Archives par étiquette : art

PEINTURE : Les trois grands âges de la vie

code promo ruedesplantes

Bannière ruedesplantes 468/60px

logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE AU CHOU :

LES TROIS GRANDS ÂGES
DE LA VIE


DANS NOTRE RUBRIQUE NOUS VOUS INVITONS AU COEUR DE LA RENAISSANCE VENITIENNE
au moment où Giovanni Bellini meurt en 1516.
Titien se trouve en position de lui succéder à la tête des peintres vénitiens. Dans l’année et les décennies qui suivent, il travaillera à consolider cette position, en affirmant sa suprématie sur la génération suivante, elle aussi remarquablement doué
Dans ce contexte nous braquerons le projecteur sur le thème qui préoccupe les potes âgés : Le déroulement du temps…. traité par Giorgione, et Titien…!

Trois étapes symboliques que sont l’enfance,
la maturité et la vieillesse…..

Dans la première moitié du XVIe siècle, L’art vénitien de la grande période, au développement parallèle à celui de Rome, est entre autres le fait de deux maîtres :
Giorgione et  Titien.

Le déroulement du temps est un thème récurrent chez les artistes.
Pour le signifier, les peintres ont souvent choisi de peindre l’homme dans les trois principales étapes de sa vie.
Trois étapes symboliques que sont l’enfance, la maturité et la vieillesse.
A ce  cycle de la vie il est aussi facile d’accoler le cycle des saisons : le printemps et la jeunesse, l’été et la maturité, l’automne et la  » grande maturité « , l’hiver et la vieillesse.

logo lardonLes âges de la vie sont une conception consistant à diviser la vie en plusieurs périodes.
Les conceptions de l’antiquité classique
On distinguent les Trois grands âges de la vie aux Quatre âges de la vie.
Les Trois grands âges de la vie sont :

  • la jeunesse associée à l’innocence,
  • l’âge adulte associé à la maturité
  • vieillesse associée à la sagesse.

Les Quatre âges de la vie distinguent:

  • l’enfance,
  • l’adolescence,
  • la maturité
  • la vieillesse.

Les Pères du désert appliquent les trois grands âges de la vie à la vie spirituelle :

  • la connaissance de soi (notamment la reconnaissance de sa propre faiblesse)
  • celle du prochain (notamment la communion fraternelle)
  • celle de Dieu (par la prière).

L’expression de Troisième âge, utilisée aujourd’hui comme euphémisme de la Vieillesse, renvoie à cette conception.

Au cœur de la peinture de Giorgione se trouve sa conception
nouvelle de l’ombre.

 


Giorgione: Les trois âges de l’homme (1500 – 1505) (Huile sur panneau, 62 x 77 cm) est maintenant dans la Galleria Palatina (Palazzo Pitti), Florence.

L attribution de ce tableau est vivement débattue.

Au cœur de la peinture de Giorgione se trouve sa conception nouvelle de l’ombre.
Certains pensent que le peintre le tenait de Léonard ; et comme ce dernier résidait en 1500 à Venise, peut-être exerça-t-il en effet quelque influence
L’influence de Léonard de Vinci se reconnaît sans peine dans la façon dont les formes doucement éclairées émergent de l’obscurité. Elle est, en outre, évidente dans la figure du vieil homme qui se retourne et le choix de physionomies types fortement contrastées.
Mais les acteurs de cette scène sont-ils de personnages anonymes, et peut-on considérer qu’on a affaire ici à une peinture de genre intégrant certains procédés formels de l’art du portrait ? Ou s’agit-il plutôt d’un triple portrait, et le peintre a-t-il élargi un format traditionnel pour accueillir plusieurs protagonistes ?

L’extraordinaire confusion qui a toujours entouré l’attribution d’un certain nombre d’œuvres majeures apparentées au style tardif de Giorgione indique bien le rôle charnière que celui-ci joua dans la peinture vénitienne, et son importance dans la formation de Titien

 Titien est le peintre le plus admiré de toute l’Europe au XVIe siècle

logo lardon DTiziano Vecelli dit Le Titien, est âgé d’une vingtaine d’années, quand il achève  la composition des Trois âges de l’homme, l’une de ses toiles les plus célèbres.
En 1512, le Titien se trouve à Venise. Il y est arrivé très jeune, à 9 ans, en compagnie de son frère, et travaille dans l’atelier de Giovanni Bellini, le peintre le plus en vue à Venise.

Il fait aussi la connaissance d’un autre grand peintre, Giorgione, qui devient son fidèle ami jusqu’à sa mort en 1510.
Il se consacre dans un premier temps à l’achèvement des différentes toiles de son ami.

.
Dans  » Les trois âges de l’homme « , Le Titien développe cette vision cyclique de l’homme,

héritée de l’Antiquité.
Son langage pictural témoigne ici d’une grande maturité malgré son jeune âge
( il est alors âgé d’une vingtaine d’années lorsqu’il peint ce tableau).
Dans une belle « mise en scène », une composition d’une grande modernité,
il montre avec une grande finesse, les peurs et les désirs à différents âges de la vie .

Sur la gauche du tableau, la jeunesse est représentée sous les traits d’un couple assis sous un arbre « tout en feuilles » ; ils se regardent l’un l’autre ;
à droite, en symétrie, trois petits anges grassouillets protègent leur pureté en toute innocence ;
à l’arrière-plan, devant un arbre mort ou presque, un vieil homme regarde deux crânes ( des  » vanités » qui sont symboles de la finitude de l’homme)

Un sujet d’une grande modernité montrant les peurs et désirs à différents âges de la vie dans un tableau saisissant de finesse et de mise en scène. Il sera l’une des pièces qui inspirera le plus les peintres au XVIème siècle.

Allégorie du temps gouverné par la prudence

 » Allégorie du temps gouverné par la prudence »

Quelques années après Titien réalise ce portrait de trois hommes et de trois animaux.

Au-dessus de leurs têtes on peut voir une devise en latin:

ex praterito praesens prudenter agit nefutura actione deturpet, qui veut dire:

« informé du passé le présent agit avec prudence, de peur qu’il n’ait à rougir de l’action future ».

Les trois visages représentant
Les 3 moments de la vie :

la vieillesse, la maturité et la jeunesse.

Les animaux et leur symbolique :

  • le lion : force et puissance,
  • le loup : solitude,
  • le chien : l’apprentissage.

Le Titien
 » Allégorie du temps gouverné par la prudence »

1565-1570
Huile ( 76 x 69 cm)
National Gallery – Londres

SOURCES: http://l-ocre-bleu.fr/histoiredelartetartistes/les-ages-de-la-vie-en-peinture/http://www.artdb.com/fr/theme/ages-de-la-vie/onglet/1http://www.aparences.net/ecoles/la-peinture-venitienne/la-grande-renaissance-venitienne/

Collagène marin - acide hyaluronique 60 gélules

logo lardon 1LE LARDON

Histoire et origine du collagène et de l’acide hyaluronique
Le collagène est une glycoprotéine fibreuse présente dans toutes les structures du corps : peau, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs. Il assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus mais sa quantité diminue avec l’âge.
Son usage est fréquent depuis longtemps en Asie, où les solutions de collagène sont absorbées par des millions de personnes. Il permet une bonne élasticité de la peau et possède une action sur le développement cellulaire et sur la régénération tissulaire.

Share Button

PEINTURE : Il y a toujours des trésors cachés

Meilleurs complements alimentaires
logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE
AU
CHOU :

Coucou c’est toujours moi merci d’être revenu nous voir pour nous suivre dans la découverte ……

Portrait présumé d’Arnoldus Andries des Tombe

logo lardon DDes trésors
cachés

« C’est une perle ! »
un joyau rare, que l’on découvre
derrière un épais
rideau de poussière

Nous sommes en 1881, à La Haye, aux Pays-Bas. Arnoldus Andries des Tombe et son ami assistent à une vente aux enchères. Parmi les œuvres présentées, il y a un portrait. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne paie pas de mine !


Le passage du temps l’a laissé dans un triste état. En plus, son auteur et l’identité de la jeune femme représentée sont inconnus.
Mais les deux amateurs d’art ont l’intuition qu’ils feraient bien de l’acheter…

Hors de question cependant d’intriguer d’autres potentiels acquéreurs :
le collectionneur Arnoldus Andries des Tombe dissimule donc son enthousiasme. Et cela fonctionne, personne ne prête attention à son offre très modeste.
Il se retrouve ainsi en possession de la toile pour une bouchée de pain

Pourquoi donc cette peinture apparemment insignifiante a-t-elle piqué sa curiosité ?

Eh bien, son partenaire et lui suspectent qu’il pourrait s’agir de l’œuvre d’un grand peintre, un certain Johannes Vermeer.

Détail de L’Entremetteuse (1656), autoportrait présumé de l’artiste.

  Johannes Vermeer est né à Delft le 31 octobre 1632, lieu d’une forte dynamique pour la peinture hollandaise.
Issu d’une famille calviniste, Johannes Vermeer se convertit au catholicisme en 1653, et épouse la même année Catharina Bolnes. Il aura avec elle elle onze enfants. Il entre dans la guilde de Saint-Luc de Delft, organisation de peintres de la ville. En 1655, il peint le « Saint Praxède », son premier tableau répertorié.
Par rapport à ses contemporains, il peindra finalement peu de toiles, surtout des scènes de genres, parmi lesquelles La Laitière, La Dentellière, ou encore la Jeune fille à la perle. Il décède le 15 décembre 1675.

Souvent considéré comme un peintre inconnu de son temps, il a été surnommé au XIXe siècle
le « Sphinx de Delt » .

Ce Néerlandais du XVIIe siècle n’est alors connu que d’une poignée d’experts, mais son talent est indéniable. Cependant, devant le tableau en piètre état, cela ne saute pas aux yeux. Même les deux compères n’ont encore aucune idée du chef-d’œuvre qu’ils ont devant eux…


logo lardon DL’étape suivante est donc de faire nettoyer la toile.
Sous la crasse apparaissent de merveilleuses couleurs…


L’expression du modèle est vivante, émouvante.

Plus de doute possible, c’est bien une œuvre du maître ! Et pas des moindres : ils découvrent une jeune fille anonyme, parée d’une coiffure colorée et d’une grande perle qui fera sa renommée

À sa mort, Arnoldus Andries des Tombe lègue le tableau au musée de La Haye.

Depuis, ce visage qui tourne son regard vers le spectateur fascine des millions de visiteurs.

L’œuvre, surnommée la « Joconde du Nord », est désormais inestimable !


SOURCE :  Artips

Conseillez Artips à vos amis


Cet ouvrage original permet au contraire de découvrir que ce génie universel s’inscrivait dans un riche réseau d’influences, très loin du splendide isolement avec lequel il fut longtemps associé. 

Beau cadeau pour débuter en peinture

Coffret huile Van Gogh

    • Boîte De Poignée Robuste En Bois Carry
    • Idéal Pour Utiliser Dans Le Champ Ou Le Studio
    • Idéal Cadeau Pour Tous Les Artiste Huile
    • Ensemble Complet
      https://amzn.to/2RVvo2f

logo lardon 1LE LARDON

Share Button

Pour l’amour de Déjanire

Hercule combattant Achéloüs métamorphosé en serpent Bronze fondu par Carbonneaux en 1824 H. : 2,60 m. ; L. : 2,10 m. ; Pr. : 0,95 m. Le modèle en plâtre fut exposé au Salon de 1814.

L’ART ET LA PALETTE AU CHOU :

LE LARDON  NOUS INVITE AU MUSÉE
DU LOUVRE –  COUR PUGET –
PARISlogo lardon

Pour l’amour de Déjanire


Dans la mythologie grecque, Déjanire est la dernière épouse mortelle d’Héraclès.

Pour la conquérir, ce dernier doit se mesurer à un rival, Achéloüs, le dieu-fleuve, qui se transforme en vain en taureau pour l’affronter :
Héraclès le terrasse et lui arrache une de ses cornes.

Le combat d’Hercule contre  Achéloüs un dieu du fleuve

Le sujet est tiré des Métamorphoses d’Ovide :

Déjanire enlevée par le centaure Nessus – 1621 Par Guido Reni Peinture ; Baroque , Peinture baroque ; Huile sur toile

Achéloüs était le rival d’Hercule pour l’amour de Déjanire ; au cours du combat, Achéloüs se transforma en serpent mais fut vaincu par Hercule.

Ainsi Hercule se fit-il aimer de Déjanire.

Par la suite, essayant de raviver l’amour qu’il lui portait, Déjanire offrit à Hercule une tunique imprégnée du sang de Nessus qui, au lieu d’être un philtre d’amour, se révéla être un brûlant poison.

Dans la mythologie grecque,  Achéloüs est un dieu fleuve d’Étolie.
C’est le plus grand des fleuves.

Il engendre les sirènes avec la Muse Melpomène ainsi que des sources : Pirène, Dircé, Castalie…

chouette-prof

 

Selon la légende, il aurait jeté son dévolu sur Déjanire ; mais effrayée par ses dons de métamorphose, elle lui préfère Héraclès.

UN COMBAT S’ENGAGE

Un combat s’engage : Achéloos se métamorphose en serpent immense, qu’Héraclès parvient à étouffer, puis il se change en taureau, auquel Héraclès arrache une corne, faisant capituler le dieu fleuve.

Chez Ovide, c’est la corne cassée par Heraclès que les naïades consacrent en corne d’abondance

Métaphoriquement, la corne d’abondance est synonyme de source inépuisable de bienfaits.

Elle est ainsi représentée le plus souvent regorgeant de fruits, mais aussi de lait, de miel et d’autres aliments doux et sucrés.

CHOU FLEUR

retour sur la rubrique du même tabac  RETRO :
C’est du même tabac….
sculpture:   oedipe et le berger phorbas

 

 

Share Button