Archives par étiquette : cuisine

MADDY LA MALINE : Détecter les œufs frais…!!



LE BLOG
DES ASTUCES
DE MADDY MALINE


ASTUCE MAISON !
Notre maison est une mine d’objets réutilisables mais souvent nous ne nous en rendons pas compte.
Des instruments qui, selon nous, doivent être utilisés dans un seul but, peuvent en réalité devenir très utiles pour beaucoup d’autres choses.

 

Vous aussi vous ne savez pas si vos œufs sont encore frais

Moi, c’était pareil jusqu’à ce que je découvre le secret.

Pour savoir si un œuf est encore consommable,

Comment faire
1. plongez-le dans un verre rempli d’eau. .
2. S’il coule, il est consommable.
3. s’il est au milieu du verre c’est limite
4. s’il flotte, ne le consommez pas

Cette petite expérience permet en fait de connaitre la quantité d’air contenue dans l’œuf et donc son ‘âge’.


En effet, chaque œuf dispose d’une chambre à air qui s’agrandit au fil du temps.
Plus celle-ci est grande et plus l’œuf flottera.
Sa flottaison est donc un bon indicateur de son état de fraicheur.

 

Il existe toutefois d’autres techniques pour savoir si un oeuf est frais :

Agitez le à coté de votre oreille, et s’il fait du bruit, cela signifie que la chambre à air est importante car l’intérieur a de la place pour se balader.
Prudence donc.

Enfin, dernière technique mais qui nécessite de le casser : si le jaune reste ferme et rebondi et le blanc n’est pas liquide, c’est qu’il est frais.

– EH MADDY dans ce cas là,  qu’est ce qu’on fait ..???
surtout si dans un paire j’en ai qu’un qui rebondit sans l’autre..!!!!.
  Eh banane on fait pas d’omelette sans casser
des oeufs..!!

– Oh misère quelle bande de crânes d’œufs fêlés…!
Regardez la date qui est marquée..!
C’est comme le « Port salut »…  C’est marqué dessus.

SOURCE :
site : Se coucher moins bête

Restez svelte 160pxMaddy la maline

Bannière ruedesplantes 468/60px

Share Button

Se soigner par l’alimentation? Bien sûr que c’est possible !

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je veux, cette semaine, vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
en vous disant avec le docteur Jean-Christophe Charrié

« Se soigner par l’alimentation? Bien sûr que c’est possible ! » …

chouette-prof– Avant toute chose mon pote je dois te donner mes sources…
C’est LE MAGAZINE PSYCHOLOGIES qui nous éclaire sur le lien alimentation et  santé.


Jean-Christophe Charrié

« Se soigner par
l’alimentation?
Bien sûr que c’est possible
! »

Pour ce médecin généraliste, c’est une évidence et un constat quotidien:
Ce que nous mangeons peut tenir à distance les maladies, et nous soulager aussi bien que certains médicaments.
Certains des principes alimentaires proposés par Jean-Christophe Charrié,
médecin généraliste, sont communs à d’autres régimes
– comme dans la méthode Seignalet, les laitages sont exclus, par exemple.
Mais ils s’inscrivent dans une approche et dans un raisonnement résolument différents, car ils prennent en compte l’interaction des aliments avec le système hormonal et neurovégétatif de chacun.

littel com potePourquoi l’alimentation joue-telle un rôle fondamental dans les consultations de ce médecin ? 
La médecine intégrative que je pratique prend en compte tout l’environnement de la personne.
À ce titre, les aliments sont le premier facteur influençant la santé.
Mes patients me questionnent sur ce qu’ils mangent et, au fil de mes recherches et de mes expériences, j’ai constitué un référentiel adapté à chaque cas.
J’ai pu en éprouver l’efficacité auprès de centaines de personnes. J’ai aussi compris que les approches trop restrictives sont vouées à l’échec, car elles génèrent beaucoup de frustration et ne sont pas tenables dans le temps.
C’est la répétition de bonnes ou de mauvaises habitudes qui fait notre santé ou le lit des maladies.

Mes patients qui suivent les consignes sont en bien meilleure santé.
Une modification profonde et durable du régime alimentaire permet même d’éviter ou de supprimer des traitements au long cours contre la douleur,
l’hypertension, le cholestérol, le
diabète de type 2, l’asthme (corticoïdes) ou encore les troubles thyroïdiens.

Sur quelles pathologies les changements
alimentaires sont- ils les plus spectaculaires?


Ils sont particulièrement rapides sur les douleurs
rhumatismales.

En quinze jours, les résultats sont étonnants, parfois simplement en supprimant les produits laitiers.
Mais cela peut être aussi probant dans des cas plus lourds. Une de mes patientes
atteinte de spondylarthrite souffrait tellement qu’elle s’était résolue à suivre un traitement immunosuppresseur (aux effets secondaires si lourds qu’ils augmentent les risques de cancer).
A côté d’un traitement à base de plantes, elle a adopté un régime anti-inflammatoire strict.
Rapidement, elle a retrouvé son énergie, oublié ses douleurs, repris goût à la vie et renoué avec le plaisir d’aller danser.

 Les enfants réagissent aussi très bien aux modifications alimentaires.
C’est souvent spectaculaire lors d’otites:
En supprimant laitages et sucres, et grâce à une mise à la diète avec bouillon de légumes, riz, poisson à la vapeur, quelques légumes et fruits, cela passe en quelques jours.
Lors d’infections chroniques, comme une sinusite ou une bronchite, j’observe les mêmes améliorations notables avec un régime anti-inflammatoire.

little compote DPar quels mécanismes le régime anti-inflammatoire que vous préconisez peut-il soigner? .

Les fruits, légumes et céréales sont composés, comme les plantes, de molécules végétales potentiellement thérapeutiques.
Ils sont indispensables à notre santé. Cependant, dans notre société du « trop », j’observe que le simple fait de retirer certains aliments nous soigne.
Notamment ceux qui entretiennent l’inflammation, en cause dans nombre de pathologies: maladies auto-immunes, infections chroniques ou aiguës, allergies et cancers.

Pour éviter d’entretenir des réactions inflammatoires
pathologiques, il faut prêter
une attention particulière au pancréas.
Un organe du système digestif dont on ne se préoccupe pas assez, mais qui est en permanence sollicité par nos excès.
Une alimentation déséquilibrée le fatigue dans sa fonction tant endocrine (synthèse de l’insuline et du glucagon pour gérer le glucose) qu’exocrine (digestion des graisses et protéines).
Par un phénomène de cascade, lorsque le pancréas est sollicité, le nerf vague, qui lui est relié, est également stimulé, et son hyper fonctionnement favorise un état congestif général entraînant lui-même l’inflammation.

Outre ce phénomène, lorsque le pancréas est fatigué, cela peut entraîner un risque de diabète de type 2 (défaillance dans la synthèse d’insuline), ou une mauvaise digestion des lipides et des protéines se traduisant par des troubles digestifs (fermentation, gaz, selles collantes .. .).

littel com poteEn quoi consiste ce régime d’ « épargne pancréatique »
et anti-inflammatoire ?

Il s’agit de supprimer les aliments qui fatiguent trop le
pancréas :

Sucres ajoutés et édulcorants des desserts et des produits industriels, produits laitiers (sauf une petite portion de beurre le matin) et graisses cuites animales difficiles à digérer (viandes. d’animaux à quatre pattes, fritures .. .).
A cela s’ajoutent des aliments n’interférant pas directement avec le pancréas mais qui sont inflammatoires, comme les farines modernes de blé.
Je propose de varier les céréales (épeautre, quinoa, riz … ) et d’opter pour du pain au levain (plus digestes).

Vous pouvez tout de même soutenir votre pancréas en veillant à bien mâcher!
Car chaque coup de dents est du travail en moins pour lui, grâce aux enzymes salivaires qui démarrent la digestion. Il ne s’agit pas d’entrer dans un
« monastère alimentaire ».

Si, en phase aiguë d’une maladie, surtout un cancer, je conseille d’être le plus strict possible, le reste du temps, vous pouvez alterner des jours « avec consignes» et des jours sans.

  

En bonne santé grâce à une alimentation naturelle. Immunité. Énergie. Détox. Mémoire. Sommeil…
Jean-Christophe Charrié

 C’’est désormais possible, grâce aux cures présentées ici, qui s’appuient sur les dernières avancées de la recherche médicale. Découvrez des mono-diètes faciles à faire, qui permettent de «reprogrammer» l’organisme en quelques jours, et de le rendre plus résistant aux maladies.
Apprenez comment utiliser des produits facilement disponibles comme le citron, la pomme ou l’argile pour renforcer vos points forts et atténuer ou même vaincre ces maux qui vous gâchent la vie. Grâce aux nombreux conseils pratiques, vous saurez quelle cure vous convient le mieux, comment la mener à bien et optimiser ses bienfaits.
Avec plus de 60 recettes pour cuisiner les aliments qui vous font du bien. Devenez acteur de votre santé au quotidien, pour retrouver forme et vitalité toute l’année !

 

SOURCES :
PSYCHOLOGIES MAGAZINE JUIN 2017
Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button

LE GÂTEUX : En pâtisserie connaissez vous le « BABA »

le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique Papisseries…

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

Pourquoi la pâtisserie le « BABA» porte ce nom ?

Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres ... Ainsi, le bœuf-bourguignon, le cassoulet, le hachis Parmentier ou encore la Quiche Lorraine sont quelques-uns des plats typiquement français qui sont connus par de nombreux étrangers.

Pour ce qui est des desserts, ce sont les macarons, les éclairs, les mille-feuilles et les crêpes qui font partie des pâtisseries françaises les plus connues en France comme à l’étranger.

Pour autant, la pâtisserie française ne se limite pas uniquement à ces quelques desserts.
C’est le cas notamment du BABA AU RHUM

LE BABA AU RHUM


Le BABA AU RHUM, est composé d’un savarin servi imbibé d’un sirop au rhum et souvent garni de crème chantilly ou de crème pâtissière.

Un savarin est un gâteau moelleux et aéré que l’on trouve le plus souvent sous la forme de couronne. Son nom lui a été donné en 1845 par ses créateurs, les frères Julien, pâtissiers parisiens du Second Empire . On le sert, généralement garni de crème fouettée ou pâtissière. Il est appelé baba au rhum lorsqu’il est imbibé d’un sirop parfumé au rhum, alors qu’habituellement le savarin est imbibé d’un sirop à base de kirsch.

Une Histoire de baba

Ce gâteau aurait officiellement été inventé pendant la première moitié du XVIIIe siècle, quand le roi de Pologne Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV,
Alors duc de Lorraine et installé à Nancy, trouvant le kougelhopf trop sec demanda à ce qu’il soit arrosé de vin Tokay, remplacé ensuite par le rhum.
Il est cependant plus probable que l’origine du baba au rhum soit une recette polonaise, le baba ou babka
D’autre part, il est parfois mentionné, à propos des Mille et une Nuits, que le roi Stanislas avait lu Ali Baba à l’époque, ce qui est probable, mais ce Baba-là n’a, a priori, aucun rapport avec le nom du gâteau.
C’est un gâteau préparé pour les principales fêtes religieuses (Noël ou Pâques), depuis des temps immémoriaux.

Mais c’est en 1735 à Paris que le pâtissier parisien Nicolas Stohrer, descendant du chef-pâtissier polonais du roi Stanislas, devint le spécialiste de ce dessert en remplaçant la liqueur de tanaisie par du rhum.

Cette pâtisserie connaîtra un succès indéfectible durant les XIXe et XXe siècles, avec quelques adaptations.

Article sonore sur Stanislas Leczinski
CLIQUEZ

logo du livre sonore LECTEUR MP3

 

 

 

En savoir plus sur
Stanislas Leczinski ce fin gastronome

Stanislas Leszczynski ou Leczinski né en en Ukraine) et mort en  à Lunéville, est un aristocrate polonais, roi de Pologne de 1704 à 1709 puis de 1733 à 1736 sous le nom de Stanislas Ier et grand-duc de Lituanie,beau-père de Louis XV (1725), duc de Lorraine et de Bar de 1737 à sa mort.

Le roi Stanislas Leszczynski a eu l’existence mouvementée d’un exilé.

L’embellie viendra de sa fille Marie Leszczynska, qui, en raison de son charme, de sa belle santé et de sa religion, sera choisie pour être l’épouse du roi Louis XV en 1725. Il réside alors à Chambord où il se consacre à la chasse.

Avec l’aide du roi de France, il est de nouveau élu roi de Pologne le 12 septembre 1733, mais le 5 octobre, sous les pressions de la tzarine, Auguste III de Saxe est également élu roi de Pologne. Stanislas doit de nouveau fuir. Il retourne chez le roi de France qui lui offre en 1736 le  duché de Lorraine.

Article extrait du dictionnaire du gastronome
 Jean Vitaux est non seulement docteur en médecine et spécialiste gastro-entérologue mais aussi fin gastronome, membre de plusieurs clubs renommés, et, bien sûr, grand connaisseur de l’Histoire de la gastronomie. Il est, avec Benoît France, l’auteur du célèbre Dictionnaire du gastronome (éditions PUF).
Ce dictionnaire est un livre de culture gastronomique qui explique l’usage des termes de cuisine permettant de comprendre les livres de cuisine mais aussi les expressions et mots utilisés pour parler de gastronomie. Ce dictionnaire est un livre au service du plaisir du gastronome, car la gastronomie est autre chose que l’alimentation, nécessité quotidienne de tout un chacun.

Pourvu d’une liste civile conséquente, Stanislas allait pouvoir s’adonner à ses passions : l’architecture, dont témoignent la place Stanislas à Nancy et le château de Lunéville, la chasse et la gastronomie.

La Place Stanislas à Nancy, inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Stanislas avait une réputation de gourmet à table, qui tournait à la gourmandise à l’heure des desserts.

c’était un passionné de desserts. Il était bien entouré pour en profiter : depuis son séjour à Chambord, il avait recruté un confiseur Richard, qui formera ensuite le Sieur Gilliers, qui est resté à la postérité par un des plus fameux et rares livres de cuisine du XVIII° siècle : « Le Cannaméliste Français » paru en 1754, Le titre peut en paraître curieux, mais cannamel est l’ancien nom de la canne à sucre. C’est donc un livre de cuisine surtout dédié aux desserts

Il comporte de nombreuses recettes de confitures, pâtes, biscuits, bonbons et nougats ainsi que des dessins de pièces montées et de croquembouches, dont Stanislas était si gourmand.

Mais le vrai titre du roi Stanislas Leszczynski fut l’invention du baba.
  On raconte qu’il trouvait la pâtisserie alsacienne connue sous le nom de Kouglof trop sèche. Le Kouglof est un gâteau de pâte levée aux raisins secs imbibés de kirsch dont la pâte doit être aérienne et légère, et qui est cuit dans un moule cannelé en terre cuite vernissée. La paternité du baba reviendrait directement au roi Stanislas, qui trouvant le Kouglof trop sec, eut l’idée de le tremper dans un sirop de sucre additionné de rhum. Le nom baba peut avoir deux origines : la plus couramment retenue est un mot polonais baba, désignant une pâtisserie polonaise populaire dont l’aspect ovoïde rappelait une vieille femme alourdie par l’âge et ses vêtements empilés ou baba.
  L’autre origine, plus douteuse mais ingénieuse, est littéraire :
Baba serait issu d’un conte des mille et une nuits, traduit au XVIII° siècle par Galland, Ali Baba, qui était le héros préféré de l’inventeur du gâteau, le roi Stanislas. Cette découverte plût tellement au roi qu’une vingtaine de recettes de baba figurent dans « Le Cannaméliste Français » notamment aromatisé de vin blanc sucré et même aromatisé de safran. La publicité en fut aussi faite à la Cour par sa fille, épouse du roi Louis XV, tout aussi gastronome que son royal époux. La célébrité du baba n’a pas cessé depuis et c’est resté un des desserts classiques de la cuisine française.

Le baba au rhum de Naples.
Le babà est aussi le gâteau favori des Napolitains. Il se décline au rhum ou à la liqueur de limoncello (écorce de citron).
Il se déguste seul ou accompagné de glace à la vanille. En Campanie, il bénéficie d’une appellation au titre des « produits agroalimentaires traditionnels » italiens.

:

SOURCES:  site canal academie

– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?

Restez svelte 160pxLa cardamome est une épice d’origine indienne au parfum intense et à la saveur douce et piquante.
Son fruit, de couleur verte, pousse à proximité du sol seulement et sa maturation est irrégulière, c’est pourquoi la cueillette représente un énorme travail.
Les capsules sont ensuite séchées au soleil et parfois traitées par blanchissage.
La cardamome est l’une des épices les plus chères au monde, après le safran et la vanille. Elle entre dans la composition de nombreux types de curry.
Dans la cuisine européenne, on la retrouve dans les pâtisseries de Noël (p. ex. pain d’épices, spéculoos) comme dans la chair à saucisse, des liqueurs et certains mélanges d’épices.
La cardamome peut aussi agrémenter le vin chaud ou le café.
La poudre de cardamome est très parfumée, il faut donc l’utiliser avec parcimonie.
Poudre de cardamome bio 200gConservation:
pas plus d’un an.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

 

 

Share Button