Archives par étiquette : cuisine

TAMBOUILLE : Truc simple pour nettoyer l’argenterie


LE BLOG
DES ASTUCES
DE MADDY MALINE

ASTUCE MAISON !

Les lecteurs de la Chouette me connaissent bien moi et mes astuces…
Pour qu’ils ne croient pas qu’il n’y a que moi à la rédaction qui détient des trucs de famille, je laisse aujourd’hui la place au maitre d’hôtel Tambouille pour vous expliquer sa méthode pour nettoyer l’argenterie facilement et  sans frais
…!



Bonjour à tous nous nous sommes déjà rencontrés dans mes articles concernant les arts de la table… Retour sur image :
     

Aujourd’hui :
Nettoyer l’argenterie au bain de sel :

Pour récupérer l’aspect neuf de vos argenteries, bijoux ou couverts, au lieu d’utiliser des produits chimiques, plusieurs alternatives plus douces sont envisageables…
Attention par contre à ne pas prendre pour « argent comptant » cette méthode qui ne s’applique qu’aux objets uniquement composés d’argent : gourmette, couverts ou autres chaînettes (pas de bague en argent avec des incrustations de pierres ici !)…

J’apprends à mes jeunes stagiaires des ficelles du métiers … des astuces et des trucs utiles pour gagner du temps dans le service…
Quand VINCENT m’a dit qu’il allait expliquer cela à sa vieille grand mère, j’ai cru que la mienne avait donné le truc à toutes les autres…? Alors je me suis dit:
il faudra leur dire dans la Chouette

Disposez une feuille de papier aluminium (que vous pourrez réutiliser ensuite après l’avoir rincée) au fond d’une bassine.

 Faîtes bouillir un litre d’eau à laquelle vous ajouterez une poignée de gros sel.

Notre canard complète :

1 – Si votre argenterie a beaucoup noircit, enveloppez la directement dans du papier aluminium avant de verser l’eau et répétez l’opération si besoin est.

2 – si vôtre argent est pur, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude. S’il contient du cuivre, privilégiez le gros sel ou un mélange bicarbonate de soude/gros sel.
.

SOURCE :
https://www.consommerdurable.com


Versez l’eau frémissante dans la bassine et déposez votre argenterie ou bijoux en argent au fond de la bassine.
– Laissez agir
10 à 15 minutes


Restez svelte 160pxEpicerie et saveursMaddy la maline

Share Button

PAT HISSIER : La pêche Melba


le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique Papisseries…

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

QUE SAVONS NOUS
SUR LA PÊCHE MELBA

Melba, la cantatrice qui devint une glace

 

Origines

La pêche Melba, une glace à la vanille servie avec de la pêche blanche recouverte d’un coulis de framboise fut créée en 1892 par Auguste Escoffier, plus grand chef de l’époque, en hommage à Nellie Melba, une célèbre chanteuse d’opéra australienne qui l’avait subjugué
.

QUELQUES MOTS SUR AUGUSTE ESCOFFIER

Phases techniques pour les
Pêches Melba :

 

 

Ingrédients (4 personnes)

  • 1/2 de litre de glace à la vanille
  • crème chantilly
  • purée de fruits rouges Ravifruit ou gelée de groseilles
  • 4 pêches au sirop faites « maison »
  • amandes effilées grillées
  • Matériel utilisé :
  • Coupe à glace Carat 19 cl (x 6)
 

Préparation

    • Étape 1 :

      Pour réaliser cette recette de pêches Melba, commencer par préparer tous les ingrédients. Disposer une ou deux boules de glace à la vanille dans une coupe à glace.

    • Étape 2 :
      Déposer délicatement une demi-pêche au sirop.

    • Étape 3 : Pour cela vous pouvez utiliser des pêches au sirop en boîte ou alors pocher vous même des pêches fraîches si la saison le permet.

Étape 4 :  Ajouter une autre moitié de pêche pochée.

Étape 5 : Napper les pêches de purée de fruits rouges ou de gelée de groseilles. Badigeonnez au pinceau les beignets avec du lait et enfournez pour 9 min. S’ils ne sont pas dorés, laissez les encore 1 ou 2 min (ce que j’ai fait!) mais pas plus, sinon ils seront secs…

Étape 6 : Terminer par une belle rosace de crème chantilly légèrement sucrée.

 Étape 7  : Parsemer cette coupe glacée d’amandes effilées préalablement grillées. Pour cette recette, nous avons utilisé la coupe à glace Carat.

Epicerie et saveursSOURCE :

https://www.meilleurduchef.com/fr/recette/peche-melba.html


– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?

Restez svelte 160pxLa cardamome est une épice d’origine indienne au parfum intense et à la saveur douce et piquante.
Son fruit, de couleur verte, pousse à proximité du sol seulement et sa maturation est irrégulière, c’est pourquoi la cueillette représente un énorme travail.
Les capsules sont ensuite séchées au soleil et parfois traitées par blanchissage.
La cardamome est l’une des épices les plus chères au monde, après le safran et la vanille. Elle entre dans la composition de nombreux types de curry.
Dans la cuisine européenne, on la retrouve dans les pâtisseries de Noël (p. ex. pain d’épices, spéculoos) comme dans la chair à saucisse, des liqueurs et certains mélanges d’épices.
La cardamome peut aussi agrémenter le vin chaud ou le café.
La poudre de cardamome est très parfumée, il faut donc l’utiliser avec parcimonie.
Poudre de cardamome bio 200gConservation:
pas plus d’un an.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

 

Share Button

PAT HISSIER : les beignets de carnaval


le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique Papisseries…

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

QUE SAVONS NOUS
DES BEIGNETS DE CARNAVAL..?

 

Un beignet est un mets sucré ou salé fait d’une pâte assez fluide, frite dans l’huile

Le mot « beignet » est un diminutif du mot « beigne », qui date de la France du XIIIe siècle, où il désignait une boule de pâte frite dans du beurre. L’enflement de la pâte lors de la cuisson a donné, au sens figuré, la signification actuelle du mot d’argot français « beigne » : bosse suite à un coup.
Personne ne semble savoir ni où ni quand s’est répandu l’usage de trouer la pâte afin d’en uniformiser la cuisson.

Origines romaine

Le carnaval romain est également accompagné de friandises typiques. Tel est le cas des beignet de carnaval de Rome, castagnole castagnole alla romana, sorte de beignets fris, un peu comme des choux, parfois au rhum, limoncello ou autre alcool,

La coutume des beignets remonte aux fêtes romaines des calendes de mars. Celles-ci célébraient le réveil de la nature par des rites agraires.
À cette occasion, les interdits étaient transgressés et les déguisements autorisés.La première recette d’une pâte à beignet, l’aliter dulcia, est donnée par Apicius, dans son ouvrage De re coquinaria.
Marcus Gavius Apicius (25 av. J  – 37 apr. J.-C° – C’est une figure de la haute société romaine, dont l’existence est signalée sous les règnes des empereurs Auguste et Tibère.
Pline l’Ancien, dans son Histoire naturelle, cite plusieurs idées d’Apicius dans le domaine du raffinement culinaire..!


Dans les pays de religion chrétienne, avant la période de privation du carême, dite période de jeûne et qui dure quarante jours, il est de coutume de faire la fête et de manger « gras ». D’où « Mardi gras », qui est le jour précédant le carême.

Comme la fête rassemblait un grand nombre de personnes, il fallait confectionner des pâtisseries vite préparées et bon marché. Il s’agissait aussi d’utiliser les réserves de beurre, huile, œufs, avant les quarante jours de jeûne qui allaient suivre. D’où la tradition des beignets et également des gaufres et des crêpes.Connaissez vous les Bugnes…?

Image illustrative de l’article Bugne

Les bugnes du Sud-Est, sont originellement une spécialité culinaire du duché de Savoie, qui a fini par s’étendre dans tout le Dauphiné la vallée du Rhône et jusqu’en Auvergne.
Il s’agit d’une petite pâtisserie de la famille des beignets.

Beignets de Carnaval au sucre,

cuisson au four

Des beignets tous ronds et tous sucrés, mais moins gras, car cuisson au four !
Pour Mardi Gras et les festivités du Carnaval !

Ingrédients (5 personnes)

  • 1/2 œuf battu (environ 26g.. )
  • 1 pincée de sel
  • Du beurre fondu et du sucre glace pour la finition
  • 15 ml d’eau de fleur d’oranger
  • 25g de sucre en poudre
  • 1/2 sachet de levure boulangère sèche
  • 60 ml de lait + 1 cs
  • 10g de beurre
  • 160g de farine

Préparation

  1. Étape 1 :

    Faites tiédir le lait dans une petite casserole, à feu doux. Ajoutez le sucre et le beurre. Laissez chauffer jusqu’à ce que tous les ingrédients soient fondus. Retirez du feu.

  2. Étape 2 :

    Mélangez la farine, le sel et la levure, dans un saladier. Faites un puits au centre. Ajoutez l’oeuf, le lait tiède et l’eau de fleur d’oranger. A cette étape : 2 solutions : vous pouvez pétrir la pâte à l’aide votre robot et de la « feuille ». Ou bien, usez votre ‘huile de coude et pétrir à la main. On pétrit 8 – 10 min, jusqu’à ce que la pâte soit souple et élastique. On farine un peu au besoin, tout dépend la farine utilisée…

    Placez la pâte dans un saladier, couvrir d’un linge et laissez reposez 1h dans un environnement assez chaud (pour moi, pas loin du chauffage, par exemple… ). La pâte qui aura ‘poussé’ doit doubler de volume.

  3. Étape 3 :

    Farinez votre plan de travail. Dégazez la pâte à beignets en la pétrissant 3 ou 4 min et en enfonçant vos poings ou vos paumes dedans contre le plan de travail.

  4. Étape 4 :

    Là encore 2 écoles : Vous pouvez soit abaisser la pâte au rouleau à patisserie sur 1.5 – 2 cm d’épaisseur, ou bien former un boudin pas trop épais, découper des tronçons et façonner des beignets ronds applatis, d’environ 2 cm de hauteur. La seconde technique est toutefois moins régulière.

  5. Étape 5 :

    Préchauffez le four à 180°C – 190°C.

    Déposez vos beignets sur la plaque du four munie de papier sulfurisé. Recouvrez d’un linge et laissez à nouveau pousser votre pâte environ 45 min.

    Badigeonnez au pinceau les beignets avec du lait et enfournez pour 9 min. S’ils ne sont pas dorés, laissez les encore 1 ou 2 min (ce que j’ai fait!) mais pas plus, sinon ils seront secs…

  6. Étape 6 :

    Quand les beignets sont sortis du four et refroidis, faites fondre un peu de beurre et badigeonnez l’intégralité du beignet. Roulez-le ensuite dans le sucre glace ou le sucre en poudre !

Epicerie et saveursSOURCE :

https://www.750g.com/beignets-de-carnaval


– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?

Restez svelte 160pxLa cardamome est une épice d’origine indienne au parfum intense et à la saveur douce et piquante.
Son fruit, de couleur verte, pousse à proximité du sol seulement et sa maturation est irrégulière, c’est pourquoi la cueillette représente un énorme travail.
Les capsules sont ensuite séchées au soleil et parfois traitées par blanchissage.
La cardamome est l’une des épices les plus chères au monde, après le safran et la vanille. Elle entre dans la composition de nombreux types de curry.
Dans la cuisine européenne, on la retrouve dans les pâtisseries de Noël (p. ex. pain d’épices, spéculoos) comme dans la chair à saucisse, des liqueurs et certains mélanges d’épices.
La cardamome peut aussi agrémenter le vin chaud ou le café.
La poudre de cardamome est très parfumée, il faut donc l’utiliser avec parcimonie.
Poudre de cardamome bio 200gConservation:
pas plus d’un an.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

 

Share Button