Archives par étiquette : amour

Journée des infirmières : Quand tu es infirmière aux urgences ! Tu te la « pètes »

Print pagePDF pageEmail page

– Je sais c’était hier la journée internationale des infirmières …..
On le sait tous …! Mais relisez le titre….
ICI c’est le blog des potes âgés…!
Alors la mémoire on se la pète pas…..
Elle se pète toute seule…..!!!!

INSOLITE – Éprouvant, exigeant, pas toujours considéré… le métier d’infirmière est aussi passionnant que difficile. Pour en parler, qui de mieux placés que celles et ceux qui l’exercent au quotidien?

C’est justement ce qu’a décidé de faire avec humour Caroline Estremo en publiant sur Facebook , une vidéo intitulée « Quand tu es infirmière aux urgences! »    
CLIQUEZ elle  est super

 

En moins de 24 heures, cette vidéo a été vue plus de 16.000 fois et partagée plus de 500 fois. Une performance remarquable pour cette jeune infirmière toulousaine, qui n’est pas une célébrité disposant de milliers de fans. Mais cela se comprend lorsqu’on regarde la vidéo en question.
Caroline Estremo y raconte avec beaucoup d’humour les difficultés de sa profession, mais aussi pourquoi elle l’aime.

 

« Etre infirmière, c’est aider les autres »

Tout au long de cette vidéo de 10 minutes, elle imite tour à tour ses parents – un brin sceptiques lorsqu’elle a décidé de devenir infirmière -, ses proches et bien sûr ses patients. Elle décrit ainsi des anecdotes qui sentent le vécu, avec des patients aux problèmes plus ou moins sérieux – et qui ont parfois des demandes plus ou moins impossibles à contenter.

Elle raconte aussi les avantages de travailler aux urgences: être prise pour un médecin, se la « péter », même si ce n’est quand même pas comme le Dr. House, George Clooney ou « Grey’s Anatomy ».
« Te péter le dos, te faire insulter par les gens, nager dans la merde toute la journée pour
1600 euros »,
comme elle le résume… voilà qui ne fait pas forcément envie.

Mais Caroline Estremo le répète, elle « aime les gens« , veut « aider les autres ». « C’est ça être infirmière, c’est aider les autres », conclut-elle.

Nous les potes âgés, on te dit chapeau et …. Merci Caroline
ON T’AIME…!

SOURCE :
http://www.huffingtonpost.fr

Boule de suif

Share Button

Faut-il prendre une echelle pour monter au ciel…?

Print pagePDF pageEmail page


retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE CHOULAGER
par chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse trainait avant moi sur les chemins et dans les vignes à la recherche de la pierre « qui l’’appellerait« …. celle qui attendait qu’on  révèle sa force spirituelle soignante…. j’ai pendant longtemps rien compris de ce qu’elle me disait jusqu’au jour où une pierre m’a appelé sur ma route…Quel merveilleux songe depuis…..
Pour comprendre les vertus des pierres montons d’abord à l’échelle de Jacob ensemble
Attention …voyage entre la terre et le ciel… Sujets aux vertiges … s’abstenir
:

L’ÉCHELLE DE JACOB

JACOB – (celui que « Dieu a soutenu, protégé ») est un patriarche biblique qui aurait vécu entre le XVIIe et XVe siècles av. J.‑C.Les anges montent l'échelle de Jacob. Sculpture sur la façade ouest de l'Abbaye de Bath.dans le Somerset. C'est la dernière grande église gothique construite en Angleterre.-
Il est le fils d’Isaac et Rébecca et le petit-fils d’Abraham.
Il reçoit également le nom d’Israël après son combat avec l’’ange (Gn 32. 28).

Celui qui a lutté avec Dieu…

En effet Jacob se bat toute une nuit contre un inconnu. Au matin, cet inconnu refuse de lui donner son nom.
Lutte de Jacob avec l'Ange (détail) Fresque d'Eugène Delacroix à Église Saint-Sulpice (Paris)Désormais, Jacob sera appelé Israël, c’est-à-dire « celui qui a lutté avec Dieu » (Gn 32. 28). Certaines traditions, influençant les peintres qui ont représenté la scène, considèrent que Jacob a en fait combattu un ange. (Tableau d’Eugène DELACROIX)
En dehors de cet épisode relatant son combat avec l’ange c’est de son songe que je souhaite vous entretenir celui qui dans lequel il lui a été donné de voir qu’une échelle était plantée en terre et que son sommet atteignait le ciel DIEU se tenant en haut de cette échelle  .
Il est difficile de parler de l’échelle de JACOB, sans citer cet extrait de la bible qui relate le songe,et sans se pencher sur la pierre qui lui servit d’oreiller
«  Jacob partit pour Caran et il se rencontra en un certain lieu où il passa la nuit parce que le soleil était couché. Il prit une des pierres du lieu, en fit son chevet, et il s’endormit en cette même place.

Echelle de Jacob, Manuscrit royal français (vers 1520)Il eut un songe : voilà qu’une échelle était plantée en terre et que son sommet atteignait le ciel et des anges de Dieu y montaient et descendaient.
Voilà que Yahvé se tenait devant lui et dit :

« je suis Yahvé, le Dieu d’Abraham, ton ancêtre et le Dieu d’Isaac ; je te donne à toi et à ta postérité la terre sur laquelle tu dors.  »

Et quand Jacob fut réveillé de son sommeil, il dit :

«  En vérité, Yahvé est en ce lieu-ci, et je n’en savais rien ».

Il eut peur et dit :
«  Que ce lieu est vénérable. C’est ici la maison de Dieu et la porte du ciel ! «

Et Jacob se leva de bon matin, et prit la pierre dont il avait fait son chevet et la dressa comme une stèle et il versa de l’huile sur le sommet de cette pierre. Et il appela ce lieu Béthel » (Genèse, 28, 10-19.)

L’ iconographie de l’échelle de Jacob
Dans l’art médiéval

L’art médiéval fait une large place à la scène de l’Échelle de Jacob, décrite dans la Genèse : Jacob endormi voit en songe les anges montant et descendant une échelle dressée de la terre au ciel, et au sommet de laquelle se tient Dieu.
Une interprétation, apparue chez les Pères de l’Église, qui fait de l’échelle de Jacob le modèle du chemin proposé aux hommes, un autre thème iconographique, celui de l’échelle céleste, se développe dans l’art du Moyen Age.
Du IVe au début du XVIe siècle, l’échelle céleste que le chrétien est appelé à gravir pour se rapprocher du ciel, est représentée dans l’enluminure, la fresque, la sculpture ou la gravure.

Allégorie de l’ascension spirituelle, l’échelle céleste exprime à la fois un fervent désir du ciel, mais aussi des notions capitales de la pensée religieuse médiévale

L’échelle céleste est une image paradoxale, qui invite à l’élévation par l’abaissement, et qui ne sépare pas la montée – par la contemplation – de la descente – par compassion.
Elle représente l’apport majeur d’un thème iconographique original et fécond à la pensée médiévale du ciel et du salut.

Dans l’art juif –  La synagogue de Doura Europos

Le songe de Jacob sur une fresque de la catacombe de la Via Latina, IVe siècle

La synagogue de Doura Europos est un édifice de culte juif situé dans la ville hellénistique et romaine de Doura Europos dans la province de Syrie . C’est l’un des monuments les plus importants pour l’étude de l’art juif dans l’Antiquité.

Surprise dans les fresques  de la synagogue, l’échelle de Jacob est représentée il n’y a pas d’ange ailé sur les fresques car les anges sont représentés sans ailes. Ils sont considérés comme des princes mâles de la cour divine céleste et vêtus comme tels.
La fresque du songe de Jacob dans la catacombe de la Via Latina ( ci-contre) reprend d’ailleurs le même modèle iconographique pour les anges en les représentant également dépourvus d’ailes

La pierre oreiller est elle l’inspiratrice du songe de Jacob ?

Au-delà de cette symbolique de l’itinéraire spirituel de notre  montée au ciel interrogeons nous sur l’importance de cette pierre qui servait d’oreiller et qui semble être l’inspiratrice du songe...  

La fresque est fidèle dans les détails au récit biblique : la tête de Jacob repose sur une masse qui ne peut guère être que la pierre qu’il prend en guise d’oreiller dans le récit, et dont il fait plus tard un stèle sacrée en la plantant en terre dirigée vers le ciel, donnant par la même occasion à ce lieu sa symbolique biblique.

Nous savons que les pierres non taillées avaient une signification hautement symbolique pour les sociétés anciennes (et d’ailleurs pour bon nombre de sociétés actuelles). Les pierres non dégrossies, telles que les produit la nature, étaient souvent considérées comme abritant des esprits ou des dieux.
En conséquence, leur utilisation comme pierres tombales ou objets de vénération religieuse était très fréquente.
Cela montre que les rites religieux marquent l’avènement de spiritualités, donc d’un travail de réflexion existentiel de la pensée humaine. On peut même considérer que l’emploi de ces pierres est le point de départ de l’art sculptural comme première tentative pour investir la pierre d’un pouvoir d’expression supérieur à celui que lui donnait la nature ou le hasard seuls.
Le fait de déplacer la pierre, de l’oindre d’huiles ou de signes précis relève de la démarche artistique dans un but rituel (ce qui doit émouvoir doit être unique et posséder des critères « esthétiques »).

Le fameux récit biblique du rêve de Jacob est la métaphore d’un exemple typique de ces premières démarches imaginant que la pierre était habitée de l’esprit d’un dieu et donc que la pierre se transformait en symbole :

La pierre, comme partie intégrante de la révélation de Jacob, est désormais une sorte de médiateur entre l’homme et sa divinité.

L’oreiller de Jacob …c’est la pierre du destin, la pierre du couronnement des souverains anglais

La pierre de la destinée sous la chaise du couronnement à WestminsterLa pierre du destin, aussi connue sous les noms de pierre de Scone, la pierre du couronnement, l’oreiller de Jacob et la pierre de Tanist, est un bloc de grès, utilisé dans les rituels de couronnement au Royaume-Uni.

La pierre de JACOB aurait été ramenée en Écosse, elle était conservée pour des raisons historiques dans l’Abbaye de Scone, alors en ruine, située près de Perth. Selon la tradition, aucun roi ne pouvait régner sur l’Écosse sans s’être assis sur la pierre de Scone, et selon une autre tradition, le royaume appartiendrait aux Écossais tant que la pierre resterait dans leur pays.

Hélas en 1296, la pierre fut prise par Édouard Ier comme butin de guerre et emportée à l’abbaye de Westminster où elle fut placée sous la King Edward’s Chair (trône du couronnement) sur laquelle les souverains anglais s’asseyaient, afin de symboliser leur domination autant sur l’Écosse que sur l’Angleterre.
En 1996, le gouvernement britannique décida de rétrocéder la pierre de Scone à l’Écosse.
Le 15 novembre, après une cérémonie de transmission, elle fut placée au château d’Édimbourg. Certains Écossais estiment cependant qu’elle aurait dû être placée dans un endroit moins symbolique.
Toutefois, elle continuera à être temporairement envoyée à Westminster pour les cérémonies de couronnement.

La vertu des pierres pour soulager les douleurs du corps et de l’esprit

La lithothérapie

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéDe nos jours encore, comme le faisait Mémé Marthe jadis…Je pratique la médecine douce à base de pierres, la Lithothérapie.

Les pierres et les minéraux possèdent des vibrations et des qualités qui les rendent aptes à dénouer les tensions physiques et psychiques. Placées au niveau des chakras (centres énergétiques du corps) ou portées en pendentif, elles auraient le pouvoir de soulager les organes auxquels elles sont naturellement connectées.
La Lithothérapie utilise l’énergie des pierres pour rétablir l’équilibre corps-âme-esprit.
Elle nous aide sur le plan physique, mais aussi psychologique et spirituel par la libération de certains blocages émotionnels et par les prises de conscience qu’elle permet.

La Lithothérapie a une action rapide et sans effets secondaires. Elle est efficace pour tous, adultes et enfants.
L’énergie des pierres est liée à leur composition chimique, à leur couleur et à leur forme. Elles travaillent sur tout notre corps, mais surtout sur nos chakras (centre d’énergie).
Certaines pierres calment, d’autres stimulent, renforcent ou créent une protection
En dehors des séances de Lithothérapie, le simple fait de porter une pierre sur soi permet de profiter de ses bienfaits. »

La programmation des pierres

lucettePour ma part,  j’applique les 11 et 12 ème propositions du mémoire de M Mesmer (  Franz-Anton Mesmer grand magnétiseur (23 mai 1734 – 5 mars 1815)  qui indique que l’action et la vertu du magnétisme peuvent être communiquées à des corps inanimés.

Je rapporte de ma promenade celle qui « m’appelle » ou qui « attire mon regard » par sa couleur ou sa forme et par le travail de polissage que le cycle des saisons le ciel, le soleil, la terre et le travail des hommes a opéré sur elle.
Je la « programme » pour mon prochain avec mission d’aide et d’assistance, d’anti douleur ou les deux.
Je mise sur le réveil de ses vertus ……. si elles étaient dans le passé souvent considérées comme abritant des esprits ou des dieux,  j’oeuvre alors, à ma manière, pour que celle que je programme devienne désormais une sorte de médiateur entre l’homme qui la détient et Dieu.
A charge pour lui d’ouvrir le dialogue «  Aide toi le ciel t’aidera »  


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc
RETRO :  C’est du même tabac…..


580

Share Button

Flonflon adore : La princesse de Clèves

Print pagePDF pageEmail page

FLONFLON ADORE …. Elle adore les résumés qui font croire aux autres
qu’elle a tout lu..!!!!

La Princesse de Clèves  un roman en quatre parties.

Ce récit s’inscrit dans un cadre historique précis : celui de la France sous le règne d’Henry II, à la Cour des Valois.

 L’héroïne de ce roman est une jeune femme d’une grande beauté, élevée dans la rigueur et la vertu : Melle de Chartres.

Peu après son entrée à la Cour d’Henry II, elle épouse le Prince de Clèves, un homme très épris d’elle, qu’elle estime mais dont elle n’est pas amoureuse.

 

Peu de temps après son mariage, la Princesse de Clèves rencontre au cours d’un bal un homme dont elle va tomber éperdument amoureuse : le duc de Nemours  La passion entre la Princesse de Clèves et le duc de Nemours est violente et immédiatement partagée.

Le duc de Nemours tente de revoir la Princesse, mais celle-ci lutte contre la passion qui la dévore. Pour ne pas y céder et rester digne de son mari, la Princesse de Clèves décide de se retirer dans sa maison de Coulommiers.

A son mari qui ne comprend pas son retrait de la Cour, la Princesse de Clèves avoue la passion qu’elle éprouve pour un autre homme.

Le Prince de Clèves, ravagé par la jalousie, meurt de chagrin.

Ébranlée par la mort de son mari, la Princesse de Clèves refuse de vivre son amour avec le duc de Nemours et se retire dans un  couvent jusqu’à la fin de ses jours.

FLONFLON ADORE …. quand on lui en lit un petit bout elle en retient une phrase ou deux … juste pour paraitre…. finaude..!!!!


FLONFLON ADORE … LIRE

Share Button