Archives par étiquette : cinéma

Musicochou paumé: LADY LADINDE …. JE CHERCHE APRES TITINE

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR
« 
JE CHERCHE APRÈS TITINE
 » …  dont nous connaissons tous le refrain……

Je cherche après Titine, Titine, oh ! Titine !
Je cherche après Titine et ne la trouve pas
Je cherche après Titine, Titine, oh ! Titine !
Je cherche après Titine et ne la trouve pas

Mais pour le reste…?? qui est Titine…? le savez vous ….?

Je cherche après Titine est une chanson humoristique de 1917, dont les paroles furent écrites par Marcel Bertal, Louis Maubon et Henri Lemonnier puis mise en musique par Léo Daniderff. Elle nous parle de « Titine », diminutif de « Martine » ou de « Christine », que le chanteur cherche désespérément, sous peine d’être déshérité. Il nous vante ses « yeux en losange » et son « regard très compromettant », « son cœoeur frivole » et termine en nous disant que c’est « une chienne qui a vraiment du chien ».
La chanson fit partie des musiques choisies par Charlie Chaplin pour son film Les Temps modernes, en 1936. Charlot en garçon de restaurant se met à chanter Titine dont il a écrit les paroles sur sa manche. Perdant le fil de sa lecture, il se met à improviser des paroles incompréhensibles.
Ce sont les premiers mots prononcés au cinéma par le personnage imaginé par Chaplin, ses films précédents étaient muets.



La chanson fut reprise ensuite, notamment par Jacques Helian (1952), Andrex (1958), Yves Montand (1959) ( vidéo ci-dessous) et Georgette Plana (1971). Jacques Brel, en 1964, s’inspire de cette chanson pour écrire Titine. Cette chanson connut une vaste et durable popularité au point que les paroles « Je cherche après Titine » ont passé en phraséologie humoristique courante. La musique est téléchargée de nos jours comme sonnerie de téléphone portable…écoutez la au piano….



et si vous voulez la chanter au  trepas des anciens…. voici le texte….. et Titine..
EH OUI …. C’EST BIEN ELLE…!

Parole de chanson Titine, Je cherche après Titine

{Refrain:}
TITINE C'EST ELLE Je cherche après Titine, Titine, oh ! Titine !
Je cherche après Titine et ne la trouve pas
Je cherche après Titine, Titine, oh ! Titine !
Je cherche après Titine et ne la trouve pas

Mon oncle le baron des Glycines
Qui a des fermes et des millions,
M’a dit : Je pars pour l’Argentine
Et tu connais mes conditions :
Mon héritage je te le destine
Mais tu ne toucherais pas un rond
Si tu ne prenais pas soin de Titine
Pour qui j’ai une adoration…  »
Y a huit jours qu’elle n’est pas rentrée
Et je suis bien entitiné…
{au Refrain}

Elle avait les yeux en losange
Un regard très compromettant
Elle était frisée comme un ange
Et s’tortillait tout en marchant
Titine, avec son coeœur frivole
Changeait de flirt dix fois par jour
J’en avais honte, mais ce qui me désole
C’est qu’elle est partie pour toujours
C’était … vous la reconnaîtrez bien
Une chienne qui a vraiment du chien.
{au Refrain}

dinde


LADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours”

Share Button

Une belle époque pour une main perdue

CHOUCHINÉ CLUB

Chouchiné club, c’est la rubrique ciné-club… Pour laquelle, je vais régulièrement chiner des films cultes du cinéma.
J’espérai vous redonner l’ambiance des salles obscures, le gout des Mikos… sans le bruit des Mentos qui sortent de leurs rouleaux et des becos… du dernier rang….!

En prenant de l’âge j’ai décidé de revenir au cinéma et de vous entrainer dans mon sillage si la toile en vaut la peine …et en novembre vous avez deux belles occasions….

FILM N 1 : J’AI PERDU MON CORPS

l’histoire d’une main qui s’échappe d’un laboratoire et qui fait tout pour retrouver le corps auquel elle appartient,

Bien que d’une délicatesse exceptionnelle, ce film est un bulldozer! J’ai perdu mon corps, premier long-métrage d’animation de Jérémy Clapin, renverse tout sur son passage: Grand Prix à la Semaine de la critique à
Cannes, Grand Prix et Prix du public lors du dernier festival d’Annecy … Le raz-de-marée d’éloges est tant critique que public. Et pour quoi? Pour l’histoire d’une main qui s’échappe d’un laboratoire et qui fait tout pour retrouver le corps auquel elle appartient, celui de Naoufel, jeune livreur de pizzas dont la vie a basculé le jour où il est tombé amoureux de l’énigmatique Gabrielle. J’ai perdu mon corps est aussi une belle réflexion mélancolique sur les souvenirs et le temps qui passe, avec un scénario incroyablement cohérent où se mélangent différents points de vue sans qu’on ne s’emmêle les crayons.
Ça regorge de moments bouleversants, comme cette rencontre entre les deux futurs amants: leur échange se fait essentiellement à travers l’interphone d’un immeuble …
Et, si le réalisateur accorde une place primordiale à l’intime et aux sensations de ses protagonistes, il n’oublie pas la dimension romanesque du récit, lorgne presque, par moments, vers le thriller. Bref, c’est inclassable.
Et inoubliable. A. L. F.    (L’EXPRESS NOVEMBRE 2019)

FILM N 2 : LA BELLE ÉPOQUE

 

Nicolas Bedos, né le 21 avril 1979 à Neuilly-sur-Seine, est un dramaturge, metteur en scène, scénariste, réalisateur, acteur et humoriste français. Fils de l’humoriste Guy Bedos, il se fait connaître à partir de 2004 dans le milieu du théâtre en écrivant quatre pièces.

 LA BELLE ÉPOQUE
DE NICOLAS BEDOS. AVEC DANIEL AUTEUIL, FANNY ARDANT, DORIA TILLIER … IH 55

 Victor (Daniel Auteuil) et Marianne (Fanny Ardant) ne peuvent plus se saquer.
Enfin, c’est surtout Marianne qui coince. Qui n’en peut plus de son mari. Qui, lui, a fini par se foutre de tout. Pour le secouer un peu, son fils et un ami lui offrent un truc insensé: vivre un moment de son choix, grâce à une société qui propose à des gens fortunés de reconstituer (avec décors,acteurs et tout le toutim) un souvenir, un événement, une époque. Un dîner au XVIIe siècle, gifler Adolf Hitler, échanger avec William Faulkner. .. Victor lui, opte pour revenir quarante ans en arrière,lors de sa rencontre avec Marianne, incarnée par une jeune femme (Doria Tillier) dont s’éprend le sexagénaire, qui oublie que tout cela est pour de faux. C’est malin. Le scénario,lui, est bluffant. D’une maîtrise rare dans le cinéma français actuel, à laquelle s’ajoutent une inventivité et une intelligence savoureuses.

   Si Nicolas Bedos avait l’âge de son personnage principal, le lieu commun voudrait qu’on parle d’ «Œuvre de la maturité ».
Mais Bedos n’affiche que 39 printemps! Et il a écrit La Belle Epoque tout seul comme un grand ! Un éclair de génie qui n’a rien du coup de bol
puisque son premier long-métrage, Monsieur et Madame Adelman, était déjà formidable.
Nous sommes donc en présence d’un auteur majeur doublé d’un cinéaste du même métal.
Un oiseau rare. Qui nous fait piaffer de joie.
C. Ca. (L’EXPRESS NOVEMBRE 2019)

SOURCES :
RUBRIQUE CINÉMA l’express novembre 2019

retour sur la rubrique du même tabac

CHOU FLEUR


RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Le film Marie Madeleine est un portrait authentique et humaniste…




BLOG 
de  MAMY KT


– Mamy ne fait pas que du point de croix

Les femmes sont intimement associées à la
résurrection de Jésus, presque autant que le bleu l’est à la mer.

Les évangiles ne racontent-ils pas qu’elles
sont les premières à avoir vu Jésus vivant et à l’avoir annoncé ?

Elles sont quelques-unes, dont Marie de Magdala, disciples qui suivaient Jésus depuis la Galilée et qui lui sont restées fidèles jusqu’à la mort,

C’est à elles que deux hommes en habits éblouissants ont révélé que celui
qu’elles cherchaient était vivant et qu’il les précédait en Galilée, là où sont
tous les gens venus d’ailleurs

C’est à elles que Jésus s’est montré et à qui il a parlé, pour la première fois après sa mort.
Ce sont elles qui, bravant leur peur, puis les railleries, ont annoncé la Résurrection aux autres disciples.
Les quatre évangélistes le rapportent….. la chose n’est pas si fréquente

Un film témoigne pour l’une d’entre elles
MARIE MADELEINE

J’ai aimé …… Mais peut être ne suis je qu’une
Mamy KT

A vous de voir avec quelques extraits et quelques témoignages…   Laissons les parler….

MARIE MADELEINE
Bande Annonce VF (2018)

Découvrez la bande annonce du film MARIE MADELEINE réalisé par Garth Davis.

MARIE MADELEINE est un portrait authentique et humaniste de l’une des figures spirituelles les plus énigmatiques et incomprises de l’histoire.
Le biopic biblique raconte l’histoire de Marie (Rooney Mara), une jeune femme à la recherche d’un nouveau mode de vie.
Contrainte par les hiérarchies de l’époque, Marie défie sa famille traditionnelle de rejoindre un nouveau mouvement social dirigé par le charismatique Jésus de Nazareth (Joaquin Phoenix).
Elle trouve rapidement sa place tant dans le mouvement qu’au cœur d’un voyage qui mènera à Jérusalem.

Écrit par Helen Edmundson et Philippa Goslett, MARIE MADELEINE est réalisé par Garth Davis
Avec:  Rooney Mara, Joaquin Phoenix, Chiwetel Ejiofor, Tahar Rahim.
Date de sortie au cinéma : 28 mars 2018
Genre : Historique, Biopic
Bande Annonce VF © 2018 – Universal Pictures France

 ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Garth Davis, réalisateur du magnifique « Lion » signe cette adaptation biblique centrée sur la figure féminine de Marie Madeleine, personnage mystérieux et incompris, très souvent jugée à tort de prostituée…

J’ai été plutôt surpris de voir les mauvaises critiques que le film a reçu car, outre un récit d’une grande lenteur, tout est d’une qualité maitrisée et séduisante.
Une véritable histoire démentant les préjugés est construite autour d’elle ; fille de pêcheur, elle refuse de se marier et de vivre un destin tout tracé.
Son comportement rentre en désaccord avec les moeurs et devient problématique si bien qu’on la croit possédée.
C’est dans cette incompréhension avec son entourage que sa foi envers Dieu se déploie jusqu’à dominer sa raison d’être en la menant sur le chemin de Jésus, supposé Messie aux puissants pouvoirs.
L’interprétation de Rooney Mara est captivante, pleine d’empathie, de quiétude et de grâce sur la couche d’un feu ardent et palpable. Son binôme avec Joaquin Phoenix est intense : à la fois humain et mystique, c’est avec pudeur et audace qu’il campe Jésus de Nazareth, rôle auquel bon nombre d’acteur se prendrait le pied dans le cliché !
Les dialogues sont habités et repose la question de la légitimité de la foi et du pouvoir que nous avons en chacun de nous de la convoquer. L’émotion est tangible, marquée par des personnages secondaires justes (Tahar Rahim détourne toutes les idées reçues sur Judas) et une quête vers Jérusalem guidée par l’espoir d’une nouvelle ère.
Même sans être croyant, on sait tous comment ça finit, et malgré cette prévisibilité, une certaine émotion se dégage, au service de l’Histoire, au service d’une vérité oubliée.
J’ignore le degré de liberté qu’ont pris les scénaristes sur les écrits mais, malgré quelques temps morts qui auraient pu être déjoué, le propos résonne encore aujourd’hui : enfermés dans nos idéologies respectives, on s’arrête aux idées reçues et il est difficile d’avancer ensemble sur un même pas afin d’éviter les confrontations.

La Marie Madeleine de Mara reflète alors la paix intérieure, la conviction et l’altruisme, qualités rarement communes à chacun de nos jours…

L’AlsacienMarseillais

Jésus les mystères révélés

Vénéré par des milliards d´êtres humains, Jésus de Nazareth, l´homme le plus célèbre du monde, n´aurait laissé aucune trace tangible de son passage sur Terre… Vraiment ?

The Jesus Code est une série passionnante qui analyse la figure du Christ comme un personnage historique à part entière, par le biais de techniques scientifiques de pointe et de découvertes archéologiques récentes.

Ce docu-drama captivant enquête sur l´authenticité d´artéfacts afin d´apporter des éléments nouveaux sur la vie de Jésus :
le Suaire de Turin qui aurait servi à envelopper son corps après la crucifixion, les reliques de la Sainte-Croix et les ossements de Jean le Baptiste, ou encore les Évangiles de Judas et de Marie-Madeleine qui soulèvent bien des interrogations.
Les scènes reconstituées sont d´un esthétisme rare et font revivre cette époque lointaine dans un réalisme saisissant.

Voici pour vous tous l’épisode 6 sur Marie Madeleine

-Tu devrais leur dire que c’est sa fête aujourd’hui

Épisode 6 MARIE MADELEINE

LA VÉRITABLE HISTOIRE:
La Bible dépeint Marie Madeleine comme un soutien loyal à Jésus. Elle était au pied de la croix où il fut crucifié. C’est aussi elle qui découvrit le tombeau vide et qui fut le premier témoin de sa résurrection.
Sans jamais avoir le statut d’apôtre, elle en remplit tous les critères. Elle est souvent nommée dans les Evangiles.

Origine : Etats-Unis     Date de diffusion : 2015
Studio/Chaine : RMC Decouverte   Durée : 41 min      Titre original : The Jesus code


Déjà publiés
par MAMY KT

C’ est quoi l’assomption Mamy..?

Les femmes sont sur le chemin de croix depuis longtemps

Sainte Véronique et le voile de la sainte face

Sainte Marthe connue pour avoir donné hospitalité au christ

 

 

 

MAMY KT


Share Button