Archives par étiquette : âne

Mamy c’est quoi les rameaux…?

 

 

MAMY … C’EST QUOI LES RAMEAUX

Les rameaux mon Choupinet, c’est la fête chrétienne qui commémore l’accueil triomphal (avec des rameaux de palmier) fait par ses disciples à Jésus entrant à Jérusalem. Cette fête est célébrée huit jours avant Pâques, elle ouvre la Semaine Sainte.

Selon les Évangiles, Jésus est entré dans Jérusalem sur un âne. Il a été acclamé par une foule nombreuse qui l’accueillait en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches ou des palmes.
A noter : cette fête est aussi connue sous le nom de « dimanche des palmes » dans le sud de la France et de « Pâques fleuries ».
Rameaux de palmes
A cette occasion, la foule l’acclame en brandissant des rameaux et en criant :

HOSANNA !



HOSANNA : De l’hébreu ??? [yasha] : sauver, être sauvé, délivrer, être délivré, libéré ; à ce verbe a été ajouté une valeur déprécative pour exprimer l’idée d’implorer, ce qui pourrait se traduire ainsi :

« sauve-nous, je t’en prie ! de grâce, sauve-nous ! de grâce, libère nous ! »


LE DIMANCHE
DES RAMEAUX

DÉFINITION ET ORIGINE

Le dimanche des Rameaux (Dominica in ramis palmarum) est le dimanche qui précède Pâques dans le christianisme ; il débute la Semaine Sainte.
Il tient son nom de la coutume (remontant au moins au IVe siècle) qui consiste à bénir des rameaux et à porter des branches en procession pour commémorer l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem où il fut accueilli par une foule qui agitait des branches de palmier ou d?olivier et en jetait sur son passage.
C’était une tradition orientale d’acclamer les héros et les grands en brandissant des rameaux verts qui symbolisaient l’immortalité de leur gloire.

Ainsi, monté sur une ânesse, Jésus fait-il sa dernière entrée à Jérusalem. (Matthieu 21, 8-11 ; Marc 11,8-10 ; Jean 12, 12-18).
Les foules croient au triomphe du Messie ; quelques jours plus tard, il sera crucifié.

La cérémonie chrétienne du Dimanche des Rameaux a parfaitement intériorisé ce triomphe. La victoire célébrée est tout intérieure, c’est celle qui est remportée sur le péché, qui s’accomplit par l’amour et qui assure le salut éternel : c’est la victoire définitive et sans appel.
« Il (Jésus, ndlr) sait qu’une nouvelle Pâques l’attend et qu’il prendra lui-même la place des agneaux immolés, s’offrant lui-même sur la Croix… Le terme ultime de son pèlerinage est la hauteur de Dieu lui-même, à laquelle il veut élever l’être humain ». (Homélie du dimanche des Rameaux, Benoît XVI, 17 avril 2011)

 QUE DISENT LES ÉVANGILES – Matthieu XXI, 8
Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route ; certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant lui et qui suivaient, criaient :
« Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui entre au nom du seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »
wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs« Je vous rappelle qu’il ne faut pas fêter pâques avant les rameaux »


– T’aurais pu attendre demain pour la faire celle là..!


Share Button

FABLES : L’âne et le petit chien


Vos poèmes, vos poèmes préférés

– Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!
Enfin pensez à tous les choupinets et les choupinettes qui découvrent avec eux

L’ÂNE ET LE PETIT CHIEN


L’ÂNE ET LE PETIT CHIEN

Ne forçons point notre talent ;
Nous ne ferions rien avec grâce (1) :
Jamais un lourdaud, quoi qu’il fasse,
Ne saurait passer pour galant.
Peu de gens, que le ciel chérit et gratifie,
Ont le don d’agréer infus (2) avec la vie.
C’est un point qu’il leur faut laisser,
Et ne pas ressembler à l’âne de la fable,
Qui, pour se rendre plus aimable
Et plus cher à son maître, alla le caresser.
«Comment ? disait-il en son âme,
Ce chien, parce qu’il est mignon,
Vivra de pair à compagnon (3)
Avec Monsieur, avec madame !
Et j’aurai des coups de bâton !
Que fait-il ? Il donne la patte ;
Puis aussitôt il est baisé.
S’il en faut faire autant afin que l’on me flatte,
Cela n’est pas bien malaisé. »»
Dans cette admirable pensée,
Voyant son maître en joie, il s’en vient lourdement,
Lève une corne toute usée,
La lui porte au menton fort amoureusement,
Non sans accompagner pour plus grand ornement
De son chant gracieux cette action hardie.
« Oh! oh! quelle caresse! et quelle mélodie!
Dit le maître aussitôt. Holà, Martin bâton. »
Martin bâton accourt : l’âne change de ton.
Ainsi finit la comédie.

(*) Source : Esope « le chien et son maître » recueil Névelet, p.261

(1) Mlle de Scudéry, dans « Le Grand Cyrus », dans une conversation sur l’art de railler avec grâce :
 » […] ce que je veux principalement, est que chacun connaisse son talent, et s’en contente […]. »
(J.P. Collinet)
(2) « qu’il a plu à Dieu de verser dans l’âme »
(dict. de l’Académie, 1694) (la science infuse)
(3) vivra en égal
(4) « On dit Martin bâton, en parlant d’un bâton dont on frappe les ânes, qu’on appelle Martin, comme si on disait le bâton à Martin » (Furetière)

Santé animaux

SOURCE: SITE SUR LA FONTAINE


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

LIBRE EXPRESSION : LE SACRÉ ÂNE.

BLOC DU BÉTON DÉSARMÉ…!!
A l’heure où le médecin est en cabinet fermé…. où le barman de fin de soirée arrosée est aux 35 heures….
La parole semble prisonnière….
Allez voir le curé…? Oui.. Mais il y a si longtemps que vous n’avez pas vu un confessionnal que vous avez peur de vous tromper de porte …!
Alors … « Entrez sans frapper » …. est fait pour vous ….
Soufflez, sur les braises si vous le voulez…
Ainsi jaillira la lumière..!
L
a parole est à vous….. Soyez les rédacteurs d’un jour pour vous exprimer ….
Pour nous parler…!
ALLEZ Y ON VOUS ÉCOUTE….
La Chouette est sur votre épaule pour mieux vous entendre..!

LE SACRÉ ÂNE.

-=-=-=-=-=-

Dans un pays merveilleux, un pays où il fait bon vivre, un pays où les mauvais jours, jours de pluie, de froidure ou simplement de ciel gris, peuvent se compter sur les doigts de la main, je connais un charmant village niché prés d’un mont orgueilleux et fier, un mont souvent coiffé de blanc, le mont Gounica!

Dans ce magnifique village aux mille jardins fleuris, aux pittoresques ruelles moyenâgeuses, aux gaies fontaines chantant dans les environs, dans ce village où la luminosité du ciel est incomparable, dans ce village vit un âne! un âne fier, arrogant et prétentieux!

Les ânes, les ânes ordinaires, les ânes comme tous les ânes sont très rares de nos jours, mais comme cet âne là, il n’en existe pas deux, il est unique cet âne là, c’est un âne sacré!

Tout comme dans l’Inde où on vénère la vache, dans ce village du Pirlesval, on vénère un âne, on idolâtre un âne, un insignifiant petit grison qui se permet tout et qui a tout permis! quelquefois de perfides ruades! On lui a permis de faire, c’est quasiment incroyable, et il fait, ses petits besoins dans la rue, il peut s’il le désire, assister à la messe du soir ou à l’office le dimanche, sans que nul ne s’offusque, il peut, et il le fait, assister à n’importe laquelle des réunions tenues dans le village, réunions d’information, politiques, culturelles ou autres, il peut s’il le veut et il ne s’en prive pas, mettre son grain de sel partout et n’importe où!

Par toutes les sociétés, culturelles, sportives, professionnelles, religieuses, il est écouté et cru! c’est le conseilleur, c’est le guide, c’est le confesseur souvent! C’est l’âne roi! C’est l’âne dieu! C’est l’âne phénomène, c’est l’âne qui parle, et il aime parler cet âne là! Il donne des conférences incompréhensibles, sur les places, dans les rues ou prés des fontaines, sur des thèmes divers. Il parle, il postillonne, il discourt, conteste, n’approuve jamais, et impose toujours son point de vue.

Des bons villageois, il mystifie les mystiques; il dompte les sceptiques; il intéresse les opportunistes par l’afflux de touristes, qu’il attire toute l’année, fait sourire les réalistes, énerve les intellectuels, agace les artistes, fait la cour aux indifférents, et écrase les opposants! Par tous bon gré mal gré, par tous, il est considéré comme tabou! comme sacré! C’est un idole, l’idole locale,! certains l’abreuvent avec la meilleure eau, le nourrissent avec la meilleure avoine, le gavent avec leur meilleur foin! C’est l’âne roi! c’est l’âne dieu!

Si son quotient intellectuel est petit, sa faconde est grande et inépuisable! c’est un âne rempli de savoir, (savoir que l’on lui a inculqué peut-être à coups de triques), qui répète ce que l’on veut lui faire dire, plutôt et surtout, ce que veut lui faire dire son maître! Car il a un maître cet âne sacré, un maître qui vit divinement bien dans son sillage ou son ombre, et ce maître est surement ventriloque, ce qui explique beaucoup de choses!

Un vieux Pirlesvalien, écoutant un jour cette histoire, a certifié qu’il connaissait beaucoup d’ânes ayant ces dons et que les ânes qu’il connait, ont quelque chose en plus, ils n’ont pas de longues oreilles et surtout, n’ont que deux pattes.

– Crévindiou vous en connaissez vous aussi quelques uns..!

SOURCE :
http://www.pereguisset.fr/pages/francais/poemes_francais.htm

AVIS AUX LECTEURS CONTRIBUTEURS

Si vous avez un texte à nous soumettre voici nos coordonnées
SI vous devez encore l’écrire ….
Alors laissez les plumes de la chouette tranquilles, Prenez plutôt une alouette elle a l’habitude d’être plumée … En chantant..!

choublanc@mafeuilledechou.fr

AVERTISSEMENT CAMARADES :
– j’en suis le modérateur.. Aussi pour que la Chouette ne se fasse pas voler dans les plumes et que les autorités du web et ne la fasse tomber de son clocher, nous ne publierons rien qui ne soit dans l’esprit de notre ligne éditoriale ou qui soit contraire aux bonnes mœurs, au respect de la vie privée etc etc…
« Expression libre comme le vent » OUI mais le vent peut tourner et dans ce cas c’est pas la girouette qui tournera mais le vent…. pareil que dans les ronds points..!
Débat donc… mais pas déballage..!

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button