Archives par étiquette : âne

Paraskevidékatriaphobie : C’est vendredi 13, vous avez peur?

logo on se fend la poire« Bienheureux les fêlés,
car ils laisseront passer
la lumière ».
( Michel Audiard)


et le bon Dieu sera avec eux :

AU NOM DU PÈRE

DU FILS

ET DU SIMPLE D’ESPRIT


DANS LA RUBRIQUE HUMOUR …
ON TENTE DE SE RENOUVELER…

Mais c’est difficile de faire du neuf avec des vieux..!

C’est jean Toufélé qui se charge de vous fendre la tronche….

 

RÉALITÉ OU SUPERSTITION

D’après une étude approfondie de l’université du yorkshire portant sur 2536 cas analysés.
Passer sous une échelle serait moins dangereux que passer sous un camion

Vendredi 13: Il ne faut pas être superstitieux… ça porte malheur ! (Chat noir, marcher sous une échelle, voir une araignée, casser un miroir, croisez les doigts, tenir les pouces, dire merde,…)

Paraskevidékatriaphobie: avoir peur du vendredi 13

Paraskevidékatriaphilie: Aimer le vendredi 13, par exemple les joueurs de loto ou de tickets à gratter…

Une affaire d’âne

Depuis que  je me suis mis en ménage

ma femme me ménage car dit elle
« Qui veut voyager loin ménage sa monture »

Comme elle se plaint aussi d’avoir un âne sur le dos

L’âne dans cette affaire.. Ben c’est toujours celui qui porte

Tout ça c’est bonnet blanc et blanc bonnet

Au fond c’est un affaire de bonnet d’âne

Où l’un des cancres qui voudra s’arrêter de porter

N’aura plus rien à faire que de prendre la porte

je conseille à aucun autre cancre de venir filer un coup de main

Car je redoute pour eux un coup de pied de l’âne

Moralité

Nous voyons bien que tout porte à croire
que les ânes les bonnets et les cancres
Ne ferrons jamais un  bon ménage à trois

Le taux limite d’alcoolémie pourrait revenir à son ancienne valeur
soit 0,8 au lieu de 0,5 mg/l.

Selon les statistiques provenant des sociétés d’assurances, depuis l’introduction du taux de 0,5 mg/l, le nombre d’accidents de la route a considérablement augmenté.
En effet, une étude de ces chiffres nous montre que les hommes, après une ou deux bières, donnent le volant… à leur femme… !!!

grain de sel

 

 

 

 

L’innocence des enfants …
C’est mignon !

1 – Nudité

Je conduisais avec mes trois jeunes enfants un soir d’été chaud
lorsqu’une femme dans une décapotable devant nous se lève et nous salue de la main
Elle était complètement nue !
Le plus jeune de 6 ans assis sur le siège arrière dit :
–  » Maman! La dame ne porte pas sa ceinture de sécurité !»

2- Vieillesse

Lorsque je travaillais pour une entreprise qui livre des repas dans un foyer pour personnes âgées, j’avais l’habitude d’emmener ma petite fille de 4 ans avec moi.
Les divers accessoires des vieillards, particulièrement les cannes, déambulateurs et fauteuils roulants l’intriguaient beaucoup.
Un jour, je la retrouve fascinée devant un verre contenant un dentier.
Comme je me préparais à une suite inévitable de questions, elle tourne simplement et chuchote :

  « La petite souris ne croira jamais ça ! »

LES DEUX BINETTES DU POTAGER…
NON LES DEVINETTES DU POTE AGE…!

Ma femme a fait un truc hier avec sa bouche que tous les hommes adorent….

je crois savoir quoi ..!

Réponse : "Elle l'a fermée."

logo jean touféléJean Toufélé

Share Button

L’Âne chargé d’éponges, et l’Âne chargé de sel

 BLOC NOTE LITTÉRAIRE

par Chou Blanc

 

chouette-prof
Jean de La Fontaine, né le à Château-Thierry et mort le à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Œuvres principales

;

L’Âne chargé d’éponges, et l’Âne chargé de sel

Un Anier, son Sceptre à la main,
Menait, en Empereur Romain,
Deux Coursiers à longues oreilles.

L’un, d’éponges chargé, marchait comme un Courrier ;
Et l’autre, se faisant prier,
Portait, comme on dit, les bouteilles :
Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerins,
Par monts, par vaux, et par chemins,
Au gué d’une rivière à la fin arrivèrent,
Et fort empêchés se trouvèrent.

L’Anier, qui tous les jours traversait ce gué-là,
Sur l’Ane à l’éponge monta,
Chassant devant lui l’autre bête,
Qui voulant en faire à sa tête,
Dans un trou se précipita,
Revint sur l’eau, puis échappa ;
Car au bout de quelques nagées,
Tout son sel se fondit si bien
Que le Baudet ne sentit rien
Sur ses épaules soulagées.

Camarade Epongier prit exemple sur lui,
Comme un Mouton qui va dessus la foi d’autrui.
Voilà mon Ane à l’eau ; jusqu’au col il se plonge,
Lui, le Conducteur et l’Eponge.
Tous trois burent d’autant : l’Anier et le Grison
Firent à l’éponge raison.
Celle-ci devint si pesante,
Et de tant d’eau s’emplit d’abord,
Que l’Ane succombant ne put gagner le bord.
L’Anier l’embrassait, dans l’attente
D’une prompte et certaine mort.

Quelqu’un vint au secours : qui ce fut, il n’importe ;
C’est assez qu’on ait vu par là qu’il ne faut point
Agir chacun de même sorte.
J’en voulais venir à ce point.

Jean de Lafontaine

SOURCES :

WIKISOURCE La bibliothèque libre

Les grands classiques

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

Mamy c’est quoi les rameaux…?


 

MAMY … C’EST QUOI LES RAMEAUX

Les rameaux mon Choupinet, c’est la fête chrétienne qui commémore l’accueil triomphal (avec des rameaux de palmier) fait par ses disciples à Jésus entrant à Jérusalem. Cette fête est célébrée huit jours avant Pâques, elle ouvre la Semaine Sainte.

Selon les Évangiles, Jésus est entré dans Jérusalem sur un âne. Il a été acclamé par une foule nombreuse qui l’accueillait en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches ou des palmes.
A noter : cette fête est aussi connue sous le nom de « dimanche des palmes » dans le sud de la France et de « Pâques fleuries ».
Rameaux de palmes
A cette occasion, la foule l’acclame en brandissant des rameaux et en criant :

HOSANNA !



HOSANNA : De l’hébreu ??? [yasha] : sauver, être sauvé, délivrer, être délivré, libéré ; à ce verbe a été ajouté une valeur déprécative pour exprimer l’idée d’implorer, ce qui pourrait se traduire ainsi :

« sauve-nous, je t’en prie ! de grâce, sauve-nous ! de grâce, libère nous ! »


LE DIMANCHE DES RAMEAUX

DÉFINITION ET ORIGINE

Le dimanche des Rameaux (Dominica in ramis palmarum) est le dimanche qui précède Pâques dans le christianisme ; il débute la Semaine Sainte.
Il tient son nom de la coutume (remontant au moins au IVe siècle) qui consiste à bénir des rameaux et à porter des branches en procession pour commémorer l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem où il fut accueilli par une foule qui agitait des branches de palmier ou d?olivier et en jetait sur son passage.
C’était une tradition orientale d’acclamer les héros et les grands en brandissant des rameaux verts qui symbolisaient l’immortalité de leur gloire.

Ainsi, monté sur une ânesse, Jésus fait-il sa dernière entrée à Jérusalem. (Matthieu 21, 8-11 ; Marc 11,8-10 ; Jean 12, 12-18).
Les foules croient au triomphe du Messie ; quelques jours plus tard, il sera crucifié.

La cérémonie chrétienne du Dimanche des Rameaux a parfaitement intériorisé ce triomphe. La victoire célébrée est tout intérieure, c’est celle qui est remportée sur le péché, qui s’accomplit par l’amour et qui assure le salut éternel : c’est la victoire définitive et sans appel.
« Il (Jésus, ndlr) sait qu’une nouvelle Pâques l’attend et qu’il prendra lui-même la place des agneaux immolés, s’offrant lui-même sur la Croix… Le terme ultime de son pèlerinage est la hauteur de Dieu lui-même, à laquelle il veut élever l’être humain ». (Homélie du dimanche des Rameaux, Benoît XVI, 17 avril 2011)

  QUE DISENT LES ÉVANGILES – Matthieu XXI, 8
Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route ; certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant lui et qui suivaient, criaient :
« Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui entre au nom du seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »


wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs« Je vous rappelle qu’il ne faut pas fêter pâques avant les rameaux »

Share Button