Archives par étiquette : catalan

C’est pas du pipeau quand les flabiols mettent le feu au chalumeau

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2

Le piano, c’est l’accordéon du riche
(Michel Audiard)

Musique à deux

MA2 vient régulièrement vous faire découvrir les instruments de nos orchestres car nous les voyons dans les concerts, en salle ou à la télévision, sans vraiment les connaitre…

Aujourd’hui découvrons avec elle :

LE FLAVIOL, FLUVIOL OU FLABIOL

Le flaviol, fluviol ou flabiol est un instrument de musique à vent catalan. On pourrait dire que c’est un cousin du chalumeau, de la flute à bec et du pipeau.

C’est une petite flûte à bec (un petit flageolet) utilisé(e) dans les cobles en Catalogne qui s’utilise comme le txistu basque et au galoubet provençal.

Comme eux, il se joue le plus souvent de la main gauche, la droite donnant la rythmique sur un petit tambour ou tamborí.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une flûte à une main, les notes les plus graves de l’instrument se jouent de la main droite.

C’est lui que vous entendez au début de chaque sardane


Cobla Mil.lenaria Fidelissima Vila de Perpinya Concert du 4 Juin 2011 à SOMAIN
LE MERLE BLANC Polka Soliste Frédéric GUISSET Direction Jésus VENTURA


L
e flabiol est  long de 25 cm, et  se décline en plusieurs types :

  • Le flabiol de pastor, sans clef, pouvant être fabriqué en roseau ou en bois nobles (chêne, buis, jujubier, ébène, amandier ou olivier).
    Il a composé avec le tamborí (tambourin), la graille et le sac de gemecs, la cobla de tres quartans catalana jusqu’en 1860 environ.On trouve des flabiols en roseau dans d’autres tonalités.
  • Le flabiol de cobla ou de claus est modernisé avec l’apport de clefs pour les 1/2 tons.
    C’est un petit instrument au son puissant et riche, champion du plein air pouvant lutter ou accompagner les hautbois catalans que sont tibles et tenores.
    Les grands facteurs de l’instrument ont été, Toron, Soldevila, Llanta, Pardo, ou Reig. Actuellement, il est surtout fabriqué à Vilanova i la Geltru par Pau Orriols.
  • Il existe des flabiols scolaires destinés aux cours de musique des établissements scolaires catalans. Ils sont moulés en résine plastique.
    Un modèle pour les plus jeunes élèves a été créé ( le jeune Maxime Terrats a honoré la Sardane durant de nombreuses années), le « flabiol per mans petites« 

Jeu

En savoir plus sur la sardane et ses instruments

 
Son répertoire est très riche  : sardanes bien sûr et le répertoire de la cobla catalane, danses de bal (valse, scottish, mazurka, polka, contrapàs, sardanes courtes…), pièces de virtuosité, arrangements et transcriptions de pièces médiévales, baroques et classiques (piccolo ou flûte sopranino).

Flaviolaires célèbres: Pere Rigau « Peret Barreto » (fondateur de la cobla Montgrins), Baldomer Pastells « avi Rau », Narcis Paulis, Lluis Buscarons (fondateur de la cobla Ciutat de Girona), Jordi Leon, Bernat Castillejo, Jordi Figaro, Pere Rabasseda (cobla principal de La Bisbal), Marcel Sabaté (professeur à l’ESMUC de BARCELONA), Frédéric Guisset (cobla Millenaria).

Quelques sardanes obligades de flabiol :

La joguetona (Josep Serra), Vora el niu (Enric Sans), Els ccellets enjogassats (Lluis Buscarons), L’avi Rau (Lluis Buscarons), Els petits rossinyolets (Lluis Buscarons), El rossinyol enamorat (Lluis Buscarons), Rossinyolet que va a França (Narcis Paulis)

et plus de 90 autres « obligades » écrites pour l’instrument.

Bien qu’une cobla ne compte qu’un seul « flabiolaire », de nombreuses sardanes ont été écrites pour deux flabiols et même pour 3, 4 ou 5 instruments.

De nombreuses sardanes de « la Belle Époque » comportent des variations extrêmement virtuoses. Cette tradition est revenue au goût du jour depuis les années 1980.

SOURCE :

wikipedia


retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2

RETRO :

Share Button

LIVRES : HOMMAGE AUX ÉCRIVAINS CATALANS

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc
«  Paroles d’hommes »
PERE GUISSET en 1998   POEMES EN FRANCAIS POEMES EN CATALA

LE 23 AVRIL 2017
POUR SANT JORDI

C’ÉTAIT  LA FÊTE DU LIVRE EN CATALOGNE

L’association « Els amics de les flors del jardi de PERE GUISSET »  vient de financer cette opération de distribution  qui témoigne de l’empreinte laissée par cet auteur catalan mort en 2000.

 Le mot du président, aux communes rend également hommage à l’auteur de cette anthologie bilingue …
Pere verdaguer qui vient de nous quitter le 1 fevrier 2017.

Deux auteurs une même passion pour la langue catalane, pour eux deux s’applique les paroles de la chanson de
Pere Guisset  » les flors del jardi » (les fleurs du jardin)

Un clavell, una rosa
Dues flors !
Un país, una llengua
Dos amors !
La portem, nostra llengua
Dins el cor;
La parlem, la cantem
Amb fervor.
Un œillet, une rose
deux fleurs !
un pays, une langue
Deux amours !
Nous la portons, notre langue
Dans notre cœur
nous la parlons, nous la chantons
Avec ferveur.

Sant JORDI 2017 :  Pour honorer PERE VERDAGUER décédé le 1 février 2017
l’association PERE GUISSET  assure cette distribution gratuite de son livre

Le mot du président aux communes

MERCI Irène ton soutien nous a été précieux

Nous vous remettons gratuitement cet ouvrage pour votre bibliothèque car vous êtes l’une des 26 communes qui, a été le cadre dans le passé, d’une ou plusieurs  représentations théâtrales d’une des pièces de PERE GUISSET.
Nous vous remercions de participer, avec notre association, à la mise à disposition du plus grand nombre des œuvres des auteurs catalans
Merci aussi à  tous les acteurs qui ont permis la réalisation de cette opération et en  particulier la Médiathèque départementale Claude Simon.

Le jour de la remise : Le président visiblement surpris par notre photographe devant la médiathéque 66


Il ne vous aura pas échappé que ce don intervient pour SANT JORDI  2017  premier  SANT JORDI sans PERE VERDAGUER Décédé le 1 février 2017…

Un double hommage donc, et une belle continuité collective à laquelle vous êtes associés

MERCI  ET BONNE LECTURE  A  TOUS… puisque cet ouvrage est bilingue

Jean Pierre GUISSET

www.pereguisset.fr

                                                     

 LE CHOURISTE Très bon SANT JORDI 2017
pour Pere Guisset

Il ferait dit-on la une de la revue du
centre culturel catalan du vallespir

qu’ils en soient remerciés…


Par ma voix le comité de rédaction de la Chouette présente ses sincères condoléances à Ginette VERDAGUER son épouse et à ses enfants Mireia et Miquel

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

Musiques populaires: La Sardane du pays catalan


la buratje el porro el barral la baratina la facha .. et le pain sec c'est tout le pays catalan

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

           La Partition de MA2.
  Musique à deux


Une parisienne a t elle le droit de parler de la sardane du pays catalan…,? Oui, si elle tombe sous le charme des catalans ou plutôt de leur musique…!
Je me suis autorisée une approche découverte….. y compris en montrant que leurs instruments ont leur place dans la musique classique.
Pardon, si la sardane emblématique « santa espina » n’est pas au rendez vous des puristes

LES ORIGINES DE LA SARDANE

  La sardane (en catalan Sardana) est une danse traditionnelle catalane où les danseurs en cercle se tiennent par la main, accompagnés par la musique d’un ensemble instrumental appelé cobla.
Le terme désigne également la musique qui accompagne la danse.

Le géographe grec Strabon (Ier siècle) cite une danse en rond en tant que danse d’offrande à la Lune, pratiquée par les Ibères qui occupaient la partie occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu’aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de danses en rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.

Dès le XVIe siècle, les Catalans dansaient le « contrapàs », avec beaucoup d’analogie avec les pas courts et les pas longs de l’actuelle sardane. La plupart des contrepas s’enchainaient avec une sardane courte.

DE LA RONDE AU « CONTRAPAS »  DU CONTRAPAS A LA SARDANE IL N’A QU’UN PAS …LONG OU COURT..el porro la baratina la facha el llum d'oli el escalfa llits - el morte per l'aioli?

  Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs.
La sardane actuelle descend de cette sardane courte dont elle ne se différencie que par l’augmentation du nombre des mesures et la présence d’un plus grand nombre d’instruments dans la cobla.
La sardane se danse en cercle fermé, alternant si possible un homme et une femme, la femme à droite de son partenaire. Mais ce principe n’exclut en aucune manière des rondes impaires.
Précisons aussi que les sardanes des dimanches midi d’autrefois étaient dansées quasi-exclusivement pas les hommes pendant que leurs épouses étaient appelées à d’autres tâches.

Cette ronde traditionnelle a été introduite en Vallespir par les cobles de la Garotxa voisine venant animer les fêtes de villages vers 1905 et dans le reste des Pyrénées-Orientales par les exilés républicains de 1939.
Très vite une symbolique s’impose celle des sardanes de « germanor » de fraternité dont la tradition est maintenu à travers une sardane de germanor réunissant 300 danseurs en juillet aux arènes de Ceret (66 – photo ci-dessous)

 Charles TRENET l’a chantée en sillonnant le pays catalan  – (video ci-dessous)
                                                    

LA TRAMONTANE EMPORTE POUR VOUS LES MERVEILLEUX SONS DE CES DROLES D’INSTRUMENTS A VENT… DÉCOUVREZ-LES….

« LA TIA PEPA  » (Sardana « La Tia Pepa » de Josep Capell.
Cobla Juvenil de Bellpuig (actualment Bellpuig Cobla) à Montserrat el 3 de juny de 2001.
Tenora: Toni Saladrigues )

Cette Sardane est entrainante et alerte….
Vous y entendrez un solo de « tenora » (qui est une sorte de haut bois ) instrument typiquement catalan

LA « COBLA » UN ORCHESTRE POUR LA SARDANE

Dans le pays catalan pas une fête locale ne se fait sans son apéritif sardanes… En plein air midi oblige…! Audition pour les uns, plaisir de la danse pour les autres la tradition est si forte que de nombreux chef lieux de canton ont leur propre « cobla »

  La cobla est un ensemble instrumental de plein air composé de onze à treize musiciens jouant onze à treize parties écrites qui jouent avec des instruments à vents traditionnels, dont certains sont spécifiquement catalans, et d’autres appartiennent à l’instrumentarium classique de la musique populaire.
Instruments catalans: les deux tenores, les deux tibles – plus court et aigu que la tenora-, apparentés à la famille des hautbois, mais avec une sonorités plus puissante; le flabiol (apparenté à la flûte à bec piccolo), accompagné de son tambori (petit tambour long et de section réduite), et que joue le même instrumentiste.
Instruments non-catalans:
des cuivres : deux ou trois trompettes en sib, un ou deux trombones à piston même si cet instrument est en voie d’abandon au profit du trombone à coulisse, deux fiscorns (bugles baryton en ut)
un instrument à cordes : la contrebasse à trois cordes.

La sardane commence toujours par une introduction d’appel à la danse exécutée par le flabiol.
Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs

  Dans cette vidéo  » éducative »vous découvrirez les  instruments de la cobla qui interpréte des fragments de sardanes de David Puertas:
– La sardana de la sardina,
– Sant Pere i Sant Pau,



Enregistrement à Santa Oliva le 27 aout 2010 avec la Cobla « Catània de Vilafranca del Penedès. »

ET UN JOUR LA SARDANE MIS SON COSTUME DES DIMANCHES ET ENTRA A PAS COURTS….. PUIS LONGS DANS LA SALLE DE CONCERT…! UN BONHEUR POUR LES AUDITORIUMS

 SARDANE A DEUX  COBLAS
PRINCIPAL DEL LLOBREGAT  et   REUS JOVE

Auditorium Caixa Tarragona concert  de présentation de leur CD. (19 février 2006)

Écouter la marche de clôture de leur concert

.
  Sardane : SANTFELIUENCA – Manel Saderra i Puigferrer
COBLA Reus Jove – concert de NOEL 23.12.06 – teatre bartrina

Laissez vous charmer par cette demoiselle qui domine en solo sa Tenora comme une pro…!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursMA2 a oublié de vous dire que les concours de sardanes opposent des groupes qui ont l’habitude de compter les pas courts et longs.
la sardane de la paix pablo Picasso 1953La colla ( groupe) gagnante étant celle qui termine en phase avec la musique .

Sardane Ronde  de paix… rappelons que  Picasso de passage à Ceret ne s’y était pas trompé.

Habitué des concours, même quand on danse pour son plaisir, on compte les pas …
Ceci a entrainé, il y a bien longtemps, la perte d’une opportunité d’industrialisation…?

On raconte en effet, qu’un gros industriel américain hésitait à s’installer à Perpignan.
On l’invita à visiter les sites possibles et pour lui montrer la chaleur de ses habitants, on l’entraina à l’heure de l’apéritif … voir les sardanes.
Au bout de 5 minutes, il en  repartait à jamais….. il aurait parait-il dit à son manager:
« 
Fuyons ces gens qui comptent même en dansant »
Depuis ce temps là … nous continuons de danser sans lui ….  Mais sur le pont de la galère….
OK..! Non il faut dire à quai… puisqu’il n’y a plus d’oncle d’Amérique    

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2      Ma musique à deux                                          écouter des sardanes chantées en catalan       —>
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC
1550

 

Share Button