Archives par étiquette : allez mamy raconte

ALLEZ MAMY RACONTE : Une leçon de hérisson

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette, ma Mamy se transforme en conteuse.
Préparez les esquimaux glacés…..
Aujourd’hui:
UNE LEÇON DE HÉRISSON


logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi, j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler des histoires du temps jadis que les grands mères racontaient de génération en génération les enseignements de dame nature et l’intelligence des bêtes qui tout compte fait ne sont pas si bêtes …..écoutez la leçon de vie en société que nous donnent les hérissons…..

UNE LEÇON DE HERISSON
Image du Blog magnolias.centerblog.net

LE CHOURISTE

– Mamy avant que tu leur racontes ton histoire de hérissons attends un peu que je leur explique ce qu’est un hérisson …..

Hérisson est le nom usuel qui désigne en français divers petits mammifères insectivores disposant de poils agglomérés, durs, hérissés et piquants.
Les espèces les plus connues sont le Hérisson commun et le Hérisson oriental mais il existe d’autres « hérissons » sur divers continents, y compris en Asie un genre apparenté mais dont les représentants sont dépourvus de piquants.
La femelle du hérisson est appelée la « hérissonne ». On dit le hérisson et non pas l’hérisson.
Le hérisson peut pousser un cri perçant, on dit qu’il « grincaille ».

AVIS A TOUS LES POTES ÂGÉS PROTÉGEZ LES :

Ils vous débarrasseront des limaces, œufs de serpents, bébés vipères, larves d’insectes ravageurs de potagers, etc …

ll ne faut pas confondre les hérissons avec les porcs épics qui sont des rongeurs

jonas

ll ne faut pas confondre non plus les hérissons avec les porcs épics qui sont des rongeurs
Leur pelage composé de poils et de piquants les protège des prédateurs. Ils atteignent des longueurs de 60 à 70 cm, du museau à la queue, et se dressent comme un ours, la plante des pieds posée fermement sur le sol. Contrairement aux rumeurs populaires, les porcs-épics n’ont pas la capacité de projeter leurs piquants. Par contre, ceux-ci se détachent facilement. En restant plantés dans le corps d’un adversaire, les piquants peuvent y provoquer une septicémie.

logo jonas étéDe caractère solitaire, myopes, ils limitent leur vie sociale aux nécessités de la reproduction et, parfois, au partage de la végétation, leur nourriture. Ils font partie des plus gros rongeurs du monde

logo mamy turlututu small
BON PAPY…
il a raison ce petit il fait chaud passons à l’histoire …
C’est quand même les vacances….!!

C’était l’hiver le plus froid jamais vu….!
De nombreux animaux étaient morts en raison du froid. Les  hérissons, se rendant compte de la situation avaient décidé de se regrouper.


De cette façon ils se couvraient et se réchauffaient les uns les autres.

Mais, leurs piquants blessaient leurs compagnons les plus proches, même s’ils se donnaient beaucoup de chaleur les uns aux autres.
Après un certain temps, ils ont décidé de prendre leur distance l’un de l’autre et ils ont commencé à mourir, seuls et congelés.

Alors, ils devaient faire un choix :
accepter les piquants de leurs compagnons ou disparaître de la terre.

Sagement, ils ont décidé de revenir en arrière pour vivre ensemble.

De cette façon, ils ont appris à vivre avec les petites blessures causées par l’étroite proximité avec leurs compagnons, mais la partie la plus importante était la chaleur des autres dont ils bénéficiaient tous.

LE CHOURISTE– De cette façon, ils ont pu survivre.

– La meilleure relation n’est pas celle qui rassemble des gens parfaits, mais lorsque chacun apprend à vivre avec les imperfections de l’autre et y découvrir et admirer ses qualités..

 SOURCES:  wikipedia    contes d’amérique du nord

images : Site magnolias.com

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

MAMY RACONTE : L’arrivée de la nuit

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

logo mamy turlututu smallAUJOURD’HUI , A TRAVERS UN CONTE DE MÉLANÉSIE NOUS ALLONS ESSAYER DE SAVOIR COMMENT EST ARRIVÉE  LA NUIT

L’arrivée de la nuit

cropped-nuit-débouchant-sur-aube-renaissante-2.jpg

A L’AUBE DES TEMPS … il ne faisait jamais nuit !
Suspendu dans le ciel, le Soleil brillait sans cesse et sur la Terre, la vie n’avait vraiment rien d’amusant…

 » Cela ne va tout de même pas durer éternellement, grommelait souvent Qat. Il y a sûrement une solution ! »

Et à chaque fois, ses onze frères haussaient les épaules d’un même mouvement. Ils avaient en commun le même nom – Tagaro – et la même résignation.

 » Que ce monde est donc mal fait ! répétait Tagaro numéro un. Le Soleil nous tape sur la tête sans pitié à longueur d’années. »

– « Si seulement il se cachait de temps à autre, on aurait au moins un peu d’ombre et de fraîcheur, se lamentait Tagaro numéro deux. »
– Et on pourrait enfin se reposer les yeux, soupirait Tagaro numéro trois. Au lieu d’être toujours aveuglés!
– On pourrait même se reposer tout court, rêvait tout haut Tagaro numéro quatre. Ce ne serait que justice après toutes ces années passées à rôtir sous ce gril …

– Ah! cette maudite boule de feu finira par nous rendre tous fous! « 
Tandis que ses frères se lamentaient ainsi, Qat, à bout de patience, résolut de passer à l’action. Il avait en dire que la Nuit habitait avec son père à Vava, du côté îles Torres.
Eh bien, il irait voir là-bas s’il ne pouvait pas la décider à s’étendre par ici !
 » Allons, qui veut venir avec moi? « 
Les onze Tagaro baissèrent la tête comme un seul homme. C’était un voyage périlleux, et à supposer qu’on la trouve, comment savoir quel accueil la Nuit réserverait à un étranger? Personne ne l’avait jamais vue, mais courait d’étranges rumeurs sur son compte …

 » Le meilleur moyen d’être fixé, coupa Qat en haussant les épaules, c’est encore d’aller voir sur place, non ? »
Pourtant, les Tagaro n’étaient pas de cet avis!
 » On dit que le père de la Nuit, c’est Néant…
– On dit qu’elle ressemble à la mort …
– On dit que rien ni personne ne lui résiste …
– On dit que même le Soleil en a peur …
– C’est pour cela qu’il nous la faut », s’entêta Qat.

Sur ce, il monta dans sa pirogue sans ses frères, mais avec deux compagnons : un cochon comme monnaie d’échange, et Marawa, sa fidèle araignée, qui lui servirait de pilote.
Qat partit sous un soleil de plomb.

qat pagayaIl pagaya, pagaya … Guidé par Marawa, il franchit sans encombre le détroit de Torres et arriva au pied du ciel.
Tout à coup, il fit sombre comme dans un four et Qat comprit qu’il avait trouvé ce qu’il cherchait. Alors, bravement, il lança sa pirogue au cœur des ténèbres …

logo mamy turlututu smallTout se passa comme Qat l’avait espéré.

Logo lune 30l Qong, le père de la nuit, n’était pas Néant mais un vieux solitaire qui reçu son visiteur à bras ouverts. Il n’était pas fâché d’avoir des nouvelles de la partie éclairée du monde.
Qat mit un moment à habituer ses yeux à la quasi-obscurité ambiante mais finalement tout alla bien. l Qong le remercia pour le cochon et lui demanda comme prévu ce qu’il désirait en échange. Qat alla droit au but:
– J’aimerais que votre fille reparte avec moi pour apporter un peu d’ombre à mon pays.
– Je n’ai pas très envie qu’elle me quitte. Mais il est vrai que la Nuit peut partir ailleurs tout en restant ici : son ombre peut s’étendre sur toute la Terre ! « 
 » D’ailleurs, je ne demande pas mieux que de la voir partir à la conquête du monde, reprit l Qong. Si c’est là votre désir à tous deux.
– Je viendrai avec toi, Qat, fit alors une voix qui montait de nulle part. Il y a longtemps que je rêve de nouveaux horizons. Mais, il faut que je t’apprenne trois choses … « 
Qat sentit une main fraîche effleurer son visage. Il ferma les yeux. Alors la Nuit lui noircit les paupières et lui apprit à dormir. Ensuite elle lui enseigna le réveil.
Enfin, elle lui révéla le plus important : faire réapparaître le jour chaque matin.

jonas– OOOHHHH  YYYEESSS…. !
Qat revient chez lui avec la nuit …..

Sitôt rentré chez lui, Qat fabriqua des nattes pour ses frères. Il leur dit de s’y allonger et de ne pas avoir peur quand la lumière s’éteindrait.

Puis il fit un signe à la Nuit et tout sombra dans l’obscurité. En même temps, une délicieuse fraîcheur se répandait alentour ; les onze Tagaro fermèrent leurs yeux brûlés par le Soleil et cédèrent au sommeil.
soleil et luneQuand il jugea qu’ils avaient assez dormi, Qat prit une lame d’obsidienne rouge et marcha vers l’Est. De la pointe de ce couteau, il fit un petit trou dans le rideau de la Nuit.
Un des rayons du Soleil s’infiltra aussitôt par le trou et un coq se mit à chanter. L’aube pointait et c’était si joli que Qat agrandit vite la fente.
Plus il découpait le manteau de la Nuit, plus la lumière du jour s’engouffrait par la déchirure. Inondés de Soleil, les frères de Qat s’éveillèrent en se frottant les yeux. Au-dessus d’eux, les oiseaux chantaient à tue-tête pour saluer le matin du monde. Qat eut un rire joyeux.

LE CHOURISTE– Grâce à lui, ce soir et tous les soirs à venir, la Nuit bienfaisante reviendrait couvrir les hommes de son frais manteau.

 

SOURCE: Mythes et légendes
( hachette jeunesse)
MÉLANÉSIE

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

 

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : La légende de Saint DUNSTAN

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

jonas– Hé Mamy tonton jackpote, il a dit l’autre jour que le fer à cheval, il portait bonheur et il nous a raconté plein d’histoire dessus….

logo mamy turlututu small– OUI mon grand…. C’est vrai mais  à ce sujet tonton Jackpote a oublié la légende la plus
importante ….
la légende de saint Dunstan:

La Légende de saint Dunstan.

cropped-nuit-débouchant-sur-aube-renaissante-2.jpgLe fer à cheval est considéré comme un objet ayant des vertus porte-bonheur.

Cette vertu légendaire vient sans doute du fait qu’un fer à cheval égaré était revendu au forgeron
et permettait ainsi d’en récolter quelques espèces sonnantes et trébuchantes. 

Anno domini 969 le maréchal ferrant Dunstan fut visité par le diable en personne. Que veux tu, demanda t-il ?
– Il me faut un fer sur mon sabot!

logo mamy turlututu smallC’est l’origine de la légende de saint Dunstan, forgeron qui deviendra archevêque de
Canterbury en 959.

Pour bien fixer les fers, le maréchal ferrant, Dunstan, les a chauffé dans le feu et il les fixa bien rougeoyant sur les pieds du diable.


Le diable hurlait à mort et quand le Dunstan enfonçait les clous, le diable tomba dans les pommes.
Après s’ être réveillé, il demanda au maréchal ferrant d’enlever les fers, tellement il avait mal, ce que le brave Dunstan fit.

– Depuis ce jour là, le diable tombe dans les pommes dès qu’il voit un fer à cheval et il évite à tous prix de s’en approcher.

C’est pour cette raison que la meilleure protection de la maison contre les méfaits du diable, c’est un fer à cheval accroché au dessus la porte d’entrée.

– OUAIS Mais dans quel sens faut le mettre ?

LE CHOURISTE– Je vais vous expliquer…. Venez prés de moi…..
Laissons Mamy nous préparer un bon chocolat…!

Sur la position du fer il existent deux camps, l’un qui fixe le fer avec l’ouverture vers le haut pour « garder la chance dedans », et l’autre qui le fixe ouverture en bas pour «  laisser couler la chance sur chacun qui passe la porte ».

– Il y a d’autres raisons qui expliquent la chance d’un fer à cheval …..
Elles sont à chercher dans le fait que le fer réunit la force du feu et de la terre.
Le fer était considéré d’avoir des pouvoirs magique et le forgeron avec son savoir faire pour travailler cette matière « magique » était simplement considéré comme un magicien.
Ce qui n’est pas si faux, en regardant les travaux qu’il fait même aujourd’hui.

Le fer était connu comme repoussant des démons de toutes sortes et il est bon de savoir qu’une sorcière ne peut pas passer sous un fer à cheval.
En plus la forme d’un fer à cheval rappelle à la Lune ascendante, qui était un signe de bonheur au Moyen Orient.


– C’est vrai mamy qu’un fer à cheval fait disparaître le hoquet….?

– Bien sûr banane…. Surtout s’il est encore fixé sur le sabot du cheval qui nous marche sur le pied.
Difficile de hurler et faire hic en même temps….!!!

logo mamy turlututu small– Arrêtez de vous chamailler…. Si votre Maman et votre papa arrivent, ils vont encore croire qu’on sait pas vous garder le mercredi….!!!!

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….
Meilleurs complements alimentaires

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : LES TROIS BOSSUS

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

logo mamy turlututu small– Alors.. ACTION Mamy..!
Raconte nous une histoire qui fait peur….

Mes enfants, si vous voulez me prêter un peu attention, je vous raconterai aujourd’hui une belle aventure….. celle des trois bossus…..

Jadis vivait en un château, peut-être bien à Douai, un bourgeois qui menait une existence aisée. Il avait une fille belle à ravir, je renonce à décrire sa beauté, c’est au-dessus de mes forces. Sans être très riche, ce bourgeois était de bonne compagnie et jouissait d’une bonne renommée dans la ville.

Il y avait aussi dans la ville un bossu, je n’en ai jamais vu de si mal loti : il était d’une laideur parfaite : énorme tête, hure affreuse, cou très court, larges épaules relevées. Ce serait folie de vouloir donner une idée de sa hideur. Il était l’homme le plus cossu de la ville. Grâce aux biens qu’il avait amassés, ses amis lui avaient obtenu pour femme cette séduisante jeune fille.
bossu 12Mais depuis son mariage, il n’était pas un seul jour sans souci, si
jaloux qu’il était perpétuellement inquiet.
Il tenait
tout au long de la journée sa porte fermée. Toujours assis sur le seuil de sa maison, il en interdisait l’entrée à tout le monde, à moins qu’on ne lui apporte quelque chose ou qu’on sollicite un emprunt.

jonas
– EH Mamy … il y a un bossu ou trois…?
– Toujours impatient mon petit Jonas….
il y en à trois autres…. Voila j’y viens…..

logo mamy turlututu smallÀ un Noël, trois bossus, des vauriens, viennent le trouver en lui disant qu’ils veulent faire la fête avec lui, nulle part ils ne la feraient mieux, puisqu’ils étaient bossus comme lui.

Le maître de maison les fait monter à l’étage où le repas était tout prêt. Ils s’assoient à la table devant un succulent et copieux dîner ; le bossu n’était pas avare, ils eurent chapons et pois au lard.
Après le
repas, leur hôte leur donne à chacun vingt sous de Paris, mais leur défend de paraître à l’avenir dans sa maison et sa propriété, car s’ils y sont surpris, ils prendront un terrible bain froid : la maison donnait en effet sur la rivière. Les bossus se retirent, tout joyeux d’avoir passé une bonne journée et leur hôte les quitte pour traverser le pont.

La dame qui les avait entendu chanter et prendre du bon temps les rappelle tous les trois, pour entendre encore leurs chansons et elle ferme bien la porte. Pendant qu’ils chantent et s’amusent avec la dame, voilà que revient le mari qui ne s’est pas absenté longtemps.
Il appelle rageusement à la
porte, elle entend son mari, le reconnaissant à sa voix, mais elle ne sait que faire des bossus ni comment les cacher. Il y avait près de l’âtre un châssis de lit qu’on pouvait déplacer et trois coffres à l’intérieur.
Elle met un bossu dans chacun des coffres.

Le mari est entré et s’assoit un court instant près de la dame, puis il descend, sort et s’en va. La dame n’est pas fâchée de voir son mari dans l’escalier : il faut qu’elle se débarrasse des bossus cachés dans les coffres, mais en les ouvrant elle les trouve tous les trois morts, saisie de stupeur à cette découverte. Elle court à la porte d’en-bas, hèle un porteur qu’elle a aperçu. Quand l’homme l’entend, il accourt sans tarder.

« Ami, dit-elle, écoute-moi. Si tu me donnes ta parole que tu ne souffleras mot de ce que je vais te dire, tu auras une belle récompense : je te donnerai trente bons deniers, l’affaire une fois faite. »

À ces mots, l’homme le lui promet, alléché par l’aubaine et il monte à l’étage.

« Mon ami, dit la dame en ouvrant un des coffres, ne vous étonnez de rien. Portez-moi ce mort à la rivière, vous me rendrez un grand service. »

bossu 2Elle lui tend un sac, il le prend, y fourre d’un seul coup le bossu, le soulève, le prend sur son cou, descend l’escalier, court à la rivière, jusqu’au pont, et jette le bossu à l’eau.
Sans plus attendre, il revient à la maison. La dame a déjà tiré du lit un autre bossu à grand-peine, jusqu’à en perdre le souffle, puis s’est éloignée un peu du cadavre.
Son porteur arrive au pas de course.

« Dame, dit-il, à présent payez-moi ! Je vous ai bien débarrassée du nain.

Pourquoi vous moquez-vous de moi, dit-elle, sacré mauvais sujet ? Le nain est revenu ici, vous ne l’avez pas jeté à l’eau, vous l’avez ramené avec vous. Si vous ne me croyez pas, le voilà !

jonas
– Hein Mamy que c’est pas bien de mentir…?
– Exact mon petit Jonas…. Mais peut être a-t-elle un plan … Écoute la suite…..

– Comment, cent mille diables ? Il est revenu ici ? J’en suis abasourdi. Il était mort pourtant ! C’est un diable de l’enfer, mais par saint Rémi, il n’aura pas le dessus ! »

II saisit alors l’autre bossu, le met dans le sac, le prend sur son cou sans effort et quitte la maison. Tout aussitôt la dame tire le troisième du coffre et l’allonge près du feu. Le porteur, lui, lance à l’eau son bossu, la tête la première.

« Allez, crie-t-il, soyez maudit, si vous revenez. »

Et le voici de retour chez la dame pour être payé et elle accepte sans discussion de bien le dédommager. Elle le mène alors à l’âtre, comme si elle ne savait rien du troisième bossu qui était couché là.

« Voyez, dit-elle, un vrai miracle ! Qui a jamais entendu dire le pareil ? Revoilà le bossu ! »

jonas
– Ben Mamy … c’est une vraie menteuse…!
Avec un sacré bon plan……
– Exact mon petit Jonas….et tu ne sais pas tout … Écoute la suite…..

L’homme n’a pas le sourire aux lèvres, quand il le voit allongé près du feu.

bossu 31« Eh, par le saint cœur de Dieu, a-t-on jamais vu un vaurien de cette espèce ? Je ne ferai donc aujourd’hui que porter ce vilain bossu ! Je le trouve toujours revenu ici, après l’avoir jeté à l’eau ! »

Il met le troisième bossu dans le sac le cale sur son cou, en sueur de colère et de rage. Il refait le chemin et balance son fardeau dans l’eau.

« Va-t’en, dit-il à ce maudit démon. Je t’aurai charrié combien de fois aujourd’hui ! Si je te vois encore revenir, tu le regretteras. Je crois que tu m’as eu par un tour de magie, mais, par Dieu, à partir de maintenant si tu suis mes pas et si je trouve un bâton ou une trique, je te flanquerai un coup sur la nuque qui te laissera un bandeau tout rouge. »

À ces mots il refait le trajet jusqu’à la maison, mais avant de s’engager dans l’escalier, il regarde derrière lui et voit le mari qui revient chez lui. Le pauvre homme prend la chose au sérieux et se signe trois fois :

« Au nom du Seigneur Dieu, à l’aide ! Il est enragé, ma foi, de me suivre si près de mes talons, il va presque me rattraper. Par saint Morand, il me prend pour un imbécile ; j’ai beau le porter, il tient à me narguer en revenant derrière moi. »

Il court pour saisir de ses deux poings un gourdin qu’il voit suspendu à la porte, puis regagne l’escalier, tandis que le mari s’apprête à monter.

« Comment, monsieur le bossu, vous êtes de retour ! Quel entêtement, ma parole ! Mais, par le corps de sainte Marie, vous n’avez pas eu de chance de revenir dans ces parages. Vous me prenez pour un crétin ! »

jonas
– Hein Mamy ..Il y a bien quatre bossus en tout…?
– Oui mon petit Jonas…. Tu te rappelles que le mari était lui aussi bossu d’où la confusion..!

logo mamy turlututu smallIl lève alors le bâton, lui en assène un coup si violent sur sa grosse tête qu’il lui répand la cervelle sur le sol, il l’abat mort au pied de l’escalier ; puis il le glisse dans le sac dont il ligote l’ouverture avec une corde, se met en route d’un pas rapide et lance à l’eau le sac qu’il avait bien ficelé de peur que l’individu ne le suive à nouveau.

« Allez au fond ! et tant pis pour vous, dit-il. Je suis sûr maintenant que tu ne reviendras pas, on verra avant les bois refleurir. »

Il va chez la dame, réclame son paiement, puisqu’il lui a scrupuleusement obéi.
Sans difficulté, elle lui donne son dû, trente livres tout rond, satisfaite qu’elle est du marché.

Elle se dit qu’elle a fait une bonne journée, maintenant qu’elle est débarrassée de son hideux mari, et se voit heureuse jusqu’à la fin de ses jours.

mini log 3 bossus– L’auteur de ce conte, déclare en moralité :
Qu’il n’est pas de femme qu’on ne puisse avoir avec de l’argent et qu’avec de bons deniers, il est possible de tout avoir.
C’est ainsi que le bossu épousa la dame. Honte à quiconque a le culte de l’argent et lui accorde la première place. »

jonas
– OH purée Mamy elle a bien manœuvré la petite dame…!!!!
– Pour sûr mon petit Jonas…. et surtout pas très moral tout ça…!

SOURCE : SITE Pédagogique collège albert camus de villemur


logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Recueil : Contes et fables

Share Button