Archives par étiquette : animaux

Une larme de Rê créa l’abeille… Depuis les mures ont des abeilles et nous du miel…!


BLOG DE
DAME MIELINE

Le thème s'inspire d'une fable de l'Antiquité grecque : un épisode des Idylles du poète bucolique Théocrite (IIIe siècle avt JC -mais ce chant XIX est parfois attribué à un pseudo-Théocrite). On y raconte que Cupidon/Eros/Amour (dieu du désir) vola du miel à des abeilles qui le piquèrent. Il se plaignit alors à sa mère Aphrodite/Vénus (déesse de l’amour terrestre) qu'il était injuste qu'une si petite créature (l'abeille) provoque autant de douleur. A quoi Vénus lui répond que lui aussi, Cupidon, était petit, mais que ses flèches de l'amour pouvaient, elles aussi, faire très mal. L'amour donc est à la fois douceur sucrée comme le miel (quand il est spirituel et platonique), et amertume et douleur brûlante (quand il est physique et terrestre).

 

C’est comme ça que tout a commencé entre Dame MIELINE et moi...

Un neveu turbulent je devrais dire un cul bidon de banlieue.. Tant tout ce qui dépassait, de ses vêtements trop courts, était tentant pour mes abeilles affolées par son bâton enfoncé dans la ruche..

Je me suis précipité le premier avant sa Taty MIELINE… Béatrice m’avait appris et démontré que la chromothérapie était efficace sur les piqures d’abeilles…
Après 3 minutes de lumière rouge et
30 secondes de vert dans la pénombre de mon sellier et je pouvais me retourner pour voir plus calmement la Taty qui m’observait…
AH la classe… Rien à voir avec son neveu ..
j’étais troublé .. Elle y avait mis les formes …. Mais aussi par un sentiment, qui devint vite certitude, que je l’avais déjà vue maintes fois sur grand écran.. Je… non non..!
On n’est pas à Paris Match ici..
Depuis que nous nous sommes liés d’amitiés… Elle a confirmé son appartenance au PAF venant soigner l’enveloppe de ses nerfs dans le potager du voisin..
Oh bonheur le mien…!
Elle savait jouer la comédie mais pas avec moi .. D’une grande culture… Elle ne savait pas écrire… C’est ce qu’elle croyait car à partir d’aujourd’hui nous lui ouvrons nos colonnes pour une série sur… Devinez :
LE MIEL ET LES ABEILLES … Histoire de se faire pardonner, son cul bidon de banlieue suit notre Déesse Venus pour profiter, et nous aussi, de sa grande culture…..
Cherchez pas… Pour vous et moi, elle s’appelle Mieline …. Sans doute pour mettre de la douceur autour de ses nerfs malades.

La larme de Rê créa l’abeille… Depuis les mures ont des abeilles et nous du miel

Un mythe égyptien explique la naissance des abeilles et du miel en ces termes :

Le dieu Rê pleura et les larmes de son oeil tombèrent sur le sol ; elles se changèrent en abeille ; l’abeille construisit (ses rayons), son activité s’exerçant sur les fleurs de toutes les espèces végétales ; ainsi naquit la cire, et ainsi naquit le miel, à partir des larmes du dieu Rê.

“Les scènes d’apiculture sont rarement représentées, bien qu’on en trouve depuis l’Ancien Empire. Un homme à genou s’affaire à sortir les rayons de miel qu’il empile dans deux plats, tandis que son aide enfume les abeilles (de Nina de Garis Davies : 1881–1965)” (osiris.net)

Tombe de PasabaLe miel est très apprécié des anciens Égyptiens.

On retrouve notamment trace de leur savoir-faire en apiculture sur un bas-relief de la “Chambre des saisons” dans le temple solaire de Niouserrê, sixième roi de la Ve dynastie, à Abou Ghorab en Basse-Égypte, ainsi que dans les tombes thébaines de Pabasa (TT279), majordome de la divine adoratrice Nitocris, et de Rekhmiré, de la XVIIIe dynastie (TT100).

Les ruches sont constituées de poteries oblongues entreposées horizontalement, ou peut-être de tubes faits de roseaux agglomérés avec de la boue. Pour l’extraction du miel – détail que l’on peut voir dans la tombe de Rekhmiré – les apiculteurs ont recours à la technique de l’enfumage.

Par contre, aucune protection individuelle n’est représentée.

Dans l’Égypte ancienne, le miel trouve plusieurs utilisations.

– Dans l’alimentation tout d’abord,
comme édulcorant pour la fabrication de pâtisseries ou du vin,
– Puis dans la pharmacopée de l’époque :
le miel est alors connu pour ses vertus cicatrisantes (par exemple après une circoncision), antiseptiques (pour soigner les blessures ou les brûlures), anti-inflammatoires (problèmes ophtalmologiques).

– Il est également utilisé comme aphrodisiaque, ou comme spermicide dans une préparation à base d’épines d’acacia finement broyées, mélangées à des dattes.

Est-il par ailleurs utilisé pour la momification ?
Georges Posener (Dictionnaire de la civilisation égyptienne) ne le pense pas, contrairement à ce qu’affirment d’autres sources selon lesquelles le miel et la cire entrent dans la composition d’onguents destinés à oindre le corps du défunt.

De naissance divine, l’abeille ne peut qu’avoir une place de choix dans la mythologie égyptienne.

Le miel “semble jouer un rôle dans des rites associés à la royauté, particulièrement en liaison avec le ‘Per-our’ et le ‘Per-neser’, les deux sanctuaires archaïques de Haute et Basse Égypte ; vu la symbolique attachée à l’abeille, il n’y a là rien de surprenant puisque l’image de l’hyménoptère, qui était évidemment utilisée pour écrire le nom de l’insecte lui-même – ‘bit’ – , l’était aussi pour noter ceux, homophones, du miel et de la couronne rouge, ou encore le mot ‘bity’ – “celui qui appartient à l’abeille” – qui désignait le roi de Basse Égypte, et parfois même le souverain du pays tout entier.” (Jean-Pierre Corteggiani, L’Égypte ancienne et ses dieux, Fayard, 2007)

La spécificité apicole de l’Égypte a étrangement traversé les siècles.

Ainsi, dans sa “Description de l’Égypte contenant plusieurs remarques curieuses sur la géographie ancienne et moderne de ce pays”, Benoît de Maillet, consul de France en Égypte et inspecteur des Établissements français au Levant, observe et écrit en 1740 :

En vous entretenant des oiseaux que produit l’Égypte, je ne dois pas oublier de vous parler des abeilles ou mouches à miel. Il y en a une très grande quantité dans ce pays, et on y conserve encore aujourd’hui un usage introduit par les anciens Égyptiens de les nourrir d’une manière très singulière. Vers la fin d’octobre, lorsque le Nil, en baissant, a laissé aux laboureurs le temps d’ensemencer les terres, la graine de sainfoin est une de celles qu’on sème des premières, et qui rapporte le plus de profit.

 
Comme la Haute Égypte est plus chaude que la Basse, et que les terres y sont de même plus tôt découvertes de l’inondation, le sainfoin y croît aussi plus tôt.
La connaissance que l’on en a fait qu’on y envoie de toutes les parties de l’Égypte les ruches à miel qui s’y trouvent, afin que les abeilles jouissent de meilleure heure de la richesse des fleurs qui naissent dans cette contrée, plutôt qu’en aucun autre endroit du royaume.

Ces ruches, parvenues à cette extrémité de l’Égypte, y sont entassées en pyramides sur des bateaux préparés pour les recevoir, après avoir été toutes numérotées par les particuliers qui les y déposent.

Là, ces mouches à miel paissent dans les campagnes pendant quelques jours ; ensuite, lorsqu’on juge qu’elles ont à peu près moissonné le miel et la cire qui se trouvent dans les environs à deux ou trois lieues à la ronde, on fait descendre les bateaux qui les portent deux ou trois lieues plus bas, et on les y laisse de même à proportion autant de temps qu’il est nécessaire pour moissonner les richesses de ce canton.

Enfin, vers le commencement de février, après avoir parcouru toute l’Égypte, elles arrivent à la mer, d’où l’on repart pour les conduire chacune dans les lieux de leur domicile ordinaire.
Car on a soin de marquer exactement sur un registre chaque quartier d’où partent les ruches au commencement de la saison.

Comment clore ce très rapide survol sans une interrogation :
Née des pleurs de Rê, divinité solaire par excellence, l’abeille a-t-elle également quelque lien, grâce aux vertus stimulantes du produit qu’elle sécrète, avec l’autre astre sous lequel s’abritent toutes les “lunes de miel” ?

Il est peut-être trop beau de l’imaginer…

M C

SOURCE PRINCIPALE DE CET ÉPISODE :

http://egyptophile.blogspot.com/2015/05/le-miel-une-histoire-qui-ne-manque-pas.html

MIELINE VOUS PROPOSE SES ARTICLES
PARUS OU A PARAITRE

La larme de  Rê créa l’abeille…
Depuis les mures ont des abeilles et nous du miel
– Vénus et Cupidon voleur de Miel de Lucas Cranach l’Ancien

A PARAITRE DANS L’ÉTÉ 2018

– Cupidon voleur de miel dans les gravures d’Albrecht Dürer
Le thème du miel dans l’art
– Le miracle des abeilles

– Le miel dans l’art contemporain

DAME MIELINE ET CUL BIDON

 

 

Share Button

BD : LES AVENTURES DE CHARLOTTE

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

POUR LA SAINTE CHARLOTTE…..

LES AVENTURES DE CHARLOTTE

Les « Aventures de Charlotte » nous content les tribulations d’une jeune Française de 12 ans partie rejoindre son père, cartographe, dans l’Indochine des années 30.
Elle y fera la connaissance de toute une galerie de personnages hauts en couleurs, dont Léon, assistant de son père, cambrioleur repenti qui ne se sépare jamais de son singe, Caramel.
Elle deviendra vite la meilleure amie de Sao, fille d’un mafieux chinois.

  • Aventure, Jeunesse   5  1993 -1997 –
    UNE INTÉGRALE EST PARUE EN 2016 – Chronique  de BD GEST Par A. Perroud

Asie du Sud-Est, premier quart du XXe siècle, Charlotte, douze ans, rejoint son père cartographe en Indochine.
La fillette, rapidement accompagnée de Caramel, un petit singe facétieux, va vivre une multitude d’aventures. Temples perdus dans la jungle, île mystérieuse et découvertes culturelles vont se succéder à un train d’enfer !
Parue originellement dans le courant des années quatre-vingt-dix, la série connaîtra cinq albums avant de disparaître des étals et, malheureusement, des mémoires.
Place du Sablon continue sa politique de rééditions de titres oubliés en proposant une quasi-intégrale – pourquoi donc avoir omis d’y inclure le dernier volume ? – de ces sympathiques tribulations.

André Taymans et Rudi Miel racontent dans l’introduction que l’idée des Aventures de Charlotte est née d’une grande expédition que les compères avaient effectuée au Laos, pays alors très fermé.

Théodore Poussin occupant le terrain de l’Extrême-Orient chez Dupuis, les deux auteurs avaient finalement proposé leur projet chez Casterman. Histoire jeunesse par excellence, les scénarios misent plus sur le rythme et l’espièglerie de leur héroïne que sur la complexité des intrigues.
Un vague prétexte (un trésor, une disparition, etc.) sert de détonateur à une course échevelée qui finira immanquablement bien, les méchants n’étant jamais très perspicaces.

Pour renforcer cette atmosphère classique et légèrement surannée, de nombreuses références à Tintin ou même Jo, Zette et Jocko (pages de garde bleues, hors-textes héritées des éditions N&B et évidemment Caramel) ponctuent régulièrement la lecture.

Nettement plus remarquable, le cadre général se révèle parfaitement retranscrit et enchanteur.
Les décors, les petits détails de la vie de tous les jours, les traditions, le créateur de Caroline Baldwin se fait visiblement un énorme plaisir à partager son amour pour cette région du monde.
Tel un Cosey et son Jonathan, le dessinateur invite le lecteur à un voyage de découverte des plus alléchants !

Malgré un ton un peu désuet et simpliste, Les aventures de Charlotte ont conservé une bonne partie de leur fraîcheur, particulièrement grâce aux excellents dessins de Taymans.

 

ILS SONT TOUS SUR LA BEDETHEQUE    


Tome 1
– Le secret des cornacs

Tome 2
– Le Rocher aux hirondelles

Tome 3
– La Perle noire
Tome 4 – Les cornes de feu Tome 5 – Le Cercle des Dieux
INTEGRALE
Les Aventures de Charlotte – PLUS QUE 3 EXEMPLAIRES
https://amzn.to/2mru1ut

SOURCE : 

bedetheque.com

En savoir plus ou à offrir


  Chou Blanc

Share Button

HUMOURUS : Un été sans train..? c’est grave… On n’aura pas du sable pour tous … Mais que de la grève …!


logo humourusSALUT LES FLAMBYS ….
SALUT A TOUS LES BRAS CASSÉS
DE LA FRANCE ET DES NŒUDS AVARES……


Un été en train…. Un été sans train..? c’est grave…
On n’aura pas du sable pour tous …
Mais que de la grève …!

Le verboriculteur que je suis plaisante sur le sujet mais « riz » jaune comme disent les chinois …

Sans perdre mon entrain j’ ai cherché à mettre des mots sur les maux ….. et en posant mon arrière train quelques instants dans la bibliothèque municipale j’ai eu du cul….( j‘aurais pu avoir du bol mais c’était moins marrant )  j’ai trouvé cette définition de la grève

Grève définition de 1805faire grève, se tenir sur la place de Grève en attendant du travail, près de l’Hôtel de Ville à Paris. (ex place de grève)

On a perdu quelque chose de vue depuis .. Peut être l’envie de bosser et ça va pas s’arranger quand on leur dit que c’est les boss qui, premiers de corvées qui vont leur renvoyer quelques miettes… Depuis les grandes gueules attendent la becquée sans bouger de leur nid douillet sans se bouger le bol ( vous voyez « le cul » c’est mieux…! Eh faut suivre le premier blagueur  de cordée )

Cela me rappelle ces deux poissons rouges qui discutaient philosophie
– Tu crois que DIEU existe?
– ET BEN OUI…! sinon qui ferait tomber nos graines du ciel au dessus de notre bocal…

Oh purée je me sens pousser des nageoires dans ma mangeoire ..!

Mais je me laisse pas abattre….  je rêve… Et avant de me coucher je fais ma prière du soir
– Donne moi mon pain quotidien….. et faites que l’avenir me sourit...
– Les rêves c’est compliqué..! A la sortie ça a donné  ça …!!!

– PAS de panique
j’explique…..

On continue de
marcher….

C’est normal les
premiers de cordée
sont encore  au
bivouac pour compter leur  POGNON

Désolé mais là … vous êtes sur la corde à linge de BRIGITTE….
Près des dessous de
l’ ÉLYSÉE ….
– CIRCULEZ Y A PLUS RIEN A VOIR ….
Parole de Benjamin
GRIVOIS

conseil de Jonas

MANU SURVEILLE LE VOCABULAIRE DE NOS ENFANTS…

C’est le petit Marcel qui joue au train électrique dans sa chambre  :
« Le train entre en gare d’Aix-en-Provence ! Aix-en-Provence, deux minutes d’arrêt. Tous les enculés et les connasses à destination d’Aix-en-Provence descendent du train. »
Sa mère, qui prépare l’anchoyade dans la cuisine, bondit en entendant ça et lui crie :
– « Marcel, qu’est-ce que c’est que ce langage ? Sois poli ou je ramasse ton train électrique. »
– « Euh, oui maman, d’accord maman. »
Et il continue à jouer :
« tchou tchou tchou… Le train entre en gare de Marseille ! Marseille, 5 minutes d’arrêt ! Tous les enculés, les PD et les grognasses à destination de Marseille descendent du train et se magnent le cul ! »
La mère, furieuse, fait irruption dans la chambre du petit Marcel, lui fiche une paire de gifles, confisque le train et repart à son anchoyade. Marcel hurle, tape des pieds et pleure à n’en plus finir tant et si bien qu’au bout de 10 minutes, sa mère prend pitié et estimant que la leçon a dû porter ses fruits, elle lui rend son train électrique à condition qu’il ne dise plus de grossièretés.
Et le petit train repart :
« tchou tchou tchou… Le train entre en gare de Nice ! »
(la mère tend l’oreille)
« Nice, trois minutes d’arrêt, les voyageurs à destination de Nice sont priés de bien vouloir descendre du train. »
(la mère, soulagée et heureuse a un sourire de contentement)
« Nous prions les voyageurs de bien vouloir nous excuser du retard du train dû à une poufiasse qui n’a pas arrêté de nous emmerder ! »

COQUIN DE SORT…!

 - La lionne BRIGITTE .. Non Y'a pas d'autre espèce qui fasse plus peur

Le lion est le roi des animaux. Il ne craint qu’un seul animal. Lequel ?

 

 tu en sors pour bonne conduite...

Quand tu rentres en prison pour vol de voiture..
Comment  peux tu en sortir rapidement ..?

Vincent Lepinfré

– Si vous en voulez encore une petite pour …. votre secrétaire … qu’elle vienne prendre des cours de 5 à 7 avec notre pote VINCENT LEPINFRÉ…. il saura lui faire voir la vie en rose avec une injection anti- gris pâle

Cliquez sur ce panneau, et pour y aller … Ne tenez pas compte de l’inscription

logo humourusHUMOURUS

.

Share Button