Archives par étiquette : chateaux

les châteaux de Victor Hugo … l’autre Hugo … de l’écrivain à l’artiste

logo poésie smallVos poèmes, vos poèmes préférés …

– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. Ou tout simplement comme aujourd’hui vos  poèmes à nous faire partager


Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

Victor Hugo, de l’écrivain à l’artiste


Tout le monde connaît Victor Hugo, l’écrivain. Mais ce que l’on sait moins de ce grand romantique c’est que le célèbre auteur des Misérables, Notre Dame de Paris n’était pas qu’un écrivain. Il avait beaucoup d’autres talents.
C’était un artiste qui avait des talents de décorateur et de dessinateur.

C’est lui qui aménage la maison d’Hauteville House (Guernesey), lieu d’exil politique de la famille entre 1856 et 1870.

“Ses dessins et gouaches, réalisés au cours de ses nombreux déplacements et années d’exil, posent un double regard sur les lieux visités “

Nous vous avons retrouvé quelques uns de ses dessins de châteaux pour illustrer son poème  » le château fort  »
Bien sur,  cela nous donne envie de retourner à la maison Victor Hugo Place des Vosges à Paris !

Poésie : Le château-fort

 

À quoi pensent ces flots, qui baisent sans murmure
Les flancs de ce rocher luisant comme une armure ?
Quoi donc ! n’ont-ils pas vu dans leur propre miroir,
Que ce roc, dont le pied déchire leurs entrailles,
A sur sa tête un fort, ceint de blanches murailles,
Roulé comme un turban autour de son front noir ?

Que font-ils ? à qui donc gardent-ils leur colère ?
Allons ! acharne-toi sur ce cap séculaire,
Ô mer ! Trêve un moment aux pauvres matelots !
Ronge, ronge ce roc ! qu’il chancelle, qu’il penche,
Et tombe enfin, avec sa forteresse blanche,
La tête la première, enfoncé dans les flots !

Dis, combien te faut-il de temps, ô mer fidèle,
Pour jeter bas ce roc avec sa citadelle ?
Un jour ? un an ? un siècle ?… Au nid du criminel
Précipite toujours ton eau jaune de sable !
Que t’importe le temps, ô mer intarissable ?
Un siècle est comme un flot dans ton gouffre éternel.

Engloutis cet écueil ! que ta vague l’efface
Et sur son front perdu toujours passe et repasse !
Que l’algue aux verts cheveux dégrade ses contours !
Que, sur son flanc couché, dans ton lit sombre il dorme !
Qu’on n’y distingue plus sa forteresse informe !
Que chaque flot emporte une pierre à ses tours !

Afin que rien n’en reste au monde, et qu’on respire
De ne plus voir la tour d’Ali, pacha d’Epire ;
Et qu’un jour, côtoyant les bords qu’Ali souilla,
Si le marin de Cos dans la mer ténébreuse
Voit un grand tourbillon dont le centre se creuse,
Aux passagers muets il dise : C’était là !

Le 26 novembre 1828.

Victor Hugo (1802-1885)

Recueil : Les orientales (1829).

 

SOURCES:


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

Citadelle du vertige : Le château cathare de Peyrepertuse

LOGO choulestropic CARNET
DE VOYAGES

de
Aubin CHOULESTROPIC

.
Parmi les potes âgés du potager municipal
Aubin CHOULESTROPIC a la passion des voyages …
Cet été encore, nous lui arroserons ses salades et ses tomates pour qu’il parte assouvir sa passion….
Mais cette année, nous avons, en contrepartie, exigé qu’il alimente la rubrique voyages de l’été dans la Chouette…. Nous le suivrons donc semaine après semaine…

Ambiance Ambiance….. ….

barre verte

PEYREPERTUSE , citadelle du vertige

Les châteaux cathares, citadelles du vertige

Ce sont des joyaux méconnus du patrimoine français : les châteaux cathares, des forteresses construites il y a plusieurs siècles. Réputés imprenables, car juchés en haut des falaises, ces édifices pourraient bientôt être classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

DSC03503      DSC03515

Au coeur des Corbières, ces châteaux millénaires perchés parfois à plus de 800 mètres ont été appelés cathares, du nom de ces hérétiques aux yeux de l’Église catholique, chassés et éradiqués par l’Inquisition.
Ne sachant plus où aller, les cathares ont parfois demandé protection aux seigneurs féodaux de ces châteaux, mais les cathares n’ont jamais vécu dans ces citadelles.

Peyrepertuse, Termes, Aguilar ou Quéribus.
Ce sont des forteresses militaires du Moyen-Âge.

On les appelle « châteaux cathares » et pourtant les Cathares n’ont rien construit.
Ces religieux qualifiés d’hérétiques par le pape avant d’être éliminés par la croisade se sont tout simplement réfugiés par ici.

Tapie dans le paysage, fondue dans la montagne, la citadelle de Peyrepertuse (Aude) n’a rien perdu de sa noblesse.
Accrochée à son piton rocheux, elle veille depuis des siècles. Les tours sont enchâssées dans la roche, protégée par 300 mètres de murailles, qui tombent à pic.
Elle existait avait l’épopée cathare, elle est devenue l’une des pièces maîtresses de la ligne de défense des rois de France face au royaume d’Aragon.

Le château de Queribus fait partie de ces châteaux cathares que le département de l’Aude voudrait voir classé au patrimoine de l’Unesco. Un classement au patrimoine de l’humanité aurait des retombés économiques importantes pour la région.

Depuis que la cité épiscopale d’Albi a été classée, le site a vu sa fréquentation grimper de 20%.

 

Le château de Peyrepertuse, forteresse qui domine le massif des Corbières

Avec France 2 laissez nous vous amener dans  le sud de la France, dans les Corbières, une terre de garrigues, de vignes, de rivières bien cachées et de châteaux cathares.

On ne peut y accéder qu’à pied, par un sentier escarpé et glissant.
Le site est perché tout en haut. À 800 mètres d’altitude, c’est la dernière pause ombragée.
S’il est accroché dans le ciel, c’est pour voir loin.

Le château de Peyrepertuse (Aude) domine le massif des Corbières.
L’ennemi espagnol a posé sa frontière juste en dessous alors Saint-Louis va annexer, au XIIIe siècle, ce château de petits seigneurs occitans.

La frontière repoussée au-delà des Pyrénées, les citadelles du vertige sont tombées dans l’oubli, comme fossilisées. Elles  espèrent aujourd’hui  être inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco.

barre verte
AUBIN CHOULESTROPIC1Aubin CHOULESTROPIC

 

Share Button