Archives par étiquette : bottes

Le petit poucet et ses bottes de sept lieues

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…  ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. ! ALORS ALLONS Y…!

Aujourd’hui nous allons enfiler les bottes de sept lieues : LE PETIT POUCET ET SES BOTTES DE SEPT LIEUES

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à modifier mon comportement ma manière d’être ou de me conduire avec les autres….. Je me rappelle de celle ci qui m’a amené à ne pas avoir peur des autres …  et les dépasser même….  Quand j’enfile mes bottes de sept lieues..!
Retrouvez ce que sont ses fameuses bottes…!

logo mamy turlututu small

– Allez.. ACTION Mamy..!
Raconte nous
– Oui je veux bien vous parler :

DES BOTTES DE SEPT LIEUES

Hum..! Belles bottes mais pas de casque…!!!

– Tout d’abord réécoutons

LE CONTE DU PETIT POUCET


Charles Perrault, 1628 –1703, est un homme de lettres français, célèbre pour ses Contes Charles Perrault est l’un des grands auteurs du XVIIe siècle. L’essentiel de son travail consiste en la collecte et la retranscription de contes issus de la tradition orale française.

–  Pour ceux qui sont en âge de lire le conte eux même….
–  Je sais où il est Mamy..!

– Très bien mon Mino..! Mais c’est direct si tu cliques sur ce panneau

– Ok on y va Mino ..
Eh zut..! y a pas que des bottes pour marcher..!

– PAPY et moi il faut que l’on vous dise :
Les bottes de sept lieues ont réellement existé

ALLEZ PAPY explique leur moi je vais leur préparer une tarte aux pommes :

– OH Purée..!  C’est parti l’instit est de retour… #@0§§#{§@§§!!!!

LE CHOURISTE – Oui mes choupinets … Les bottes de
sept lieues ont réellement existé…!
Bottes de postillons Les bottes de sept lieues que le petit poucet enfile dans le conte de Perrault ne sont pas qu’une légende.
Au temps des diligences, le postillon, personne chargée de diriger l’attelage, avait ses jambes protégées par de lourdes bottes fixées sur les étriers qui s’appelaient des bottes de 7 lieues car c’était généralement la distance séparant 2 relais de poste.
 « Le Petit Poucet s’étant approché de l’Ogre lui tira doucement ses bottes », illustration de Gustave Doré dans Les contes de Perrault de 1867.


Malle-charrette, ses trois chevaux et son postillon. On remarque la botte imposante du postillon : c’était une botte renforcée qui protégeait sa jambe du poids du cheval en cas de chute du cheval.

 – C’est quoi une lieue et un relais de poste Papy..?
LE CHOURISTELa lieue est une unité de longueur anciennement utilisée en Europe et en Amérique.
La lieue vaut  4 km soit environ 30km entre deux relais….

Quand au relais de poste : C’est le lieu où étaient tenus prêts des chevaux frais pour les cavaliers (et plus tard pour les diligences et calèches), afin de permettre une vitesse maximale à la communication par courrier.

Le premier système de relais de poste, considéré comme une organisation d’État, remonte au VIe siècle av. J.-C.

C’est Louis XI 1464 qui les a instaurés à des fins militaires en France et ils furent ouverts aux voyageurs par Louis XII en 1506
Les relais de poste se transforment petit à petit en écuries, et en auberges pour la restauration du personnel des Postes et des voyageurs, et en gîtes pour leur hébergement

– ET TOI MARGOT TU DIS RIEN..?
– SI SI…!!

– L’ambiguïté des bottes de sept lieues provient de l’usage, tantôt bénéfique, tantôt pernicieux, que peuvent en faire ses détenteurs. Elles peuvent ainsi aider à faire le bien ou le mal, selon qu’elles sont portées par le héros ou un personnage néfaste.

Les bottes sont à l’époque de Perrault les chaussures des cavaliers et des chasseurs, ainsi que de certains domestiques.
Les paysans adultes portent au mieux de simples sabots, et on peut imaginer que le Petit Poucet, dernier fils de bûcheron, va nu-pieds.

Les bottes deviennent donc un symbole du monde adulte et de puissance dans les contes.
Même si ses bottes ne sont pas magiques ou de sept lieues, le Chat botté, ainsi chaussé, peut passer pour l’envoyé d’un personnage important auprès l’Ogre ou du roi.

Quant au Petit Poucet, simple enfant au bas de l’échelle sociale, il va « grandir », c’est-à-dire sortir de sa condition grâce aux bottes magiques.
Grâce à elles, il entre au service du roi, accumule les richesses et met sa famille à l’abri du besoin.SOURCE :

LE CHOURISTE

De tous les contes, c’est sans doute Le Petit Poucet qui fascine le plus petits et grands depuis plusieurs siècles.
Bien des versions ont « éclairé » l’histoire et les personnages de manière singulière. Mais celle proposée par Laurent Gutmann est sans doute une des plus radicales. S
on histoire s’aventure sur des chemins nouveaux qui analysent les relations familiales d’aujourd’hui sous couvert d’humour et de rêves fantasmes. Une version décapante et… inquiétante du conte de Perrault.

Le Petit Poucet :
Ou Du bienfait des balades en forêt dans l’éducation des enfants

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un retour sur une histoire déjà racontée….

 

Share Button

L’institutrice et les bottes de sept mieux .

BLOG NOTE 
DE MA MAITRESSE

L’institutrice et nos gamins.

C’est du vécu,
Cela ne peut pas s’inventer !!!
Ce pourrait aussi être les histoires d’une maman ou d’une mamie, voire d’un papy !

barre verte

 

L’institutrice et les bottes de sept mieux .

C’est l’histoire vraie d’une institutrice de dernière année de maternelle, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde.

logo dindon grande pompeUn des gamins lui demande de l’aide pour mettre ses bottes, afin d’ aller en récréation car, en effet, elles sont vraiment difficiles à entrer.
Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit :

 

« Elles sont à l’envers, maîtresse ».

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s’aperçoit qu’en effet il y a eu inversion des pieds…

Bref,nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu’à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds.
Et là, le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants :

 

« C’est pas mes bottes ».

 

A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas exploser, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres,se calme et lui demande pourquoi il ne l’a pas dit avant.
Comme le gamin voit bien qu’il a contrarié sa maîtresse,

il ne répond pas. Elle dit alors :

« Bon, allez, on les enlève » et elle se met à nouveau au boulot.

 

Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :

 » C’est pas mes bottes,  c’est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre ».

Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui remettre ses bottes.

L’opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d’avoir réussi. Pour aller jusqu’au bout, elle remet le gamin debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande :

–  « Où sont tes gants ? ».


Et le gamin répond tout simplement :

– « Pour pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes ».

barre verte


MA MAITRESSE

– Tu m’appelles chéri..?

– Euhh Non..!! Il ne s’agit pas de toi..!!

Share Button