Archives par étiquette : Arles

VAN GOGH : L’étrange destin du portrait du docteur Rey

LART ET LA PALETTE AU CHOU

SÉRIE:
VAN GOGH

LES TOURNESOLS N’ONT PAS TOUJOURS ÉTÉ FLEURIS

Les poules d’Arles n’en ont pas voulu.. Mais elles n’y ont pas touché…!

Artiste Vincent van Gogh
Année Janvier 1889
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 64 cm × 53 cm
Localisation Musée des beaux-arts Pouchkine, Moscou, Russie

Le Portrait du docteur Rey est une peinture de l’artiste-peintre post impressionniste hollandais Vincent van Gogh.

Réalisée à Arles, probablement entre le 7 et le 17 janvier 1889, dans le cabinet du docteur à l’hopital, est donnée au docteur Rey (encore interne à cette date).

Ce tableau représente l’interne Felix Rey d’Arles qui avait soigné Van Gogh à la suite de la crise d’épilepsie ou de démence au cours de laquelle le peintre s’était mutilé l’oreille.

L’artiste lui a fait don de cette œuvre à titre de remerciement ou plus exactement de souvenir.

Le docteur et sa famille, trouvant ce portrait invraisemblable et ridicule, le rangent pendant plus de dix ans dans un poulailler afin de boucher un trou du grillage, puis probablement dans un grenier.

 

Un bidasse avisé….

En avril 1901, le futur peintre Charles Camoin, soldat au 55e régiment d’infanterie de ligne cantonné à Arles rencontre le docteur Rey qui lui parle de ce tableau. Il le lui achète et le cédera à un galeriste qui le revendra 150frs.
Le tableau porte alors le nom de Portrait d’homme sur châssis, buste de face légèrement orienté vers la droite, signé en rouge : Vincent, Arles, janvier 1889. On ne parle plus du tableau jusqu’en 1908, date à laquelle il est acheté successivement par plusieurs galeries

Destination BERLIN…. MOSCOU

La dernière galerie de Berlin vend le portrait, la même année, au collectionneur Stchoukine pour 4.600 francs.
A la Révolution russe de 1917, l’œuvre est confisquée et rejoint le musée d’Art moderne de Moscou.
Le portrait est exposé aujourd’hui au musée Pouchkine.
Entre temps, l’identité de la personne représentée avait été perdue.

Ce n’est qu’en septembre 1924, grâce à J.B. de la Faille qui enquêtait dans le cadre de la réalisation d’une biographie et d’un catalogue raisonné de Van Gogh, que le docteur Rey est finalement réidentifié et que le tableau adopte son nom actuel

SOURCE WIKIPEDIA: EN SAVOIR PLUS SUR VAN GOGH CLIQUEZ LA PALETTE

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez retour sur la rubrique du même tabacCHOU BLANC

  RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

LOUVRE Y ES TU … M’ENTENDS TU… – Les fouilles du Rhône

Meilleurs complements alimentaires


On est quand même au top à la CHOUETTE car l’exposition qui est au LOUVRE sur les fouilles d?Arles faisait déjà l’objet d’une rubrique lors de son ouverture à Arles en AOUT 2010…
Ne boudez pas cette nouvelle publication qui vous donnera envie de voir l’expo dans l’écrin du LOUVRE.
Le comité de rédaction a pris cette semaine le LOUVRE pour thème…..
Ceci vous vaudra de supporter deux autres publications dans cette semaine sainte.

 



L’ART ET LA PALETTE AU CHOU

VISITE AU MUSÉE…  L’ EXPO  DU LOUVRE-
ARLES  – LES FOUILLES DU RHÔNE 

Informations pratiques:
Du 9 mars au 25 juin 2012
Lieu :Aile Richelieu, entresol –  Tarif : 10?
Tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h ,
les mercredi et vendredi jusqu?à 21h45.
Renseignements :
    01 40 20 53 17


En partenariat avec le musée départemental Arles antique, le musée du Louvre présente dans le cadre d’une grande exposition les pièces les plus emblématiques issues du travail minutieux et complexe qu’a représenté la fouille du Rhône, fleuve à la fois sauvage et chargé d’histoire.

À travers cette exposition, le riche passé de l’Arles romaine (Arelate) renaît : de l’imposante architecture de la ville à son intense activité commerciale en passant par la vie quotidienne et les pratiques de ses habitants.

Des objets rarissimes, en bronze notamment, sont présentés : fragments architecturaux, magnifiques témoignages de la statuaire et de l’orfèvrerie romaines, objets votifs, amphores, lampes, casques en bronze, bijoux.

Aux œuvres provenant du musée d’Arles s’ajouteront celles du Louvre, du musée Calvet d’Avignon et du musée de Turin, qui prêtera en exclusivité l’unique buste de Jules César identifié comme tel jusqu’à la découverte en 2007 du buste d’Arles. La confrontation de ces deux portraits constitue un événement scientifique et médiatique.

Les films des moments de découverte et la restitution des techniques de mise en œuvre des objets en bronze par le laboratoire du C2RMF permettront de mettre en lumière ces vingt années d’effort pour faire remonter le passé de l’Arles romaine.
————————————————————————–

Les fouilles du Rhône aout 2010 musée d’Arles

Amoureux de ma femme et de la Rome antique j’ai cédé à sa demande de visiter l’exposition sur les fouilles du Rhône un rendez vous de l’été avec l’histoire, les pieds dans l’eau…..!

Sortez vos tubas, tous dans la bouillasse du dépotoir du Rhône…!

« Le Rhône n’est pas un long fleuve tranquille mais il garde dans sa mémoire une partie de l’histoire d’Arles. Elle est écrite par fragments, de marbre, de navires, d’amphores, et de céramiques »

Ainsi s’ouvre l’exposition du musée départemental Arles antique

L’exposition « César, le Rhône pour mémoire » c’est la présentation des trésors sauvés des eaux du fleuve remarquablement mis en valeur par l’architecture contemporaine du Musée départemental d’Arles antique.
Le buste de Jules César, le fondateur de la cité, a traversé plus de vingt siècles. C’est une fierté et un bonheur de le voir en si bonne compagnie.

Les archéologues du département des Recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines, ont remonté patiemment de la vase des objets modestes de la vie quotidienne, aussi bien que les trésors les plus précieux, dont le buste de César reste l’emblème, les chercheurs nous donnent à comprendre l’ancienneté et la densité de ces contacts.

La mise en scène sacralisée de l’ultime et magnifique espace de cette exposition contribue à mettre en valeur d?une manière innovante les derniers secrets du Rhône.

Là surgissent d’un fleuve surnaturel des sculptures et des massifs d’architecture qui dévoilent la monumentalité et l?opulence du quartier de Trinquetaille, sur la rive droite.

Les pièces exceptionnelles présentées dans cette partie ne sont pas déconnectées du fleuve ; au contraire, de grands socles canalisent son flux impétueux et magique, des blocs s’enfoncent dans le limon, des chapiteaux émergent de son lit…

 

 

 


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez

CHOU BLANC

 

 

Share Button