Archives par étiquette : contes

LES POÈTES DE LA RÉCRÉ N°6 : La pendule, le lion et le rat, la colombe et la fourmi

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

 

Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…
Des poèmes courts souvent faciles à retenir que
TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus…
Écoutez les ..!

 


La pendule

Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!
On dirait que je mastique
Du mastic et des moustiques

Quand je sonne et quand je craque
Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!
J’avance ou bien je recule
Tic-tac, je suis la pendule,

Je brille quand on m’astique,
Je ne suis pas fantastique
Mais je connais l’arithmétique,
J’ai plus d’un tour dans mon sac,

Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!

Pierre Gamarra



fables-BDLe lion et le rat

Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.
Entre les pattes d’un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l’étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu’il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu’un aurait-il jamais cru
Qu’un Lion d’un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu’au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu’une maille rongée emporta tout l’ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

Jean de La Fontaine



La colombe et la fourmi

Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
La Colombe aussitôt usa de charité :

 

 

 

Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.

Elle se sauve ; et là-dessus
Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
La Fourmi le pique au talon.
Le Vilain retourne la tête :
La Colombe l’entend, part, et tire de long.
Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
Point de Pigeon pour une obole.

Jean de La Fontaine

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

FABLES : Conseil tenu par les rats

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc

chouette-prof
Jean de La Fontaine, né le à Château-Thierry et mort le à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Œuvres principalesLes Fables (1668-1694)

 

CONSEIL TENU PAR LES RATS (*)

               Un Chat, nommé Rodilardus (1),
Faisait de Rats telle déconfiture (2)
Que l’on n’en voyait presque plus,
Tant il en avait mis dedans la sépulture.
Le peu qu’il en restait, n’osant quitter son trou,
Ne trouvait à manger que le quart de son soû (3) ;
Et Rodilard passait, chez la gent misérable,
Non pour un Chat, mais pour un Diable.
Or, un jour qu’au haut et au loin
Le Galand alla chercher femme,
Pendant tout le sabbat (4) qu’il fit avec sa dame,
Le demeurant des Rats tint chapitre en un coin
Sur la nécessité (5) présente.
Dès l’abord, leur Doyen, personne fort prudente,
Opina qu’il fallait, et plus tôt que plus tard,
Attacher un grelot au cou de Rodilard ;
Qu’ainsi, quand il irait en guerre,
De sa marche avertis ils s’enfuiraient sous terre ;
Qu’il n’y savait que ce moyen.
Chacun fut de l’avis de Monsieur le Doyen ;
Chose (6) ne leur parut à tous plus salutaire.
La difficulté fut d’attacher le grelot.
L’un dit : Je n’y vas (7) point, je ne suis pas si sot ;
L’autre : Je ne saurais. Si bien que sans rien faire
On se quitta. J’ai maints chapitres vus,
Qui pour néant se sont ainsi tenus :
Chapitres, non de Rats, mais chapitres de moines,
Voire chapitres de chanoines.Ne faut-il que délibérer,
La cour en conseillers foisonne ;
Est-il besoin d’exécuter,
L’on ne rencontre plus personne.

Jean de La Fontaine

(*) source : Abstémius (humaniste latin, XVIème) recueilli dans l’ouvrage de Névelet « Des rats voulant mettre une sonnette au chat ». Avant Abstemius, l’apologue était déjà connu : Eustache Deschamps (1346-1406) en avait fait le thème de sa ballade.
L’expression « attacher la sonnette » ou comme ici « le grelot » était proverbiale

(1) le nom se trouve chez Rabelais et signifie rongelard
(2) au XVIIème, le mot signifiait « déroute générale d’une armée »
(3) graphie conservée, nécessaire pour la rime (soûl)
(4) grand bruit
(5) la famine
(6) rien ne…
(7) je n’y vais…(courant au XVIIème)

 

Conseil tenu par les rats (ill. F. Chauveau)

 SOURCES :

WIKISOURCE La bibliothèque libre

Les grands classiques

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

Devine qui est Tirésias…?


barre grenat
les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..
Ils aiment bien les légendes mythologiques alors ne les privons pas…

Musique d’ambiance


barre grenat

tiseriasTirésias qui es tu ?

Devin grec qui apparaît dans toutes les séquences mythologiques relatives à la ville de Thèbes. C’est lui qui conseille de donner le trône à celui qui libérera la ville du Sphinx.
Ses révélations permettront plus tard à Œdipe de découvrir le secret de sa naissance.

On connait plusieurs versions de sa vie et des conditions dans lesquelles ce devin thébain perdit la vue.

Version 1 : 
Il surprend la déesse Athéna  se baignant nue dans une source.
Pour laver cette atteinte à la pudeur, elle le prive de la vue et lui confère un don de voyance à travers le langage des oiseaux

Version 2 :
il est choisi pour trancher la querelle qui oppose le couple divin : Héra et Zeus il fut l’arbitre d’une dispute pour déterminer qui éprouve le plus grand plaisir dans l’amour
Héra prétend que dans l’acte amoureux c’est l’homme qui éprouve le plus grand plaisir. Zeus soutient le contraire ! Son expertise n’étant pas du gout du perdant …. il y laissera la vue et aura en compensation le don de voyance

barre grenat


Version 1 Tirésias c’est rincé l’œil une dernière fois

Tirésias était un devin thébain, sa mère était la nymphe Chariclo, compagne favorite d’Athéna, et les deux amies aimaient volontiers se baigner nues dans une source du mont Hélicon.

Un jour, le jeune Tirésias était à la chasse non loin d’un lieu de cette source et voulant sans doute rejoindre sa mère, il s’approcha et surprit Athéna dans le plus simple appareil.  La déesse, dont la chasteté était absolue, vit comme une atteinte à sa pudeur cette indiscrétion de Tirésias. « Athéna lui mit alors les mains sur les yeux et le rendit aveugle » (Apollodore III, 6, 7).

Comme la nymphe Chariclo, mère de Tirésias, faisait partie du cortège divin, elle supplia Athéna de rendre la vue à son fils. La déesse refusa mais consentit à alléger sa sentence.
« Elle lui purifia les oreilles, et ce qui lui permit de comprendre parfaitement le langage des oiseaux et ainsi de deviner l’avenir; puis elle lui donna un bâton de cornouiller, grâce auquel il marchait comme les gens qui voient » (Apollodore III, 6, 7). Athéna lui accorda le privilège de vivre durant sept générations et même après sa mort son don de voyance persisterait.
barre grenat

 
Version 2 Tirésias un trop bon expert en amour

Selon la version la plus répandue du mythe, cette tare et ce don sont le résultat d’une querelle entre Héra et Zeus :
Un jour Tirésias aurait vu deux serpents en train de s’accoupler et les aurait séparés ( on dit aussi qu’il aurait tué la femelle) ; il est immédiatement transformé en femme ; sept ans plus tard il est le témoin de la même scène ; il sépare de nouveau le couple ( dans la variante c’est le mâle qu’il tue) ; il est retransformé en homme..

ZANCHI Antonio – Tirésias aveuglé par Héra et rendu devin par Zeus

Etant le seul individu à avoir fait l’expérience des deux sexes dans leur différence il est choisi pour trancher la querelle qui oppose le couple divin : Héra prétend que dans l’acte amoureux c’est l’homme qui éprouve le plus grand plaisir. Zeus soutient le contraire !
et il rapporta que la femme éprouve neuf fois plus de plaisir que l’homme. Vexée d’être contredite et de voir un secret trahi, Héra frappa Tirésias de cécité en raison de ce qu’elle jugeait être son « aveuglement ».
Zeus, qui ne pouvait pas réparer les dégâts causés par son épouse, consola Tirésias en lui accordant le don de prophétie et la compréhension du langage des oiseaux ainsi que le privilège de vivre durant sept générations.

barre grenat

TIRÉSIAS un devin pratiquant l’ornithomancie.

tiserias arbre oiseaux 50Tirésias exerça partout ses talents. Il avait sa demeure près de Thèbes et se faisait assister dans ses sacrifices par un adolescent.
Il pratique principalement l’ornithomancie.
Comme Tirésias est aveugle, il écoute les cris des oiseaux :
Il a aussi recours à l’intermédiaire d’un enfant ou de sa fille Mantô.
L’expression « pâtre des oiseaux » a été utilisée car pour faciliter la venue des oiseaux, le devin leur donnait de la nourriture.
Tirésias utilise à Thèbes un observatoire …. Il s’agit d’un sanctuaire en plein air probablement installé à cet endroit à l’époque archaïque. Parce qu’ils occupent l’espace qui se trouve entre le ciel et la terre, les oiseaux apparaissent comme les messagers privilégiés des dieux d’en-haut dont le devin se fait l’interprète.

frise oiseauxL'homme aux oiseaux - le discours aux oiseaux    bestiole des potagers resistant et inépuisable    le drole de chardonneret bestiole des potagers resistant et inépuisable A la découverte des oiseaux


SOURCES:
  – Site Mythologica.fr – barre grenatWikipédia


POTACHE

.

Share Button