néerlandais Antonius Johannes Jurgens, dont l’entreprise Margarine Unie deviendra ensuite Unilever.

Vue comme un substitut du beurre, elle fut longtemps présentée aux consommateurs comme ayant l’avantage de se conserver plus longtemps, d’être plus économique, et de présenter une texture plus malléable.

Le beurre plus gras que la margarine

C’est faux

beurre La margarine renferme autant de matières grasses que le beurre. Elle est aussi grasse et donc aussi calorique.

100 g de beurre ou 100 g de margarine apporte 740 Kcal et 83 % de graisses, d’origine laitière pour l’une, d’origine végétale pour l’autre.

La composition générale de ces deux matières grasses est donc identique mais ce sont leurs seules caractéristiques communes. Chacune d’entre elles présentent, par ailleurs, des atouts nutritionnels différents qui justifient leur place dans une alimentation équilibrée.

Des acides gras différents

La principale différence porte sur la nature des acides gras.
La margarine qui présente une consistance molle contient des acides gras insaturés et peu d’acides gras saturés. C’est notamment le cas pour les margarines au tournesol, riches en acides gras polyinsaturés dont le rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires est connu.
En revanche, les margarines solides (dures) vendues en pains, sont riches en acides gras saturés. On les utilise pour les fritures.
Le beurre est riche en acides gras saturés.

Le beurre c’est du cholestérol mais aussi des vitamines

La margarine est dépourvue de cholestérol alors que le beurre en renferme 250 mg pour 100 g. Cependant, à l’exception des personnes présentant un excès de cholestérol sanguin et qui, sur avis médical, doivent en réduire la consommation, il n’est pas nécessaire d’exclure le beurre de son alimentation.
Le beurre fournit par ailleurs des vitamines A et D naturelles alors que la margarine en est dépourvue sauf si elle est enrichie. Le beurre est d’ailleurs une des meilleures sources de vitamine A de notre alimentation.

►  La grande question: beurre ou margarine?

 Tout dépend de l’usage que vous en faites, car ce n’est pas l’aliment, mais la dose qui fait des ravages! En effet, le beurre et la margarine contiennent tous deux la même quantité de gras et de calories.

Le beurre

La fabrication du beurre n’a pas changé depuis des lustres. On sépare la crème du lait entier, principalement du lait de vache, et on la baratte en l’agitant fortement jusqu’à ce qu’elle épaississe.

Une fois le liquide retiré (le babeurre), le beurre est lavé et façonné en briques. .

Ce sont plutôt les gras trans et les gras saturés qui sont responsables de l’augmentation du cholestérol dans le sang. Il faut donc réduire la consommation des aliments qui en contiennent beaucoup, dont le beurre et les margarines hydrogénées.

La margarine oui mais non hydrogénée..???

Les margarines, solides à la température ambiante, sont composées d’environ 80 % d’huile végétale et de 16 % d’eau.

Elles sont constituées d’un mélange savamment dosé d’huile liquide et de graisses semi-solides.
Deux procédés sont utilisés pour solidifier les huiles:

• Soit on leur ajoute des molécules d’hydrogène (c’est ce qu’on appelle l’hydrogénation), ce qui entraîne la formation de gras trans, qui contribuent à l’augmentation du mauvais cholestérol; on obtient alors des margarines hydrogénées.

• Soit on les mélange à un peu d’huile fortement saturée – et ferme –, comme de l’huile de palme ou de palmiste, pour obtenir des margarines non hydrogénées.

Cette technique est de loin préférable à la première, car la teneur en gras saturés des margarines non hydrogénées est beaucoup moins importante et préoccupante que la concentration en gras trans des margarines hydrogénées.

Les gras trans, bête noire des autorités sanitaires américaines

Les acides gras trans sont des acides gras insaturés utilisés dans l’industrie agroalimentaire pour stabiliser et conserver les aliments mais aussi rehausser le goût. On les trouve dans la margarine et dans de nombreux produits alimentaires industriels comme les gâteaux, les viennoiseries, les plats préparés, les quiches, les pizzas, les barres chocolatées, etc.

Ces mauvaises graisses artificielles sont régulièrement dans le collimateur des autorités de santé américaines qui ont demandé aux industriels de les retirer des produits alimentaires d’ici à 2018. A présent, un aliment industriel sur trois sur le marché américain en contiendrait.

Plusieurs études ont montré qu’une consommation excessive d’acides gras trans est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire, quand leur apport dépasse 2% de l’apport énergétique total, rappelle l’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation en France.

Dans l’Hexagone, l’enjeu sanitaire derrière la limitation voire la suppression des acides gras trans industriels est moins urgent qu’aux Etats-Unis.

La population française a un apport moyen en acides gras trans estimé à 1,3% de l’apport énergétique total.

Vérifiez sur les étiquettes et n’achetez pas les margarines hydrogénées

Pour plus de bienfaits,

Pour préserver son cœur, il vaudrait mieux cuisiner au beurre qu’à la margarine, selon une méta-analyse de chercheurs canadiens.

Le verdict des chercheurs de la McMaster University à Ontario et de l’université de Toronto, au Canada, est sans appel : les aliments comme la margarine, riches en acides gras trans, sont plus nocifs pour la santé que les aliments comme le beurre et le fromage, riches en graisses saturées.

Plus précisément, consommer des acides gras trans augmente le risque de décès de 34%, de décès de maladie cardiaque de 28% et le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire de 21%.

En revanche, aucun lien de causalité n’a été trouvé entre la consommation de graisses saturées et l’augmentation du risque cardiaque, de décès toutes causes confondues ou de diabète de type 2. Mais les chercheurs restent prudents et précisent que cette absence de lien ne signifie pas que les graisses saturées sont sans danger pour l’organisme.

Compléments alimentaires Ruedesplantes

consultons :  http://www.hoaxbuster.com

ce site et spécialisé pour débusquer les canulars du web (A  connaitre)

 
Share Button