Archives par étiquette : cuisine

ALIMENTATION: Je plaide en faveur de l’avocat

Print pagePDF pageEmail page

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler de l’avocat…!

 

Bien connaître vos avocats

Il existe une infinité de variétés d’avocats : certains ont la taille d’un cornichon, d’autres pèsent 1 kilo pièce (!). Mais comme toujours, la production à grande échelle a promu des variétés bien charnues et douces au goût, à bon rendement (au moins 100 fruits par avocatier), résistantes aux bactéries et aux différents climats.

L’avocatier est un arbre tropical et subtropical qui déteste la gelée hivernale.

Au Mexique par exemple, les avocats poussent toute l’année.

Dans les régions moins tropicales, cela va dépendre des saisons. Pour fournir le marché européen, on a sélectionné des espèces qui vont jusqu’à supporter le climat méditerranéen. C’est pourquoi l’on trouve des avocats de Corse, d’Espagne, d’Israël (depuis 1908) et du Maroc. Le Mexique continue d’assurer un tiers de la production mondiale. Il est aussi concurrencé par la Californie du Sud (depuis 1833) et le Chili [6].

L’avocat Hass (rond et très sombre) a la peau rugueuse et épaisse qui trahit mal le stade de maturation de la chair. Il faut palper les Hass au sommet du fruit, près de la tige.

L’autre variété fréquente en Europe est l’avocat Fuerte, allongé en forme de poire, à la peau verte et fine. Il est donc plus simple à palper.

L’huile d’olive est le socle de la diète méditerranéenne. C’est la « bonne graisse » par excellence. Celle que consomment les populations qui connaissent le moins les maladies.

D’ailleurs, l’huile d’olive a fait l’objet de nombreuses études. Il apparaît clairement que ses acides gras et antioxydants ont un puissant effet sur la santé. Notamment pour réduire le risque de maladies du cœur.

Mode d’emploi de l’avocat

Si vous palpez vos avocats sur l’étalage et qu’ils sont mous, cela ne veut pas forcément dire qu’ils sont mûrs. Souvent, ils ont tout simplement été écrasés par les acheteurs passés avant vous.
En effet, il faut savoir qu’un avocat dur, c’est normal.

L’avocat ne mûrit pas sur l’arbre.

Pour mûrir, il a besoin d’être décroché. Il se met alors à émettre un hormone volatile, l’éthylène, qui lui permet de mûrir. C’est la caractéristique des fruits « climactériques » comme la banane, la tomate et les pommes.
Pour accélérer le mûrissement, enveloppez votre avocat dans du papier journal. Vous piégerez ainsi l’éthylène.
Leur temps de mûrissement est alors divisé par trois. Il passe de 9 à 3 jours (en général).
Vous pouvez aussi le mettre dans une corbeille avec d’autres fruits climactériques qui dégagent de l’éthylène, comme les bananes.
C’est ainsi que vous aurez des avocats uniformément mûrs… leur chair d’un beau vert amande tirant vers le jaune… cette chair à la fois dense et fondante… et leur goût proche de la noix, bien qu’indescriptible…

L’avocat efficace pour contrôler votre appétit

77 % des calories de l’avocat proviennent de ses graisses . Or cette quantité de graisses explique qu’après 1/2 avocat, vous soyez déjà rassasié.
L’avocat est donc un bon moyen de contrôler votre appétit. C’est utile si vous avez tendance à trop manger et à prendre du poids.
Les avocats sont également riches en fibres qui régulent votre transit et soignent votre intestin.

L’avocat est un fruit hors norme.

La plupart des fruits sont riches en glucides. L’avocat est riche en bonnes graisses.

Précisément, il contient des acides gras monoinsaturés, comme l’huile d’olive. Les acides gras monoinsaturés (oméga-9) permettent de :
Prévenir l’obésité
Prévenir les maladies de cœur
Prévenir le diabète de type 2
Les bonnes graisses de l’avocat travaillent avec les antioxydants pour éliminer les radicaux libres.

Comment marchent les antioxydants et les radicaux libres ?

Vous entendez beaucoup parler des « radicaux libres » et des « antioxydants ».
Les radicaux libres sont des molécules agressives qui attaquent vos cellules, et même votre ADN. C’est pourquoi ils contribuent à déclencher de nombreuses maladies liées à l’âge, comme les problèmes de vue et le cancer.
Les radicaux libres nous envahissent par la pollution, les produits chimiques, la cigarette ou même le stress répété.
Il n’existe qu’un seul moyen d’éliminer les radicaux libres :
les antioxydants.

Les antioxydants sont naturellement présents dans votre corps et dans les fruits et légumes frais, surtout colorés comme les poivrons.

Le problème est que certains antioxydants, notamment les bêta-carotènes, ne sont pas facilement absorbés par vos cellules. Ils restent à l’extérieur de vos cellules et sont éliminés de votre organisme sans avoir détruit le moindre radical libre.

L’avocat améliore l’assimilation des antioxydants

Il existe un moyen simple d’augmenter considérablement votre taux d’absorption des antioxydants : manger vos fruits et légumes avec un corps gras.
La recherche a montré qu’une salade de crudités à laquelle on ajoute un avocat permet de multiplier  :
– Le taux d’absorption du lycopène par 4 (le lycopène est un antioxydant que l’on trouve dans les tomates).
– Le taux de bêta-carotène par 2,6 (le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A que l’on trouve en abondance dans les carottes et, dans une moindre mesure, dans les légumes verts à feuilles).

Lorsque c’est de l’huile d’avocat qui a été ajoutée aux crudités, ils ont constaté une multiplication :
– Du taux d’alpha-carotène par 7,2
– Du taux de bêta-carotène par 15,3
– Du taux de lutéine par 5,1 (la lutéine est un antioxydant rouge-orangé que l’on trouve dans le jaune d’œuf, le maïs, les carottes, les épinards et l’oseille, et qui protège en particulier la rétine).

Ensemble, les graisses de l’avocat et les antioxydants combattent tous les foyers d’inflammation pour stopper le vieillissement prématuré.
C’est pourquoi l’avocat aide à rajeunir votre corps de l’intérieur.

La recherche sur l’avocat va beaucoup plus loin… on pense que l’avocat pourrait contrer le cancer (notamment de la prostate), réduire le risque de maladies du cœur (en contrôlant votre cholestérol), soulager l’arthrite

Ce n’est pas tout…..
Les avocats contiennent 20 vitamines et minéraux différents :

  • La vitamine K : elle est importante pour la coagulation du sang. Elle contribue aussi à la solidité de vos os.
  • Les folates, ou vitamine B9 : ils sont importants pour une bonne reproduction cellulaire et le développement de vos tissus. Des erreurs dans la division cellulaire vont par exemple compromettre la qualité du sperme.Une étude a montré qu’un déficit de vitamine B9 s’accompagne d’une augmentation des anomalies génétiques sur les chromosomes des spermatozoïdes.
  • La vitamine E : elle protège les tissus contre les radicaux libres et peut protéger le cœur.
  • La lutéine : elle est nécessaire pour protéger les yeux et la peau.
  • La vitamine C : elle renforce le système immunitaire et neutralise les radicaux libres.
  • La vitamine B6 : elle renforce elle aussi le système immunitaire, aide aux fonctions nerveuses et à la synthèse des globules rouges.
  • Ainsi que les vitamines B5, B1, B2, B3, A, et le potassium (plus que dans une banane), le magnésium, le manganèse, le cuivre, le fer, le zinc, et le phosphore.

chouette-profCulture générale sur les avocats

Vous avez bien évidemment remarqué que le métier d’avocat et le fruit sont des homonymes. Pourtant, ils n’ont rien à voir étymologiquement.

En latin, advocatus désigne celui « appelé comme défenseur ».

Le fruit a été importé du Mexique au XVIIIe siècle sous son nom aztèque, ahuacatl, qui signifie « testicule ». Ahuacatl a donné aguacate en espagnol, puis avocat en français.

Mais en raison de sa peau vert sombre et rugueuse, comme celle des reptiles, on l’a longtemps appelé « poire alligator » !

L’avocat était déjà apprécié par les Mésoamérindiens il y a 8 000 ans !

Les Conquistadors utilisaient également le noyau de l’avocat. Ils en tiraient une encre rouge indélébile qui leur servait à rédiger des documents officiels encore conservés jusqu’à ce jour !

SOURCES: neonutrition

duo compoteCOM’POTE

Share Button

ALIMENTATION : Tout n’est pas à jeter aux chiens

Print pagePDF pageEmail page

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler des DLC…. date limite de consommation
DLUO
«date limite d’utilisation optimale» ou plutôt DDM, pour date de durabilité minimale 

Il existe 2 catégories de date limite pour les produits alimentaires : la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM), qui remplace la date limite d’utilisation optimale (DLUO).
Seul le dépassement de la DLC comporte un risque pour la santé.

Il existe également la date de congélation, qui indique la date de la 1ère congélation d’un produit.

Mangera, mangera pas ?

Le pack de yaourts vous nargue, au milieu de votre réfrigérateur, avec sa date limite de consommation dépassée de quelques jours.
Vous le prenez, hésitez, puis le mettez à la poubelle.
Eh bien, vous avez tort !
Les Danone étaient encore parfaitement comestibles, malgré leur ancienneté.
Vous avez, bien malgré vous, participé à cet étonnant gaspillage collectif que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a précisément chiffré :

Produits non déballés:  Chaque Français jette en moyenne 7 kilos par an

Le phénomène n’est pas propre à notre pays.


Outre-Manche aussi, on a la main leste et on met au rebut des montagnes d’aliments encore consommables.
Du coup, les Britanniques ont décidé de supprimer la date de péremption quand elle ne présente pas de danger pour le consommateur.

En France, dans ce cas, on utilise la mention DLUO, pour «date limite d’utilisation optimale». Celle-ci se retrouve sur les produits stables dans le temps, dont seules les qualités organoleptiques, c’est-à-dire goût, texture et couleur, sont susceptibles d’être altérées.

 

CAPITAL, une revue française, expose également:
Les dates limites de conservation sont imposées par les industriels pour écouler un maximum de produits et renouveler régulièrement leurs stocks.

  En fait, les yogourts ont été analysés et goûtés 57 jours après le dernier jour de consommation autorisé inscrit sur l’emballage : même saveur, même fraîcheur, donc aucun problème à être consommés.
Même chose pour les charcuteries sous vide qui peuvent être utilisées 15 jours après la date de consommation affichée.
  Pour les gâteaux secs, biscuits sous vide=0 de toutes sortes : confiseries, chocolats, légumes secs, pâtes, riz, lentilles, ces produits sont consommables et de même saveur 3 à 4 ans après la date limite de consommation affichée.
Les industriels organisent ce gâchis alimentaire pour augmenter leurs bénéfices et satisfaire les actionnaires de plus en plus exigeants.

Un médecin a confirmé qu’il en est de même pour les pilules. Il s’agit d’un “racket” des compagnies pharmaceutiques.
La seule différence, c’est qu’après 3 ans, l’efficacité est légèrement diminuée, soit autour de  95 % au lieu de 100 %

Attention
Réglementations
CLIQUEZ MOI
Une DLC est indiquée par la mention « À consommer jusqu’au… » suivie de l’indication du jour et du mois et éventuellement de l’année.
La date du durabilité minimale est une date indicative. La date de durabilité minimale des produits est précédée :

  • par la mention « À consommer de préférence avant le… » ou « À consommer avant fin … » quand la date comporte l’indication du jour,
  • par la mention « À consommer avant fin … » dans les autres cas.
La date de congélation correspond à la date de congélation ou à la date de 1ère congélation du produit (si le produit a été congelé à plusieurs reprises). Elle s’exprime sur les conditionnements par la mention : « Produit congelé le … » suivie du jour, du mois et de l’année.

La « remballe », ou l’art de vendre de la viande périmée

Révélée dans les années 1990 à l’occasion de plusieurs scandales retentissants, la pratique de la «remballe», surtout dans la filière viande, n’a malheureusement pas disparu.

Elle consiste à déballer une marchandise dont la date de péremption approche ou, pire, est déjà dépassée. Ensuite, le vendeur cache la misère en supprimant les zones défraîchies du morceau, notamment celles de couleur plus foncée. Il reste à remballer le tout en apposant une nouvelle vignette dont la date limite sera rallongée de deux à six jours.

Les affaires sortent souvent à la suite d’une dénonciation émanant de salariés contraints par leur direction de jouer les «remballeurs».

Aux halles de Rungis, deux grossistes en viande nous ont confié que la remballe sévissait surtout dans la restauration collective, car la rotation des produits y est rapide et la transformation moins risquée (les aliments sont très cuits). Conseils, néanmoins, pour éviter d’en être victime dans votre supermarché :
préférez les rayons dont le débit est important, regardez si la pièce semble avoir été retaillée et méfiez-vous des barquettes contenant de nombreux petits morceaux.


SOURCES:
neonutrition  SERVICE PUBLIC.FR     http://www.capital.fr/art-de-vivre/conso/faut-il-respecter-les-dates-limites-de-consommation

duo compoteCOM’POTE

Share Button

PAPY JANOT: Le petit boulanger a perdu Pomponnette

Print pagePDF pageEmail page

logo dis papySi vous avez le bonheur d’être Papy
Vous ne pouvez pas avoir échappé au
« C’est quoi..?  » et
« Comment on fait ça .. ? »

Pour que vous soyez pas en panne et que vous preniez même de l’avance
sur vos choupinets et choupinettes …

La Chouette a créé la rubrique de
Papy JANOT


« Dis Papy JANOT ….
Comment on fait..? »

Aujourd’hui : Comment on fait le pain

LOGO PAPY JANOTTu vois Lapinou quand mamy te fait
réciter ta prière et que tu demandes qu’on te donne ton pain quotidien …..
cela veut dire que tu ne veux  jamais
avoir faim dans ta vie …!

Mais sais tu qui te le fabrique ce pain quotidien..?

Écoute et regarde avec moi la vidéo qui suivra mon explication et tu sauras..! …   TOUT..!


 LE MÉTIER DE BOULANGER
C’est préparer et cuire des pains et des viennoiseries
et proposer des produits cuisinés salés ou sucrés

Que fait-il ?
Baguettes et croissants, flûtes et brioches, couronnes et chaussons… Le boulanger fabrique et vend aussi bien des pains que des viennoiseries.
Si sa formation le permet, il prépare lui-même des pâtisseries.
Il propose aussi des sandwiches et cuisine de plus en plus des plats de traiteur comme les quiches, les tartes salées ou les salades.

petit-janot-super-trucComment travaille-t-il ?
Le boulanger utilise différentes farines pour fabriquer une pâte à pain ou à viennoiseries. Il la pétrit, la met en forme et la laisse reposer en la surveillant très attentivement.
La pré-cuisson et la cuisson s’effectuent fréquemment dans un four à commandes numériques.
Il répète ces gestes en moyenne trois fois par jour afin que les produits proposés soient frais et disponibles à toute heure de la journée.

Où exerce-t-il ?
Salarié, le boulanger travaille dans des unités industrielles ou bien des laboratoires de magasin où s’effectuent les différentes phases de fabrication du pain, des pâtisseries et des viennoiseries. Artisan à son compte, il possède et dirige une boulangerie de proximité.

Belle fournée Papy Janot ! Chouette information !
il faut leur dire  que les
boulangers français bénéficient d’une bonne image de marque à l’étranger, notamment en Amérique du Nord.
L’idéal pour ceux qui souhaitent voir du pays…. New york….  New york


– Faut aussi qu’ils sachent que la fatigue en a découragé plus d’un !
Le boulanger se lève entre 3 et 5 heures du matin, travaille souvent les week-ends et jours fériés.

LOGO PAPY JANOTLes équipements modernes rendent cependant le travail moins pénible que par le passé….

REGARDEZ……



petit-janott-tres-fortEt on peut devenir boulanger quand on sera grands ….?

SOURCES :
site: Les métiers de la boulangerie

LOGO PAPY JANOTPAPY JANOT

Share Button