Archives par étiquette : animaux

BD : LES AVENTURES DE CHARLOTTE

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

POUR LA SAINTE CHARLOTTE…..

LES AVENTURES DE CHARLOTTE

Les « Aventures de Charlotte » nous content les tribulations d’une jeune Française de 12 ans partie rejoindre son père, cartographe, dans l’Indochine des années 30.
Elle y fera la connaissance de toute une galerie de personnages hauts en couleurs, dont Léon, assistant de son père, cambrioleur repenti qui ne se sépare jamais de son singe, Caramel.
Elle deviendra vite la meilleure amie de Sao, fille d’un mafieux chinois.

  • Aventure, Jeunesse   5  1993 -1997 –
    UNE INTÉGRALE EST PARUE EN 2016 – Chronique  de BD GEST Par A. Perroud

Asie du Sud-Est, premier quart du XXe siècle, Charlotte, douze ans, rejoint son père cartographe en Indochine.
La fillette, rapidement accompagnée de Caramel, un petit singe facétieux, va vivre une multitude d’aventures. Temples perdus dans la jungle, île mystérieuse et découvertes culturelles vont se succéder à un train d’enfer !
Parue originellement dans le courant des années quatre-vingt-dix, la série connaîtra cinq albums avant de disparaître des étals et, malheureusement, des mémoires.
Place du Sablon continue sa politique de rééditions de titres oubliés en proposant une quasi-intégrale – pourquoi donc avoir omis d’y inclure le dernier volume ? – de ces sympathiques tribulations.

André Taymans et Rudi Miel racontent dans l’introduction que l’idée des Aventures de Charlotte est née d’une grande expédition que les compères avaient effectuée au Laos, pays alors très fermé.

Théodore Poussin occupant le terrain de l’Extrême-Orient chez Dupuis, les deux auteurs avaient finalement proposé leur projet chez Casterman. Histoire jeunesse par excellence, les scénarios misent plus sur le rythme et l’espièglerie de leur héroïne que sur la complexité des intrigues.
Un vague prétexte (un trésor, une disparition, etc.) sert de détonateur à une course échevelée qui finira immanquablement bien, les méchants n’étant jamais très perspicaces.

Pour renforcer cette atmosphère classique et légèrement surannée, de nombreuses références à Tintin ou même Jo, Zette et Jocko (pages de garde bleues, hors-textes héritées des éditions N&B et évidemment Caramel) ponctuent régulièrement la lecture.

Nettement plus remarquable, le cadre général se révèle parfaitement retranscrit et enchanteur.
Les décors, les petits détails de la vie de tous les jours, les traditions, le créateur de Caroline Baldwin se fait visiblement un énorme plaisir à partager son amour pour cette région du monde.
Tel un Cosey et son Jonathan, le dessinateur invite le lecteur à un voyage de découverte des plus alléchants !

Malgré un ton un peu désuet et simpliste, Les aventures de Charlotte ont conservé une bonne partie de leur fraîcheur, particulièrement grâce aux excellents dessins de Taymans.

 

ILS SONT TOUS SUR LA BEDETHEQUE    


Tome 1
– Le secret des cornacs

Tome 2
– Le Rocher aux hirondelles

Tome 3
– La Perle noire
Tome 4 – Les cornes de feu Tome 5 – Le Cercle des Dieux
INTEGRALE
Les Aventures de Charlotte – PLUS QUE 3 EXEMPLAIRES
https://amzn.to/2mru1ut

SOURCE : 

bedetheque.com

En savoir plus ou à offrir


  Chou Blanc

Share Button

HUMOURUS : Un été sans train..? c’est grave… On n’aura pas du sable pour tous … Mais que de la grève …!


logo humourusSALUT LES FLAMBYS ….
SALUT A TOUS LES BRAS CASSÉS
DE LA FRANCE ET DES NŒUDS AVARES……


Un été en train…. Un été sans train..? c’est grave…
On n’aura pas du sable pour tous …
Mais que de la grève …!

Le verboriculteur que je suis plaisante sur le sujet mais « riz » jaune comme disent les chinois …

Sans perdre mon entrain j’ ai cherché à mettre des mots sur les maux ….. et en posant mon arrière train quelques instants dans la bibliothèque municipale j’ai eu du cul….( j‘aurais pu avoir du bol mais c’était moins marrant )  j’ai trouvé cette définition de la grève

Grève définition de 1805faire grève, se tenir sur la place de Grève en attendant du travail, près de l’Hôtel de Ville à Paris. (ex place de grève)

On a perdu quelque chose de vue depuis .. Peut être l’envie de bosser et ça va pas s’arranger quand on leur dit que c’est les boss qui, premiers de corvées qui vont leur renvoyer quelques miettes… Depuis les grandes gueules attendent la becquée sans bouger de leur nid douillet sans se bouger le bol ( vous voyez « le cul » c’est mieux…! Eh faut suivre le premier blagueur  de cordée )

Cela me rappelle ces deux poissons rouges qui discutaient philosophie
– Tu crois que DIEU existe?
– ET BEN OUI…! sinon qui ferait tomber nos graines du ciel au dessus de notre bocal…

Oh purée je me sens pousser des nageoires dans ma mangeoire ..!

Mais je me laisse pas abattre….  je rêve… Et avant de me coucher je fais ma prière du soir
– Donne moi mon pain quotidien….. et faites que l’avenir me sourit...
– Les rêves c’est compliqué..! A la sortie ça a donné  ça …!!!

– PAS de panique
j’explique…..

On continue de
marcher….

C’est normal les
premiers de cordée
sont encore  au
bivouac pour compter leur  POGNON

Désolé mais là … vous êtes sur la corde à linge de BRIGITTE….
Près des dessous de
l’ ÉLYSÉE ….
– CIRCULEZ Y A PLUS RIEN A VOIR ….
Parole de Benjamin
GRIVOIS

conseil de Jonas

MANU SURVEILLE LE VOCABULAIRE DE NOS ENFANTS…

C’est le petit Marcel qui joue au train électrique dans sa chambre  :
« Le train entre en gare d’Aix-en-Provence ! Aix-en-Provence, deux minutes d’arrêt. Tous les enculés et les connasses à destination d’Aix-en-Provence descendent du train. »
Sa mère, qui prépare l’anchoyade dans la cuisine, bondit en entendant ça et lui crie :
– « Marcel, qu’est-ce que c’est que ce langage ? Sois poli ou je ramasse ton train électrique. »
– « Euh, oui maman, d’accord maman. »
Et il continue à jouer :
« tchou tchou tchou… Le train entre en gare de Marseille ! Marseille, 5 minutes d’arrêt ! Tous les enculés, les PD et les grognasses à destination de Marseille descendent du train et se magnent le cul ! »
La mère, furieuse, fait irruption dans la chambre du petit Marcel, lui fiche une paire de gifles, confisque le train et repart à son anchoyade. Marcel hurle, tape des pieds et pleure à n’en plus finir tant et si bien qu’au bout de 10 minutes, sa mère prend pitié et estimant que la leçon a dû porter ses fruits, elle lui rend son train électrique à condition qu’il ne dise plus de grossièretés.
Et le petit train repart :
« tchou tchou tchou… Le train entre en gare de Nice ! »
(la mère tend l’oreille)
« Nice, trois minutes d’arrêt, les voyageurs à destination de Nice sont priés de bien vouloir descendre du train. »
(la mère, soulagée et heureuse a un sourire de contentement)
« Nous prions les voyageurs de bien vouloir nous excuser du retard du train dû à une poufiasse qui n’a pas arrêté de nous emmerder ! »

COQUIN DE SORT…!

 - La lionne BRIGITTE .. Non Y'a pas d'autre espèce qui fasse plus peur

Le lion est le roi des animaux. Il ne craint qu’un seul animal. Lequel ?

 

 tu en sors pour bonne conduite...

Quand tu rentres en prison pour vol de voiture..
Comment  peux tu en sortir rapidement ..?

Vincent Lepinfré

– Si vous en voulez encore une petite pour …. votre secrétaire … qu’elle vienne prendre des cours de 5 à 7 avec notre pote VINCENT LEPINFRÉ…. il saura lui faire voir la vie en rose avec une injection anti- gris pâle

Cliquez sur ce panneau, et pour y aller … Ne tenez pas compte de l’inscription

logo humourusHUMOURUS

.

Share Button

LES POÈTES DE LA RÉCRÉ N°6 : La pendule, le lion et le rat, la colombe et la fourmi

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

 

Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…
Des poèmes courts souvent faciles à retenir que
TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus…
Écoutez les ..!

 


La pendule

Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!
On dirait que je mastique
Du mastic et des moustiques

Quand je sonne et quand je craque
Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!
J’avance ou bien je recule
Tic-tac, je suis la pendule,

Je brille quand on m’astique,
Je ne suis pas fantastique
Mais je connais l’arithmétique,
J’ai plus d’un tour dans mon sac,

Je suis la pendule, tic!
Je suis la pendule, tac!

Pierre Gamarra



fables-BDLe lion et le rat

Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.
Entre les pattes d’un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l’étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu’il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu’un aurait-il jamais cru
Qu’un Lion d’un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu’au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu’une maille rongée emporta tout l’ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

Jean de La Fontaine



La colombe et la fourmi

Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
La Colombe aussitôt usa de charité :

 

 

 

Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.

Elle se sauve ; et là-dessus
Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
La Fourmi le pique au talon.
Le Vilain retourne la tête :
La Colombe l’entend, part, et tire de long.
Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
Point de Pigeon pour une obole.

Jean de La Fontaine

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button