Archives par étiquette : arnaques

Registre public d’accessibilité : Attention aux arnaques !


CHOU DE GUEULE

, je peux parler de ce qui m’hérisse le poil
( pas de carotte)…!

LES ARNAQUEURS

 

barre verte

– L’ARNAQUEUR ça se cultive comment ?
– Hé ben tu prends un champs de péquenots où poussent du petits malins…
– ???
– OUAIS C’est une espèce de mauvaise herbe qui te fait broyer du noir en te disant que tu as trois jours pour te mettre en règle sur n’importe quelle réglementation ( que tu domines pas bien sûr) au point que les péquenots broyant trop de NOIR se retrouvent un jour MACRON….


– j’y comprends rien..???

– je t’expliqueeeeee avec un exemple récent.
Notre entreprise a reçu pas voie postale un courrier « combinatoire » à propos de l’accessibilité à nos  locaux pour les entreprises recevant du public:..
Effectivement dans mon potager il y a un monde fou.. !  limaces, escargots,chenilles …
Les seuls handicapés que je vois c’est des mille pattes qui ont des corps aux pieds…!
Faut voir la lettre camarades…!


Registre public d’accessibilité :
Attention aux arnaques !

Registre public d'accessibilité : attention aux arnaques !

Avec la mise en accessibilité des établissements recevant du public, les arnaqueurs ont flairé le bon coup. L’élaboration obligatoire d’un registre public d’accessibilité n’échappe pas à la règle.

 


Ne vous laissez pas avoir !

Plusieurs entreprises,dont la notre, nous ont fait part de démarchages abusifs (par téléphone, mail, courrier, fax et autres) par des entreprises privées se présentant souvent comme un « organisme officiel » et leur proposant l’inscription de leur établissement sur le registre public d’accessibilité. (VOIR NOTRE LETTRE )

Attention ! Il s’agit d’une arnaque !

Ces organismes, prenant appui sur l’obligation légale de mise aux normes accessibilité, laissent parfois entendre qu’il s’agit de services de l’État.
Les messages qu’ils délivrent sont bien souvent anxiogènes.

 

Le registre public d’accessibilité est disponible gratuitement

Si la mise en place d’un registre public d’accessibilité est certes obligatoire, IL EUT ËTRE numérique (à titre alternatif, il sera mis en ligne sur un site internet).
Ce registre précise
« les dispositions prises pour permettre à tous, notamment aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap, de bénéficier des prestations en vue desquelles l’établissement concerné a été conçu. » 

En savoir + sur le registre d’accessibilité

En aucun cas la mise en place d’un registre d’accessibilité ne doit faire l’objet d’une inscription  et ce, sous quelque forme que ce soit.  

 

Comment se prémunir contre une démarche malveillante ?

Très souvent, l’entreprise malintentionnée insiste sur le caractère obligatoire du service et sur les sanctions encourues. Elle demande de compléter un formulaire et de saisir des coordonnées bancaires.

Nous appelons donc à la plus grande vigilance et vous invitons à :

Dans ce guide vous trouverez des réponses aux questions suivantes :

  • À quoi reconnait-on un démarchage suspect ?
  • J’ai été démarché, que faire ?
  • J’ai été abusé, que faire ?

SOURCE :

http://www.fnogec.org

barre verte

CHOU DE GUEULE

Share Button

METTRE LE PICKPOCKET DANS SA POCHE

portadaimg-tricolore.JPG
BLOC CITOYEN

       DE
COM POTE
.

– Cette nuit un voleur s’est introduit chez moi, il cherchait de l’argent… Je suis sorti de mon lit et j’ai cherché avec lui.
barre grenat

METTRE LE PICKPOCKET DANS SA POCHE

Cinq techniques des pickpockets pour voler les touristes

En période de vacances, les vols sont plus nombreux. Pour s’en prémunir, il est toujours bon d’être au fait des parades  à utiliser contre les pickpockets.


– LA CHOUETTE vole…!  elle ne peut être que de bon conseil »

1 La plus classique : le collé-serré dans la foule

Vous êtes dans une foule, tout le monde se pousse et vous ne remarquez pas la main qui se glisse discrètement dans votre sac ou votre poche.
Sa variante est le collé-serré au portique.

Le voleur vous fait les poches juste au moment où vous poussez la barrière du métro.

Comment s’en protéger ?

Bien fermer son sac, éviter de mettre des choses dans ses poches et fuir les gens trop collants.

2 La plus rageante : le coup du signal sonore

Toujours dans le métro.
Au moment où le signal sonore annonçant la fermeture des portes retentit, le pickpocket passe à l’action.
Il vous vole puis ressort vite de la rame.

Comment s’en protéger ?
Éviterde se mettre trop près des portes dans le métro, surtout en période d’affluence. Ne pas poser son sac par terre.

3 La plus déclinée : détourner votre attention

La plus spectaculaire consiste à simuler une bagarre ou à crier
« Au voleur ! »
Un complice profite alors de votre distraction pour vous faire les poches.

Une autre technique, plus cynique, consiste à abuser de votre gentillesse. pendant que vous l’aidez à ramassez gentiment, une autre vous prend vos affaires.

On peut aussi profiter en vous demandant une rue sur un plan ou de signer une pétition.

Comment s’en protéger ?
Quand vous êtes sollicité, commencez par vérifier que vos affaires sont près de vous.

4 La plus sale : le coup de la tache

Après avoir taché malencontreusement votre tenue, le pickpocket s’empresse de vouloir réparer les dégâts.
Tandis qu’elle prétend vous nettoyer, un complice en profite pour vous délester de ce qui traîne dans vos poches.

Comment s’en protéger ?
Quand on vous tache, refusez le contact et vérifiez que vous n’êtes pas approché par une seconde personne.

5  La plus spectaculaire : les faux policiers

Votre pote CHOULESTROPIC grand  voyageur…… et donc touriste dans tous les pays nous alerte  sur cette technique

Des prétendus policiers en civil (bien souvent, le déguisement se résume à une fausse carte ou un bandeau « sécurité » sur l’épaule), vous interpellent dans la rue avec un discours qui ressemble à ceci :
« Bonjour, excusez-nous de vous déranger, mais vous venez de sortir d’un magasin qui a l’habitude de rendre la monnaie avec de faux billets. Est-ce qu’on peut voir votre argent ? »
Le touriste sort alors sa liasse, et dans un tour de passe-passe très rapide, le pickpocket lui substitue la moitié de son argent sans qu’il s’en aperçoive.

6 Bonus : l’arnaque de la bague

Une femme (ou un homme) vous lance :
« Oh ! C’est à vous, ça ? »
Dans sa main, une bague (a priori) en or. S’ensuit une discussion pour vous inciter prendre cette bague qui semble valoir
« très, très cher ».
Si vous acceptez, elle demande un peu d’argent en contrepartie.
Une somme dérisoire par rapport au prix d’un bijou.
Sauf que la bague, évidemment, est en toc…!


COM POTE

Share Button